Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 16:25

Nos "polpotiens,staliniens,guévaristes,maoïstes" etc..n'ont pas perdu de leur superbe sens de la démocratie,avec eux pas de surprise, au moins,ils ne changent pas et sont toujours aussi "étroits du ciboulot".

Lundi 13 février 2012, Nicolas Dupont Aignan se fait insulter et exclure par des "antifascistes", lors d'une manifestation de soutien au peuple grec, à Paris. Ensuite, Independenza WebTV s'entretient exclusivement avec Nicolas Dupont Aignan sur : 
- son ressenti après cette exclusion 
- la Grèce
- le dîner du Crif
- le dîner du Siècle.

http://www.independenza-webtv.com/ Facebook : "Independenza webtv"

 

 

http://www.independenza-webtv.com/ Facebook : "Independenza webtv" 

Partager cet article
Repost0
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 06:28

 Présidentielle: Boutin se retire et rallie Sarkozy,quelle surprise!Le parti chrétien-démocrate n'est chrétien que sur le papier,rallier Sarkozy et marcher pour la vie cela ne va pas ensemble chère madame car manifestement vous étiez là pour racoler des voix.Avant de vous proclmer chrétienne apprenez déjà à respecter les commandements de Dieu dont tu ne mentiras pas. 

AFP/AP/Reuters Christine Boutin a annoncé lors d'une interview au 20 heures de TF1 qu'elle renonçait à se présenter à l'élection présidentielle et qu'elle se ralliait au président Nicolas Sarkozy, qui doit annoncer cette semaine sa candidature.

"J'ai décidé avec mon Parti chrétien-démocrate de faire une alliance avec le président de la République candidat sans doute cette semaine. Je veux être avec lui pour faire gagner la France", a déclaré la présidente du Parti chrétien-démocrate.

Christine Boutin avait auparavant évoqué la possibilité de soutenir François Bayrou si elle ne réussissait pas les 500 parrainages d'élus nécessaires à sa candidature.  En décembre, elle avait même menacé de "lâcher une bombe atomique dans la campagne de Nicolas Sarkozy" si elle ne les obtenait pas.

Hollande, l'"adversaire de toutes ses idées"

Évoquant la récente interview du président de la République au Figaro Magazine, l'ancienne ministre du Logement a estimé sur TF1 que "Nicolas Sarkozy rejoint les valeurs" qu'elle porte depuis des années, alors que le candidat socialiste François Hollande est l'"adversaire de toutes ses idées".

Précisant que son alliance avec le chef de l'État "est passée", Christine Boutin a annoncé qu'il y aurait ainsi "100 candidats" portant les couleurs de son parti aux législatives.
Partager cet article
Repost0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 19:03
                                                
Les matchs truqués sont en train de devenir le problème numéro un dans le monde du football professionnel. La première audience dans l'affaire des matchs truqués se déroulera le 14 février prochain à Istanbul. Quatre-vingt-treize personnes seraient impliquées dans cette affaire.

C'est notamment le cas du président du club de football turc Fenerbahçe, Aziz Yildirim qui risque jusqu'à 132 ans de prison. En Russie l'organisation des matchs truqués peut aussi être pénalisée un groupe spécial travaillant actuellement sur une série de propositions allant dans ce sens.

Les matchs truqués ont été notamment pointés du doigt par le Black Book Eastern Europe (Livre noir de l'Europe de l'Est) qui vient d'être publié par la  Fédération Internationale des Associations de Footballeurs Professionnels  (FIFPro). Plus de 3 500 footballeurs du Kazakhstan et des onze pays d'Europe de l'Est dont la Russie, la Pologne et l'Ukraine, ont été interrogés. Douze pour cent d'entre eux ont avoué avoir reçu au moins une proposition de modifier l'issue du match. Le Kazakhstan, la Grèce et la Bulgarie sont les leaders dans ce domaine.

