Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 08:53

                     

Partager cet article
Repost0
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 08:12

Source Wikipédia:

Vincent Peillon est issu du côté maternel d'une famille alsacienne[1]. Sa mère Françoise Blum, née en 1930, fut directrice de recherche à l'INSERM, spécialiste en physiopathologie de l'hypophyse et de la prolactine, son grand-père était le professeur Léon Blum (1878-1930), grand spécialiste de la physiopathologie rénale à Strasbourg, initiateur de l'insulinothérapie en France, fils aîné du rabbin Félix Blum (1847-1925) et de Jeannette Lederman, et sa grand-mère Thérèse Lion (1894-1985), née à Caen, fille d'un assureur de Moselle, avocate et féministe, dont le militantisme marqua particulièrement le jeune Vincent[2]. Son oncle maternel est Étienne-Émile Baulieu (né Étienne Blum), professeur honoraire de médecine du Collège de France et membre de l'Académie des sciences, et sa tante maternelle est Suzanne de Brunhoff, née en 1929, une ancienne économiste du CNRS, belle-fille du créateur de Babar[3].

Son père Gilles Peillon (1928-2007) était banquier et communiste, il fut directeur général de la première banque soviétique hors URSS[4], la Banque Commerciale pour l'Europe du Nord – Eurobank, puis de la banque franco-algérienne Union méditerranéenne de banque.

Vincent Peillon a des petits problèmes d’assimilation. Ses quatre enfants (en 2 unions) s’appellent Salomé, Maya, Elie et Isaac.

 

lire:Vincent Peillon dans la filiation de Jules Ferry:Franc-maçon pur jus 

 

Icône d'alerte
 ... Le jeune Elie PEILLON a récemment célébré sa Bar mitsva à la synagogue de la Place des Vosges à Paris où il a lu la paracha « Tsav ». Pour la circonstance, son père Vincent PEILLON avait mis les téphilines et était monté à la Torah dès le jeudi matin. Manifestement, le député européen et dirigeant socialiste a préféré que la cérémonie se tienne dans une relative intimité. Si la famille et de nombreux amis étaient présents, aucun ténor du PS n'a été aperçu dans l'assistance.
Mazel-tov aux familles PEILLON et Bensahel !

Actualité juive 1066 - 7 Avril 2009

D’ailleurs le fait que Martine Aubry ne soit pas dans le gouvernement est le meilleur gage de qualité que François Hollande a donné à ses électeurs juifs, franco-israéliens et sionistes. Ni Aubry, ni Glavany, ni Guigou ne font parti du gouvernement, ce qui signifie que les condamnations systématiques et aveugles d’Israël ne seront peut-être pas au goût du jour avec Hollande.

Autre poste important, celui des Affaires Etrangères. Mais là, ne nous voilons pas la face : le ministre de cette fonction n’a que très peu de pouvoir. C’est le Président qui décide des grandes lignes internationales et ce sont les diplomates du Quai d’Orsay qui acceptent de jouer le jeu ou non. Le seul rôle de Laurent Fabius sera donc de représenter l’image officielle de la France à l’étranger et de donner des interviews. C’est dans ce deuxième cas que les choses pourraient se compliquer : Laurent Fabius, juif converti au christianisme, s’est dit être un « ami d’Israël » à plusieurs reprises… Mais dans  les faits, les choses semblent de temps en temps moins cordiales (on se souvient du : « Nous romprons avec l’indulgence excessive du gouvernement français envers le pouvoir israélien à qui nous dirons qu’il devra quitter rapidement les territoires colonisés… »).

Reste que Laurent  Fabius à ce poste est une bien meilleure nouvelle qu’un Hubert Védrine ou qu’un Alain Juppé. Enfin, le fait qu’il ait voté non au Référundum européen et qui soit nommé à ce poste est un choix judicieux malgré ce que pensent les commentateurs : les français n’étaient-ils pas majoritairement contre le traité (voté en catimini et en force par le gouvernement Sarkozy).

A l’intérieur, Ayrault a placé la personnalité socialiste préférée des juifs et des sionistes, Manuel Valls. Homme de courage, qui n’a pas sa langue dans la poche, Valls est l’un de seuls représentants du Parti Socialiste qui s’est battu contre la création unilatérale d’un Etat Palestinien en 2011 à l’ONU. Téméraire, il avait prit tribune officielle dans Le Monde pour donner sa vision des choses, une vision équitable et intelligente qui veut qu’un « Etat Palestinien ne doit voit le jour qu’après des négociations de paix avec Israël. »

Sur le plan « intérieur », Valls est considéré comme un « dur » du PS. Il est fort à parier qu’il saura lutter contre l’antisémitisme, les discriminations et autres problèmes du quotidien.

Autre excellente nouvelle pour les juifs de France, la nomination de Vincent Peillon à l’éducation Nationale. Peillon, lui-même non juif (une de ses grand-mère était juive), marié avec Nathalie Bensahel (journaliste au Nouvel Obs), a célébré la bar-mitzva d’un de ses enfants il y a peu. Avec un pareil héritage, on peut être certain que l’apprentissage de la Shoah demeurera important pour ce gouvernement.

