Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 08:49

SURTOUT NE DÏTES PAS QU'IL SE NOMME SOULEYMANE QU'IL EST TCHETCHENE ET MUSULMAN,NON...CHUT...

 

 

 

                

A Rennes un petit Breton tabassé à mort par Souleymane et personne du gouvernement ne s'est précipité à son chevet,quel honte!A si le petit Killian avait tué le gentil tchétchène Souleymane,vous les auriez tous entendus,mail là c'est un blanc qui est mort alors ils s'en foutent.... Sauvons le "vivre ensemble",Sauvons la diversité etc....Mais cela va leurs "pêter à la tête"! 

 

 

Billet d’humeur d’Isabelle Weber

Le gamin avait 13 ans et toute sa vie devant lui… sauf que sa vie à lui s’est arrêtée à 13 ans… c’est court pour une vie. Pourquoi est-il mort si brutalement ? Il aurait, selon certains journaux, osé regarder Souleymane dans les yeux au lieu de baisser la tête… Et le présumé responsable, fort de son bon droit de caïd de 16 ans en troisième dans un collège de Rennes, aurait à priori explosé la tête de ce petit gamin sur le sol à coups de pieds, lui bloquant la carotide du bout du pied…

Killian est mort. A 13 ans. Normal ? Non. Abject, oui ! Devons-nous nous souvenir de ce voleur de scooter qui dès l’accident avec les forces de police a eu droit à la visite d’Emmanuel Valls ? Killian a-t-il eu droit sur son lit d’agonisant à la visite des plus hautes sphères de l’Etat ?

La réponse est tristement, horriblement, non !

Imaginons l’inverse… Killian, 13 ans tabasse à mort Souleymane, 16 ans… Le MRAP, SOS-Racisme, la LICRA, et tout le toutim seraient intervenus en parlant des « heures les plus sombres de notre histoire ». Mais Killian avait 13 ans, il était Breton… et au fond, cela va suffire à trouver des circonstances atténuantes à la présumée violence meurtrière de Souleymane… Évidemment !

Pourquoi Valls n’est-il pas venu de suite ? Pourquoi ces communiqués larmoyants de la part de ce gouvernement qui ne s’est pas donné la peine de se déplacer avant la mort de ce gamin ? Terrible affaire à suivre… Mais gardez en mémoire les événements. Bienvenue dans le monde socialiste.

 

Source: http://www.nationspresse.info/?p=173762

Partager cet article
Repost0
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 08:01

Troyes – Jugé coupable du viol, en 2007, boulevard Jules-Guesde, d’une femme qui allait travailler, l’accusé écope de six ans de prison.

(…) Et quitte à paraître trop poli pour être honnête, il ne dévie pas d’un iota sa ligne de défense quand le président l’interroge sur les deux femmes, Angélique et Nadia, des voisines à qui, en 2006, il aurait imposé des attouchements profitant de sa forte corpulence (1,90 m et 100 kg) et usant de chantage. (…)

Les jurés l’ont déclaré coupable de viol sur Nathalie et d’agressions sexuelles sur Angélique et Nadia. Samir Himeur a été incarcéré à l’issue de l’audience.

 

Source : L’Est Eclair

Partager cet article
Repost0
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 07:57

(…) Omid Amir Mohamad, 21 ans, et Stéphane Wadi, 20 ans, ont été condamnés hier soir par le tribunal correctionnel de Pau à cinq ans et six ans de prison. Ils étaient jugés pour la séquestration, l’extorsion et les violences commises sur Christophe, un jeune SDF handicapé, qui recevra 12 000 euros pour ses préjudices. (…)

Christophe est frappé, ses mains sont aspergées de parfum et brûlées. De la cire brûlante de bougie est aussi utilisée. Les accusations de viol perpétrées par le jeune handicapé seront abandonnées par le juge d’instruction. De nouvelles extorsions ont lieu à l’automne.[1]

(…) Une troisième comparse, Alia R., 24 ans, sans emploi et mère de deux enfants, répond sensiblement des mêmes faits, quoique placée sous contrôle judiciaire.

