Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 14:45

Robert Paturel, ancien du RAID, écrit dans Présent :

R"Ils sont tous ressortis de leur tanière, ils devaient se sentir oubliés. Tous les donneurs de leçon dotés d’un ego surdimensionné ont pu faire le marathon des plateaux télé et de la presse en quelques jours. Persuadés que leur avis nous intéresse. Ils prodiguent leurs conseils, les spécialistes. Tous ces gens en costard qui ont certes entendu des balles siffler, mais il s’agissait probablement de balles de tennis.

Messieurs, on se fout pas mal de vos conseils à deux balles, surtout une fois que la cause est entendue. Il y a des milliers de sélectionneurs pendant la coupe du monde de foot, voilà que maintenant il y a des milliers d’apprentis policiers pour dire comment il aurait fallu intervenir. C’est tellement facile de se faire tirer dessus sans riposter. Tellement facile de négocier avec un monstre qui décide finalement de mourir en emportant avec lui un maximum de flics.

Il faut se mettre à la place des policiers du RAID qui franchissent la porte et avancent dans la pièce qu’ils supposent piégée, centimètre par centimètre. Ils s’attendent à tout moment à une explosion et savent que dans ce cas leurs protections balistiques ne servent à rien. Je sais ce que l’on peut ressentir, je l’ai vécu pendant vingt ans.

Il a fallu qu’ils l’ouvrent tous, leur grande gueule, pour expliquer comment « il aurait fallu faire ». Même un ancien chef du « groupe d’à côté » qui monte au créneau pour faire ses courses… L’ancien barbouze de tonton se dit qu’il y aura peut-être des miettes à récupérer en semant le trouble, des fois que la gauche repasserait.

Heureusement, un général de gendarmerie et des gendarmes du GIGN ont su lui remontrer le chemin de la dignité. Comment peut-on encore essayer de tirer profit d’une catastrophe pareille ? On ne pourra jamais empêcher certains bobos de regarder une intervention comme un match de foot, affalés dans un canapé, une bouteille de bière dans une main et un paquet des chips dans l’autre. Mais au moins, que les autres soient fair-play.

Pensez aux victimes innocentes et, surtout, je vous en prie, gardez vos réflexions pour vous : il y a des gens qui travaillent, et eux, ils risquent leur vie pour vous."

 

à lire:Mémoires du RAID.................

Partager cet article
Repost0
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 14:38

 

Conséquence d’un programme socialo-libéral et euro mondialiste bon teint proche de l’UMP, de son manque d’épaisseur et de saveur, le candidat socialiste a ouvert un bel espace à son complice  du Front de gauche . Ce qui n’est pas en soi un handicap pour François Hollande puisque Jean-Luc Mélenchon a indiqué dés le départ qu’il appellerait à voter au second tour pour le candidat de l’aile gauche du parti libéral-bruxellois . A défaut de séduire les Français qui se lèvent tôt et une jeunesse particulièrement absente de ses réunions, Mélenchon parvient indéniablement à agréger toutes les micro-niches de la France archéo-marxiste, de la gauche dure. Celle qui, habituellement morcelée entre ses différents candidats, pèse entre 12 et 15% des voix a chaque présidentielle depuis vingt-cinq ans. A cette aune le grand oriental Mélenchon est bien servi également par l’absence de charisme des deux potiches trotskystes Poutou et Arthaud…

Le public de Mélenchon est assez « traditionnel » de cette frange de l’électorat : fétichistes attachés aux gri-gri -drapeaux rouges,  poings levés, internationale, violence haineuse vis-à-vis des patriotes Français…- nostalgiques de la Terreur ou de la planification soviétique, extrémistes célébrant les 100 millions de morts du communisme, masochistes partisans de la disparition de la France et de l’Europe sous les vagues migratoires, syndicalistes et fonctionnaires bas de plafond, bobos ahuris…

 Jérôme Fourquet (Ifop), invité à commenter cette hausse (relative) de Mélenchon,  constate  d’ailleurs que celui-ci reste derrière Marine dans les intentions de vote et que le phénomène de « vases communicants » entre l’électorat du FN et celui du Front de Gauche « ne joue qu’à la marge ». « Il est vrai que dans les meetings de Marine Le Pen, il est très rare de rencontrer des sympathisants disant hésiter ou avoir hésité avec M. Mélenchon, vu comme un défenseur de l’immigration. L’inverse se vérifiant aussi ». « Mélenchon profite plutôt de Hollande » note encore M. Fourquet comme l’a fait avant lui Bruno Gollnisch.

