Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 05:35

                                    

Pour 25,50 euros,tout de même,vous ne savez rien, OK, mais ce n'est pas une raison pour que tout le monde le sache ! Même à l'heure de Facebook et de YouTube, un vague fond de culture générale reste indispensable pour mener une vie sociale réussie. En 256 pages TTC, Basile de Koch vous explique non seulement tout ce qu'il faut avoir l'air de savoir, mais aussi ce qu'il convient d'en penser! De quoi asseoir définitivement votre image d'" honnête homme " et frimer dans les dîners en ville...D'avoir l'air catholique!!

Dissimulation,le Paraître,osez mentir tout cela n'est pas très catholique.Par contre AUTANT dans le judaïsme que dans l'islam on prêche la dissimulation.La Taqqia (Taqiya, taqiyya ou takia ), en cas de nécessité. C’est le cheval de Troie de ces religions. Ce qui fait qu’il est très difficile de dire qu’un musulman est modéré, qu’une personne de religion juive est tolérante – un goy reste un goy...Les gentiles qui sont toujours crédules!! 

C’est un conseil que le TALMUD fait aux juifs : « Si on te fait des problèmes parce que

tu es juif, déguise toi en goy, change de nom ». Les gens de religion juive en ont usé, voir

abusé. On est étonné de la facilité qu’ont les gens de religion juive et les musulmans à

changer de nom quand on sait combien c’est difficile à un français.

 

Talmud, Babha Kama 113b: Le nom de dieu n’est pas profané

quand le mensonge a été fait à un Non-juif.

On se souvient du Marranisme en Espagne.. 

 

Partager cet article
Repost0
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 15:21
C'est ce que pense Emmanuel Ratier, dans la dernière livraison (n°337) de Faits&Documents (BP 254-09, 75424 Paris CEDEX 09, www.faitsetdocuments.com) :
"... le plus important et le plus fiable... site de généalogie français, roglo, indique que le couple ne serait en réalité toujours pas divorcé, mais simplement séparé. Il est même précisé sur roglo, qui semble se fonder sur les registres d'état civil eux-mêmes : "pas divorcés en mai 2012"." (page 3)
La présidence peut-elle nous en dire plus ?


Partager cet article
Repost0
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 06:37

Aprés Strauss-Khan et les autres(de Lang à Mitterrand en passant par Con-bandit),l'affaire du Carlton de Lille à Paris ,décidément les socialistes ont un problème avec le "sexe"!Allô docteur......

 

NANTES (NOVOpress Breizh) – « Neptune favorise les voyageurs», proclame le blason dela Ville de Nantes. Cette belle devise qui rappelle le passé maritime de la cité des Ducs de Bretagne pourrait aujourd’hui être actualisée. Il suffirait juste de remplacer le dieu de la mer par Vénus. Car si Nantes, comme tous les grands ports, a toujours été une ville « chaude » – les établissements du quai de la Fosse étaient célèbres – depuis quelques années le visage de la prostitution a bien changé. Et les clubs échangistes, les établissements pour « gays » se sont multipliés au quatre coins de la ville. Apparemment très prospères. Alors, Nantes capitale du Sexe ? Zoom sur un aspect peu connu de la cité dirigée – depuis plus de vingt ans maintenant – par un membre éminent de l’oligarchie socialiste.

 

Des Africaines sur le trottoir

Les Nantais riverains des rues de Strasbourg et Paul Bellamy ne supportent plus la prostitution de nuit qui s’est installée depuis plusieurs années dans leur quartier et qui leur cause de nombreux désagréments. Affichettes, tracts, pétitions, maintes fois interpellée, la municipalité dirigée par Jean-Marc Ayrault ne bouge pas. En désespoir de cause les riverains pétitionnent pour la réouverture des maisons closes interdites depuis la loi Marthe Richard de 1946 !

Cette prostitution agressive – quand un conducteur seul s’arrête à un feu rouge il comprendra vite – est aujourd’hui exclusivement africaine. Arrivées le plus souvent de pays anglophones (Ghana, Sierra Leone) par des filières de passeurs maffieux, les malheureuses filles « travaillent » pour le compte de proxénètes qui les exploitent au maximum. Et comme il n’y a pas de petits bénéfices, elles sont souvent incitées à se réclamer du statut de réfugiées politiques, ce qui leur permet de toucher l’allocation temporaire d’attente généreusement versée par Pôle emploi.

