Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 07:43
Ils draguent sec(salon beige).

Hollande comme Sarkozy cherchent sans honte à séduire les électeurs de Marine Le Pen. Libération en fait même sa une. Voilà qui nous rappelle un sketch des Inconnus.

Partager cet article
Repost0
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 15:55

Il va retrouver son bistrot préferé.

                                                                                     

Partager cet article
Repost0
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 15:00

Ces derniers jours, des médias ont organisé des scrutins en interne. Les résultats sont révélateurs de l'emprise de la gauche dans le milieu médiatique et de son décalage avec les Français.Tous les médias sont à gôôche alors ne vous étonnez pas des commentaires de ce matin sur le vote FN!

MediasGauche
A comparer avec les résultats du scrutin d'hier :

E

Partager cet article
Repost0
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 07:33

Guillaume Bernard, politologue, maître de conférence (HDR) à l'Institut catholique d'études supérieures (ICES), analyse pour DirectMatin.fr :

"M[...] Tout en n’étant pas qualifié pour le second tour, le FN apparaît comme le grand vainqueur de l’élection. Il progresse non seulement en pourcentage mais surtout en nombre de voix. Il semble qu’il y ait, en France comme en Europe, une sorte de mouvement dextrogyre signifiant que, en rassemblant des électeurs venant de droite et de gauche, les forces politiques en expansion viennent de la droite. La difficulté, pour le FN, sera de réussir à cristalliser, sur le long terme, les différentes couches électorales qu’il a emmagasinées.

Qui sont les perdants de ce premier tour ?

Jean-Luc Mélenchon a tenté de reprendre la fonction tribunitienne qu’avait eue le Parti communiste et que le Front national lui avait ravie. Il a réussi à fédérer des électorats auparavant épars : son score correspond à l’addition de ceux du Parti communiste et des deux organisations trotskystes (le NPA et LO) dont il a siphonné l’essentiel des électorats. Mais, la poussée annoncée n’a pas eu lieu. Son discours internationaliste est incompréhensible par l’électorat populaire qui se sent victime d’une insécurité tant économique (globalisation financière) que culturelle (immigration). Outre le Front de Gauche, le Modem est le grand perdant de l’élection. François Bayrou n’a pas réussi à renouveler son score de 2007. Seule l’explosion de l’un des grands partis modérés de droite ou de gauche pourrait lui permettre de percer à nouveau. Cela n’est pas impossible.

Qui sera le faiseur de roi du second tour ?

En tout premier lieu, les électeurs du Front national, évidemment. Dans une moindre mesure ceux du centre. Le second tour d’une présidentielle peut prendre deux visages différents : soit être la cristallisation du premier, soit se transformer en une seconde élection. Etant donné que la totalité de la gauche (modérée et extrême) n’est pas majoritaire et que la droite (même avec le centre) ne l’est pas non plus, les deux finalistes sont confrontés à un obstacle de taille : ne pas être un élu par défaut.

Quelles peuvent être les conséquences partisanes de cette élection ?

Si Nicolas Sarkozy perd la présidentielle, il y a de fortes chances que l’UMP implose [ce n'est pas aussi évident : c'est surtout le positionnement à droite de la campagne de Sarkozy qui sera remis en cause par l'UMP. NDMJ]. On assistera, alors, à une recomposition de la droite en plusieurs organisations où le FN aura forcément une place de choix. S’il gagne, il sera confronté au problème des élections législatives au cours desquelles il y aura, sans doute, nombre de triangulaires avec le FN. Il ne faut donc pas exclure le cas où seule une majorité relative serait dégagée. Quant au PS, si François Hollande gagne l’élection présidentielle, l’enjeu sera d’avoir, à lui seul, la majorité indépendamment du Front de gauche et des Verts. Cela n’est pas assuré."

Partager cet article
Repost0
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 07:03

François Hollande : 28,8%
Nicolas Sarkozy :26,1%
Marine Le Pen : 18,5%

Score historique pour le Front National.

 

François Hollande et Nicolas Sarkozy qualifiés pour le 2e tour

Résultats par départements

Résultats par régions

Outre-mer

Résultats nationaux

Partager cet article
Repost0
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 08:01

Pour comprendre pourquoi le système nous propose depuis le début un deuxième tour Hollande /Sarkozy,allez sur le http://www.actuj.com/ et vous comprendrez..Le groupe de pression qui n'existe pas a proposé ce choix. 

Partager cet article
Repost0
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 07:50

PARIS (NOVOpress) — La nouvelle mode de cette campagne est la convocation des candidats par le monde associatif. Les associations bien-pensantes, déjà grassement subventionnées, somment les différents candidats (sauf Marine Le Pen, qui n’est jamais conviée) de se positionner en faveur de leurs propositions. Depuis deux mois toutes les thématiques ont été abordées : le mal-logement, l’écologie, le droit des femmes, des handicapés, des homosexuels, des non-fumeurs, … Dernier en date à se livrer à l’exercice, le MRAP a adressé lui aussi son questionnaire aux candidats.