Omid Amir, un Afghan en situation irrégulière aux méthodes expéditives. (…) Multi-récidiviste d’origine congolaise, Stéphane Wadi, « le seul à avoir essayé de limiter les violences » selon son défenseur, Me Mathieu Oudin, écope de 6 ans de prison ferme. (…) Le tribunal relaxe Alia R. du chef d’extorsion de fonds et lui inflige 18 mois avec sursis, mise à l’épreuve de 3 ans et obligations de soins et de suivi.[2]

Sources : 1 Sud-Ouest, 2 La République des Pyrénées, Merci à Arnaud

Partager cet article
Repost0
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 07:39

Viva España!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après la défaite des Bleus, les insultes de Nasri aux journalistes : « Va te faire enc…, va n… ta mère »

Interpellé par un journaliste de l’AFP après l’élimination des Bleus face à l’Espagne, Samir Nasri n’a pu contenir son agacement. « Vous cherchez tout le temps des histoires », s’est d’abord énervé le Citizen, entré à la place de Florent Malouda à l’heure de jeu.

Réponse du journaliste : « Alors, casse-toi. » Ces mots ont fait sortir Nasri de ses gonds. L’ancien Gunner s’est alors emporté : « Va te faire enc…, va n… ta mère », a lâché Nasri. Conscient de son (nouveau) dérapage verbal, il a alors ironisé. « Comme ça, vous pourrez dire que je suis mal élevé. »

TF1

Partager cet article
Repost0
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 07:47

  lu sur le site polémia.   

« C’est la droitisation de l’UMP qui lui a fait perdre les élections législatives » : voilà l’affirmation reprise en boucle par les médias de l’oligarchie depuis le 17 juin 2012, une assertion d’ailleurs répétée par les principaux médiagogues de l’UMP mais qui ne repose sur aucune réalité. Nos lecteurs trouveront ci-dessous, en PDF, une analyse très complète et très argumentée des résultats réalisée par Etienne Lahyre.

_________________________________________________________________

 

Il s’agit d’une analyse implacable des faits qui démontre notamment :

1-Que les législatives sont dans l’étroite dépendance de la présidentielle ; que l’abstention a été particulièrement forte dans les régions de droite (Alsace-Moselle, littoral méditerranéen, Rhône-Alpes), régions qui sont aussi les zones de force du Front national. On constate d’ailleurs, dans les circonscriptions où le Front national est fort au premier tour mais absent du second, une forte poussée de l’abstention au deuxième tour (de 4% à 6% supplémentaires). Cette dégradation des reports des électeurs FN vers l’UMP ne peut pas s’expliquer par sa « droitisation » mais, au contraire, par son insuffisance…

2-A contrario, le Front national améliore considérablement sa situation au deuxième tour par rapport aux élections antérieures. Non seulement il gagne des voix dans les duels UMP/FN, ce qui est habituel, mais surtout sa situation s’améliore fortement en triangulaires et en duels FN/gauche :

- en triangulaires : là où le FN arrive en troisième position, il reculait fortement en pourcentage en 1997, mais il résiste très bien en 2012 ; là où le FN arrive en deuxième place, il progresse nettement, bénéficiant d’un « vote utile » en provenance de l’UMP comme dans le Gard, ce qui permet l’élection de Gilbert Collard ;

- en duels gauche/FN, les reports de l’UMP et des divers droites sur le FN sont nettement meilleurs que lors des échéances électorales précédentes ; dans les 21 circonscriptions concernées le FN récupère au deuxième tour 92,5% du total FN + UMP + divers droites.

3-L’exemple du Comtat Venaissin

A Orange, Jacques Bompard obtient 22% au premier tour et rassemble sur sa candidature d’union populiste 59% des suffrages au deuxième tour ; sa stratégie d’union facilite l’élection de Marion Le Pen à Carpentras-Sud et celle d’un UMP à Carpentras-Nord. A Cavaillon, la gauche est éliminée dès le premier tour. Ainsi, dans le Vaucluse quatre des cinq circonscriptions sont acquises à la droite mais la gauche minoritaire l’emporte en triangulaire (avec un FN devant l’UMP) à Avignon.