Pierre Moscovici a été nommé aux Finances. On l’aurait préféré aux Affaires Etrangères mais on s’en contentera. Moscovici est une personnalité appréciée de ses interlocuteurs israéliens et du monde de l’économie. Imaginons un instant qu’Arnaud Montebourg ait eu ce poste, il en aurait été autrement… Avec ce méticuleux aux affaires, la France se dote d’un « pinailleur », ces personnalités qui calculent absolument tout au sou prêt, pour ne pas mettre plus en péril l’avenir économique de la Nation. Moscovici a dit une fois:

« Si j’ai adhéré au Parti socialiste, en tant que Juif, Français et socialiste, c’est aussi en pensant à Léon Blum. Il faut réfléchir et essayer de savoir pourquoi il se serait battu aujourd’hui. Or, cet homme s’est battu pour la République, pour la gauche et le socialisme, ainsi que, sur la fin de sa vie, pour le sionisme, porteur à son sens d’une paix pour le Proche-Orient. »

Rien que pour avoir eu le courage de dire cela, il mérite la légion d’honneur !

 

Jeudi 24 mai 2012 4 24 /05 /Mai /2012 06:56

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 07:58
 

Suivez la conférence de presse en direct sur internet Vendredi 25 Mai 2012 à 17h (heure française)
+ spectacle "Rendez-nous Jésus" à 20h30
VISIBLE UNIQUEMENT SUR : http://www.dieudonne-officiel.com/

 
   
   

Partager cet article
Repost0
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 06:21

Acceptez-vous en mariage… (liste non-exhaustive)

Chronique hebdomadaire de Philippe Randa

 

Il est surprenant de constater l’agitation que soulève la question du mariage des homosexuels depuis que François Mitterrand fit abolir le « délit d’homosexualité » en 1982…

Outre-atlantique, le président-candidat Obama a déclaré récemment qu’il était désormais favorable à leur mariage, non pas à cause « des vidéos de fistfucking en ligne » mais parce que quelques-uns de ses collaborateurs sont « incroyablement engagés dans des relations monogames entre personnes de même sexe et qu’ils élèvent des enfants » et aussi parce que “ces soldats, ces pilotes d’avion, ces marines ou ces marins qui se battent (pour lui) ne se sentent pas libres. »(1)

L’impérialisme américain a bon dos, mais faut-il encore qu’il soit réélu, alors qu’en France, François Hollande ayant emporté l’élection présidentielle en début de mois, son Premier ministre Jean-Marc Ayrault a assuré ce jeudi, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie « qu’il mettrait en œuvre (son) engagement sur le mariage gay et l’adoption par des couples homosexuels. »(2)

Qu’on le déplore ou non, gageons que cette promesse électorale sera très certainement tenue, à moins d’une défaite prochaine de la gauche aux élections législatives dans quelques jours… Et encore, même si cela advenait, il n’est pas sûr qu’une telle proposition soit repoussée, malgré les déclarations de quelques dirigeants de l’UMP et les engagements de leur ancien champion.

Quoiqu’il en soit, force est de constater, tout de même, qu’un tel changement législatif ne concernera finalement que très peu de monde, pas même la totalité voire la majorité de la population concernée. Ce n’est tout de même pas parce que la loi l’y autorise depuis 30 ans qu’on devient homosexuel pour autant. Gageons que l’autorisation de passer devant Monsieur le Maire – plus rarement sans doute devant monsieur le curé et beaucoup plus difficilement encore devant monsieur l’Imam, monsieur le Rabbin ou monsieur le Grand Gourou – n’intéressera en réalité que quelques dames ou messieurs en mal d’engagements dont la solennité ne durera que ce que dure celle des mariages terriblement conventionnels entre homme et femme, puisqu’« en France, un mariage sur trois se solde par un divorce. Aujourd’hui, la durée moyenne d’un couple est estimée à quatre ans au point que l’on parle désormais de “Couples à Durée Déterminée”… »(3)

Que la perspective d’une autorisation du mariage homosexuel choquent nombre de croyants, toutes  religions confondues, qu’elle fasse la joie à venir d’une minorité de militants quasi-professionnels de la revendication, permettent à des politiciens d’espérer ainsi grappiller sans la moindre vergogne quelques suffrages électoraux, ou qu’elle fasse hausser les épaules à des millions d’autres, homo ou hétéro-sexuels, la marche du monde n’en sera guère bouleversée.

Mais attendons-nous ensuite à d’autres revendications. Non pas pour obtenir l’autorisation de se marier avec son poisson rouge ou son hamster, comme s’en sont inquiétés sans grande finesse quelques-uns, mais plus sûrement de celle de s’unir entre membres d’une même famille ou encore d’obtenir l’autorisation d’être polygame.

Car en vertu de quelle moralité, de quel tabou, de quel bon sens pourra-t-on logiquement interdire d’officialiser de la même manière que le mariage homosexuel, celui d’un frère et d’une sœur s’aimant d’amour tendre… Tout comme celui de deux frères, deux sœurs, d’un père ou d’une mère avec leurs enfants, voire plusieurs ?

Et comme lorsqu’on aime, on ne compte pas, c’est bien connu, au nom de quel principe pourrait-on interdire l’union collective ? Et puis, comme plus on est de fous, plus on rit, que c’est bien connu aussi, plus on sera de marié(e)s, moins les divorces seront douloureux. CQFD !

 

Notes

(1) www.liberation.fr

(2) www.20minutes.fr

(3) www.france-jeunes.net

 

 

© Philippe Randa est écrivain, chroniqueur politique et éditeur (www.francephi.com).

Partager cet article
Repost0
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 14:59

Le tribunal de grande instance (TGI) de Paris a condamné, mercredi 23 mai, le ministre du redressement productif Arnaud Montebourg pour avoir publiquement injurié les anciens membres de la direction de la société de ferries SeaFrance.