Il y en a pour tous les goûts

Les médias locaux n’y voient qu’une cinquantaine d’habituées, mais leur nombre ne cesse d’augmenter sur un axe allant de la route de Rennes au centre de Nantes. Ces prostituées africaines ont d’ailleurs réussi à chasser leurs concurrentes venues d’Europe de l’Est. Seules ont résisté et défendent vaillamment leur bout de trottoir les « créatures » travaillant le long du square Elisa Mercoeur. Il est vrai que celles- ci présentent des carrures plutôt impressionnantes car se sont en réalité des « trans » venant d’Amérique latine ! Ces Messieurs-Dames avaient pris l’habitude de travailler dans leur camionnette rangée sur le trottoir, mais les travaux du futur centre Neptune vont les chasser vers d’autres lieux.

Les dernières frasques lilloises et parisiennes de DSK ont attiré l’attention du public sur les clubs échangistes. Là aussi, Nantes et son agglomération ne sont pas en reste en matière de commerce du sexe. Les bonnes adresses sont dans tous les guides comme Le Petit Futé et ces établissements ne connaissent pas la crise. Sur Internet ils attirent le client en détaillant leurs spécialités, il y en a pour tous les goûts. Le plus couru, dans le quartier du Bas Chantenay, met en avant sa superficie réservée aux ébats divers, plus de 600 m2 !

Les gays ne sont pas en reste !

Un gratuit de la communauté gay se félicitait l’an passé que Nantes soit la ville de province comptant le plus de sex clubs ou de saunas homos. Merci qui ? Là encore la publicité ne cache rien ou presque. Le sexe « bareback » s’y étale, les tracts distribués à la Gay Pride vantent slings, backrooms et autres Glory holes, il est vrai que dans ce milieu on admire beaucoup les USA. Un seul hic : les gays reprochent amèrement à la Ville d’avoir coupé tous les arbres et rasé les buissons fornicateurs de leur lieux de drague préférés. La nuit tous les chats ne vont plus être gris !

Mais la « communauté » gay comme elle aime à s’appeler, est particulièrement chouchoutée par Jean-Marc Ayrault. D’importantes subventions sont versées au centre Gay et Lesbien de nantes (CGLN) qui vient d’emménager dans un nouveau local plus spacieux, aides matérielles multiples, affichage municipal pour la Gaypride, on en passe… Il est vrai qu’aux dernières municipales le Président du même CGLN se faisait élire sous la couleur verte et devenait « conseiller délégué aux pratiques culturelles émergentes (!) ». Cela ne s’invente pas. Il y a quelques années, un proche d’Ayrault remarquait : « On peut se demander si le maire ne rêve pas de faire de Nantes une ville africaine ». Aujourd’hui ce qui est sûr, c’est qu’en matière de sexe il est en passe d’en faire une vraie capitale.

Photo : Gay Pride nantaise. Crédit photo : NOVOpress Breizh

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine [http://fr.novopress.info/]

Partager cet article
Repost0
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 08:00

La carte du restaurant Le Relais d’Auteuil.

 

Pour des gôôôôchisiiiiiiiiiiiistes défenseurs du peeeeuuuuuuple et du citoyen c'est une belle cantine!Sympa...Que pensent-ils de la proposition d'Hollande de faire payer les riches? 

Partager cet article
Repost0
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 08:32
L’Affaire de Mirko Beljanski

Mirko Beljanski est celui qui a permis à François Mitterand de supporter son cancer durant des années grâce à ses produits issus de ses recherches, mais il a été persécuté après la mort de celui-ci et ses produits prometteurs ne seront jamais mis en vente au public.

 

"Beljanski mit à profit sa maîtrise exceptionnelle de la dérégulation cellulaire pour concevoir des compléments capables d’apporter une aide efficace aux malades, sans effets secondaires.

François Mitterrand eut recours aux produits Beljanski pour contrôler ses métastases de cancer de prostate très avancé.
Pourtant, il alla de mieux en mieux et put finir son second mandat grâce à ces produits. Le secret fut dévoilé dans le livre « Le Grand Secret ».
Après la disparition de Mitterrand en 1996, le gouvernement s’acharna sur Mirko Beljanski et le mit en examen.
L’utilisation des produits Beljanski en Europe a valu au chercheur d’être l’objet d’une véritable persécution relatée dans un ouvrage « Mirko Beljanski ou la chronique d’une Fatwa scientifique ».