Il en profite d’ailleurs plus qu’il ne le dit et dans tous les sens du terme. En réunion à Lille hier devant plusieurs milliers de personnes –dont une  grosse minorité de Belges….- Jean-Luc Mélenchon a de nouveau aboyé contre Marine Le Pen. Dans un registre très proche sur le fond  de celui de la porte-parole de M. Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet ou de la patronne du Medef,  Laurence Parisot, il a reproché à la candidate du FN de défendre le principe de la préférence nationale. C’est d’ailleurs aussi pour cela que Marine affirme que le  candidat de l’internationale communiste n’est qu’une « bulle »  (médiatique) prête à exploser,  qui ne fera pas la moitié du nombre de voix qu’elle recueillera le 22 avril…

Mais Mélenchon  a essayé aussi, avec un comique certainement involontaire, de faire les gros yeux au PS. Il a feint de s’indigner  notamment que le PS n’ait toujours pas répondu à sa demande d’évoquer le cas des circonscriptions où la gauche pourrait être éliminée dès le premier tour en cas d’absence de candidature unique. Et a qualifié de « gros menteur » Jérôme Cahuzac, président PS de la commission des Finances de l’Assemblée, qui venait de parler d’un « accord PS/PG » pour que les amis de Mélenchon « aient quelques circonscriptions avec quelque espérance de gains ».

« Ne commencez pas à nous chercher, soyez poli avec nous, soyez respectueux avec la masse du Front de gauche, elle n’est pas à vendre », a hurlé l’ex sénateur socialiste pour la galerie. Dans les faits, il sait  que le FG se vendra bien évidemment au PS,  tout juste table-t-il sur un rapport de force pas trop défavorable. Un alimentaire comme Mélenchon a d’ailleurs fait ça toute sa vie avant de monter sa boutique pour faire monter les enchères. Sans l’appui du PS aux législatives, le Front de gauche, simple masque d’un Parti communiste habitué à se régaler des restes que lui balance la rue de Solferino, n’aura bien évidemment aucun député.

Enfin,  l’attitude nauséabonde des dirigeants communistes la semaine dernière prive le Front de gauche de toute possibilité de progression majeure. Chassez le naturel, il revient au galop : la haine anti-française, et plus généralement antinationale qui est le fondement même du  communisme orthodoxe et/ou et des sectes trotskystes -Mélenchon cumule pour sa part son appartenance à une loge violemment anti FN avec un passé de militant lambertiste-,  a éclaté en pleine lumière.

Le secrétaire national du PC, Pierre Laurent, a ainsi estimé qu’on pouvait « peut-être comprendre la détresse » du père (au lourd passé judiciaire) du délinquant multirécidiviste et assassin d’enfants Mohammed Merah qui entend porter plainte contre la France. Mélenchon quant à lui,  a refusé de s’associer à la cérémonie d’hommage à nos militaires abattus par cette  racaille djihadiste. Un PC  notons-le au passage,   qui soutient les  »chance pour la France » comme le bi-national  Mérah, lequel,  comme le rappelait aujourd’hui  Marine sur France 2,  touchait grâce à l’Etat UMP   des aides sociales et disposait d’un  deux pièces, appartements  auxquels tant de jeunes couples français n’ont pas accés…. Deux clins d’œil malsains envoyés à une frange de la population que les internationalistes s’échinent à séduire,  que le candidat du Front de gauche décrit comme « la France mélangée et heureuse de l’être », « la nouvelle France » qu’il appelle de ses vœux. Choisis ton camp camarade

 

Partager cet article
Repost0
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 08:29

On nivelle par le bas...... "les hommes naissent semblables mais pas égaux"Citation de Rivarol 1797.