M. Montebourg devra verser un euro de dommages et intérêts à Pierre Fa, Katherine Burro-Fleta, Jean-Claude Dechappe, Jean-Luc Drugeon et Vincent Launay pour les avoir traités d'"escrocs" en septembre 2011.

Alors en campagne pour la primaire socialiste, M. Montebourg s'exprimait après une visite à Calais (Pas-de-Calais), dans les locaux du Syndicat maritime Nord-CFDT.

"On parle souvent de patrons voyous. Là, il s'agit d'une entreprise publique, c'est curieux... On ne fera pas de miracle, mais on peut dire à la SNCF que s'ils sont des incapables et qu'ils ont mis des escrocs à la tête de SeaFrance, ils vont l'aider à se relever", avait déclaré le député de Saône-et-Loire, dont les propos avaient été repris dans La Voix du Nord du 27 septembre 2007.

"INCONTESTABLEMENT OUTRAGEANT"

Se sentant offensés, le patron de SeaFrance, Pierre Fa, et les quatre autres membres du directoire avaient assigné l'élu socialiste pour injure. Mercredi, la 17e chambre civile du TGI de Paris a déclaré irrecevable l'action engagée par SeaFrance, mais retenu celle menée par les cinq anciens dirigeants.

Elle n'a pas retenu dans l'injure les termes d'"incapables" et de "patrons voyous" ; en revanche, elle a jugé que le terme "escrocs" était "incontestablement outrageant".

La liquidation définitive de SeaFrance, la dernière compagnie française à relier Calais et Douvres (Royuame-Uni), a été prononcée le 9 janvier après plusieurs semaines d'incertitude sur son avenir.

Partager cet article
Repost0
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 08:17

Dans la série : les petits potins de la gauche caviar...........entre amis du même monde,n'est-ce pas!Biographie de Valérie "Trierweiler", née Massonneau.

 
inv

Qui est Valérie Massonneau, Valérie trierweiler? Ce que ses camarades journalistes ne vous diront jamais,mais alors jamais.
La description faîte par les médias est loin de la vérité. Le corporatisme est bien là.
Valérie Massonneau, divorcée Trierweiler, (si elle est divorcée, pourquoi se fait-elle appeller Trierweiller) ...???... est une journaliste politique française, née le 16 février 1965 à Angers. Membre de la rédaction de Paris Match, elle présente entre 2005 et 2011, des émissions politiques sur la chaîne Direct 8.

 

 

 

 

 

Ce qui est faux: A vécu dans la tour Chaptal de la cité du Grand-Pigeon, la famille Massonneau s'installe rue de Champagne en 1969, dans un lotissement HLM proche du quartier de Monplaisir
Après la mort de son père, sa mère travaille comme hôtesse d'accueil à la patinoire d'Angers.


Ce qui est vrai: Valérie Massonneau suit une scolarité successivement au collège Jean Lurçat et au lycée Joachim-du-Bellay d'Angers, où elle obtient son baccalauréat en 1983 (série littéraire), avant de poursuivre ses études à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elle suit dès lors des cours d'histoire puis de sciences politiques, conclus par un DESS de sciences politiques.


Son père, Jean-Noël Massonneau, invalide de guerre après avoir perdu une jambe en sautant sur un engin explosif. Banquiers, son grand-père et son arrière-grand-père ont été propriétaires de la banque angevine Massonneau et Cie, vendue en 1950 au Crédit de l'Ouest.


La suite est intéressante: la famille Massonneau a vendu sa banque au Crédit de l’Ouest, mais devint actionnaire à hauteur de 11% du Crédit de l’Ouest. La famille Massonneau est à l’abri du besoin. En 1957 fusion du Crédit Nantais (créé en 1912) et du Crédit de l'Ouest d'Angers (créé en 1913), puis fusion en décembre 2006 du Crédit Industriel de l'Ouest (CIO) et de la Banque régionale de l'Ouest (BRO). C’est maintenant le Crédit industriel et commercial Ouest (CIC Ouest).


Aujourd’hui les enfants (ils sont six) Massonneau sont actionnaires au Crédit industriel et Commercial, et ont différentes actions dans différents groupes faisant partis du CIC.
Les revenus annuels de la journaliste sont estimés à plus de 3 millions annuel.

 

 

 

Mais le meilleur est à venir, Madame "Trierweiler" possède des actions de la chaine Direct8 qui appartient au Groupe Bolloré, où elle présente des émissions, ainsi que différentes actions dans ce même groupe.

 
Le 20 octobre 2011, elle porte plainte contre X pour « collecte et traitement illicite de données personnelles » auprès du parquet de Paris, suite à la parution, le 4 octobre, d'un article de L'Express affirmant que, au début 2011, elle aurait fait l'objet d'une enquête sur son passé et son entourage de la part d'une section de la Direction du Renseignement de la préfecture de police de Paris. Chargée par le parquet de Paris de mener des investigations, l'Inspection générale de la police nationale met en évidence que la fiche de Valérie "Trierweiler" est soi-disant fausse mais clôt le dossier, sans chercher l'auteur du délit. Et pour cause Mr Vincent Bolloré est intervenu en personne auprès de Nicolas Sarkozy.


Il faut savoir que la famille Massonneau furent les banquiers et les amis d’un industriel breton nommé Michel Bolloré (1922-1997) père de Vincent Bolloré. Madame Massonneau est aussi pauvre que Madame Sinclair, ou presque.

 

C'est la lutte finale !

