Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 07:59
Casseurs du Trocadéro : clémence pour tous ?

Pour nos juges, il est plus grave de crier que de piller

 

L’affaire du RER D, où les détrousseurs de diligence ont écopé d’un maximum de 10 mois de prison avec sursis, est à peine froide qu’une autre décision étrange des juges vient renforcer l’idée d’une justice politique, ou au moins à deux vitesses, dans la France de François Hollande, de Manuel Valls et de Christiane Taubira.

Comme le montrent ces vidéos inédites faites par des riverains du XVIème arrondissement le 13 mai dernier lors de la célébration de la victoire du PSG en championnat de France au Trocadéro, et dont l’authenticité est confirmée par des sources policières, des jeunes gens à casquette et survêtement se sont livrés au pillage en règle d’une grande bijouterie sur une artère du quartier bourgeois de la capitale.

Toujours selon nos sources, cinq délinquants auraient été pris en flagrant délit et arrêtés par des policiers arrivés sur les lieux. Placés en garde-à-vue et déférés au parquet, Jean-Marie, Victor, Louis-Sébastien, Augustin et Raphaël1 auraient été pour deux d’entre eux immédiatement relâchés sans poursuites, et pour les autres remis en liberté dans l’attente du jugement.

Jacques de Guillebon - Vidéos et la suite sur Causeur

Partager cet article
Repost0
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 07:48
Patrick Louis, élu à Lyon, ancien député-européen, battu et gazé à Lyon
Communiqué de presse : 
PL2
"Ce soir à Lyon, 20h15, après que la manifestation de La Manif Pour Tous en soutient à Nicolas B. soit dissoute, Patrick Louis est violemment poussé et gazé de façon infondée.

Tandis que Patrick Louis remonte sur le trottoir de gauche l'avenue de Saxe en direction de la Place Maréchal Lyautey, les CRS se déplacent et lui bloquent soudainement la route. Il porte son écharpe d'élu à la main. Patrick Louis demande alors à rejoindre sa femme, passée sans encombre 3 mètres devant, et sa moto pour rentrer chez lui.
Tandis qu'il demande à passer librement, et sans qu'aucun motif ne lui soit opposé, il reçoit un violent coup de bouclier. 
Devant la brutalité infondée et illégitime des forces de police, il tente de passer alors contre le mur, là où il y a de la place. Alors les CRS gazent à la bombe lacrymogène à 2 cm de son visage ainsi que les personnes l'accompagnant, dont 3 mères de famille.
Patrick Louis, Conseiller Régional, Conseiller Communautaire et Conseiller du 6ème arrondissement, ancien Député européen, porte plainte pour atteinte à la liberté fondamentale de circulation et pour usage abusif de la force publique".
PL3

Pl2

Lahire

Partager cet article
Repost0
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 17:50


3604979387.jpgYves Darchicourt,site synthèse nationale.

L'affaire n'a pas débordé de la presse régionale et pour cause..! Le 14 juin dernier, un étudiant "souchien" est racketté par deux afro-français lesquels, déçus de ne pouvoir lui extorquer autant qu'ils l'espéraient, se défoulent sur le malheureux et mettent son logement à sac. Passé à tabac, le jeune blanc est notamment recouvert de produits de nettoyage au prétexte que "les blancs çà pue" comme lui lancent ses tortionnaires rigolards qui ont en outre recouvert les murs d'inscriptions racistes du style "black power revient" ou "nike les blancs". Emmené par une patrouille de police, la victime permet l'arrestation des deux racailles africaines. Passé en comparution immédiate lundi dernier Thierno Barry 20 ans déjà mis en cause dans une affaire d'agression ratée sur une jeune femme début juin a été condamné à 15 mois d'emprisonnement dont huit avec sursis et a été fort logiquement écroué, son comparse, mineur, devant être jugé séparément.