4-L’intoxication médiatique sur la droite populaire

Les médias de l’oligarchie ont souligné à l’envi ce qu’ils ont appelé « la débandade de la droite populaire ». Or, sur 38 députés réinvestis 20 sont réélus, dont trois en triangulaires. Sur les 30 candidats en duel au deuxième tour, 15 améliorent les résultats de deuxième tour de la présidentielle, ce qui est une performance remarquable puisque, en moyenne nationale, l’UMP atteint 44% le 17 juin, en recul de 4,5% sur le résultat du 6 mai de Sarkozy.

Sur les 18 candidats battus, 6 le sont en triangulaire dont un au profit du FN : ce n’est pas la « droitisation » des candidats qui les a privés des voix FN, c’est la distorsion entre leurs paroles et leurs actes.

Quant aux 12 candidats battus en duel, seuls deux le sont dans des circonscriptions où Sarkozy avait obtenu plus de 50% des suffrages. A contrario 6 d’entre eux sont battus malgré une performance meilleure que celle du président sortant. Les difficultés de la droite populaire ne sont pas dues à son mauvais positionnement politique mais à la nature des circonscriptions concernées.

L’étude d’Etienne Lahyre est un outil de travail indispensable pour comprendre ce qui s’est passé les 10 et 17 juin 2012 et ne pas se laisser abuser par des « observateurs » aussi mal informés que malhonnêtes.

Polémia
21/06/2012

Voir en PDF l’étude de 21 pages d’Etienne Lahyre : 

Législatives 2012 : analyse et décryptage 
Défaite politique de la droite parlementaire, victoire idéologique de la droite nationale

Partager cet article
Repost0
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 07:38

Les escrocs sont au pouvoir et ils vont se "gaver" sur notre dos!

Jackpot électoral. « On existe à l’Assemblée, au Sénat et au gouvernement, mais plus dans la société. Nos succès institutionnels ne sont pas accompagnés, bien au contraire, d’une dynamique citoyenne. Notre image est devenue détestable. Nous avons échoué là où on voulait redonner espoir en faisant de la politique autrement. Aujourd’hui, nous incarnons souvent l’insoutenable légèreté de l’arrivisme », dénonce Daniel Cohn-Bendit, vendredi, dans les colonnes de Libération.

« Comment transformer la boue de la présidentielle en or des législatives ? Comment passer de 2% des voix à un groupe autonome de députés ? L’alchimiste a pour nom Jean-Vincent Placé » indique vendredi matin sur RTL Éric Zemmour qui voit en lui un homme « cynique », « retors » et « ambitieux ». « ‘Arriviste’, dirait sans doute Cohn-Bendit » de celui qui, « dans les congrès verts », « tranche encore davantage par son costume-cravate au milieu des blue-jeans et des pataugas que par ses traits asiatiques » et qu’il a surnommé « Richelieu ».

L’éditorialiste réac’ s’essaye à un petit portrait, indispensable pour mieux cerner le nouvel homme fort d’Europe écologie – Les Verts et connaître ses méthodes :

 

 

 
 
Partager cet article
Repost0
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 14:52
Partager cet article
Repost0
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 14:42

Le vice-ministre israélien des Affaires étrangères, Danny Ayalon, a demandé aujourd'hui à Paris que la communauté internationale prépare "une intervention massive" en Syrie, pour éviter "une extension du conflit au Liban et en Irak". "Plus on attend, plus il y aura de chaos et de victimes. Il n'y a pas grand chose qu'Israël puisse faire, c'est au peuple syrien, à l'Occident et à la Russie de trouver une solution pour arrêter les massacres", a dit à quelques journalistes Danny Ayalon, lors d'une visite en France.