 

 

 

 

 

 

via Tousaufhollande

Partager cet article
Repost0
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 08:21

Il est clair que la constitution du « premier » gouvernement Ayrault ne présage rien de bon pour le pays. La ruine acceptée, accompagnée, organisée, voulue peut-être par les pouvoirs énarcho-socialisants depuis des décennies va se poursuivre.

Au risque de lasser, énumérons quelques unes des manifestations de cette ruine sans ignorer qu'il en est bien d'autres : chômage récurrent en particulier des jeunes et des seniors, désindustrialisation, compétitivité en danger, impôts et charges insupportables, déficit chronique, justice en lambeaux, éducation nationale pratiquement détruite, grèves permanentes, retraites en déshérence, agriculture ruinée, endettement public en folie, faible durée du travail, salaires insuffisants, prospérité insolente des restos du cœur. Toutes ces manifestations de la ruine se recoupent étant à la fois conséquences et causes. Elles reflètent l'existence du Tout-Etat cause majeure de la ruine : rien ne peut fondamentalement bouger si le pouvoir s'occupe de tout, l'équilibre global est alors perpétuellement instable et sur la corde raide.

 

LE NOMBRE DES MINISTRES

Un trait commun de tous les gouvernements, indépendamment de l'idéologie sous-jacente, est le nombre de ministres souvent inutiles. Ce nombre excessif reflète pour une grande part à la fois l'idéologie et la cupidité des camarades autour du butin étatique immense.

Ils sont 34 à présent : un chiffre pair s'impose désormais à cause de la parité ! Les précédents clament qu'ils étaient moitié moins nombreux. Nous n'en sommes pas sûrs : il y avait des secrétaires d'État et des sous-secrétaires moins coûteux mais tout aussi actifs. Chez Ayrault, nous prépare-t-on de ces sous-ministres ? Nous l'ignorons pour l’heure.

Avant de voir comment ce nombre même conduit à la ruine, examinons la liste pour déterminer les ministères superfétatoires.

Au premier chef, le ministère de la culture. La culture est une affaire exclusivement privée : la nationaliser pour en faire une annexe de l'État entraîne que des cuistres nous imposent leurs films, leurs pièces de théâtres, leurs prétendues œuvres d'art… Les personnes qui veulent se cultiver doivent pouvoir le faire dans une totale liberté et sans être ponctionnées au préalable par un ministère. Le fait que cela existe depuis longtemps en France et ailleurs n'est nullement une excuse ; cette généralisation montre seulement la force implacable avec laquelle les parasites étatiques ne cessent de progresser.

Autre exemple : les PME. Les entreprises sont les seules à pouvoir créer de la richesse ; l'État quand il intervient dans l'économie ne peut qu’amoindrir voire annihiler la richesse. Parmi les entreprises, les PME ont une place de choix étant donné leur formidable potentiel d'emplois. Elles n'ont nul besoin d'aides, ni de lois ; leur seul souci est d'être libérées fiscalement et socialement. Les lecteurs habituels du flash savent ce que veut dire cette libération. Le nouveau pouvoir promet le contraire : impôts nouveaux et complications accrues dans le contrat de travail.

Ces PME verront plusieurs ministères « se pencher » sur elles. Certes, dans deux ministères seulement l'intitulé le souligne : artisanat et PME, mais plusieurs autres seront clairement appelés à se « pencher » avec de puissants verrous parfois. Il faut comprendre l'intensité de la ruine résultant de ce foisonnement ; plus il y a de ministères, plus il y a de recouvrements ; chacun perd un temps considérable pour défendre son territoire. Les malheureux porteurs de dossiers et la base souffrent délais, coûts et compromis douteux.

Le nombre est donc bien une cause de ruine.

 

LE POIDS FINANCIER

Le poids financier de ce cirque s'observe depuis longtemps et s’exprime par

Une fiscalité perpétuellement galopante. Il se décompose en plusieurs postes.

D'abord l'enrichissement personnel indu (EPI) des politiques et de leur cour. Les 34 ministres avoués officiellement auront un cabinet limité. Mais, il y aura la suite des secrétaires d'État. L'ensemble peut être évalué à 1000 personnes. Passons sur la prétendue réduction de salaire qui, comme la presse l'a montré, n'est qu’un trompe l'œil. Le salaire de ces gens n'est, au demeurant, nullement l'essentiel ; leur train de vie est largement pris en charge par l'État. Le total de cet EPI est impossible à calculer et au nom du « pas vu, pas pris » personne le fera jamais.

Il faut compter avec l'environnement : bureaux, locaux parfois somptueux, circulations en tout sens, fêtes, salles à manger de direction, pyramides de fonctionnaires, échanges multiples de documents.

C'est là que l'on arrive aux satellites. Un ministère qui se respecte à d'innombrables démembrements dans tout le territoire sous l'œil des préfets et sous-préfets. S'il s'agit d'un petit, voire d'un nouveau, il n'aura de cesse de se gonfler ailleurs. Les « grands » ministères polluent largement les ambassades.

 

LES REGLEMENTATIONS

Au poids financier intrinsèque du cirque viennent se surajouter les réglementations. Tout ce beau monde s'active et même considère qu'il a le devoir de s'activer. La fabrication des lois avec leurs multiples dépendances se déchaine et le nombre des ministres en est une cause. Un ministre n'existe que s'il fabrique des lois. A peine le nouveau gouvernement est-il installé, que certains d'entre eux ont pris de l'avance en annonçant de nouvelles lois. François Fillon avait voulu juger les ministres selon leur capacité à fabriquer des lois : une vraie gaminerie !