Vidéo refusée par Daily
"

Trouvé sur :

 

Liens :

Mirko Beljanski : Chronique d'une

Partager cet article
Repost0
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 08:01

HOMOSEXUALITE/PEDERASTIE - Deux hommes ont été unis samedi par le maire de Villejuif(qui devrait être destitué,pour non respect de la loi), malgré l'interdit du mariage entre deux personnes du même sexe...Cette imbécile de maire communiste s'imagine faire de la résistance face à la loi.Pauvre cruche!Elle inocule le poison qui détruit notre société et croît bien faire,faut vraiment être anti-français comme ses ancêtres de 1939-1941,emprisonnés et certains fusillés, pour collaboration avec l'ennemi ALLEMAND.

Un maire, deux alliances, 250 invités... Le mariage célébré à Villejuif ce samedi matin avait, en apparence, tout d'une cérémonie traditionnelle. Tout, sauf que les deux principaux protagonistes, Alexis Cortijos et Fabrice Lesté, n'ont légalement pas le droit de s'unir maritalement. Les deux hommes, pacsés depuis dix ans, ont pourtant bravé l'interdit pour réclamer la légalisation du mariage des couples de même sexe. Une première en Ile-de-France.

L'opposition de Nicolas Sarkozy

En échangeant les alliances avec son compagnon, Alexis Cortijos, 42 ans, laisse échapper quelques larmes devant 250 témoins, dont le patron du PCF, Pierre Laurent, et une myriade de journalistes. «Je te donne cet anneau en signe de notre combativité», lui souffle-t-il. «Je te donne cet anneau, non pas pour faire comme les autres, mais pour avoir des droits comme les autres», lui répond Fabrice Lesté, 40 ans. Autour d'eux, des proches fredonnent les airs de «Aimer à perdre la raison» de Louis Aragon et Jean Ferrat.

S'il n'a aucune valeur juridique, ce «mariage» a une portée politique pour les deux «époux» qui ont voulu «montrer à une certaine droite que des gens ont envie de faire avancer les choses», en allusion à Nicolas Sarkozy qui se déclare samedi dans Le Figaro Magazine «pas favorable» au mariage des couples gays et lesbiens.

Le précédent de Bègles

Présente aux côtés des deux hommes, Claudine Cordillot, maire (PCF) de Villejuif, déplore le «retard considérable» de la France en la matière et dénonce un «cadre législatif discriminatoire», alors que, citant un sondage récent, «63% des Français se déclarent favorables au mariage homosexuel et 56% à l'homoparentalité».

En célébrant ce qu'elle présente comme le premier «mariage gay» en Ile-de-France, l'édile entend poursuivre la «lutte» menée par des élus de gauche. Comme elle, le maire communiste de Cabestany (Pyrénées-Orientales), Jean Vila, avait symboliquement «marié» deux hommes en novembre 2011 pour placer cette thématique au coeur de la campagne présidentielle, sans toutefois inscrire cette union à l'état civil.

La présidente du Parti chrétien-démocrate (PCD) et candidate à l'Elysée Christine Boutin avait dénoncé une «provocation» tandis que la ministre des Solidarités, Roselyne Bachelot, avait jugé qu'il ne s'agissait pas de «la meilleure façon de faire avancer la cause». En 2004, le maire écologiste de Bègles (Gironde) Noël Mamère avait célébré ce qui reste à ce jour le seul mariage gay en France, avant que l'acte ne soit annulé par la justice.

© 2012 AFP
Partager cet article
Repost0
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 08:06

C’est un rapport qui va faire du bruit. Dans la lignée de ceux publiés sur celui d’EDF, la Cour des comptes s’attaque cette fois-ci au comité d’entreprise de la . Absence de comptabilité digne de ce nom, opacité de la des cantines et des centres de vacances, brutalité des relations sociales, surfacturations, recettes qui se volatilisent… Cette enquête, que notre journal s’est procurée, est accablante. (leparisien)

Pour les élus du personnel, mais aussi pour l’image de marque de l’entreprise publique, la direction n’étant pas exempte de tout reproche.
 

