Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 06:38

Vous voulez économiser de l'argent......ne l'achetez pas!

 

      commentaires du site :http://www.les-intransigeants.com/

Après l’initiation des enfants à la sorcellerie avec Harry Potter, après l’initiation des adolescentes au vampirisme avec Twilight, après l’initiation des égarés à la gnose avecDa Vinci Code, un nouveau succès littéraire anglophone encensé par les médias sionistes initie cette fois-ci les mères de famille à l’impureté mêlée au sadisme avec la nouvelle trilogie perverseCinquante nuances de GreyConsidéré par la presse comme un « roman pornographique pour mamans », cette répugnante histoire impure raconte les aventures d’une jeune étudiante vierge qui découvre l’impureté avec un « prince charmant » de 27 ans qui l’initie aux pratiques dites « sado-masochistes », c’est à dire la fornication violente chère au Marquis de Sade.

Avec 40 millions de ventes, le dégoutant best-seller est déjà devenu un phénomène de société aux Etats-Unis et aux Royaumes-Unis … En France, le livre vient tout juste de sortir et le succès est explosif …

A l’instar des précédents succès littéraires, il ne reste plus qu’à en faire un film pour le cinéma ! Les sionistes d’Universal ont d’ores-et-déjà acquis les droits … Les jeunes gens pressentis pour le rôle des personnages principaux sont, comme par hasard, des idoles de la jeunesse : Emma Watson, qui jouait le rôle principal féminin dans la série des Harry Potter, et Justin Bieber, star de la pop internationale qui cherche à sortir de son image d’ « enfant sage » ! C’est du beau ! Bonjour l’exemple pour les jeunes !

Le prochain best-seller, ce sera quoi ? Une histoire pro-invertis pour les grands-mères ?

Partager cet article
Repost0
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 07:45

                                                   Immortel, enfin

                                                                             PRIX:17,00 euros

Présentation de l'éditeur

1968. Cinquième candidature de Paul Morand à l'Académie française. L'écrivain n'est plus l'auteur glorieux des années 30. Il a "perdu sa guerre". Il a 80 ans. Dix ans plus tôt, le général de Gaulle, lui reprochant sa collaboration avec le régime de Vichy, a refusé qu'il entre sous la Coupole. Pour qui sent la mort approcher, l'Académie n'est-elle pas la promesse de devenir immortel ?
Et voici le récit de sa campagne, sa dernière campagne. On croise, dans son fameux salon du Champ-de-Mars, à Paris, Jean d'Ormesson, Patrick Modiano, Alexandre Viallate, mais aussi une jeune étudiante au Conservatoire qui s'est présentée pour faire la lecture à sa femme, Nathalie Baye.
Le portrait vif, piquant, morandien, somme toute, d'un homme réconcilié avec lui-même et d'un écrivain parmi les plus grands.

Biographie de l'auteur
Pauline Dreyfus a publié un recueil de nouvelles, Le père et l'enfant se portent bien (Lattès, 2003) et une biographie, Robert Badinter l'épreuve de la justice (Editions du Toucan, 2009). Immortel, enfin est enfin son premier roman.
Partager cet article
Repost0
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 07:43

                                                            Les derniers jours de nos pères

                                                                                    PRIX:19,00 euros

Présentation de l'éditeur
Londres, 1940. Soucieux de pallier l'anéantissement de l'armée britannique à Dunkerque, Winston Churchill a une idée qui va changer le cours de la guerre : créer une branche noire des services secrets, le Special Operation Executive (SOE), chargée de mener des actions de sabotage et de renseignement à l'intérieur des lignes ennemies et dont les membres seraient issus des populations locales pour être insoupçonnables. Du jamais vu jusqu'alors. Quelques mois plus tard, le jeune Paul-Émile quitte Paris pour Londres dans l'espoir de rejoindre la Résistance. Rapidement recruté par le SOE, il est intégré à un groupe de Français qui deviendront ses compagnons de coeur et d'armes. Entraînés et formés de façon intense aux quatre coins de l'Angleterre, ceux qui passeront la sélection se verront bientôt renvoyés en France occupée pour contribuer à la formation des réseaux de résistance. Mais sur le continent, le contre-espionnage allemand est en état d'alerte... L'existence même du SOE a été longtemps tenue secrète. Soixante-cinq ans après les faits, Les Derniers jours de nos pères est un des premiers romans à en évoquer la création et à revenir sur les véritables relations entre la Résistance et l'Angleterre de Churchill.
Biographie de l'auteur
Né à Genève en 1985, Joël Dicker est juriste de formation. Le manuscrit de ce roman a été récompensé par le Prix des Ecrivains genevois.
Partager cet article
Repost0
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 17:09