Quant à la Russie, elle est la quatrième. Plus de dix pour cent des 177 footballeurs russes ont avoué avoir reçu une proposition de participer à un match truqué et presque la moitié d'entre eux déclare être au courant de l'organisation de ce genre de matchs au sein de leur ligue. Au micro le président de l’Association de footballeurs et d'entraîneurs de Russie, Vladimir Leontchenko :

« La principale raison d'être des matchs truqués réside dans la volonté des dirigeants d'un tel ou tel club d'avoir le bon résultat. Et puis cela donne la possibilité aux gérants de gagner de l'argent soit en faisant des paris, soit en recevant une rémunération quelconque ».

Il est quasiment impossible de prouver un match truqué sans aveux d'un des participants. C'est pourquoi la Fédération de Russie de football a décidé de ne pas poursuivre les organisateurs des matches truqués qui ont fait des aveux. Cependant, l'organisation de ce genre de matchs doit être sévèrement punie, est convaincu le spécialiste russe du marché sportif Andreï Malyguine.

Aujourd'hui la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) est en train d'enquêter sur les matchs truqués de l'équipe d'Afrique du Sud. Selon la presse, l'issue de tous les quarte matchs avec la participation des Bafana Bafana en mai 2010 était prédéterminé. L'équipe de Bulgarie est aussi dans le collimateur : le match du 9 février 2011 contre l'Estonie a été déclaré truqué par la FIFA. Ce sont les arbitres hongrois qui étaient alors reconnus coupables.

Partager cet article
Repost0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 08:27

lire:TV LOBOTOMIE DE Michel Desmurget..............

 

Assurément non : la liberté d’expression, la liberté des ondes et d’Internet sont des biens précieux… de surcroît protégés par la technologie. Et pourtant on sait aujourd’hui de source sûre que la télévision tue et abêtit. La méta-étude du neuroscientifique Michel Desmurget, T.V. Lobotomie. La vérité scientifique sur les effets de la télévision (1), ne laisse aucune place au doute. Il n’est plus possible à l’honnête homme d’ignorer ces faits. Ni de ne pas en tenir compte. Ce qui implique de limiter l’emprise publicitaire, notamment sur les enfants. Andrea Massari fait le point.

 

Polémia

 

T.V. Lobotomie : la méta-étude de Michel Desmurget

 

Depuis plus d’un demi-siècle des études scientifiques sont conduites sur les effets de la télévision. Michel Desmurget a réalisé la synthèse d’un millier d’entre elles : T.V. Lobotomie. La vérité scientifique sur les effets de la télévision.

 

La conclusion est sans appel : les 3 h 30 passées en moyenne chaque jour devant l’écran de télévision – au total seize ans de vie éveillée – ont un coût terrifiant : fréquence plus grande de l’obésité, augmentation des risques de maladies cardio-vasculaires, déclin du niveau cognitif des seniors, corrélation entre exposition à la télévision et développement de la maladie d’Alzheimer, diminution de l’espérance de vie et affaiblissement de la vie sociale. Voilà pour la population générale. Et le professeur Desmurget de conclure : après la cigarette ou le fast food, nul doute que la télévision sera la prochaine grande question de santé publique.

 

Pour les jeunes, il faut ajouter : apathie plus fréquente et taux d’échec scolaire proportionnels à l’exposition à la télévision, propension accrue à la violence et aux comportements sexuels à risques.

 

La télévision et l’enfant

 

Le blogue de la liberté scolaire (2) a ainsi résumé l’impressionnante liste des effets nocifs de la télévision tels que Michel Desmurget les a établis :

 

— La télévision « empêche le déploiement optimal des fonctions cérébrales », compromettant ainsi « l’ensemble du devenir intellectuel, culturel, scolaire et professionnel de l’enfant ».

 

— La télévision fait apparaître des troubles du langage chez l’enfant, associés à des troubles de l’élocution, notamment parce qu’elle limite les interactions entre les personnes réelles et laisse moins de temps aux activités ludiques spontanées.

 

— La télévision occasionne des retards de langage et fait baisser le niveau de compétence langagière; elle limite l’acquisition de vocabulaire et l’accès aux compétences syntaxiques de base.

 

— La télévision a un « impact négatif sur l’attention, les facultés d’apprentissage et la réussite scolaire à long terme », avec un risque accru de quitter l’école sans diplôme et de ne jamais s’asseoir sur les bancs de l’université.