Une loi n'est jamais complète avant de multiples « dépendances » : décrets d'application, circulaires, interprétations jurisprudentielles et usage de recours divers allant parfois jusqu'à l'Europe. Si les lois ont besoin de dépendances, c'est parce qu'elles s'inscrivent dans une galaxie d'usines à gaz. Il existe 61 codes avec 10 millions de mots ! Beaucoup de textes sont contradictoires et inapplicables. Il s'ajoute la bougeotte permanente. Cette bougeotte se renforce par la complexité du système qui est ingérable par nature : les galaxies d'usines à gaz ont besoin sans cesse d'être ajustées.

Le dommage causé à la richesse nationale est considérable. Créateurs de richesse et particuliers ont besoin de stabilité et de clarté. C'est si vrai que des voix autorisées commencent à s'élever pour la demander ; il est hélas bien tard.

Sauf surprise majeure, rien ne va changer sinon par une gauchisation plus accentuée que jamais. Pour terminer, rappelons que, malgré toute propagande trompeuse, la ruine d'origine publique a toujours frappé davantage les pauvres que les riches.

 

MICHEL DE PONCINS

Partager cet article
Repost0
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 16:36
 
 
RIVAROL : Vers un raz de marée de la gauche aux législatives ?

Source : Editorial Rivarol du 18 mai 2012

Depuis le 15 mai François Hollande est officiellement le septième président de la Ve République, en réalité le huitième car René Coty est resté chef de l’Etat pendant trois mois encore après la promulgation de la Constitution le 4 octobre 1958. Cela faisait dix-sept ans qu’un socialiste n’occupait plus le sommet de l’Etat. En vérité, contrairement à ce que beaucoup pensent, la situation actuelle est bien plus dramatique qu’en mai 1981. D’abord parce que François Hollande n’est pas François Mitterrand. S’ils portent le même prénom, s’ils furent pendant dix ans chacun premier secrétaire du Parti socialiste, s’ils sont doués pour la synthèse et le rassemblement dans les congrès du parti d’Epinay, s’ils sont également favorables à l’union de la gauche, s’ils ont accédé tous les deux à la magistrature suprême et s’ils se sont à cette fin créé un fief solide dans la France rurale et provinciale, l’un dans la Nièvre, l’autre en Corrèze, la comparaison cependant s’arrête là. Mitterrand dans sa jeunesse avait été proche de la Cagoule et fut décoré de la Francisque. Il fut le seul chef d’Etat d’après-guerre à fleurir chaque année quasiment jusqu’au terme de son second septennat la tombe du maréchal Pétain à l’île d’Yeu, ses goûts littéraires étaient très orientés à droite et, pendant sa longue présidence, fidèle en amitié, il aida comme il le put certains cagoulards ainsi que l’avait reconnu feu François Brigneau. Enfin il refusa jusqu’à son dernier souffle de reconnaître la France coupable pour son attitude vis-à-vis des juifs pendant l’Occupation allemande et on se souvient que devant un Elkabbach inquisiteur, il avait lancé, excédé : « Que voulez-vous ? Que je me convertisse ? »

Autant d’actes et de déclarations qui ne risquent pas de se reproduire avec l’actuel locataire de l’Elysée qui, aussitôt intronisé, a rendu hommage à Jules Ferry, le père de l’école publique, tout en dénonçant la « faute politique et morale » qu’a constituée son soutien à la colonisation. Avec François Hollande qui est le premier président à n’être pas marié, pas même civilement, et à installer sans pudeur sa concubine à l’Elysée (cela aussi en dit long sur la dégradation des mœurs et le règne de l’individualisme et de l’hédonisme forcenés), on peut être sûr que le Politiquement, l’Historiquement et le Moralement correct régneront en maîtres. Ce n’est pas lui qui fera la moindre petite entorse à la police de la pensée. Tel est le président “normal” que 48,5 % des électeurs qui se sont rendus aux urnes le 6 mai ont choisi (car il est légitime de comptabiliser comme suffrages exprimés les votes blancs et nuls). Elu par une minorité d’inscrits (quelque 39 %), Hollande et ses alliés disposeront pourtant de tous les pouvoirs, ce qui n’était pas le cas en 1981. Ils ont la majorité absolue au Sénat, ils président vingt régions métropolitaines sur 22 et dirigent la quasi-totalité des grandes villes, la majorité des communautés de communes et d’agglomérations. Si l’on ajoute à cela que la gauche exerce une domination à peu près absolue dans les media, dans le monde enseignant, syndical, culturel et associatif, dans la magistrature et dans le showbiz, on en conclut qu’elle a en ses mains tous les leviers de pouvoir.