                                                                 Guerre totale

                                                                                        PRIX:23,00 euros

Présentation de l'éditeur
L humanité a implosé. Partout éclatent conflits, guerres, génocides et massacres en tout genre... Tel est le point de départ de ce roman inclassable, hyperviolent et plein de trouvailles humoristiques qui met en scène avec sarcasme un chaos orchestré à l échelle mondiale.
Sans diabolisation ni moralisation, Jean-Luc Marret (qui sait de quoi il parle !), rit jaune des déviances de la mondialisation, du capitalisme sauvage et de la propagande d État, faisant du lecteur l amer spectateur d un gigantesque zapping de journaux télévisés du monde entier.
Biographie de l'auteur
Jean-Luc Marret est docteur en science politique, spécialiste des questions de violence, du terrorisme et des États fragiles (notamment dans le monde arabe). Chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique à Paris et à l'Université Johns Hopkins à Washington, il est l auteur d une dizaine d essais dont Techniques du terrorisme (Puf, 2002) et Histoires de Djihad (Équateurs, 2007).
Guerre totale est son premier roman.
Partager cet article
Repost0
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 14:48

 

Elisabeth Bourgois, infirmière de formation, vient de publier L'inavouable secret de Clara, aux éditions Salvator, un roman sur les adolescents face à l'avortement. Il faut savoir que 15 000 jeunes filles de moins de 17 ans avortent chaque année en France :

C"Clara, quinze ans, fille unique, est mal dans sa peau, en conflit permanent avec sa mère qui la néglige et l’humilie. Son père est inexistant à force de s’effacer. Invitée à une soirée entre jeunes, elle est émue d’être l’objet de l’attention d’Alex, un séduisant garçon de sa classe. Abrutie par l’alcool et droguée à son insu, elle se laisse entraîner par Alex dans une chambre et sombre dans l’inconscience.

Elle se réveille le lendemain, nauséeuse, mal à l’aise, et se souvient à peine de ce qui s’est passé… jusqu’au jour où elle découvre avec stupéfaction qu’elle est enceinte ! Alex l’a violée. Elle a n’a pas seize ans. Meurtrie, choquée, subissant dans le même temps le divorce de ses parents et l’éclatement de sa famille, Clara se referme sur elle-même et son terrible secret…

Quelle vie l’attend maintenant ? Gardera-t-elle son bébé ? Comment fera-t-elle face aux pressions de toute sorte de son entou­rage ? Pardonnera-t-elle à Alex ? Et si, au bout du tunnel obscur, surgissait la lumière d’un autre amour, authentique et durable ? Clara se révèlera une jeune fille exceptionnellement forte et rebelle, captivante et si attachante…"

 

prix:18,50 euros

 

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 14:55

                                                                                          La construction du surhomme: Jean-Marie Guyau, Friedrich Nietzsche

 

Michel Onfray : "Je suis sioniste".
Partager cet article
Repost0
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 16:23

                                                                 La faute du bobo Jocelyn

                                                                                               prix:16,00  EUROS

Outre le fait de se lancer dans un audacieux roman de politique-fiction, les auteurs ont pris un autre pari, encore plus risqué : publier cet ouvrage au lendemain du deuxième tour de la primaire socialiste, le lundi 17 octobre 2011. C’est dire qu’ils n’ont aucun doute sur le nom du vainqueur, dont ils ont fait, dans leur livre, le futur président de la République, après un entre deux tours tumultueux…

 

Dans cet ouvrage, les auteurs ont donc imaginé ce qui se passerait si la gauche l’emportait en 2012, en appliquant son programme, celui du groupe de pression Terra Nova… avec les résultats qu’on devine, en matière d’immigration, d’islamisation, d’insécurité, de droit de vote des étrangers, d’Union européenne et de mondialisation. Les conséquences sont telles, en terme de remplacement de population notamment, que des pans entiers du peuple de France n’ont d’autre choix que d’entrer en résistance. Ils doivent faire face à l’alliance des nouveaux gouvernants et des verlamistes, les adeptes d’une religion qui a entrepris de conquérir la France et le monde…

Dans « La faute du bobo Jocelyn », Pierre et Christine ont essayé, avec humour et férocité, de romancer la réalité, avec des personnages fictifs dont certains ressemblent comme deux gouttes d’eau aux vedettes de l’actualité politique. La montée de la dictature du politiquement correct, avec l’arrivée de ministres issus du mouvement dit anti-raciste, et les atteintes à la liberté d’expression qui vont avec, atteignent dans cet ouvrage un niveau effrayant… Que dire de la composition du gouvernement, annoncé par un porte-parole maîtrisant difficilement notre langue ? Ce conte se veut, tout d’abord, un ouvrage agréable à lire et divertissant par ses personnages, attachants, et les situations imaginées, dont certaines engendreront probablement quelques crises de fou rire inévitables. Mais il se veut aussi et surtout un outil pour susciter l’indispensable sursaut patriotique que les auteurs appellent de leurs vœux.