 

— La télévision occasionne des difficultés en lecture et fait baisser le temps de lecture, qui se trouve réduit à la portion congrue; ainsi, un flux cathodique permanent (la télévision en bruit de fond) diminue de presque 30 % le temps de lecture des 5 – 6 ans, qui passe de 49 à 35 minutes quotidiennes en moyenne.

 

— La télévision fait baisser le niveau scolaire général, en français comme en mathématiques et, par manque d’interaction, n’aide en rien à apprendre les langues étrangères.

 

— La télévision fait baisser le niveau universitaire. L’étudiant soumis depuis la petite enfance à une forte exposition à la télévision souffre de très graves lacunes en orthographe, en conjugaison, en syntaxe, en vocabulaire, il manque de logique, de capacités analytiques et d’esprit de synthèse – tout cela lui interdit tout accès à des savoirs complexes.

 

— La télévision, « troisième parent cathodique », réduit « drastiquement le volume et la qualité des interactions parents – enfants », mutilant ainsi la sociabilité intrafamiliale.

 

— La télévision castre l’imaginaire enfantin; les enfants rejouent les scripts des films et des séries et n’inventent plus de jeux.

 

— La télévision augmente la consommation de tabac et d’alcool et la fait commencer plus tôt.

 

— La télévision pousse au sexe de plus en plus jeune et génère des taux élevés d’avortements chez les adolescentes (cf. une étude qui porte spécifiquement sur l’addiction à la série mythique « Desperate Housewives » et démontre qu’elle multiplie par trois le risque de grossesses non désirées chez les adolescentes).

 

— La télévision constitue une addiction psychologique chez les enfants et les adultes, notamment en accaparant l’attention par le changement perpétuel.

 

— La télévision augmente l’obésité. Regarder la télévision plus de deux heures par jour multiplie le risque de surpoids d’un enfant de trois ans de 2,6 %; pour un adolescent, ce risque augmente de 55 %.

 

L’étude de Michel Desmurget doit être prise au sérieux surtout si l’on considère que 50 % des Français allument la télévision en arrivant chez eux, par réflexe, et qu’ils la regardent en moyenne 3 h 30 par jour.

 

Protéger les jeunes enfants d’une exposition

dangereuse à la télévision

 

C’est évidemment aux parents d’agir pour protéger leurs enfants des effets néfastes de la télévision alors qu’elle apparaît souvent comme le baby-sitter le plus commode (toujours disponible) et le moins coûteux (du moins à court terme !).

 

Michel Desmurget donne cinq pistes aux parents responsables : au mieux « zéro télé » pour toute la famille; sinon, pas de poste dans la chambre des enfants; pas de télévision avant six ans; moins de trois heures par semaine devant un écran (télévision ou vidéo) pour les écoliers et les collégiens, et jamais le soir; et pour les adultes, avoir toujours à l’esprit les risques d’isolement, de maladies, de déclin cognitif…

 

Casser l’addiction publicitaire

 

Encore faut-il que les parents soient correctement informés : or, la réalité est tout autre ! Les parents sont en effet sollicités par des publicités en faveur de programmes pour bébés ou très jeunes enfants dont on leur raconte que cela contribue à leur éveil… Ce qui est un mensonge absolu.

 

Il nous faut aussi décrypter la logique publicitaire : réaliser des programmes pour enfants, truffés d’images et de messages, pour transformer les mineurs en prescripteurs d’achats de leurs parents; et les formater à la consommation avant dix ans. Cette logique-là est proprement inacceptable Elle pourrait être brisée : en interdisant la mise à l’étalage des produits dont la promotion repose sur la publicité – ouverte ou clandestine – à destination des enfants. Mais cela supposerait une indépendance de la classe politique vis-à-vis des lobbies… (3)

 

De même, l’usage de la télévision par les nourrices agréées devrait être strictement interdit, au même titre que l’est le recours à des calmants chimiques.

 

Ne pas imposer aux adultes une exposition

non voulue à la télévision

 

« Fumer tue ». La télévision aussi.

 

Contre le tabac des mesures de prophylaxie collective ont été prises : chacun reste libre de fumer mais l’interdiction de fumer dans les lieux publics protège les non–fumeurs de la nocivité du tabac.