 

Ni hasard ni défaillance humaine
 

On est loin des frasques de cet ancien responsable syndical accusé de harcèlement sexuel, l’été dernier. Les dérives constatées par la Cour des comptes laissent à penser « qu’ils ne sont la conséquence ni de hasards malheureux ni de défaillances humaines. C’est un système de fuite des fonds confiés au comité d’entreprise qui apparaît. »

Les faits sont d’une telle gravité que l’institution demande à la justice de se saisir au plus vite de ce dossier. Ce scandale — même si le rapport ne le dit pas ouvertement — met une nouvelle fois le doigt sur le sujet du financement des syndicats. Lorsque le comité d’entreprise offre des prestations de traiteur, pourquoi fait-il une exception pour la CGT — qui pilote le CE avec l’Unsa — en ne la faisant pas payer ? L’exemple peut paraître anecdotique mais en dit long sur les relations troubles entre les richissimes CE des entreprises publiques et les syndicats.

Hasard de l’actualité, cette enquête sort alors qu’un rapport parlementaire consacré au financement des syndicats vient d’être enterré. Pourquoi ? Parce que si on contraignait les organisations de salariés à une obligation de transparence, on s’apercevrait qu’elles ne sont pas entièrement « financées par leurs adhérents », accusait en fin de semaine le député centriste Nicolas Perruchot. Mais le plus grave, dans le cas de la RATP, n’est-ce pas que le CE et ses 53 M€ de subventions, censés profiter à tous les agents, ne bénéficie en réalité qu’à une minorité ? Les 45000 salariés de la RATP apprécieront…

 

Le Parisien

lire également: Transparence sur le financement des syndicats,c'est non!

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 15:12

                                             Le chiffre qui tue : 10 milliards d'€

Comme l’a écrit l’agence d’information économique Ecofin, basée à Dakar (Sénégal), « malgré la crise financière et le plan de réduction des dépenses de l’Etat, les députés français se sont prononcés pour le maintien de “l’aide publique au développement” [des pays du tiers-monde, Ndlr.] » en 2012. Son montant : 10 milliards d’euros !

Et encore a-t-on échappé au pire, puisque la France n’a pas tenu sa promesse de consacrer à cette cause primordiale 0,70 % de son PIB, ce qui aurait porté la somme à plus de 15 milliards! Les 10 milliards correspondent « seulement » à 0,46 % de notre PIB.

Estimant, sur la base d’un sondage réalisé par l’Ifop (qui a dû oublier d’appeler les lecteurs de « Minute ») que « 63 % des Français soutiennent la poursuite de l’aide publique au développement (APD), indépendamment des difficultés budgétaires que connaît la France », le ministre de la Coopération, Henri de Raincourt, pour qui « le développement est en train de devenir l’un des ressorts essentiels de notre action diplomatique », a annoncé, tout content, que « l’Afrique demeure le premier bénéficiaire de l’aide française: près de 60 % de notre APD, tous instruments confondus, se portent en Afrique subsaharienne ».

En effet… Plus d’un tiers de l’APD – 3,5 milliards d’euros – bénéficiera à la seule Côte d’Ivoire, via un contrat de désendettement et de développement de deux milliards, auxquels s’ajoutent un milliard d’annulation de dette et un « engagement exceptionnel » de 400 millions d’euros.

2,7 milliards d’euros seront aussi affectés au soutien de la « transition démocratique » en Tunisie et en Egypte, où les « démocrates » islamistes ont pris ou sont en passe de prendre le pouvoir; ainsi qu’au Maroc et en Jordanie, ce qui établit donc que des monarchies arabes peuvent être « démocratiques. »Et comme il ne faut fâcher personne, la France, en son immense bonté, versera aussi un milliard d’euros, via l’Agence française de développement (AFD), à des projets de lutte contre le changement climatique en Indonésie, au Mexique et… en Chine ! En somme (sans jeu de mots), on file du fric à la Chine à laquelle on demande par ailleurs de nous sauver de la faillite ! Ça ne fait même pas rire jaune.