Dans l’avertissement introduisant les onze chapitres du roman, Pierre Cassen et Christine Tasin expliquent pourquoi, tout en se réclamant toujours d’une culture de gauche, ils en sont arrivés à la conclusion que la victoire de la gauche actuelle, dans laquelle ils ne se reconnaissent plus, serait la pire catastrophe pour notre pays, et ses valeurs laïques, républicaines, féministes et sociales. Alors ils espèrent que cet ouvrage jouera un certain rôle dans la campagne présidentielle, qu’il vous plaira, et que vous aurez envie de lui faire toute la publicité possible.

L’actualité ne justifie-t-elle pas mieux que de longs discours la nécessité de ce livre ? Cette gauche vient de devenir majoritaire au Sénat, institution anti-démocratique s’il en est ! Et quelles sont les premières paroles de Martine Aubry : en avant pour le droit de vote des étrangers aux élections locales ! Comment mieux illustrer le livre prometteur du journaliste du Nouvel Observateur, Hervé Algalarrondo, intitulé « La gauche et la préférence immigrée ». Nous n’approfondirons pas davantage le fait qu’un international de football français, né à Boulogne, a pu appeler son fils « Glaive de l’islam », sans que cela n’émeuve grand monde… Bien plus saisissante a été la vidéo de Guy Sauvage, publiée par notre journal ce vendredi, qui a déjà fait le tour du monde, et a été traduite en anglais.

 


YouTube  

Qu’y entendons-nous ? Un sympathique « verlamiste » explique tranquillement son programme : Guerre à la France, et mort aux juifs !Des jihadistes défilent dans les rues de Paris, en scandant « Allah akbar ! ». Et, ce vendredi 16 septembre, des milliers de musulmans défient le ministre de l’Intérieur, en priant dehors, malgré la caserne-mosquée que l’ État a eu la faiblesse de mettre à leur disposition !

 

Certes, ce vendredi 23 septembre, il n’y a pas eu de prières, pour la première fois depuis des années, dans les rues de la Goutte d’Or. Cela montre d’abord que les dirigeants musulmans maîtrisent leurs troupes, quand ils le veulent, et qu’ils les ont utilisés des années durant pour imposer l’islam dans l’espace public. Cela confirme, d’autre part, la nullité des précédent ministres de l’Intérieur de Nicolas Sarkozy, Michèle Alliot-Marie et Brice Hortefeux. Cela accable définitivement Bertrand Delanoé et surtout Daniel Vaillant, qui, il y a quelques jours, osait minimiser la portée de ces prières, affirmant sans vergogne qu’elles ne dérangeaient personne dans son arrondissement !

 

Faut-il rappeler qu’à de très rares exceptions près, comme Manuel Valls ou André Gérin, les députés de gauche n’ont pas voté la loi contre le voile intégral ? Comment mieux démontrer, à une époque où les Pays-Bas se préparent, eux aussi, à interdire ces tenues de Belphégor, et qu’une militante islamiste annonce qu’elle veut se présenter intégralement voilée aux présidentielles, la connivence criminelle entre une majorité de la gauche et les fous d’Allah ?

 

Ne faut-il pas réfléchir sur les forces qu’il a fallu consacrer pour donner trois coups d’arrêt à l’islam, en huit années.

 

- La loi contre les signes religieux, à l’école, en 2004.

 

- Le loi contre le voile intégral, en 2010.

 

- La fin des prières musulmanes illégales dans les rues de Paris, en 2011.

 

Riposte Laïque, et certains de ses rédacteurs, se vantent d’avoir été dans ces trois batailles, avec d’autres alliés, laïques, féministes ou patriotes. Nous savons que notre journal, ses quinze membres de la rédaction, ses dizaines de contributeurs réguliers, ses milliers de lecteurs, dont quelques-uns nous apportent de précieux témoignages, pèse, dans cette période, et qu’il constitue, avec d’autres, une contre-information, voire un contre-pouvoir à la dictature du politiquement correct. Nous ne sous-estimons pas la portée des trois reculs que nous avons imposés à un islam qui ne cache plus sa volonté de conquête, et son rêve de voir de plus en plus d’enclaves de notre France devenir « dar al islam ».  