L'agression raciste anti-blanc est patente mais n'a pas été reconnue cmme telle par le Tribunal, le Parquet ayant simplement relevé qu'il aurait pu poursuivre sur la base d’une agression du fait de la race de la victime. Le mineur dit qu’ils avaient envie de dépouiller un blanc ». Il est vrai qu'un issu de colonisé ne peut pas être raciste puisqu'il en par définition victime obligée. La peine est bien légère (dans 3 mois au pire le nuisible est à l'air libre et va pouvoir commencer à chercher à se venger) au regard des condamnations infligées à des blancs reconnus coupables ne serait-ce que d'intentions racistes sur des allogènes. Personne évidemment n'a cherché à savoir si les deux zoulous étaient sympathisants d'un quelconque Cran (comité représentatif des associations noires) qu'il importerait de dissoudre au plus vite. Et puis on attend toujours la réaction indignée de la caste politicienne, des médias, des associations "anti-racistes", du syndicat de la magistrature, des francs-maçons, des lgbt, des femen, du front marinien et des évèques...Dans le même temps ou presque, un jeune français hostile aux lois sociétales de Pépère fait la une des médias en partant -pour l'exemple- pour deux mois en prison simplement pour s'être défendu contre un groupe de flics infiltrés qui le rouaient de coups, des encapuchonnés dont on sait bien désormais que le rôle était essentiellement de provoquer des violences pour justifier la répression gouvernementale programmée contre les citoyens qui ont le front de contester la Ripoublique.

Affaire emblèmatique de la justesse du combat de la Résistance contre les collabos du Système qui s'acharne à faire du gaulois une espèce soumise et en voie de disparition.

Partager cet article
Repost0
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 17:44
Signez la pétition / Qui sommes nous ? / contact

Chers amis,


            Grâce à votre mobilisation, nous avons réussi à empêcher l’adoption


d’un amendement rendant obligatoire l’enseignement de la théorie du genre


à l’école primaire.


 


            Malheureusement d'autres menaces se profilent déjà.


A la rentrée de septembre 2013, Vincent Peillon souhaite rendre obligatoire l’enseignement de« l’éducation à la sexualité » pour tous les élèves à partir de 6 ans. Les partisans de « la théorie du genre » souhaitent transformer cet enseignement en outil de propagande pour imposer leur idéologie. Cette dernière est dangereuse pour le développement et l’équilibre des enfants parce qu’elle nie la différence et la complémentarité des sexes et prétend que l’identité sexuelle d’une personne n’est fondée que sur un sentiment d’appartenance, indépendamment de toutes considérations anatomiques ou biologiques. 


Le 4 janvier 2013, Vincent Peillon a adressé à l’ensemble des recteurs une circulaire pour les appeler à« s’appuyer sur la jeunesse pour changer les mentalités » notamment en ce qui concerne les questions liées à « l’identité de genre ».  Sic !  Il les incite, pour cela, à s’appuyer sur la ligne Azur et le réseau des associations militantes LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuels, et Transsexuels)

 

Voilà le danger ! Ces associations font souvent preuve d’un prosélytisme caractérisé.

Ainsi, l’association « SOS Homophobie », qui est, aujourd’hui, mise en avant par le gouvernement, a été récemment condamnée par le tribunal administratif de Paris, pour manquement à la neutralité de l’école, le juge considérant que l’association confondait militantisme et éducation. Elle plaide actuellement pour que l’éducation à la sexualité permette de « dépasser la binarité historique entre féminin et masculin ».

Le planning familial qui est un partenaire régulier de l’école affirme pour sa part dans sa plaquette destinée aux établissements scolaires : « Lors de nos actions, tout en étant des éducateurs et éducatrices compétentEs forméEs à la dynamique de groupe et à l’écoute active, nous assumons notre identité militante et engageons desquestionnements sur les représentations de la sexualité hétéro normée, sur les normes inégalitaires de genre, sur les droits pour une maternité choisie… »  ; l’objectif étant d’inscrire cet enseignement dans une « démarche féministe de destruction des stéréotypes de genre ».

Quant à la ligne Azur, vantée par le ministre, elle s’inscrit dans la lignée des théoriciens du genre les plus radicaux en prétendant que l’identité sexuelle n’est qu’un simple sentiment d’appartenance à un sexe, sans aucun fondement biologique.

Souhaitez-vous vraiment que ce genre d'association fasse cours à vos enfants et petits enfants ?