 

Ne lui reste désormais à conquérir que l’Assemblée nationale. Cela devrait en principe n’être qu’une formalité compte tenu de la balkanisation des droites et de l’absence d’entente entre l’UMP et le Rassemblement bleu Marine. Alors que d’après tous les sondages, et ainsi que l’a montré clairement le premier tour de la présidentielle, la gauche reste minoritaire en voix et en pourcentage, ce sont néanmoins les socialistes et leurs alliés qui devraient l’emporter, et peut-être même très largement, au soir du 17 juin. Si leur majorité est suffisante, ils pourront à eux seuls modifier la Constitution et imposer notamment le droit de vote et d’éligibilité des étrangers aux élections municipales de mars 2014. Et c’est d’ailleurs le paradoxe de ce scrutin législatif : plus les Français voteront pour le Front mariniste montrant ainsi leur opposition absolue à l’octroi du droit de vote aux immigrés extra-européens, plus cette mesure a des chances d’être votée et appliquée rapidement. Car, par le jeu des triangulaires, la gauche, minoritaire au premier tour, l’emportera sans coup férir le dimanche suivant. Au fond, ainsi que nous l’avouait récemment en privé un ancien haut dirigeant du Front national, ce parti n’aura servi historiquement qu’à ramener ou à maintenir la gauche socialo-écolo-communiste au pouvoir. On comprend pourquoi Mitterrand l’a tellement favorisé. Il n’a pas empêché un seul immigré supplémentaire d’entrer sur le territoire, il n’a pu s’opposer victorieusement à la perte de notre souveraineté, au mondialisme et à la destruction des valeurs traditionnelles mais il aura en revanche été très efficace comme allié objectif de la gauche. Ce fait là est politiquement incontestable. Certes la droite parlementaire est la première responsable de la situation en se soumettant depuis un quart de siècle aux oukases du B’nai B’rith. Il n’en reste pas moins qu’en croyant de bonne foi aider au redressement de la nation en votant pour le FN, beaucoup de nos compatriotes font dans les faits le jeu des pires ennemis de la nation, de la famille et du bien commun. Comme quoi l’électoralisme est une illusion ; en s’embarquant dans cette voie l’on est immanquablement instrumentalisé par le Système. Pendant quarante ans, qu’on le veuille ou non, le FN aura conduit la résistance française dans une impasse, l’aura canalisée et neutralisée. Ses dirigeants successifs en vivent très bien, merci pour eux, mais cela ne change rien hélas à la situation de la France et des Français. Il est douloureux de le reconnaître mais si on ne le faisait pas on manquerait à la vérité, celle-là seule qui libère. […]

Source : Rivarol
Partager cet article
Repost0
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 07:57

A LIRE JUSQU'AU BOUT......Mimolette et son vizir Tristounet......

 

 

Le gouvernement vient d’être nommé et nous fondons de grands espoirs en lui... Si si, c’est vrai ...

 

Mimolette 1er et son vizir Tristounet ont nommé leur gouvernement. En bons idéologues socialos ils ont basé leurs choix sur la race, le sexe mais surtout pas sur la compétence. C’est qu’il en avait des prétendants ! Paraît même que certains(es) on fait des crises de nerf. C’est beau cette abnégation pour servir le pays !

Bref, les quotas sont remplis avec autant de cons que de connes. Hasard de l’actualité, le même jour s’ouvrait le festival de Cannes, à Paris ce fut le festival de connes...

Nous avons aussi certains intitulés de ministères dignes de feu l’Urss.

Ministre délégué à la Réussite éducative ! Oui parce qu’avec l’inéducation anationale la réussite devient un exploit...Ministre de la crétinisation aurait mieux sonné...

Ministre du Redressement productif ! Au départ je croyais que c’était une promo pour le viagra...

Ministre de l’Egalité des territoires ! Le désert socialiste partout...

Et encore, ils ont manqué singulièrement d’imagination, on pouvait créer un ministère des portes ouvertes, un des portes qui se referment, un ministère des décisions à prendre, un autre pour la mise en oeuvre des décisions prises, un ministère du temps libre-mince ça a déjà été fait-...

C’est ça le socialisme, la magie des mots est censée transformer la citrouille en DS5. Entre parenthèse vous avez vu la bagnole ? Elle ressemble à rien, c’est ça le haut de gamme français ? Ça a du faire rigoler en Allemagne, encore que coup de bol elle est pas tombée en panne. C’est comme le costard de Mimolette 1er, il l’avait récupéré aux puces ma parole, la France pays de l’élégance c’est plus trop ça, là c’était le péquenot de province qui monte à Paris pour le mariage de fifille avec le notaire véreux qui a réussi.

Talonnette avait commencé au Fouquet’s, Mimolette c’est chez les Pieds Nickelés.

Comme les caisses sont vides, il y a logiquement une palanquée de ministres : 35 !

Y a même un ministère rien que pour les français de l’étranger confié à Yamina Benguigui, une pseudo écrivain algéro-francarabienne, accessoirement elle est une contre publicité permanente pour le botox. Visiblement le botox faut pas en abuser. Bon, grâce à son poste elle pourra se payer des voyages gratos vers la casbah.

A ce sujet dans le quota de bi-nationaux, y a du maroco-francaoui aussi.

Voilà un vrai gouvernement représentatif de la pensée socialo-escroc- mondialiste, c’est à dire dont sont exclus les patriotes.

Maintenant voyons la composition, du moins pour les plus emblématiques, on va pas perdre notre temps avec la ribambelle de charlots qui retourneront dans les oubliettes de l’histoire aussi prestement qu’ils en sont furtivement sortis.

- Le premier d’entre eux, le grand Vizir Tristounet d’abord. Lui ça commence bien, voilà un joyeux drille issu de la gauche catho, c’est à dire les pires, eux s’imaginent que le Christ était marxiste, faut en tenir une sacrée couche... Il a son brevet de bon gestionnaire puisque condamné pour délit de favoritisme en 97, heureusement le temps a effacé du casier judiciaire cette peccadille...Donc on ne peut dire que Mimolette n’a pas respecté sa parole de ne pas prendre de ministres condamnés, EFFFACE on vous dit, ça existe plus, c’est magique...c’est la justice francarabienne. Paraît que c’est un bon gestionnaire, en effet l’endettement de Nantes+l’aglo est d’environ 2.400€/habitant, soit un des plus élevé de francarabia. En outre c’est en bon socialo un adepte de la repentance et un adorateur du multiculturalisme enrichissant. Nous sommes rassurés, il fait partie du camp du bien.

