Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 08:39

                                                         

Le dessin du jour
Coming out pas très « in »
Partager cet article
Repost0
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 07:06
Bon, Aignan c'est pas trop notre tasse de thé,mais là il est bon, face à nos deux parasites qui à la moindre question génante ne savent plus quoi dire!Serait-ce la bonne marche à suivre?
 
lire:Denisot et Apathie les "cires-pompes" de la télévision  

 

   
 |
Partager cet article
Repost0
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 07:02

En vente à la librairie-presse,au 15 avenue Foch à Neuilly-Plaisance.                                                    

Le demi-siècle du Spectacle du Monde...

Spectacle du Monde 2012-04.jpg

Le numéro d'avril 2012 de la revue Le Spectacle du Monde est en kiosque. 

Le mensuel fête son cinquantième anniversaire et on découvrira donc dans le dossier un florilège d'articles marquants publiés au fil des ans. On retrouvera, notamment, les signatures de Raymond Bourgine, fondateur de la revue,  d'Alexandre Vialatte, de Pierre Gaxotte ou de Paul Sérant.

Hors dossier, outre les chroniques de Patrice de Plunkett et d'Eric Zemmour, qu'on retrouvera, par ailleurs, dans un grand entretien ("La France traite sa souveraineté comme un vieux meuble poussiéreux"), on pourra aussi lire des articles de Pierre-Alexandre Bouclay ("Russie, le nouveau chantier de Vladimir Poutine"), de Michel Marmin ("Pierre Schoendorffer, l'honneur comme tragédie"), d'Arnaud Guyot-Jeannin ("Charles Maurras, l'ordre et l'harmonie") ou de Christopher Gérard ("Félicien Marceau, Français par l'encre versée").

Partager cet article
Repost0
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 18:30
François président ! Inch Allah, inch Allah. J’ai jamais voté dans ma vie mais là je vais voter. Pour François Hollande inch Allah.
Partager cet article
Repost0
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 15:09

Lu dans Daoudal Hebdo :

B"Mis à part les sempiternelles promesses électorales dont on ne se souviendra plus avant même le jour de l’élection, les différences entre le candidat de gauche et le candidat de droite sont très ténues. Car quoi qu’ils tentent de faire croire, ils ne peuvent plus rien faire, dans de nombreux domaines, dont le domaine économique, que ce qui est imposé ou autorisé par Bruxelles. Entre 75 % et 80 % de nos lois viennent du pouvoir supranational et non élu de la Commission européenne. Parmi ce qui reste encore à la libre disposition des Etats membres, il y a les dernières étapes de la décadence et de la culture de mort, comme le mariage homosexuel ou l’euthanasie. Quelle est la différence entre la droite et la gauche sur ces questions? Elle est de deux ans, si l’on en croit l’affaire du « Baiser de la lune ». C’est à dire qu’il faut deux ans de plus à la droite pour permettre ce que la gauche aurait décidé tout de suite. Ces deux ans sont certes un strict minimum. Mais le point important est qu’il ne s’agit pas d’une différence de doctrine ou de convictions, il s’agit seulement d’une question de temps. A chaque étape de la décadence, la droite hurle, puis accepte, puis revendique (quand ce n’est pas elle qui promeut dès le départ). On se souvient du combat homérique contre le Pacs. Aujourd’hui, il n’y a pas un seul candidat qui veuille revenir sur le Pacs, ni même sur les « améliorations » du Pacs qui le font ressembler de plus en plus au mariage.

[...] Il y a deux ans, Luc Chatel s’opposait à la diffusion du film. Aujourd’hui il laisse faire. Et cela pour une raison simple, c’est qu’il était pleinement engagé sur le toboggan où l’on glisse inéluctablement jusqu’en bas: la soi-disant lutte contre l’homophobie est confiée aux lobbies homosexuels, et la « sensibilisation » des lycéens, c’est la propagande de ces lobbies… En CM1/CM2, c’était seulement trop tôt. Eh bien ce n’est plus trop tôt. Pour le mariage homosexuel, pour l’euthanasie, pour les recherches sur l’embryon sans entraves, c’est seulement, aussi, un peu trop tôt."

Partager cet article
Repost0
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 14:28
Partager cet article
Repost0
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 14:25

Mélenchon, boute-en-train de la politique

Chronique hebdomadaire de Philippe Randa

 

Constater que cette campagne présidentielle est la plus ennuyeuse de toutes celles qu’ont eu à subir les Français n’est guère une révélation…

 

Quel que soit son résultat final, Jean-Luc Mélenchon en aura été le candidat qui a percé et grimpé, grimpé, grimpé inexorablement. Dans les sondages tout au moins. Comme avant lui Jean-Pierre Chevènement (2002) ou François Bayrou (2007)… ou encore Marine Le Pen au début de cette campagne-ci, lorsque certains sondeurs l’avait catapultée – peu de temps, certes – en tête au Premier tour…

 

Qu’importe si, une fois de plus, le score final n’est pas celui annoncé… Les sondages sont passés maîtres pour faire oublier leurs mauvaises prédictions par de nouvelles, toujours plus surprenantes… Parfois même, réelles.

 

On peut toutefois s’interroger sur l’empathie dont Jean-Luc Mélenchon bénéficie de la part des medias…

 

Certains y décèlent une manipulation de la droite parlementaire, favorisant l’émergence d’une force politique dont les surenchères permanentes diviseraient durablement l’électorat de gauche, empêchant ainsi le Parti socialiste de revenir « aux Affaires », dans le même temps qu’elle concurrencerait, par son populisme, celui du Front national. Pourquoi pas !