 

 

"La solution la plus efficace serait une intervention massive de la communauté internationale, sur le modèle de ce qui s'est passé en Bosnie", a-t-il poursuivi, évoquant le déploiement d'une force armée d'interposition.

 

Le 10 juin, le président israélien Shimon Peres avait déclaré qu'il souhaitait la victoire des rebelles en Syrie. (1)

 

 

Pendant qu'Israël appelle à une "intervention massive" en Syrie, le pape Benoît XVI lance aujourd'hui un appel à la cessation de toutes violences en Syrie, on voit la différence. La Syrie, où dit-il un "conflit généralisé" menace, qui pourrait "avoir des conséquences fortement négatives pour le pays et toute la région" et demande que "ne soit épargné aucun effort" de la communauté internationale pour la paix.

 

 

"Que notre prière, notre engagement et notre fraternité (...) aident les Syriens à ne pas perdre la lumière de l'espérance en ces moments d'obscurité", a ajouté le pape, formulant le voeu que "Dieu donne la sagesse du coeur à ceux qui ont des responsabilités, afin que cessent toute effusion de sang et la violence qui apporte seulement douleur et mort".

Il élève "aussi un pressant et douloureux appel pour que, face au besoin urgent de la population, soit garantie la nécessaire assistance humanitaire", citant ceux qui ont dû quitter leurs maisons et, pour certains, se réfugier dans les pays voisins.

 

Le christianisme est implanté en Syrie depuis deux mille ans. 7,5% des quelque 20 millions d'habitants sont chrétiens. Les alaouites au pouvoir ont tissé des relations avec eux. Mais les chrétiens craignent un scénario à l'irakienne où ils seraient poussés à partir par l'islamisme radical, si le régime Baas du président Bachar el-Assad devait chuter. Beaucoup le soutiennent pour cette raison.

 

Le conflit syrien oppose en grande partie les deux grandes familles de l'islam, sunnite et chiite --dont font partie les alaouites--. Mais les chrétiens se plaignent d'intimidations, menaces et vexations par certains groupes rebelles islamistes. (2)

 

Le patriarche catholique melkite Gregoire Laham a dénoncé l'utilisation de chrétiens comme boucliers humains, d'enlèvements nocturnes, de rançons allant jusqu'à 200 000 dollars pour le rachat des confiscations des maisons, leur dynamitage, des incursions armées de sunnites dans les quartiers catholiques. Le patriarche Grégoire III Laham a rencontré le pape Benoît XVI le 15 Mars dernier pour lui parler de la crise syrienne.

 

On sait que les "rebelles syriens" sont en réalité une alliance hétéroclite d'islamistes radicaux et de mercenaires étrangers infiltrés depuis les frontières israélienne, turque, jordanienne et Libanaise. Le 20 mai 2012, Monseigneur Tournyol du Clos Archimandrite Grec-Catholique Melkite a publié un texte dans lequel il dénonce une "'importation étrangère" du conflit et une campagne de "déstabilisation sanguinaire et systématique par des aventuriers qui ne sont pas syriens". On y apprend de la bouche d'un militaire syrien en poste au sud du pays, que les "rebelles syriens" faits prisonniers, se révèlent être des libyens, des libanais (mercenaires sunnites de Saad Hariri), des qatari, des saoudiens, des Al Qaeda, que beaucoup d'entre eux ne parlaient pas l'arabe, mais étaient des afghans, des français, des turcs" (sic)...

 

 

Sources:

 

(1) http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/06/21/97001-20120621FILWWW00671-syrie-une-intervention-massive-israel.php

(2) http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/06/21/97001-20120621FILWWW00663-le-pape-benoit-xvi-evoque-la-syrie.php

 

Jeudi 21 juin 2012 4 21 /06 /Juin /2012 23:59

Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a donné une sorte de coup d'envoi lors du conseil des ministres : "Le gouvernement lance aujourd'hui l'opération de rapatriement de milliers d'infiltrés." Cette politique d'expulsion de fait - qui a été baptisée "retour à la maison" - sera conduite "de façon humaine, selon la tradition juive", a-t-il assuré.