 

Il devrait en être de même pour la télévision. Chacun, bien sûr, doit pouvoir rester libre de regarder ou non, chez lui, la télévision. Mais chacun devrait aussi pouvoir rester libre de ne pas se voir imposer la télévision en dehors de chez lui. Tel n’est pas le cas. Au contraire, il est insupportable que les écrans de télévision soient imposés à tous dans l’espace public : commerces, transports, cafés et restaurants. Et qu’on ne vienne pas dire que chacun peut choisir de regarder dans une autre direction car le cerveau humain est un cerveau programmé pour regarder ce qui bouge. Quand une télévision est allumée, tout le monde la regarde, volens nolens.

 

L’exposition publicitaire télévisuelle obligatoire dans les lieux publics n’est donc rien d’autre qu’une technique d’ahurissement qui doit être dénoncée comme telle. Et elle doit être interdite pour préserver la liberté d’esprit de tous.

 

Les voleurs de cerveaux

 

Nous n’avons fait qu’évoquer ici de simples mesures d’hygiène.

 

— Hygiène individuelle, chez soi.

 

— Hygiène collective : à l’extérieur.

 

Leur mise en œuvre sera évidemment difficile : car le monde d’aujourd’hui appartient à ceux qui – selon l’expression de Patrick Le Lay – « achètent du temps de cerveau disponible » à T.F.1. C’est bien contre « Big Brother » qu’il faut se révolter.

 

Andrea Massari

 

Notes

 

1 : Michel Desmurget, T.V. Lobotomie. La vérité scientifique sur les effets de la télévision, Max Milo Éditions, 2011, 318 p., 19,90 €.

 

2 : cf. Le blogue de la liberté scolaire, <http://www.liberte-scolaire.com/>.

 

3 : Cf. sur Polémia l’article de H. Calmettes « L’Addictature : La tyrannie de la dépendance », mis en ligne le 19 mai 2010.

 

• D’abord mis en ligne par Polémia, le 12 octobre 2011.

Partager cet article
Repost0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 08:19
ACTA, ce "petit Yalta" selon Sandrine Bélier : Un traité qui voudrait faire converger, toujours davantage, la réalité de notre monde actuel avec celle imaginée dans des romans (prémonitoires ?) tels que 1984 (de George Orwell), Soleil Vert (de Harry Harrison), et Le Meilleur des mondes (de Aldous Huxley)...

 

 

Source : http://www.youtube.com/user/SandrineBelier

 

Sandrine Bélier, Eurodéputée écologiste, appelle à se mobiliser face à ACTA, traité "anti-contrefaçon", à mobiliser famille et proches, aussi, contre ce traité antidémocratique, négocié sans les pays en voie de développement, sans l’OMC, les parlementaires ou les associatifs.

 

Si ce traité devait être ratifié, au printemps prochain, par le Parlement Européen, les conséquences seraient multiples :

- conséquences démocratiques, avec la création d’une nouvelle institution le « Comité ACTA », non élue, et qui pourrait elle même changer les règles ;

- conséquences sur les libertés numériques, qui se trouveraient gravement menacées par le contrôle, la censure, le filtrage, et le fichage. De nombreux experts estiment que ce point est contraire à l’esprit et à la lettre de la Convention Européenne des Droits de l’Homme ;

- Accès à la santé pour tous, avec une menace sur les médicaments génériques : en effet, le traité permettrait aux grands laboratoires pharmaceutiques de faire saisir, et détruire, des médicaments sur simple suspicion de contrafaçon ;

- conséquences sur l’agriculture et une alimentation saine, puisque les brevets sur les semences ne seraient finalement pas exclus du champ du traité.

Pour toutes ces raisons, il faut amplifier la mobilisation existante. Près de 2 millions d’entre-nous ont déjà signé la pétition d’Avaaz (http://www.avaaz.org/en/eu_save_the_internet_spread/). Il faut continuer. Ecrivez à vos parlementaires, descendez dans la rue, pour, ensemble, défendre nos libertés les plus fondamentales.