 

Une autre explication est peut-être plus bassement mercantile : celui de medias devant susciter coûte que coûte, quotidiennement, un intérêt pour une campagne électorale dont les protagonistes assurent depuis des mois un spectacle affligeant.

 

De l’effondrement électoral annoncé de la candidate écologiste Eva Joly, à la brusque montée et au recul tout aussi brutal de François Bayrou aux figurants que sont Nathalie Artaud, Philippe Poutou, ou Nicolas Dupont-Aignan en passant par l’OVNI Jacques Cheminade, les journalistes n’ont effectivement rien de palpitant à se mettre sous les touches de leur clavier d’ordinateur…

 

Et pas davantage avec les deux candidats en tête des sondages, soit Nicolas Sarkozy, Président sortant, et François Hollande, vainqueur de la primaire socialiste qui peinent l’un comme l’autre à se singulariser… Le premier a lâché que son rival était « nul » – redoutable perspicacité ! – et le second rabâche qu’il doit « être président à la place du Président ». Pourquoi ? Parce que !

 

Cela explique sans doute l’embellie médiatique du candidat du Front de gauche dont les déclarations tonitruantes, ses appels au lynchage des riches, à une quasi-dictature annoncée en cas de victoire ou ses insultes à répétition contre les journalistes, sont chaque fois rapportés avec gourmandise par ceux-là même qu’il fustige.

 

Mélenchon, boute-en-train de la campagne électorale ? Incontestablement.

 

Toutefois, rappelons que ce terme de haras signifie, selon la définition qu’en donne le Dictionnaire de français Littré : « Cheval entier placé au voisinage des femelles à l’effet de les mettre en chaleur et de les disposer à l’accouplement. »

 

Malheureusement, on ne sent pas vraiment que ça vienne tant que ça !

 

 

© Philippe Randa est écrivain, chroniqueur politique et éditeur (www.francephi.com). Ses chroniques sont libres de reproduction à la seule condition que soit indiquée leurs origines, c’est-à-dire le site www.francephi.com, « Espace Philippe Randa ».

Partager cet article
Repost0
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 07:49

Inquiétante déclaration de Leonid Ivachov, président de l’Académie des problèmes géopolitiques de Moscou. Il estime qu’une puissante attaque militaire est en cours de préparation contre l’Iran. Pire, il précise que selon ses propres sources, “les agresseurs feront nécessairement appel à l’arme nucléaire”. “Les Américains et Netanyahou [premier ministre israélien, ndlr] préparent l’opinion publique à l’éventualité de l’utilisation d’armes nucléaires”.

Cette déclaration fut faite lors d’une table ronde à la Douma (chambre basse du parlement russe). Bien sûr, la Russie presse les Occidentaux à discuter avant que l’irréparable ne survienne. Cette tension apparaît au moment même où bien des rumeurs courent sur quelques banques en grande difficulté, dont l’une des plus importantes de Wall Street.

On se souviendra des propos exprimés par Michel Rocard qui affirmait n’avoir jamais été aussi inquiet de sa vie à cause de ce qui se tramait dans la région du Moyen-Orient.

N’oublions pas que la Russie est la première puissance de poids à tirer le plus gros profit de ce scénario avec l’envolée prochaine des cours du pétrole.

Les cercles de l’establishment occidental ont déjà décidé

Les signaux se multiplient en faveur d’un scénario de guerre contre l’Iran. Les pieds et mains du président géorgien Mikheïl Saakachvili depuis sa visite du 30 janvier à Washington et les investissements américains en Géorgie vont bien dans le sens d’une entente Géorgie/Washington contre Téhéran. A titre d’exemple, Washington a financé la reconstruction des anciens aérodromes militaires de Vaziani et Marnéouli, et du port de Batoumi, en mer Noire, et sponsorisé la construction de plusieurs hôpitaux dans différentes villes de Géorgie.

La présidence géorgienne estime avoir tout à gagner de la situation et, pour le moment, participer au prochain sommet de l’OTAN à Chicago. Si la Géorgie propose son soutien aux Occidentaux contre l’Iran, en échange, Saakachvili souhaite être protégé de la menace militaire russe.

Reste à savoir la riposte possible que Téhéran pourrait mener à titre de représailles contre la Géorgie. Si l’Occident utilise les armes nucléaires, un nuage radiocactif ne serait-il pas l’ennemi invincible ?

Cela dit, rappelons que Moscou peut ne pas rester neutre dans une attaque lancée à partir du Caucase  du Sud. A partir de la station radar de Gabala en Azerbaïdjan, les Russes détecteraient rapidement le lancée de tirs de missiles. Disposant de bases militaires à Gyoumri (en Arménie), en Abkhazie et en Ossétie du Sud (républiques séparatistes géorgiennes reconnues par Moscou en 2008), l’intervention de Moscou est possible. Le Kremlin a matériellement les moyens de verrouiller l’espace aérien du Caucase du Sud. Tout cela n’étant, souhaitons-le, que conjectures.

Partager cet article
Repost0
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 06:35

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 12:30

                                  

Le dessin du jour
Trop purs
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : lareinfodujour93.fr
  • : Informations et rèinformations.Des conseils de lecture.
  • Contact

La république n'égalera jamais la royauté.

Recherche

information

 

    

  

      SITE "faitdiversFrance":

  http://faitdiversfrance.wordpress.com

 

Des images contre l'avortement
 

 

 

 

Texte Libre