 

Pour autant, ces trois actions, certes indispensables, n’arrêtent pas la progression des islamistes, et la menace mortelle que cette religion moyen-âgeuse fait peser sur nos valeurs.

 

Dans un article récent, notre rédacteur Maxime Lépante, dont les vidéos, vues dans le monde par plus d’un million de personnes, ont été décisives pour mettre fin à l’occupation (nous assumons ce mot) des rues de la Goutte d’Or tous les vendredis, proposait un ensemble de mesures pour protéger la République laïque et la démocratie d’un projet politico-religieux incompatible avec nos valeurs. Nous pensons qu’aucune organisation politique ne peut occulter le débat que posent les solutions proposées par notre reporter, même si certaines pourraient leur paraître contestables.

 

– La sharia doit être dénoncée comme le fascisme qu’elle est, et elle doit être bannie du Monde Libre, puisqu’elle prône l’infériorité des non-musulmans face aux musulmans, des femmes face aux hommes, et ainsi de suite.

 

– Les gouvernements doivent arrêter et expulser tous les musulmans qui refusent de dénoncer la sharia.

 

– L’immigration en provenance des pays musulmans doit être totalement stoppée.

 

– La finance islamique doit être bannie, et tous les transferts d’argent depuis les pays musulmans interdits.

 

– La nourriture musulmane (halal) doit être déclarée hors-la-loi, puisqu’elle provient de bêtes non insensibilisées avant abattage, et puisqu’elle finance une religion.

 

– La construction de minarets doit être interdite (comme les Suisses l’ont voté en novembre 2009), ainsi que la construction de toute mosquée avec de l’argent public ou de l’argent étranger.

 

– Les prêches en arabe doivent être interdits.

 

– Il doit être interdit de donner un prénom non-occidental à un enfant né en France.

 

– Le ramadan pendant le travail doit être interdit, puisqu’un travailleur qui ne mange pas et ne boit pas porte volontairement atteinte à sa capacité à remplir correctement son contrat de travail.

 

– Le port du voile islamique doit être interdit, comme la burqa l’a été.

 

– Le port du kamis par les musulmans intégristes doit être interdit, pour prosélytisme.

 

– Les livres musulmans qui contiennent des appels au meurtre ou à battre les femmes doivent être interdits.

 

– Les rues de notre pays doivent être nettoyées des musulmans qui y prient illégalement chaque vendredi.

 

C’est donc dans ce contexte, à moins de deux semaines du premier tour des primaires socialistes, que nous publions cet essai, « La faute du bobo Jocelyn. » Nous entendons y démontrer, derrière la légèreté d’un roman, que, si la droite compte dans ses rangs d’authentiques islamo-collabos comme Fillon, Juppé ou Raoult, ce serait la victoire, en 2012, d’une gauche appliquant les thèses du groupe de pression Terra Novaqui constituerait la véritable aubaine pour les islamistes, et un péril mortel pour l’avenir de notre pays.

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 08:45

                                                                   La Cité interdite

                                                                                                PRIX:16,00 euros

Présentation de l'éditeur
De La cité interdite, qui donne son titre au recueil, où un dandy préfère mourir dans un incendie plutôt que de se séparer de son tableau préféré, jusqu à Isolde qui clôt le volume, l auteur s adonne à l observation méticuleuse et impitoyable de ses contemporains. On retrouve ici tout son art de manier la langue : une bonne dose de cruauté, de l autodérision et un soupçon de perversion parfaitement assumée, le tout dans une écriture tranchante dans laquelle chaque mot compte.
Biographie de l'auteur
Né en 1932, avocat réputé, représentant de madame Destouches, la veuve et ayant droit de Louis-Ferdinand Céline, auteur majeur à qui il a consacré une biographie de référence en trois volumes (Mercure de France, 1977, 1981,1985), François Gibault est aussi un écrivain à qui l on doit Interdit aux Chinois et aux chiens (La Table Ronde, 1997), Un cheval, une alouette (La Table Ronde, 2000), Céline Bloy (Du Lérot, 2005), Cave Canem (Léo Scheer, 2006).
LIBRAIRIE DE NEUILLY-PLAISANCE
15,AVENUE FOCH
Partager cet article
Repost0
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 07:51