 

Mais Eli Yishai, ministre de l'intérieur et chef du parti ultraorthodoxe Shass, a redit que l'expulsion de 700 à 1 500 Soudanais du Sud est "une goutte d'eau". Le vrai problème, a-t-il confirmé, ce sont les Erythréens et les Soudanais, et, au-delà, l'ensemble des quelque 60 000 réfugiés africains entrés illégalement en Israël : il a bon espoir de "les expulser tous".


Mais cette politique a ses limites : ces derniers jours, plus de 350 Africains ont été arrêtés, notamment à Tel-Aviv et Eilat, et transférés à la prison de Saharonim, près de la frontière égyptienne. Parmi eux, de nombreux Ivoiriens. La communauté ivoirienne, forte d'environ 2 000 personnes, vient de perdre la "protection collective" dont elle bénéficiait jusque-là. Ce qui veut dire qu'après les Soudanais du Sud, elle est la deuxième sur la liste.

 

Dans le parc Lewinsky, les rangs des dormeurs sont plus clairsemés depuis quelques jours : mieux vaut s'entasser dans les abris qui se sont ouverts dans les quartiers de Neve Shaanan et Hatikva, que de risquer un coup de filet. Depuis cinq ans qu'il est arrivé en Israël, Abdel Ahmed Youssef, originaire du Darfour, a pris le nom de "Guy", pour mieux s'intégrer. Il est âgé de 24 ans, son anglais est parfait, il travaille dans un hôtel, mais sa confusion est grande : il revendique un statut de réfugié politique, tout en sachant que celui-ci est accordé avec parcimonie en Israël. Selon Sigal Rosen, 157 demandeurs d'asile ont pu en bénéficier depuis... plusieurs dizaines d'années.

 

Le gouvernement israélien ne fait pas le tri entre réfugiés politiques et réfugiés économiques... Mais le dispositif gouvernemental ne s'arrête pas là : la Knesset, le Parlement israélien, doit se prononcer dans les prochains jours à propos d'une loi étendant de deux à cinq ans la peine de prison qui pourra être infligée aux employeurs ayant embauché des immigrés illégaux.

 

Avec ce texte, une politique d'expulsion et de détention drastique, et l'accélération de la construction de la barrière de sécurité le long de la frontière avec l'Egypte, Israël s'efforce de mettre en place un dispositif dissuasif à l'encontre des immigrés africains.

 

La municipalité de Tel-Aviv se déclare dépassée par les proportions prises par l'immigration illégale. "Le gouvernement ne nous fournit aucune aide financière, et même si je n'approuve pas la manière avec laquelle cette situation est gérée, je dois reconnaître qu'avec une population immigrée qui dépasse 40 000 personnes, nous avons atteint nos limites", constate Assaf Zamir, l'adjoint au maire chargé de ce dossier.

 

La ville finance des écoles et des jardins d'enfants pour la population africaine, mais cette charge est devenue lourde, et Assaf Zamir parle de "bombe sociale à retardement". Dans les quartiers de Neve Shaanan et Hatikva, des comités de résidents se sont organisés. Même si leurs porte-parole semblent grossir le trait, leur exaspération n'est pas feinte : "La sécurité de nos enfants est menacée, le niveau de saleté et les déprédations se sont accrus, les Africains prennent des emplois qui devraient revenir aux Israéliens ; la peur est entrée dans nos maisons, et les femmes seules n'osent plus sortir", assure Dina Emouna, qui habite Hatikva depuis trente ans.

 

 Source: http://www.lemonde.fr/international/article/2012/06/21/en-israel-les-expulsions-d-immigres-africains-illegaux-ont-commence_1721712_3210.html

Partager cet article
Repost0
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 17:15
            
 
             
Football : Le comportement de racailles de Ben Arfa et Nasri met le souk dans l’équipe de France.Vive la Suède!!!!!!!!!! 