Vincent Peillon risque d'annoncer des mesures en ce sens en profitant de l'approche des vacances. Nous ne devons pas nous laisser avoir par ce stratagème.

Nous devons rester mobilisés !

Afin de relancer la mobilisation, d'interpeller les élus et les médias, l'Observatoire de la théorie du genre ainvesti dans un sondageNous savons tous que les élus sont très sensibles à ce que disent les sondages.

Les résultats sont sans appel. Les Français rejettent clairement à plus 57 % l'enseignement de la théorie du genreils sont encore plus nombreux (65 %) à refuser que des associations LGBT participent à des cours au sein des établissements scolaires.

Faisons entendre et respecter la voix des Français et des parents.


C’est pourquoi, afin d’éviter une instrumentalisation de l’école à des fins partisanes,nous vous invitons à signer notre pétition pour demander à Vincent Peillon de ne pas autoriser la participation d’associations militantes, notamment LGBT, pour animer des cours au sein des établissements scolaires.

Pour mener ce nouveau combat, nous avons besoin de vous.

Si vous le pouvez, merci de nous adresser un don via paypal, même modeste, pour nous aider à financer cette campagne .


Vous pouvez également nous envoyer vos dons par chèque à l'ordre de l'UNI à l'adresse suivante :

UNI - 34 rue Emile Landrin, 92100 Boulogne-Billancourt

 

Vous recevrez un reçu fiscal vous permettant de déduire 66 % du montant de votre don

  

Merci encore pour votre aide et votre mobilisation

Olivier Vial - @ovial (twitter)

Porte-parole de l'Observatoire - @obsgender (twitter)

 

Pétition contre la mise en place de cours d'éducation sexuelle aux enfants de 6 ans par des associations LGBT

 

Pour refuser la mise en place de cours d'éducation sexuelle aux enfants de 6 ans, et contre le choix d'associations LGBT pour assurer ces cours, signez la pétition !

Signez la pétition

 

65 % des Français contre la présence d'association LGBT à l'école, 57 % contre l'enseignement de la théorie du genre.
 

 

Pour bien faire comprendre à nos élus que les Français rejettent massivement l'enseignement de la théorie du genre, l'Observatoire de la théorie du genre a commandé un sondage à l'IFOP sur cette question.

Consultez les résultats de notre sondage exclusif.

Lire le dossier de Valeurs actuelles 

L'éducation sexuelle, cheval de Troie de la théorie du genre.

 

« L'objectif, c'est de dépasser la binarité historique entre masculin et féminin ». Voilà, la mission de l'éducation sexuelle à l'école, telle qu'elle a été définie par la représentante de « SOS Homophobie », aux membres du groupe de travail sur « l'éducation à la sexualité en milieu scolaire ».


Cette instance, mise en place par Vincent Peillon en octobre 2012, pourrait devenir un véritable cheval de Troie pour les partisans de la théorie du genre.

Lire la suite

 

Présentation vidéo de l'observatoire

à partager

Les actions de l'observatoire dans la presse

Retrouvez nos actions dans la presse.

Consulter nos passages presse.

Vous recevez cet email de la part de l'un de ces collectifs "Exigeons un referendum", le "collectif non au mariage et à l'adoption homo", vous pouvez vous désabonner en cliquant sur ce lien.

 

L'observatoire de la théorie du genre, en association avec l'UNI

 

Partager cet article
Repost0
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 13:27
A 16h35, Nicolas, jeune opposant à la Loi Taubira qui vient de passer 6 jours dans les geôles de Manuel Valls, a été condamné à 2 mois de prison ferme et 2 mois avec sursis et près de 300 euros à régler avant le 30 juin.

Voici ce qu’en dit le collectif Prisonnier politique :

Prison immédiate pour Nicolas. Coupable d’avoir couru devant des flics. Qui le traquaient. On invente le délit, on poursuit et on condamne. Bienvenue en Normalie

Revivez ce qui s’est passé cet après-midi :

A 14h30, le parquet avançait trois chefs d’accusation :

  • Rébellion
  • Atteinte aux biens prives
  • Refus de prélèvement ADN

D’après Prisonnier politique :

Nicolas a l’air épuisé. 2e séance de 3 jours dans les cachots de Taubira. La dernière fois il était sorti libre Logique : il était innocent.