 

Z comme Zemmour. « La démocratie, c’est merveilleux. C’est l’alibi de de toutes les démagogies, toutes les régressions, tous les renoncements. Toutes les hypocrisies aussi » remarque mercredi Éric Zemmour. Le chroniqueur réac’ dénonce sur RTL la volonté affichée par François Hollande de « diversifier l’accès aux classes prépas ». « Diversité, c’est le nom de code pour dire ‘banlieues’, ‘enfants d’immigrés’, ‘discrimination positive’ », précise-t-il à l’intention de ceux qui ne parlent pas la novlangue. Autrement dit, c’est une « discrimination positive sournoise » que souhaite mettre en place François Hollande. Qui « n’ignore rien des conséquences » d’une telle proposition : « soit les grandes écoles abaisseront leur niveau pour laisser entrer [les jeunes des banlieues], soit elles leur fermeront la porte au nez, suscitant frustration et colère, soit, à la manière de Sciences Po, elles feront une place privilégiée aux enfants de la diversité au détriment de jeunes qui avaient le bon niveau mais pas la bonne origine ou la bonne classe sociale. Soit, dernière solution, les élèves faussement élus seront dirigés vers des prépas de catégories inférieures, les Formule 1 des classes prépas qui pullulent et jamais dans les grands lycées parisiens ou de province, les quatre étoiles luxes des classes prépas qui ouvrent les vraies portes des grandes écoles. » Encore plus fort, Hollande veut que les « élèves des bacs technologiques », « qui n’ont déjà pas le niveau pour suivre en universités où ils subissent depuis des années une véritable hécatombe », aient, eux aussi, accès aux classes préparatoires ! Des réactions à droite ? Pas du côté des amis du président-candidat, en tout cas. Comme le note avec fatalisme Zemmour, « la droite sarkozyste ne s’oppose aux socialistes que pour crier au voleur »

 

 

Partager cet article
Repost0
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 07:59

Pour lui la "bête" c'est le FN et non les banques,les mondialistes etc......remarquez quand on aime l'argent comme lui c'est normal!Candidat des travailleurs,lui!Y a de quoi se marrer,non? 

 

 

Lorsqu’il est en meeting et qu’il évoque Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon n’y va pas par quatre chemins, qualifiant la candidate du Front National de « Bête malfaisante ».

Jean-Luc Mélenchon s’en est à nouveau pris à Marine Le Pen dans son meeting filmé du 27 Mars à Lille.

En effet, fidèle à son habitude, Mélenchon se montre véhément, mais semble toujours plus inspiré lorsqu’il s’agit d’évoquer la candidate du Front National, qu’il insulte de « bête malfaisante« , critiquant ici avec verve la communication de Marine Le Pen.

Que l’on aime ou pas son style, il faut bien admettre que le candidat du Front de Gauche adopte un comportement que l’on retrouve chez peu de politiques, mais ne prend pas non plus énormément de risque en s’attaquant plus violemment à Marine Le Pen qu’aux autres, la politique et l’héritage laissé par le père de cette dernière rendant les attaques frontales envers elle plus légitimes aux yeux de l’opinion publique.

Partager cet article
Repost0
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 06:54

Et si la réponse est oui,alors pourquoi laissent-elles faire ces attentats?

Pour Aymeric Chauprade, les nébuleuses terroristes sont manipulées et infiltrées par les services secrets des Etats, ... qui sont les seuls à ce jour à disposer de la logistique et des moyens nécessaires à développer des attaques d’ampleur…

Aymeric Chauprade partage d’ailleurs l’avis de l’excellent Webster Tarpley sur la réalité d’Al Qaïda et ses liens évidents avec la CIA.

 

 

Une explication claire, concise, provenant non pas d’esprits paranoïaques incultes comme le font accroire les journalistes et les « penseurs » collaborant avec le Système, mais d’un grand spécialiste de ces questions, qui a longtemps officié auprès des écoles militaires françaises avant que les élites et leurs relais ne tentent de l’exclure de la vie publique, à cause de son parler vrai.