Partager cet article
Repost0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 07:57
© Flickr.com/Mait Jüriado/cc-by-nc-sa 3.0
Les islamistes tentent d’expulser les chiens de l'Europe.Un représentant du Conseil municipal de La Haye, membre du parti « Démocrates Islamistes »  Hasan Koutchouk  s'est  prononcé en faveur de l'interdiction de ces animaux  dans la ville, et il a appelé les pouvoirs municipaux à reconnaitre que la possession d’un chien dans la mégalopole était un crime de droit commun.

On sait  depuis  longtemps  que dans l'Islam, le chien est considéré comme un animal "sale". Une des légendes musulmanes annonce que ce quadrupède aurait  mordu une fois le prophète Mohammed,  c’est pourquoi tous les chiens  étaient maudits.  Les sceptiques affirment que les musulmans avaient  emprunté  aux Juifs l'aversion pour ces animaux.  En effet, dans l'ancien testament, parmi les  trente mentions du chien, seulement dans deux cas  elle n'a pas de sens négatif. L'hostilité des anciens Juifs  vis-à-vis  des chiens était suscitée par la haine envers  les Egyptiens et les Romains qui, respectaient, eux, les chiens et qui les déifiaient.

L'Islam n'a rien contre les chiens, cependant, il  prescrit  des règles sévères de leur présence aux côtés de l’homme, a expliqué dans l'interview  à  « la Voix de la Russie »  l'imam de la mosquée synodique de Moscou Islam-hazrat Zaripov.

Du point de vue de l'Islam, on peut  avoir des chiens. Cependant, il faut respecter certaines conditions. Le chien ne doit pas se trouver dans un même local avec les gens. La salive et les poils du chien ne doivent pas se retrouver sur les vêtements et le corps de l’homme, ainsi que sur les objets d'usage courant. Il faut bien comprendre que l'Islam n’a pas d’attitude négative envers les chiens. Par exemple, dans certains Hadiths, on raconte l’histoire d’une femme qui nourrissait un chien. Pour cela,  elle était admise au paradis. Il est important que l'on respecte  strictement les conditions de l’entretien  du chien.

La proposition du politique-islamiste hollandais pourrait provoquer seulement  un sourire, si  c’était  un cas unique  quand les musulmans européens se prononcent durement contre les chiens.  Au milieu de l’année 2011, dans la ville de Lerida dans le nord-est de l'Espagne, les musulmans qui constituent environ 20 pour-cent de la population, ont demandé aux autorités locales d'interdire le séjour de ces quadrupèdes dans les transports en commun. Quand la municipalité a refusé d'accomplir les exigences des musulmans, la ville a connu une vague d’empoisonnements des chiens. En Grande-Bretagne, les voyageurs aveugles avec les chiens-guides sont de plus en plus souvent obligés de sortir des autobus, parce que les conducteurs musulmans ou les voyageurs objectent contre leurs compagnons «sales». Les cas semblables de l'intolérance religieuse sont observés en France, en Ecosse, aux Pays-Bas et dans d'autres pays européens.

L'hostilité aussi sincère envers  les quadrupèdes et les nombreuses exigences agressives des musulmans européens de nettoyer les villes des chiens suggère aux Européens l’idée que les islamistes préconisent non la pureté de leur propre foi, mais tentent plutôt d'imposer aux pays de l’UE les normes de la charia - l'ensemble des règles juridiques, morales et religieuses de l'Islam. D'autant plus que parmi les chrétiens, l’attitude envers ces amis quadrupèdes de l’homme  était de tout temps bienveillante. Dans l'orthodoxie,  il n'y a aucunes interdictions au sujet des chiens, bien qu'il ne soit pas recommandé d’entrer dans les églises avec eux, explique le représentant du patriarcat de Moscou, le prêtre Vladimir Vigilyansky.

Dans les anciens recueils de prescriptions religieuses, il est dit que les chiens ne doivent pas entrer dans l’église. Il y a des prières pour les consécrations des églises, si par hasard des chiens, des porcs ou des serpents y entraient soudain.  On croit que ces animaux peuvent profaner le lieu sacré. Cependant, il n’existe aucun canon qui interdise d’avoir un chien dans la maison.

