Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 07:32

                                           

Présentation de l'éditeur
La liberté intellectuelle, le progrès scientifique, économique et social, la tolérance, l'individualisme, la sécularisation de la société (ou laïcité) sont historiquement des inventions de la civilisation chrétienne occidentale. Ce sont les fruits du dualisme chrétien : le royaume de Dieu est céleste et non terrestre ; Dieu et l'Etat sont séparés. D'où la disjonction du spirituel et du temporel, qui a procuré à l'individu une liberté sans équivalent dans les autres civilisations, en excluant la sacralisation d'un quelconque ordre terrestre. Cependant, l'autonomie réciproque du politique et du religieux ne s'est imposée qu'au prix de longs et violents conflits. D'autant que le rêve d'un royaume terrestre parfait, issu du messianisme juif, a nourri les millénarismes jalonnant l'histoire du christianisme. Ce courant messianique et millénariste a eu pour postérité les "religions séculières". Certaines fondèrent les totalitarismes. Aujourd'hui, des valeurs d'origine chrétienne forment la "religion civile" des droits de l'homme, qui a pris la suite du communisme comme "moyen d'échapper à un regard vrai sur la politique" (F. Furet). Avec cette religion séculière d'Etat assortie de sanctions judiciaires, les sociétés occidentales renoncent à la séparation du politique et du religieux, qui fit leur réussite historique. Le triomphe de valeurs issues du christianisme se fait dans la trahison de son vrai génie : le dualisme. L'Etat ne doit être au service d'aucune religion - y compris séculière - si on veut sauver la liberté de l'esprit et l'avenir des nations européennes.
Biographie de l'auteur
Agrégé des Facultés de droit, diplômé de Sciences Po, Jean-Louis Harouel est professeur à Paris II. Auteur d'une douzaine de livres, il a notamment étudié en juriste l'histoire de l'Etat, de l'administration et de la ville. Par ailleurs, il est l'un des meilleurs connaisseurs de la pensée du grand économiste Jean Fourastié (Productivité et richesse des nations, Gallimard, 2005). Il est en outre spécialiste de sociologie de la culture (Culture et contre-cultures, PUF, 2002). Il a publié en 2009 chez Jean-Cyrille Godefroy La grande falsification qui a connu un succès médiatique et commercial.
Partager cet article
Repost0
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 17:29
Le porc clandestin : une nouvelle traversée de Paris
Le porc clandestin : une nouvelle traversée de Paris
image1
SANDERS Alain
Prix : 10 €

Parution : 2004
Description : 82 pages
spacer

  Le cochon, déjà transformé en porc, était découpé en morceaux, emballé, prêt à être enlevé. Fébrier, un homme d’une cinquantaine d’années, le visage rude, les yeux brillants, vêtu d’une sorte de treillis et chaussé de brodequins, semblait inquiet. Ce cochon, ce porc clandestin, il avait hâte de s’en débarrasser. En cette année 2010, quatrième de l’établissement de la République islamique de France, il ne faisait pas bon être coincé avec le plus petit morceau de jambon, la plus minuscule part de boudin, voire le plus infinitésimal cube de lardon.

Le cochon, le halouf maudit, était strictement interdit et la peine prévue pour les contrevenants était sans appel : la mort. Les nouveaux maîtres avaient fait zigouiller la totalité des cochons, les charcutiers avaient été envoyés en camps de rééducation, et les quelques Français — ceux qui avaient pu sauver quelques bêtes comme ceux qui continuaient d’acheter clandestinement du porc — faisaient figure de résistants héroïques.

 

Ce que la presse en dit :

 

Site Occidentalis.com ici
Ce petit livre est une fabuleuse projection dans un Paris soumis à la loi du Prophète par les fous d’Allah. Parodiant le grand classique d’Autant-Lara La traversée de Paris, Alain Sanders nous fait suivre des résistants, “des vrais”, qui provoquent l’occupant musulman en faisant du trafic de porc.
C’est de l’humour, bien-sûr, mais aussi une caricature au vitriol des Français, qui se satisfont pour leur majorité de cette nouvelle loi du plus fort. Les collabos de l’Islam ne manquent pas dans ce Paris, mais il sont déjà là aujourd’hui...
Faut-il en rire ou en pleurer, peut-être les deux, mais il faut surtout réagir pour que cette vision de Sanders ne deviennent pas réalité...
A lire absolument, et surtout à faire circuler ensuite !

Le Porc Clandestin Grand amateur de vrai cinéma et admirateur de Claude Autant-Lara, Alain Sanders a concrétisé l’idée qui condamne ses confrères et amis à commettre le péché d’envie tant elle paraît évidente une fois qu’un autre l’a eue : transposer dans la France occupée de demain (qui sera celle d’aujourd’hui en plus sinistre encore), une des chroniques les plus férocement ressemblantes de l’occupation d’hier : "La Traversée de Paris". On connaît l’argument du film d’Autant-Lara d’après Marcel Aymé : en 1943, un chauffeur de taxi au chômage, Martin (Bourvil) se fait aider par un complice de rencontre, Grangil (Gabin), artiste peintre coté et dilettante amateur d’émotions fortes, pour livrer quatre valises contenant un porc de marché noir à la demande d’un épicier de la rue Poliveau : Monsieur Janvier (de Funès).

 

LIBRAIRIE DE NEUILLY-PLAISANCE

15, AVENUE FOCH

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : lareinfodujour93.fr
  • : Informations et rèinformations.Des conseils de lecture.
  • Contact

La république n'égalera jamais la royauté.

Recherche

information

 

    

  

      SITE "faitdiversFrance":

  http://faitdiversfrance.wordpress.com

 

Des images contre l'avortement
 

 

 

 

Texte Libre