 

Source

Partager cet article
Repost0
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 17:31
Affaire Merah: "tourner la page" disent-ils
J'ai écouté François Hollande, ce mercredi matin sur Europe 1 : il n'a rien dit. Alors que la France subit des crises considérables, le candidat socialiste à la présidentielle brasse de l'air. Le problème, c'est que cela se voit et s'entend. D'autant que les drames de Montauban et de Toulouse auraient dû être l'occasion pour la gauche de s'interroger sur "la question de la cohésion nationale" (expression utilisée hier par Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du candidat), cet impensé sur lequel je ne cesse d'alerter, au risque de me répéter. Mais Hollande entend déjà tourner la page, suivi notamment par François Bayrou et Jean-Luc Mélenchon qui, eux aussi, ne voient pas où est le problème avec la montée, dans les cités, d'un islamisme radical capable d'armer des jeunes dressés à haïr la France et son modèle démocratique. Invité hier soir chez Frédéric Taddeï (Ce soir ou jamais), je me suis retrouvé seul à tenter de me mettre en garde contre cette régression totalitaire qui a conduit un voyou toulousain recyclé en jihadiste à tuer sept personnes dont trois enfants juifs. L'empressement mis par la plupart des invités à vouloir relativiser la barbarie de Mohamed Merah me paraît significatif de la nouvelle "indignation" flexible, façon Stéphane Hessel, qui ne veut voir d'incontestables victimes que chez les musulmans y compris les plus fanatisés contre l'Occident.

"Les Français veulent que la campagne se recentre sur l'emploi et le pouvoir d'achat", titre aujourd'hui Les Echos, en renfort de ceux qui ont décrété, sondages conciliants à l'appui, que les questions d'insécurité, d'immigration et d'islam n'intéressent décidément pas les gens. Qu'il me soit permis d'en douter sérieusement. Cela fait trop longtemps que les politiques et les médias laissent croire que l'avenir de la civilisation française serait un sujet accessoire pouvant être laissé à Marine Le Pen. Or le parcours de Merah est la conséquence d'une fracture identitaire qu'il s'agit de résorber pendant qu'il est encore temps. La faillite de l'Etat-providence, la paupérisation et le chômage sont évidemment des sujets immédiats à traiter (ils ne sont d'ailleurs mal par ceux qui prétendent s'y concentrer). Mais les tensions nées du multiculturalisme sont plus graves encore puisqu'elles mettent en cause l'avenir de la solidarité et de la communauté de destin. Ces deux grands thèmes doivent donc être abordés en même temps ces dernières semaines. Les candidats qui reculeront encore sur la crise du vivre-ensemble seront  vraisemblablement les prochains perdants.
 
Je participerai, ce mercredi soir, à un débat sur Public-Sénat (22h-22h30)
Je participerai, jeudi, au Match des éditorialistes, sur ITélé (12h15-12h30), puis à On refait le monde, sur RTL (19h15-20h
Partager cet article
Repost0
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 16:44

Mohamed Merah show, combien de saisons ?

Chronique hebdomadaire de Philippe Randa

 

Seront-elles diffusées ou pas ? Toute la presse ne parle que de ça et c’est bien normal : les scènes de tueries de Toulouse et de Montauban tournées avec une minicaméra sanglée sur son torse par le franco-algérien Mohamed Merah sont le point d’orgue de ce fait-divers aussi minable qu’abominable, dont l’instrumentalisation quotidienne trouvera tout naturellement son point d’orgue dans la diffusion des tueries en live. Si ce ne peut être en prime time

La chaîne Qatarienne Al-Jazeera ne diffusera pas les vidéos de Merah, assure-t-elle… La Belle affaire ! Cette pudeur, saluée par le président Sarkozy qui menace à son tour que « si (cette décision) devait être détournée par des télévisions appartenant ou proches d'organisations propageant des idées terroristes, nous n'hésiterions pas à faire ce qu'il faut pour empêcher la diffusion du signal. »

À faire quoi ? Ce n’est évidemment pas dit et pour cause ! Car si les vidéos de l’apprenti-cinéaste sont tôt ou tard disponibles sur internet, on ne voit pas très bien comment on pourra empêcher leur accessibilité… À moins de déclencher un « plan orsec de la Toile » comme l’avait fait les États-Unis d’Amérique pour contrer la diffusion de leurs secrets militaires par le site WikiLeaks, lequel a du suspendre ses activités éditoriales en octobre 2011 pour mobiliser toutes ses ressources contre un blocus financier qui l’avait privé, selon son fondateur, de 95 % de ses revenus !

Ni l’enjeu, ni les moyens de Super-Sarko, n’en déplaise à  l’intéressé, ne permettent d’envisager une telle hypothèse. Mais l’effet d’annonce ne mange pas de pain et l’intéressé en question en use et abuse comme à son habitude.