L’équipe de France de football de Laurent Blanc n’en finit pas, malgré une qualification des plus médiocres pour les quarts de finale de l’euro, de défrayer la chronique. Lors du premier match, ponctué par un match nul peu glorieux contre l’Angleterre, Samir Nasri se distingue, après avoir égalisé – ce qu’il a fait de mieux pour le moment – en mettant son doigt sur la bouche, et en disant aux journalistes français, principalement ceux de l’Equipe « Ferme ta gueule, ferme ta gueule ! ». Leur crime : avoir osé critiquer ses performances en équipe de France, blasphème jugé insupportable pour ce jeune joueur qui ne cache pas son appartenance musulmane, et possède ce que le jargon footballistique appelle un solide « melon », comprenez la grosse tête.   

Le deuxième match, contre l’Ukraine, fut sans doute le plus réussi, puisque, gagné par deux buts à zéro, il qualifiait presque d’office notre pays pour les quarts de finale. Signalons tout de même que les trois joueurs nés musulmans, ou convertis, Nasri, Benzema et Ribery, jouèrent encore une fois beaucoup ensemble, et que les auteurs des deux buts s’appellent Jérémy Menez et Johann Cabaye.

On attendait donc avec impatience le troisième match, contre la Suède qui, jusqu’à ce jour, n’avait gagné aucun match. Ce fut une catastrophe, à tous les points de vue, sportifs et comportementaux. Laurent Blanc, curieusement, choisit d’aligner, outre son équipe classique ; le né musulman, par ailleurs adepte des prières sur le ban de touche, Hatem Ben Arfa dans cette équipe. Les Suédois humilièrent les Français, les battant deux buts à zéro. Notre pays ne sera qualifié que grâce à la victoire de l’Angleterre contre l’Ukraine, qualification d’autant plus miraculeuse qu’un but valable sera refusé à l’Ukraine.

Mais c’est surtout ce qui se passera après la prestation lamentable de l’équipe de France qui mérité d’être décortiqué. Soulignons d’abord que la Marseillaise ne parait guère concerner le quatuor Benzema-Ribery-Nasri-Ben Arfa. Pour arranger son cas, Samir Nasri, qui, outre ses injures aux journalistes français, s’était déjà fait remarquer par son rire durant les hymnes nationaux, se distinguera, cette fois, durant l’hommage à Thierry Roland, par un nouveau rire des plus indécents. Ajoutons que sur le terrain, sa nonchalance et l’individualisme de Ben Arfa exaspérèrent nombre de téléspectateurs, et de co-équipiers.

Dès les interviews de fin de match, Olivier Giroud, avant-centre remplaçant de l’équipe de France, fit savoir que des propos musclés avaient été échangés dans les vestiaires. Manifestement, les journalistes de l’Equipe, visés par Nasri, qui s’étaient déjà distingués, en 2010 en révélant la nature des propos tenus par le musulman Anelka à l’encontre du sélectionneur : « Va te faire enculer, fils de pute » ont eu à nouveau des informations des plus intéressantes.

Ainsi, on apprend qu’Alou Diarra, milieu de terrain défensif, homme possédant des valeurs et un esprit collectif, a reproché à Samir Nasri son attitude nonchalante, et lui a dit qu’au lieu de dire aux journalistes de fermer leur gueule, il ferait mieux de faire son boulot. Offusqué, celui qui incarne le branleur à la grosse tête dans toute sa splendeur, a demandé à son interlocuteur de rester poli… Le comble quand on dit aux journalistes de « fermer leur gueule ». Rappelons que Nasri s’était permis de critiquer le sélectionneur, Laurent Blanc, coupable, comme les journaliste, d’avoir affirmé que son joueur ne lui donnait pas satisfaction sous le maillot bleu. Crime de lèse-Nasri, et réaction typique de petite racaille qui n’a rien à faire sous le maillot tricolore.