A 15h45, le procureur demande 2 mois de prison ferme ainsi que 2 mois sursis. Nicolas devrait donc, selon le procureur, payer 1500 € d’amende, et 2500 € pour les policiers qui l’ont étranglé.

D’après Prisonnier politique :

L’avocat : la police a chargé sur des jeunes a qui il n’a rien été reproché ! Aucune infraction. Poursuites à 10 sur un jeune de 23 ans. Taser sorti. Et il n’avait rien fait ! Alors oui il a eu peur ! Il s’est réfugie dans un restaurant !

A 16h30, le verdict final tombe. Déclaré coupable par le juge, Nicolas est donc condamné à une peine de prison de 2 mois ferme et 2 mois avec sursis, et près de 3000 euros d’amende. Les motifs de la condamnation sont les suivants :

  • identité mensongère et refus d’être signalisé (relevé d’empreintes)
  • rébellion
  • atteinte aux biens privés

L’avocat a tenté, vidéo à l’appui, de démontrer le caractère mensonger de ces motifs. Cette tentative s’est révélée infructueuse, le tribunal ayant décidé de suivre les réquisitions du procureur.

Qu’en est-il donc des faits ? Nicolas a participé à un cache-cache pour tous après la manifestation de dimanche dernier devant M6. Poursuivi par les policiers, il a trouvé refuge dans un restaurant.Entré en trombe, il a ainsi renversé des tables et provoqué le désordre que l’on imagine dans pareil cas. Voilà ce que le tribunal a jugé comme étant une « atteinte aux biens ». L’arrestation a été musclée : deux policiers ont tenté de l’étrangler. A tel point qu’ils ont chacun écopé d’une amende de 1000 euros. Nicolas se serait « rebellé » pendant les faits. Quant à l’identité mensongère, il a donné la première partie de son nom de famille, en omettant la seconde. Ce n’est pas forcément malin, mais retenir cela comme une identité mensongère stricto sensu, c’est tout de même fort de café.

Les derniers mots du condamné, avant de se retrouver à nouveau derrière les barreaux, furent « On ne lâche rien ! ».

A noter que les personnes présentes au dépôt afin de soutenir le moral de Nicolas ont été violemment parquées par les forces de l’ordre. Des téléphones portables ont été arrachés.

Voilà la Justice de la République.


Partager cet article
Repost0
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 10:29
Les 80 maires qui aident l'islam en France

Petit document en PDF ou en vidéo qui détaille l'action de 40 maires socialistes et 25 de l'UMP (et de quelques autres) qui favorisent l'islamisation en France.

Pas inutile à un an des municipales...

Partager cet article
Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 15:40
bd

 

 

Tous les matins, il fait mourir de rire les auditeurs (et ses collègues) d’Europe 1 dans « La revue de presque ». Seulement voilà, l’imitateur Nicolas Canteloup, sans doute un poil trop audacieux, commence à dépasser les bornes — repeintes en rose — du politiquement correct.« Victime » de l’humoriste, le maire de Paris jugerait, d’après L’Express, son imitation« homophobe et caricaturale ». En même temps, qualifier une imitation de caricaturale, c’est dire qu’un antifa est« radical ». Philosophiquement, on n’avance guère. Quant au côté« homophobe », ce qui en 2013 veut presque dire « nazi », n’exagérons pas : Canteloup ne fait que forcer le trait un peu folasse de sa majesté Bertrand. Pas de quoi fouetter un gay.

Mais que voulez-vous, la liberté d’expression, dont le champ se rétrécit à vue d’œil, peut encore perdre une petite parcelle de terrain.

Évidemment, devant le mini-buzz causé par cette déclaration, Bertrand Delanoë a rapidement fait une mise au point dans les médias : non, il ne se plaindra pas auprès de la direction d’Europe 1. Ce mercredi, l’entourage du maire de Paris a infirmé à 20 Minutes l’information de L’Express.