Quant au « signal » dénoncé, on se demande bien lequel et à l’intention de qui ? Des islamistes du Monde entier qui auraient ainsi besoin de telles images pour être motivé ? « Flinguer » des militaires en civils et « dégommer » des enfants dans une cour d’école ? On a tout de même peine à le croire…

La diffusion de ces vidéos serait effectivement du plus mauvais goût, mais c’est tout de même ceux qui s’en repaîtraient qui seraient les plus condamnables, démontrant ainsi une perversité peu ragoûtante ou une inconscience qui ferait froid dans le dos… Ils prouveraient par là même qu’ils ne font plus aucune différence entre les séries de fiction policières et la réalité. Si c’est le cas, évidemment…

Mais de là à faire naître des vocations, la diffusion d’un film de déséquilibré y contribuera sans doute moins, beaucoup moins, que le matraquage médiatique qu’il a généré.

Que l’on veuille à tout prix nous persuader que Mohamed Merah n’est pas un simple dinguo isolé dont le passage à l’acte criminel n’a été manipulé par aucune organisation terroriste est une chose qui alimente sans doute fort opportunément les fantasmes des islamophobes obsessionnels, permet aux auto-proclamés représentants de la communauté juive de revenir, une fois de plus, sous les feux de la rampe émotionnels qu’ils savent si bien instrumentaliser, au président-candidat et à son équipe de campagne de détourner l’attention de l’électeur d’une précarité économique chaque jour plus visible, à ses rivaux à l’élection présidentielle de s’injurier copieusement les uns les autres et à l’ensemble des médias de palier depuis dix jours avec la montée en épingle de cette dérive sanglante dans le sud-ouest français, le vide abyssal d’une campagne électorale dépourvue du moindre intérêt, soit !

Mais que l’on soit dupe de cette manipulation-là, bien réelle, laisse songeur…

Enfin, une nouvelle saison du serial sexuel Dominique Strauss-Kahn débute. Moins sanglante, pas forcément plus captivante. Attendons de voir ce qu’en dira l’audimat, n’est-ce pas ?

 

© Philippe Randa est écrivain, chroniqueur politique et éditeur (www.francephi.com). Ses chroniques sont libres de reproduction à la seule condition que soit indiquée leurs origines, c’est-à-dire le site www.francephi.com, « Espace Philippe Randa ».

Partager cet article
Repost0
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 14:30

Maros Sefcovic, vice-président de la Commission européenne, en charge des relations inter-institutionnelles et de l’administration, déclare que les salaires de la Commission sont trop bas pour attirer des fonctionnaires des Etats les plus riches, notamment des économistes dont elle a cruellement besoin. Le salaire d’entrée est de 4.349,59 € par mois.

Le Parlement européen menace de ne pas valider les comptes de l’Agence européenne pour l’environnement pour 2010, ayant découvert que celle-ci avait versé 33.791,28 € à l’ONG EarthWatch pour 29 « sessions de formation » en divers endroits, dans les Caraïbes et en Méditerranée, officiellement « en relation avec la priorité du programme de travail de l’Agence de provoquer une prise de conscience sur les questions d’environnement et de développer une expertise dans les zones de recherche en utilisant la science citoyenne et la biodiversité comme éléments de projets pour l’Année internationale de la diversité » sic. – On retient surtout que la directrice de l’Agence, Jacqueline McGlade, faisait opportunément partie du conseil consultatif de l’ONG…

Le Parlement européen trouve aussi un peu exagéré que Jacqueline McGlade ait voulu agrémenté ses bureaux de Copenhague d’une façade végétale de 300.000 € (c’était un « projet très créatif » lié à la « défense de la biodiversité », bien sûr…)…

Partager cet article
Repost0
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 09:03

                                                     M

Série d'incidents graves liés à l'affaire Merah (Le Parisien)

Plusieurs incidents graves ont été recensés par la police, un peu partout en France, depuis la mort de Mohamed Merah.Lire dans Le Parisien.

Une journaliste de France Soir confirme l'ambiance d'avant guerre civile :

24vk40x.jpg 

Extrait de France-Soir:

"Un gardien d’immeuble et une professeur d’histoire-géo, tous deux d’origine maghrébine et de confession musulmane, confient leurs inquiétudes sur une situation qu’ils jugent « alarmante » dans les banlieues.