Dans les pays catholiques, depuis 1931, on marque le Jour des animaux  le 4 octobre. Cette fête est liée au nom de Saint François  d’Assises  - le protecteur des quadrupèdes. Ce jour-là, dans toutes les églises catholiques, se fait  un office spécialisé pour les animaux domestiques, et les paroissiens peuvent même amener dans l'église leurs chouchous  - des chats, des lapins, des perroquets et, bien sûr, des chiens.

Partager cet article
Repost0
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 08:37
Syrie : une guerre réelle et virtuelle 

Photo: EPA
L’affrontement entre le gouvernement syrien et l’opposition est en train de s’amplifier. Le combat est mené dans les rues mais aussi sur le champ médiatique y compris à l’étranger. Les médias israéliens rapportent des aides envoyées par le Qatar et la Grande-Bretagne aux rebelles armés syriens alors que le Quotidien du Peuple chinois cite des sources arabes en rapportant l’envoi de 15 000 commandos iraniens en Syrie.

Les commandos en question seraient envoyés dans les capitales provinciales afin d’aider les autorités locales de disperser les manifestants. Le site israélien DEBKAfile informe quant à lui que les militaires qataris et britanniques ne participent pas aux opérations de combats mais dispensent une formation aux combattants, fournissent à ces derniers des armes et des moyens de communication, surveillent la livraison de munitions. Difficile à dire à quel point ces informations sont vraies car la situation en Syrie est gravissime et des informations sur des opérations militaires et leurs participants qui parviennent, sont contradictoires.

Le spécialiste de l’Orient Ankhar Kotchnev est convaincu que les commandos iraniens en Syrie est une provocation de la part de l’opposition.

« Les malfrats détenaient onze otages iraniens, onze pèlerins. Les combattants ont voulu les tuer ou les faire faire de faux aveux comme quoi ils faisaient partie de ces 15 mille commandos. Ces Iraniens ont été libérés quelques heures avant que cette nouvelle soit diffusée. Et puis, l’armée active iranienne compte près de 300 mille personnes, ils n’ont pas besoin de ces 15 mille, la moitié de la population sont réservistes ».

Téhéran peut néanmoins se résoudre à envoyer de l’aide militaire à Bachar Assad, insiste l’expert Vladimir Sajine.

« Les engagements mutuels pris par l’Iran et la Syrie n’étaient jamais un secret. La Syrie est la seule alliée de l’Iran dans la région mais aussi dans le monde. Téhéran ne peut pas se permettre de perdre un allié comme Bachar Assad. Il fera donc tout son possible pour que le régime syrien reste en place ».

Le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, Faisal Mekdad a fermement condamné le comportement des pays occidentaux, d’Israël et de certains pays arabes en les accusant de comploter contre le régime de Bachar Assad. Ce complot ne fera que déstabiliser le pays, causer la mort de personnes civiles et détruire les infrastructures. Selon M. Mekdad, ce sont les criminels et narcotrafiquants qui constitueraient la force motrice de l’opposition. Quant à la position prise par la Chine et la Russie au Conseil de sécurité de l’ONU, il l’a juge constructive et a salué les efforts de Moscou visant à lancer un dialogue entre le pouvoir et l’opposition syrienne.

Pour le reste, la position russo-chinoise n’est pas au gout de tout le monde. La façon dont les pays occidentaux avaient réagi au veto au Conseil de sécurité, a été qualifiée de honteuse voir hystérique par le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov. C’est maintenant le tour de l’opposition syrienne. Selon la chaîne de télévision CNN, les adversaires de Bashar Assad ont programmé plusieurs manifestations anti-russes partout en Syrie. Il ne fait pas de doute qu’elles seront largement relayées par la presse occidentale qui y prêtera beaucoup plus d’attention qu’aux otages détenus par les rebelles armés syriens. 

Partager cet article
Repost0
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 07:35

Jacques Rosen fait parti du bureau de l’Union des Français Juifs, une association qui soutient la candidature de Marine Le Pen aux élections présidentielles.
L’homme, sûr de son action et de son bien fondé, explique pourquoi être juif et soutenir Marine Le Pen n’est pas incompatible.
 