Deuxième épisode, le match à peine terminé, dans le vestiaire, voilà Hatem Ben Arfa qui se permet de prendre son portable, et de téléphoner ! Même le stoïque Laurent Blanc se permet de lui dire qu’il n’a qu’à appeler sa famille, pendant qu’il y est. Crime de lèse Ben Arfa ! On ne parle pas comme cela à Hatem ! Le voilà donc qui critique, devant un vestiaire éberlué, les choix du sélectionneur, qui lui reproche de l’avoir sorti à la 59e minute, alors qu’il y en avait de plus mauvais que lui ! Et Nasri de se sentir visé, qui demande si c’est à lui qu’il pense ! Et Ribery, pas plus décisif que Benzema, qui cherche, vainement, à calmer le jeu.

Il n’est pas inutile, à ce niveau, de revenir sur le passé comportemental d’Hatem Ben Arfa. Joueur brillant, doté de qualités individuelles exceptionnelles, il s’isolera rapidement, à l’Olympique lyonnais, par un comportement très personnel qui lui vaudra d’être mis en quarantaine par ses co-équipiers, et même, à l’issue d’un entrainement, de prendre une patate dans la truffe de la part de son équipier, l’international Sébastien Squillachi, pourtant peu habitué aux embrouilles. Transféré à Marseille, il se distinguera par une attitude qui lui vaudra le ban de touche plus souvent qu’à son tour, et se permettra de dire à son entraîneur, Didier Deschamps, capitaine de l’équipe de France championne du monde, qui avait osé lui faire une remarque (avec sa carte de visite, il le peut, non ?) qu’il lui « cassait les couilles ». Indésirable en France, il sera transféré à Newcastle, et se fera casser la jambe dans les premiers matches, ce qui est certes malheureux, mais n’attristera pas grand monde dans le football français…

Voilà donc l’attitude de deux joueurs, nés musulmans, à qui Laurent Blanc, pour de mystérieuses raisons, a continué à faire confiance. Une équipe de football ne peut fonctionner que si les joueurs acceptent l’autorité de l’entraîneur, tout comme une société ne peut fonctionner qu’avec des repères acceptant d’obéir à une hiérarchie. Chose que des Nasri-Ben Arfa au comportement de racailles sont incapables d’admettre. Faut-il ajouter que les deux stars, Benzema (qui affirme que le pays de son cœur est l’Algérie) et Ribery (sélectionné parce qu’atout numéro un de Nike) n’ont absolument rien montré, lors des deux premiers matches, si ce n’est qu’ils jouent systématiquement entre eux. Comment des sélectionneurs peuvent-ils appeler en équipe nationale des joueurs n’acceptant pas une simple remarque, plutôt que des footballeurs sains. Certes, il y a bientôt vingt ans, Cantona, qui n’est pas musulman à notre connaissance, s’était distingué en traitant le sélectionneur de l’époque, Henri Michel, de « sac à merde ». Mais il n’avait pas été sélectionné par Aimé Jacquet lors de la coupe du Monde 1998, celui-ci estimant qu’être international nécessitait des qualités footballistiques et humaines que ne possédait pas celui qui était pourtant à l’époque l’idole de Manchester United.

Quel est ce masochisme de Laurent Blanc, en dehors des intérêts mercantiles (le poids de Nike et le fait qu’il ait le même agent que nombre d’internationaux) qui le conduisent à sélectionner des Benzema, Ribery, Ben Arfa ou Nasri. N’y a-t-il pas dans cette équipe des joueurs comme Johann Cabaye, Marvin Martin, Laurent Koscielny, Olivier Giroud, Mathieu Valbuena, voire d’autres restés à la maison, qui ont au moins autant de qualités footballistiques que les islamo-racailles Ben Arfa, Nasri ou Ribery, et qui, surtout, se montrent davantage au maillot et à ses valeurs ?