(…) « Depuis vendredi dernier, dans la cité, il y a des tags qui rendent hommage à Merah. On lit « Gloire à Mohamed », « Gloire au martyr »… Si ça continue, ça va exploser. Des gamins capables de perdre la tête comme Merah, il y en a d’autres par ici. »

(…) Difficile dès lors de vérifier les dires de M., mais lui l’assure, « Merah est « glorifié » parce qu’il a mis la France à genoux. »  

Un gardien d’immeuble et une professeur d’histoire-géo, tous deux d’origine maghrébine et de confession musulmane, confient leurs inquiétudes sur une situation qu’ils jugent « alarmante » dans les banlieues.

(…) « Depuis vendredi dernier, dans la cité, il y a des tags qui rendent hommage à Merah. On lit « Gloire à Mohamed », « Gloire au martyr »… Si ça continue, ça va exploser. Des gamins capables de perdre la tête comme Merah, il y en a d’autres par ici. »

(…) Difficile dès lors de vérifier les dires de M., mais lui l’assure, « Merah est « glorifié » parce qu’il a mis la France à genoux. » Cependant, comme le relatait hier Le Parisien, « plusieurs incidents graves », en lien avec l’affaire Mohamed Merah « ont été recensés par la police un peu partout en France depuis sa mort ». (…)

 « Quand la police pense avoir une  longueur d’avance, les jeunes sont déjà loin. On nous parle dans les médias d’Afghanistan et de Pakistan. Cela fait un moment que les jeunes ne vont plus là-bas. » L’homme va même plus loin. Il affirme que « désormais, ça se passe en Tunisie, et dans le sud de l’Algérie », selon lui. « Je vois des gamins disparaître de la cité pendant quelques mois. Quand ils reviennent, ils sont ultra-musclés, très déterminés, avec un comportement complètement différent : finis les nanas, le rap, l’alcool ou le shit. Ils se font laver le cerveau par des fondamentalistes qui nous font honte à nous, les musulmans. » (…)

 « Quand je fais venir un réparateur pour un ascenseur en panne, il a souvent le droit à une fouille au corps par un dealer, histoire de vérifier qu’il n’aurait pas un micro sur lui… » (…)  » Aujourd’hui, les numéros d’immatriculation des voitures de flics en civil sont taggués dans les cages d’escalier pour mieux les repérer. »

Source : France Soir

                          

                                                                               

                                                                        L'INCUBATEUR

                                                             

                                                               

                                                           

Partager cet article
Repost0
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 08:28

LU SUR: http://www.agoravox.fr/

Dominique Strauss-Kahn a été mis en examen lundi à Lille pour "proxénétisme aggravé en bande organisée" dans l'affaire du Carlton. Pour ceux qui avaient crié haro sur « la justice des medias », et appelé à attendre que la justice des juges se manifeste, nous voilà face à une décision judiciaire, au sens où ce sont bien des juges qui ont apprécié que des éléments probants leur permettaient de procéder à une mise en examen. Et là, surprise : Les ténors du PS et autres « amis » qui avaient pris la défense de DSK sont silencieux : Jack Lang, BHL, Moscovici, Cambadélis, Michèle Sabban… Qu’ont-ils à dire ?

Souvenons-nous :

Jack Lang : « Il n’y a pas mort d’homme » au lendemain de l’affaire du Sofitel.

Vidéo de ces propos historiques «  ici   »

François Loncle, député PS de l'Eure : « Tout n'est pas clair dans le comportement des dirigeants du Sofitel et du groupe Accor et il peut y avoir eu des connexions entre le groupe Accor avant ou après l'affaire et peut-être certaines officines françaises », a-t-il déclaré sur France Info au lendemain de la libération de DSK.

Michèle Sabban, proche de DSK : « Il faut regarder l'attitude de la direction du Sofitel parce qu'il y a quand même quelque chose qui ne va pas »

Jean-Christophe Cambadélis, un autre proche de DSK : « Il ne faut pas lui mettre la pression » [sur DSK] , « le temps actuel » étant celui de « la réparation de l'injustice. » a-t-il dit au lendemain de sa libération le 4 juillet 2011.