- Fabius : Le vieux plus jeune premier ministre, avec lui c’est Zombi le retour des morts vivants. Pour dépeindre le personnage, du temps de sa splendeur Jacques Faizant le représentait avec un parapluie. Il est sang pour sang déloyal et excelle dans l’art de se défausser sur les autres dès qu’il y a un problème. Un bel opportuniste content de lui-même en permanence qui est fondamentalement de gauche comme moi je suis Pape. Il a voté "non" lors du référendum pas par conviction ou crise de souverainite aiguë mais pour relancer sa carrière déclinante. Il a un point commun avec Talonnette ex 1er : il aurait fait partie des multiples amants de Carla.

- Moscovici : Aux finances, un ex pote à DSK mais il ignorait tout de ses turpitudes, promis juré. Un gars clairvoyant donc, tout à fait adapté à la situation, le grand capital peut dormir tranquille, comme son mentor c’est un pote des pontes du cac 40. Un beau bourgeois grand admirateur de sa mère porteuse de valises du FLN (décidément c’est la marque de fabrique des élus PS) . Lui aussi est très content de lui, il pourrait s’appeler Melonvici compte tenu de sa difficulté à passer les portes. Il est radieux, il a fait son caprice, il a eu Bercy. C’est un européiste fanatique donc il exécutera les ordres bruxellois avec zélitude tout en nous expliquant qu’il s’agit d’avancées sociales. Sans déconner, ils sont forts pour ça les socialos, le mettre profond au populo tout en lui expliquant que c’est bon pour lui.

- Valls : Le moins pire du lot, mais sera vite englué dans ses contradictions d’homme de gauche et de ministre de l’intérieur. Surtout, aura à batailler avec le garde des sceaux, on y reviendra plus tard.

- Touraine Marisol : Déjà le prénom !!! Y’a qu’un sociologue pour avoir une idée à la con pareille. Encore une énarque, c’est la fifille du sociologue de gôôôche Alain Touraine. En 2011 elle a éjecté de la présidence du conseil général d’Indre et Loire la présidente PS d’alors. Autre particularité elle a un regard d’halluciné, à mon avis elle doit s’injecter de la Téquila sur la rétine.

- Duflot la crécelle : Là c’est du bon, une gourdasse pareille ministre de l’égalité des territoires et du logement, fallait le faire ! Elle va encore prendre des kilos superflus la Duflot à se goinfrer à la cantine du ministère. Une profiteuse et intrigante qui ne se cache même, pas par franchise mais par imbécilité congénitale. Par ailleurs maquée à la ville avec le frère du boxeur catégorie femme de -45 kg Bertrand Cantat. Un élu écolo qui professe avec fierté qu’il en a rien à foutre de la France. En gros la politique de cette pintade à roulettes va se résumer à trouver des logements pour les clandos que Mimolette 1er va régulariser massivement au cas par cas. La bonne nouvelle si l’on peut dire, avec elle la baisse constatée de l’immobilier va s’accélérer.

- Filipetti dite miss punching ball : C’est drôle cette propension des féministes à aimer le noble art ! Oui, elle a servi un certain temps de sparing partner à son compagnon de l’époque, l’illusioniste économiste socialo Piketty, lui a disparu de la circulation, elle est devenue ministre de la culture. Comme il faut une justification on la présente comme romancière, ben moi aussi je pourrais être ministre, mince alors. Un ministère dont je me demande toujours à quoi il peut servir mis à part financer des groupes de rap et des braillards de rue pouilleux. Ex écolo, a quitté les verts pour le Ps à la suite d’une grave divergence idéologique, ces salauds de bouffeurs de toffu lui ayant refusé une circonscription en Lorraine. Encore une grande admiratrice de l’immigration qui apporte tant à la francarabia. Elle va certainement être pleine de sollicitude envers la clientèle artistique des cités qui va enrichir le rayonnement de la francarabia.

- Najet Valaud Belkacem la maroco-francaoui, elle remplit les 2 cases en matière de quotas, un bon élèment. Elle a été membre durant plusieurs années du Conseil de la Communauté marocaine à l’étranger (CCME) qui parmi les missions qu’il assigne à ses membres, figure celle d’œuvrer à « l’essor de leur mère patrie, au renforcement de son rayonnement international ». Avec opportunisme elle en a démissionné début 2012 comme par hasard au moment où elle est rentrée dans le staff de campagne de Mimolette 1er. Elle vient aussi opportunément de renoncer à se présenter aux législatives, Tristounet ayant annoncé que les ministres battus seraient virés. Elle a le profil de l’infiltrée.

- Montebourg : M Pulvar à la ville dite "Lèvres en chaleur" . A défaut de redresser les torts il va redresser la production. Sauf que l’auto exaltation verbale n’a jamais fait ouvrir des usines, l’industrie c’est pas un prétoire. Faudrait déjà qu’il reste des usines et avec la future politique fiscale et sociale de son gouvernement c’est mal barré. Un histrion, un faquin, un Mitterrand à la petite semaine puisqu’il s’est même inventé une fausse agression par des militants Fn. Encore un admirateur de l’Algérie FLN.