                                                       Les solidarités mystérieuses

                                                                                   PRIX:18,50 EUROS

Présentation de l'éditeur
En Bretagne, de nos jours, près de Dinard, une femme d’une quarantaine d’années retrouve par
hasard le professeur de piano de son enfance. Cette femme âgée lui propose de venir habiter chez
elle. Petit à petit, elle se réinstalle dans la petite ville où elle a vécu autrefois, retrouve son premier amour, se lie comme jamais elle ne l’avait fait avec son frère plus jeune, redécouvre les lieux, les chemins, les roches, se passionne pour la nature, le mer. Soudain, un jour, sa fille, qu’elle n’avait plus vue depuis des années, revient vers elle. De façon polyphonique, tous les personnages qui la côtoient (un prêtre, la bonne du professeur de piano, son frère Paul, un cultivateur, la factrice, un cousin qui vit près de là, la conductrice du car de ramassage scolaire, la masseuse de la thalassothérapie, sa fille Juliette) évoquent cette femme dont la destinée paraît de plus en plus étrange. Chacun a son interprétation. Chacun essaie de comprendre les rapports troublants, mystérieux, silencieux, sauvages que Claire se met à entretenir avec sa famille, l’amour, la falaise, le ciel, les oiseaux, l’origine.
Biographie de l'auteur
Romancier, poète et essayiste, Pascal Quignard est né en 1948. Après des études de philosophie, il entre aux Éditions Gallimard où il occupe les fonctions successives de lecteur, membre du comité de lecture et secrétaire général pour le développement éditorial. Il enseigne ensuite à l’Université de Vincennes et à l’École Pratique des Hautes Études en Sciences Sociales. Il a fondé le festival d’opéra et de théâtre baroque de Versailles, qu’il dirige de 1990 à 1994. Par la suite, il démissionne de toutes ses fonctions pour se consacrer à son travail d’écrivain. L’essentiel de son oeuvre est disponible aux Éditions Gallimard, en collection blanche et en Folio.
LIBRAIRIE DE NEUILLY-PLAISANCE
15,AVENUE FOCH
Partager cet article
Repost0
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 07:46

                                                                    La cause des livres

                                                                                                  PRIX:24,00 euros

Présentation de l'éditeur
« J’ai réuni dans ce livre des articles que, pendant quarante ans, j’ai donnés au Nouvel Observateur. C’est une actualité littéraire fantasque qui les a souvent inspirés et les figures imposées du journal qui en ont dicté la forme : une brocante où le hasard semble avoir plus à dire que la nécessité. Et pourtant, cette promenade buissonnière à travers les livres dessine peu à peu un itinéraire familier. On trouvera ici les aveux du roman, les mots des femmes, l’ombre portée de la Révolution sur les passions françaises et un tableau de la France et des Français où l’on voit une diversité obstinée tenir tête à la souveraine unité de la nation. Ces rencontres d’occasion avec les oeuvres et les figures du passé me renvoient donc à mes goûts et à mes attaches. Je n’ai pas de peine à retrouver en elles des voix amicales et des présences consolantes. J’y vois aussi surgir l’événement intempestif, la rencontre inattendue, la surprise des sentiments. La littérature et l’histoire, sur la chaine usée des destinées humaines, n’ont jamais fini de broder les motifs de la complexité humaine. Telle est la cause des livres ». (Mona Ozouf)
Biographie de l'auteur
Mona Ozouf est née à Plourivo (Côtes-du-Nord) et a été élevée en langue bretonne par ses parents instituteurs. Agrégée de philosophie, directrice de recherches au Centre national de la recherche scientifique, elle a consacré l’essentiel de ses recherches à l’école publique en France et à la Révolution française. D’elle, les Éditions Gallimard ont publié La fête révolutionnaire (1789-1799) (Bibliothèque des Histoires, 1976, Folio histoire n° 22), L’école de la France (Bibliothèque des Histoires, 1984), L’homme régénéré (Bibliothèque des Histoires, 1989), Les mots des femmes (Tel n° 303), Les aveux du roman (Tel n° 329), Varennes (Les Journées qui ont fait la France, 2005), Composition française (collection blanche, 2009, Folio n° 5137).
LIBRAIRIE DE NEUILLY-PLAISANCE
15,AVENUE FOCH
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : lareinfodujour93.fr
  • : Informations et rèinformations.Des conseils de lecture.
  • Contact

La république n'égalera jamais la royauté.

Recherche

information

 

    

  

      SITE "faitdiversFrance":

  http://faitdiversfrance.wordpress.com

 

Des images contre l'avortement
 

 

 

 

Texte Libre