L’entourage du maire socialiste explique laborieusement qu’en fait ce serait « le caractère répétitif des sketchs qui pourrait laisser penser qu’ils sont homophobes ». Jolie pirouette. Il ne faudrait pas que Delanoë, « ce défenseur de la liberté d’expression » (dixit ses proches), passe pour un affreux censeur ! Néanmoins, si Canteloup ne joue pas sa boule de billard sur l’échafaud, le message est passé. On ne plaisante plus avec les homos. À ce rythme, les bobines de « La Cage aux folles » risquent de griller dans un grand barbecue moral d’ici peu…

Le puissant lobby homosexuel, sans doute grisé par sa récente victoire, finirait-il par perdre la tête ? Non, il profite simplement, tactiquement, de l’atmosphère d’inquisition dégoulinant dans les médias, dans le show-biz, à l’école, au bureau, à l’usine. Rendons-nous à l’évidence : de nos jours, plus personne n’imagine que les Inconnus pourraient reproduire leurs sketchs très incorrects du début des années 90. Quand tout le monde en prenait pour son grade : les politicards pourris, la télé-poubelle, les journalistes, les profs gauchistes, les immigrés, les rappeurs, les médecins et tutti quanti.

En 2013, ça file droit ! L’humour, de nos jours, tape en dessous de la ceinture à tous les coups, ou presque. Du sexe en veux-tu en voilà, des problèmes de couples, des petites misères du quotidien, mais surtout, ne pas s’attaquer aux vrais sujets de société. Résultat : en une génération, on est passé de Coluche à Gad Elmaleh, des Inconnus à Anne Roumanoff. L’atterrissage est rude ! Les contrées où les comiques peuvent s’aventurer sont très rares, comme un mince chemin entouré de barbelés.

Cette élite rose veut tout contrôler, Internet, l’humour, la vie privée, bientôt nos pensées. On comprend qu’un Zemmour les dérange. Mais Canteloup, quand même !

Partager cet article
Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 15:39


Oui à la polygamie.JPG

 

mariagehomopolygamie.jpgPhoto prise à Mayotte le 15 mai 2013. La polygamie a été abolie à Mayotte (pour les nouveaux mariages uniquement, pas pour ceux existants) lors de la transformation du territoire en Département d’Outre-Mer, effective depuis le 31 mars 2011. Ce qui montre bien qu’une loi sur le mariage peut évoluer et qu’on peut donc revenir sur le statut des mariés (sans effet rétroactif)

Partager cet article
Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 15:30

les outils de la Résistance sont en place.

Alors toi aussi RÉSISTE face au MENSONGE et BATS-TOI pour la VÉRITÉ !

ONLR

 

 

 

/!\ ATTENTION /!\ Cette vidéo est fortement déconseillé dans les cas suivant :

- Amoureux de la démocratie et de la liberté d'expression
- Défenseur des droits de l'enfant
- Admirateur du président actuel, et de son gouvernement
- Vous préférez vivre dans l'illusion douce et rose plutôt que de regarder la réalité en face.

 

 

Les images montrées dans cette video sont exclusivement issues d'internet.

Mariage pour tous : mensonge pour tous !

 

Sourcehttp://www.youtube.com/watch?v=cGmWM7BrdsQ via http://www.printempsfrancais.fr

Partager cet article
Repost0
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 06:42
Fillon : "Je ne reviendrai pas sur cette loi sur le Mariage Pour Tous"

Voilà comment François Fillon nous appelle à le faire battre aux prochaine élections.

Remarquez il n'a pas le choix s'il veut devenir président!Si un journaliste pouvait enquêter sur ce monsieur et publier librement cela serait peut-être "Strausskhanesque"!Tout faire pour qu'il soit battu.......... 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : lareinfodujour93.fr
  • : Informations et rèinformations.Des conseils de lecture.
  • Contact

La république n'égalera jamais la royauté.

Recherche

information

 

    

  

      SITE "faitdiversFrance":

  http://faitdiversfrance.wordpress.com

 

Des images contre l'avortement
 

 

 

 

Texte Libre