- Sapin : Il rêvait de Bercy, s’est fait niquer par Moscovivi, se fera probablement niquer par les syndicats. Un technocrate sans imagination. Le modèle du bureaucrate terne à la française. un négociateur nul, l’a montré lors des discussions avec les kmhers verts où il a tout avalisé. Rien à en attendre...

- Peillon : Encore un bel arriviste, tellement prétentieux et antipathique qu’il est incapable de gagner une élection au scrutin majoritaire y compris dans des circonscriptions populaires. Jusqu’ici sa contribution au pays aura consisté à s’écouter parler. Il va refonder l’éducation, beau programme ! Probablement fera comme ses prédécesseurs, co-gérera avec les syndicats en déversant des milliards dans ce puits sans fond. A peine arrivé il propose la semaine de 5 jours (entre nous c’est pas idiot) et hop tollé des permanents syndicaux, des associations de parents d’élèves et du coup marche arrière toute du grand vizir. Ca commence bien ! Sinon, lui aussi islamophile, selon lui l’islam ne menace pas l’identité nationale, au contraire ça l’enrichit. C’est un authentique con !

- Hamon : Hélas pas Marcel, encore un arriviste gommeux, il se vante d’avoir une boite privée, tu parles, une boite de com qui a pour clients les collectivités locales (devinez la couleur). Nommé à l’économie solidaire, c’est à dire guichetier des associations subventionnées. Au Ps il a remplacé Mélenchon, c’est le gauchiste alibi de service. Il n’a pas résisté longtemps à l’appel de la gamelle.

- Batho : Pas petit. Un parcours à la Julien Dray les montres en moins. Militante syndicaliste étudiante et à sos raclures puis carrière au Ps, direct des bancs de la fac à ceux de l’assemblée, bref encore une qui n’a jamais bossé de sa vie mais qui vous donne des leçons. Ce fut la suppléante de la dingo du Poitou qui lui a ensuite fait cadeau de sa circonscription.Spécialiste au Ps des questions de sécurité, c’est à dire le problème vu côté racailles. Sa nomination va lui faire occuper le logement de fonction du ministère et ainsi libérer le modeste HLM parisien de 108m2 situé dans le non moins modeste Vème qu’elle louait 1500€/mois, si vous trouvez à ce tarif contactez moi.

Et enfin le meilleur pour la fin !

- Christiane Taubira à la justice ! Là c’est le coup de maître de Mimolette 1er, c’est une offrande qu’il nous fait. Merci, merci, merci. Honnêtement, voir cette jobarde à ce poste c’est une bénédiction pour nous. Et honnêtement encore, le premier à avoir eu l’idée de foutre cette nullarde fracassée à ce poste fut...Talonnette ex 1er, ceci en dit long sur l’état de confusion mentale et idéologique de l’intéressé.

S’il y en a qui doivent fêter cette nomination ce sont les racailles des cités, avec elle la politique de l’excuse va battre des records. Au syndicat de la magistrature on doit se préparer à investir le cabinet ministériel, ça va être le triomphe du gauchiste judiciaire avec son lot de persécutions des mauvais pensants. Elle va peut être ouvrir des camps de rééducation pour les citoyens issus du ventre fécond. Elle est élue de Guyane, département le plus criminogène de francarabia. C’est une indépendantiste non repentie fondatrice du parti Walwari au racisme anti blanc ou métropolitain affirmé. Outre sa défense de l’indépendance de la Guyane, mais en allant à la gamelle de l’état colonial honni quand même, elle a fait voter une loi mémorielle sur l’esclavage, mais attention : uniquement celui des salauds de blancs, pas question de traumatiser les povs zenfants issus de la diversité en évoquant l’esclavagisme arabo-musulman et même, "horreur", africain. Elle aime tellement combattre l’esclavagisme qu’elle a été condamnée aux prud’hommes pour licenciement abusif.

A force d’infantilisation et de victimisation dont sont friands les gauchistes comme elle, on voit ou en sont les DOM.

Avec elle c’est la concentration du discours démago, de la promotion de la diversité et du multiculturalisme, de l’excuse permanente pour les racailles victimes de l’oppression inique de la société blanche impérialiste.

Franchement, ce gouvernement est un bel éventail de cuistres, d’arrivistes, de parasites, d’illuminés, d’incompétents notoires, de gauchistes mondains. Aucun créateur d’entreprises, pas de chercheurs, pas de travailleurs, pas de visionnaires, non, rien que des médiocres politicards professionnels sans envergure et points communs à tous, des fanatiques de l’Europe et de l’immigration invasion.

C’est l’excellence dans la connerie ! Logiquement avec ces guignolos la décadence devrait s’accélérer.

Je sais pas vous, mais je le sens bien ce quinquennat.

Merci, merci, merci, Mimolette....


http://www.euro-reconquista.com/site/

Partager cet article
Repost0
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 07:45

Lu cet article sur :

http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/05/18/un-contrat-universel-a-plusieurs-plutot-qu-un_1703865_3232.html#xtor=AL-32280258

 

Quand les lois naturelles ne sont pas reconnues et qu'elles sont  transgréssées, pour certains pervers,il n'y a plus de limite.plus de bornes qui ne sauraient être franchies.

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : lareinfodujour93.fr
  • : Informations et rèinformations.Des conseils de lecture.
  • Contact

La république n'égalera jamais la royauté.

Recherche

information

 

    

  

      SITE "faitdiversFrance":

  http://faitdiversfrance.wordpress.com

 

Des images contre l'avortement
 

 

 

 

Texte Libre