BHL enfin ! Au micro de Pascal Clark sur France Inter le 17 mai : "rien au monde n’autorise à ce qu’un homme soit ainsi jeté aux chiens" s'est-il insurgé.

« Je suis très en colère des commentaires que j'entends ici et là. Cette façon qu'ont les uns et les autres de s'instituer chroniqueur judiciaire, cette façon que l'on a de disserter sur les crimes sexuels... Tout ça est absolument répugnant !"
« Vous pensez une seconde que nous serions amis si je pensais que DSK était un violeur compulsif, un homme de Néandertal ? Tout ça est absolument grotesque ! "


Il faut à peine relever les propos de l’avocat de DSK, maître Malka (propos qui passent en boucle sur BFMTV) qui évoque le "hasard de calendrier" pour cette mise en examen et met en cause la neutralité des juges, et donc de la justice. Faut-il se moquer du monde ? Après avoir décrié la justice des medias on décrie les décisions des juges. Normal pour un avocat me direz-vous. Mais l'argument est inefficace voire risible. L'on sait que DSK n’intéresse plus personne dans cette campagne, à part les féministes qui veillent à ce qu’ils ne sorte pas du bois. En effet, l’UMP - et les autres - ont suffisamment de sujets d’attaque contre le PS à part DSK.

Quant aux soutiens de DSK au sein des instances internationales officielles ou occultes -Bilderberg par exemple- elles lui ont déjà trouvé un substitut : Pascal Lamy est déjà sur les rangs pour occuper un ministère auprès de François Hollande. Il mène une campagne active sur les medias .

 

Socialistes, avez-vous une déclaration à faire ?

 Cependant, étant avéré que cet homme, DSK, passait beaucoup de temps à organiser ou participer à des parties fines, en Europe et aux USA, les questions se posent et se re posent :

- Comment ses amis socialistes peuvent-ils prétendre ne pas avoir été au courant ou ne s’en être pas aperçu ?

- Les femmes de son entourage n’ont pu manquer de remarquer un comportement borderline. Et il en était entouré. Etaient-elles complices ? Ou toutes si insignifiantes pour lui -sexuellement parlant- qu'elles ne pouvaient le voir ? 

- Pourquoi ne pas avoir alerté, dénoncé ? Certes, DSK est charismatique, un gourou, un mentor sûr de lui, qui avait des « adeptes ». Mais quand on a une responsabilité politique, ne doit-on pas la vérité à ses électeurs ?

 

Décidément, Il semble difficile de pardonner au Parti Socialiste d’avoir couvert Dominique Strauss-Kahn pendant toutes ces années et failli en faire le président de la république.

Er même si l’on fait abstraction de sa vie privée, des socialistes avaient, bien avant l’affaire du Sofitel, dénoncé ses thèses politiques et demandé son exclusion du parti socialiste, comme on peut le voir sur cette pétition , restée sans écho de la part de la direction du PS. Depuis, de découverte en découverte, on a pu voir que DSK était un agent de l’ultra-libéralisme (voir cet article sur le sujet ) , bien occupé à instaurer peu à peu un gouvernement mondial, chargé entre autres de protéger les intérêts de l’état sioniste (voir cette vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=SOMWD2fUqYk )

 

Socialistes, vous étant exprimé lors qu’il fallait défendre votre « ami », demandant qu’on attende que la justice se manifeste ;

Avez-vous une déclaration à faire, Madame Aubry, secrétaire du PS, Monsieur Moscovici, directeur de campagne du candidat Hollande, Monsieur Lang, qui espérez encore une petite place sur le mont Olympe à venir ?

 

Liens

 

http://www.marianne2.fr/G20-DSK-et-Lamy-ou-la-grande-victoire-du-socialisme_a177519.html 

www.m-pep.org/spip.php ?article1959  (pétition du MPEP)

www.youtube.com/watch ?v=SOMWD2fUqYk

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : lareinfodujour93.fr
  • : Informations et rèinformations.Des conseils de lecture.
  • Contact

La république n'égalera jamais la royauté.

Recherche

information

 

    

  

      SITE "faitdiversFrance":

  http://faitdiversfrance.wordpress.com

 

Des images contre l'avortement
 

 

 

 

Texte Libre