Le sommet de l’hypocrisie sera atteint par l’ineffable « Grande Gueule » de RMC Karim Zeribi, celui qui a bouffé à tous les rateliers de la gauche, et a même failli se vendre à Gaudin, qui, voulant, comme à son habitude, défendre les siens, essaiera de démontrer que les mauvaises attitudes n’ont rien à voir avec l’origine sociale ou ethnique. Belle histoire, Karim Zeribi, mais c’est quand même Anelka-Ribery qui ont mis le souk en 2010, et Nasri-Ben Arfa qui continuent la brillante œuvre de leurs co-religionnaires ! Mais quand on s’est fait épingler par les « Bobards de l’info » pour avoir affirmé, toujours aux grandes gueules, que les musulmans sont les moins communautaristes de France, on peut sans doute tout se permettre !

 

 

 

YouTube   

http://www.youtube.com/watch?v=VVdvEJAwDqI&feature=player_embedded

Ceci dit, l’équipe de France est qualifiée pour les quarts de finale de l’euro, et sera opposée à l’Espagne, championne du monde. Tout oppose ces deux équipes. Tous les Espagnols montrent leur attachement à leur patrie, peu de Français le font. Ce qui anime l’équipe ibérique, ce sont des grands joueurs qui mettent leurs qualités au service du collectif, alors que nombre de joueurs français, moins bons individuellement, jouent de manière très personnelles, se croyant plus beaux qu’ils ne sont. La meilleure illustration consiste à comparer la réaction de Fabregas, joueur vedette espagnol, et de Nasri, quand ils marquent un but. Fabregas, un des meilleurs joueurs mondiaux, ancien capitaine d’Arsenal, pourrait pourtant se sentir frustré de ne pas être titulaire au coup d’envoi, à cause de la qualité du milieu de terrain espagnol, avec Xavi, Iniesta, Busquets et Alonso. Mais quand il marque un but, par ailleurs superbe, grâce à une frappe exceptionnelle, il ne met pas son doigt sur la bouche, et ne dit pas aux journalistes de son pays de fermer leur gueule. Il  ne se tourne pas avec un air revanchard vers le ban de touche et le sélectionneur, avec une mimique vengeuse. Il se contente de respecter les choix de son coach, même s’ils le frustrent, de serrer les poings et d’être content d’avoir participé, avec le rôle que le coach lui attribue, à la victoire de son pays. Et pourtant, Nasri n’arrive pas à la cheville de Fabregas !

Tout ce qui sépare l’Espagne de Del Bosque de la France de Laurent Blanc, pourrie par quelques attitudes de racailles que le sélectionneur a eu la faiblesse de prendre dans son équipe, est résumé par ces deux attitudes. Bien évidemment, sur un match, la France peut battre l’Espagne. Parce que patriote, je ne le souhaite pas, car ce serait une catastrophe pour l’amour du maillot et les valeurs du football, au niveau technique et comportemental.

Allez l’Espagne !Allez l'Allemagne!

Pierre Cassen

Partager cet article
Repost0
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 15:00

 

 

 

Le caricaturiste Joe Lecorbeau poursuivi par la LICRA.

Communiqué de Joe Lecorbeau : 
 
Après avoir perdu mon travail pour mes activités artistiques parallèles, la LICRA m’envoie devant les tribunaux pour "PROVOCATION A LA HAINE RACIALE" afin de me remettre le "fion de hamster" d’honneur.
Aujourd’hui mardi 19 juin est une date historique, pour la première fois en république française, pays de la liberté d’expression, un caricaturiste amateur est envoyé devant la police avec risque de garde à vue, pendant que les médiocres et serviles caricaturistes de Charlie Hebdo, ou la "pièce de théâtre" scatophile "golgota picnic" obtiennent des financements de l’Etat, et le soutien de toute la classe politique française. Vous avez dit deux poids deux mesures ?...
Merci d’avance pour votre soutien, et le partage de cette information !
Joe Lecorbeau
PS : Je compte sur vous pour m’amener des ananas en prison.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : lareinfodujour93.fr
  • : Informations et rèinformations.Des conseils de lecture.
  • Contact

La république n'égalera jamais la royauté.

Recherche

information

 

    

  

      SITE "faitdiversFrance":

  http://faitdiversfrance.wordpress.com

 

Des images contre l'avortement
 

 

 

 

Texte Libre