 

« Voter Marine Le Pen ce n’est pas une mauvaise chose pour les juifs français comme on l’entend partout.
Au contraire, à l’UFJ on pense qu’aujourd’hui c’est la seule candidate qui est capable de défendre nos intérêts. »
Si cette phrase vous paraît surréaliste, pas la peine de vous pincez, vous ne rêvez pas.
A quelques mois de l’élection présidentielle, certains juifs de France ne semblent conquis ni par Nicolas Sarkozy, ni par François Hollande.
Non, la nouvelle coqueluche d’une frange de la communauté juive ne serait autre que Marine Le Pen, candidate du Front National, un parti qu’on ne présente plus.
Peut-être est-ce tout de même utile de rappeler que le président d’honneur de ce parti n’est autre que Jean Marie Le Pen, celui là même qui avait déclaré que « les chambres à gaz ne sont qu’un détail de la 2nde guerre mondiale. »
Une déclaration dont on se soucie peu à l’UFJ : « on n’appelle pas à voter Jean Marie Le Pen ou le FN on appelle à voter Marine Le Pen. »
Difficile pourtant de dissocier une élue de son parti, d’autant plus lorsque cette élue est la présidente du parti.
Mais Jacques Rosen n’en démord pas, « il est temps de tourner la page, de passer à autre chose parce qu’aujourd’hui en France on a des problèmes plus graves que ca. » 

FN et UFJ, même discours, même combat

Ces problèmes justement, que sont-ils ?
« Une immigration avec des gens qui ne veulent plus s’assimiler. »
Telle est la principale préoccupation de Jacques Rosen, et de l’UFJ.
L’association parle même d’une « immigration incontrôlée aux conséquences désastreuses ».
Du Front National dans le texte.
Et Jacques Rosen poursuit, « aujourd’hui il y a des gens qui ne souhaitent plus s’assimiler et c’est ce qui pose problème. Un communautarisme très important, ca devient difficile à gérer. »
Ce communautarisme, c’est celui des musulmans.
Et c’est la que les juifs entrent en scène.

 

La meilleure défense…

« On est confronté en France à un antisémitisme de plus en plus virulent en provenance des milieux islamistes et aujourd’hui on n’a pas vraiment l’impression d’être protégé par le pouvoir actuel ou les gens qui pourraient le remplacer éventuellement
Il n’y à que Marine Le Pen qui a un discours assez clair, qui ne souhaite pas qu’il y est des communautés qui se développent, ne s’assimilent pas et ne respectent pas les lois françaises.»
Marine Le Pen, la super-héroïne frappée d’une Magen David sur le torse ?
C’est ce que semble croire Jacques Rosen qui appelle à voter pour la candidate frontiste qu’il défend à chaque fois qu’elle est attaquée.
« C’est un de nos rôles, on réagit quand les gens la critique, on fait des communiqués, on essaye d’expliquer quand les gens racontent des histoires comme avec ce bal à Vienne le jour de la commémoration de la Shoah. » (communiqué de Rosen sur le bal)

… c’est l’attaque 

Et quoi de mieux pour défendre Marine Le Pen que d’attaquer tous ceux qui tapent sur la blonde ?
Une logique de guerre qu’on applique à la lettre à l’UFJ, ce qui explique peut-être les saillies à l’encontre du grand Rabbin de France. (lettre de l'UFJ au grand Rabbin)
« On a beaucoup de respect pour le grand Rabbin mais à partir du moment où il sort de son rôle religieux et il veut donner des leçons de politique, il n’est pas à sa place et il faut le dire» d’après Rosen.
Le grand rabbin n’est pas le seul mis en cause, le CRIF aussi en prend pour son grade : « il (le CRIF) prétend parler au nom des juifs » lit on sur le blog de l’Union des Français Juifs.
« Mais il y a beaucoup de juifs dont nous sommes qui ne se reconnaissent plus dans ses positions. Il n’a pas à imposer son idée dans le débat politique » complète Jacques Rosen.
Une imposition qui n’avait semblé gêner aucun des juifs de France.