 

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 17:18

Les éditions Krisis viennent de publier Au bord du gouffre - La faillite annoncée du système de l'argent, le nouvel essai d'Alain de Benoist. Le directeur des revues Krisis et Nouvelle Ecole dresse la généalogie de la crise systémique qui secoue le monde globalisé et en analyse les conséquences avec sa clarté habituelle. 

Le livre est disponible sur le site de la revue Eléments : http://www.revue-elements.com/

Au bord du gouffre.jpg

"Le 11 septembre 2001, à New York, les tours du Centre mondial du commerce (WTC) s’enflamment. Un symbole ! Sept ans plus tard, une crise financière profonde se déclenche aux Etats-Unis, puis s’étend rapidement au reste du monde. Elle trouve son origine immédiate dans une surchauffe de l’endettement privé. Pour sauver les banques et les compagnies d’assurances, les Etats empruntent à leur tour. En 2011, la crise de la dette privée s’est muée en crise de la dette publique. Les marchés financiers attaquent les Etats les plus faibles. La Grèce est la première touchée, suivie par le Portugal et l’Espagne, en attendant l’Italie et la France. Aujourd’hui, tout le monde pilote à vue. Le système financier international vacille sur ses bases, l’euro semble au bord de l’implosion. La dette ne cesse d’augmenter, doublée de déficits d’une ampleur encore jamais vue. Les estimations contradictoires des experts s’ajoutent à l’impuissance des politiques. Est-ce la fin annoncée du système de l’argent ?
Ce livre retrace les étapes de la crise financière mondiale actuelle, et s’efforce d’en identifier les causes. Mais il va bien au-delà. Il fait le point sur la situation économique qui prévaut de nos jours et sur les problèmes sociaux qui l’accompagnent. La crise actuelle n’est pas une simple crise conjoncturelle, mais une critique structurelle, systémique. Elle est la conséquence de la logique du capital, qui ne connaît qu’un mot d’ordre : toujours plus ! Toujours plus de profits, plus de marchandises, plus d’échanges, fût-ce au prix de mesures d’austérité qui frappent les plus faibles. Un tel système ne peut durer éternellement. Voici pourquoi."

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 07:43

LU SUR LE SALONBEIGE:

 

-Pour les amateurs de cet art dégénéré,l'anecdocte se suffit à elle même!Même nous les humbles qui n'avons pas la culture suffisante pour apprécier la merde comme oeuvre d'art,quand nous la voyons,nous savons ou est sa place:à la poubelle!  

 

Allemagne: elle confond une oeuvre d’art avec une baignoire encrassée

Art | Une femme de ménage trop zélée a détruit à jamais une oeuvre d’art, a indiqué jeudi le musée de Dortmund, en Allemagne.

Keystone
© Keystone | Une femme de ménage trop zélée a détruit à jamais une oeuvre d’art au musée de Dortmund, en Allemagne.

La femme de ménage a retiré la patine d’une baignoire en caoutchouc placée sous des planches en bois empilées au musée de Dormund.

«Il n’est plus possible de remettre dans son état initial» cette installation de l’artiste allemand Martin Kippenberger, aujourd’hui décédé, a indiqué une porte-parole de la ville de Dortmund. Baptisée «Quand des gouttes d’eau commencent à tomber du plafond», l’oeuvre était assurée pour 800.000 euros. L’incident est survenu le 21 octobre.

Dans ce musée, les femmes de ménage sont censées respecter une distance d’au moins 20 centimètres entre elles et les oeuvres d’art, a indiqué la porte-parole de la ville. Elle a toutefois précisé que dans ce cas précis, il n’avait pas été encore établi si la technicienne de surface, employée par une société indépendante du musée, avait été informée de cette règle.

Ce n’est pas la première fois qu’une oeuvre d’art est sacrifiée sur l’autel de la propreté en Allemagne: en 1986, «Fettecke» (littéralement «coin gras»), une motte de beurre suintante de l’artiste allemand Joseph Beuys installée dans un musée de Düsseldorf, avait été elle aussi été «nettoyée».

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : lareinfodujour93.fr
  • : Informations et rèinformations.Des conseils de lecture.
  • Contact

La république n'égalera jamais la royauté.

Recherche

information

 

    

  

      SITE "faitdiversFrance":

  http://faitdiversfrance.wordpress.com

 

Des images contre l'avortement
 

 

 

 

Texte Libre