 

Alors, les membres de l’Union des Français Juifs ont-ils tort de soutenir Marine Le Pen ?
« Ce n’est pas la question, notre constat c’est qu’elle est la seule à pouvoir arrêter ce qui est en train de se passer. »
La question de l’immigration revient inlassablement dans le discours de Rosen.
Lorsqu’il lui est demandé s’il soutient tout le programme de la candidate, il préfère botter en touche : « est-ce qu’un socialiste soutient toutes les propositions de Hollande ? »

Source: http://www.guysen.com/article_Jacques-Rosen-un-juif-qui-vote-Le-Pen_17342.html

via http://www.nationspresse.info/?p=159937

 

Partager cet article
Repost0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 14:02

La preuve:

Voici les chiffres de la délinquance, donnés par un lecteur de « Valeurs actuelles » (n° 3922) :

– 1 meurtre toutes les 12 heures, soit 2 par jour et 730 par an ;
– 1 voiture incendiée toutes les 12 minutes, soit 5 par heure et 43 800 par an ;
– 1 viol toutes les 7 minutes, soit 9 par heure et près de 78 000 par an ;
– 1 vol de voiture toutes les 2 minutes, soit 30 par heure et plus de 260 000 par an ;
– 1 cambriolage toutes les 20 secondes, soit 180 par heure et près de 1 600 000 par an ;
– 1 agression physique toutes les 65 secondes, soit 55 par heure et près de 482 000 par an ;
– 1 atteinte aux biens toutes les 13 secondes, soit 276 par heure et près de 2 500 000 par an.

Plus généralement, un crime ou délit toutes les 8 secondes, soit 450 par heure et près de 4 millions par an.
M. Guéant se félicite d’une baisse de la délinquance de 0,34 % en 2011 ! Même 1 % serait un chiffre ridicule. Une baisse de 5 % par an pourrait faire espérer une baisse de 50 % en 10 ans et cela indiquerait une politique efficace dans ce domaine. Tout résultat inférieur n’est, au mieux, qu’une tendance, qui n’empêcherait pas les Français de souffrir fortement de cet état de choses.
M. Guéant n’est donc qu’un amuseur public, car les chiffres de la délinquance sont toujours très très mauvais.

Partager cet article
Repost0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 07:52

Juste pour le plaisir, ce communique de Patrick Le Hyaric, Directeur de l’Humanité, Député au Parlement européen, vice-Président du groupe GUE/NGL :

H"J’apprends avec stupéfaction et colère que notre confrère italien Il Manifesto vient ce jour d’être mis en liquidation judiciaire.
Aucun démocrate ne peut tolérer cette vague de destruction de journaux qui s’abat en Europe. Celle-ci se produit parce que les Etats réduisent les aides publiques sous couvert de programme d’austérité ; que la communication publicitaire est accaparée par les grands groupes de médias et de communication et que le pouvoir d’achat abaissé de nos concitoyens les contraints souvent désormais à se priver de leur journal.

Au moment où chaque pays européen est confronté à une grave crise ; au moment où les dirigeants européens, sous la férule de Mme Merkel et M. Sarkozy, veulent imposer quasiment sans débat un nouveau traité européen détruisant les souverainetés populaires et les principes démocratiques, il est indispensable que vivent dans toute l’Europe une presse pluraliste. Ajoutons, qu’au moment où les politiques d’austérité et de chômage provoquent un immense désarroi, des souffrances inconnues jusque-là, des populations sont poussées vers d’inquiétants extrémismes, il est indispensable que la presse progressiste vive. C’est une condition indispensable du débat démocratique. C’est la condition pour construire l’Europe des peuples ensemble en rejetant les extrémismes et le populisme qui constituent non seulement de dangereuses impasses mais qui peuvent provoquer des chocs extrêmement graves pouvant féconder « la bête immonde ». [...]"

Non, ce n'est pas un communiqué caricatural, c'est authentique.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : lareinfodujour93.fr
  • : Informations et rèinformations.Des conseils de lecture.
  • Contact

La république n'égalera jamais la royauté.

Recherche

information

 

    

  

      SITE "faitdiversFrance":

  http://faitdiversfrance.wordpress.com

 

Des images contre l'avortement
 

 

 

 

Texte Libre