Le Front de Gauche s’est empressé d’y répondre, et c’est édifiant. Les positions de Jean-Luc Mélenchon sur l’immigration sont connues. Mais là, le Front de Gauche dresse le détail des mesures concrètes qu’il compte prendre en matière de lutte contre le racisme et les discriminations, et des propositions en soutien aux “personnes migrantes”. On peut le résumer en 3 mots : « les immigrés d’abord ».

La réponse du Front de Gauche s’attarde d’abord sur les questions internationales. Passons rapidement sur le laïus pro-palestinien, la rhétorique est connue. Idem pour le retrait des troupes immédiat en Afghanistan. Nous arrivons aux propositions concernant l’Afrique : « La France remettra en cause tous les accords bilatéraux qui conditionnent l’aide à la rétention des flux migratoires ». L’idée est donc de continuer l’aide au développement par millions, à sens unique, sans réclamer aucune contrepartie.

Ensuite le Front de Gauche s’attaque au sort des enfants soldats. Il est bien entendu question de les accueillir massivement en France au titre du droit d’asile et de leur fournir GRATUITEMENT : un suivi médical et psychologique, la recherche de leurs parents pour réunir les familles, des structures publiques d’accueil spécialisées, ainsi que l’accès à l’éducation.

Pour aider les pays en voie de développement il est prévu d’annuler leur dette. On se demande pourquoi, dans ce cas, Jean-Luc Mélenchon ne réclame pas aussi l’annulation de la dette française. La dette est tout autant un boulet pour l’économie française que pour les pays émergents.

Le Front de Gauche donne l’impression de croire que l’argent tombe du ciel. En effet, hormis le coût déjà considérable des mesures immigrationnistes et le manque à gagner de l’annulation de la dette du Tiers-Monde, il faudra ajouter à cela le paiement aux pays émergents de « réparations » pour dommages environnementaux. Le Front de Gauche écrit noir sur blanc, que « seuls les pays développés sont responsables de la crise environnementale », ils doivent donc payer.

Le cœur du sujet du questionnaire du MRAP était la lutte contre les discriminations. Que propose donc le parti de Jean-Luc Mélenchon sur ces questions ?

Non seulement avec ce programme, le français moyen sera traqué dans tous les actes de la vie quotidienne, mais en il lui faudra payer encore plus d'impôts pour financer cet enfer.Il est prévu de durcir la législation anti-discrimination (notamment d’alourdir les sanctions judiciaires), de rétablir la Halde, de créer un Conseil supérieur de lutte contre les discriminations et pour l’égalité. La lutte contre les discriminations doit devenir une priorité de la justice. Il sera donc plus grave de « discriminer » que de tuer ou violer. L’objectif est tellement prioritaire qu’une augmentation conséquente des effectifs policiers est prévue à cet effet. Les policiers seront d’ailleurs spécialement formés à détecter ce type de délit et à accueillir les plaignants : « Dans les commissariats un accueil respectueux et attentif doit être accordé à toute plainte se référant à une discrimination ». Le Front de Gauche envisage également la création de brigades spéciales de police, détachées de toute autorité hiérarchique pour enquêter sur ces questions. Elles ne rendront de comptes qu’au seul juge d’instruction en charge des dossiers.

Les entreprises n’échapperont pas, elles aussi, à la traque permanente des comportements discriminatoires : il est prévu de recruter massivement des inspecteurs du travail pour enquêter sérieusement sur ces questions.

Après toutes ces mesures coercitives, le redécoupage de la carte scolaire pour obliger les enfants à la diversité de gré ou de force, paraîtrait presque anodin. Les mesures pour la jeunesse ne se limitent pas à cela. Pour les jeunes « discriminés », il est prévu de multiplier dans les « quartiers » des points d’accès aux droits, spécialisés dans la lutte anti-discrimination. Le but est de faire connaître aux « jeunes » la législation anti-raciste et de les conseiller pour porter plainte.

Ensuite, en vrac, Jean-Luc Mélenchon et ses amis veulent abroger les lois « sécuritaires et racistes » (Perben1, Perben2, loi sur la Sécurité intérieure, loi Clément, loi sur la prévention de la délinquance, loi sur la rétention de sûreté, LOPPSI 1 et 2), ouvrir les concours de la fonction publique à tous les étrangers. Ils proposent également des peines d’inéligibilité pour les élus condamnés pour racisme, l’interdiction définitive de stade pour comportement jugé raciste, la suspension des financements publics pour les petits clubs sportifs qui ne prendraient pas des dispositions dans le sens de la législation.

Le dernier tiers du programme revient en détail sur la politique migratoire vue par le Front de Gauche : liberté d’entrée et d’installation de tous les migrants, régularisation de tous les clandestins, carte de séjour automatique de 10 ans pour tout le monde, accueil obligatoire sur le territoire de toute personne voulant se faire soigner, droit du sol intégral, acquisition automatique sur demande de la nationalité au bout de cinq ans de résidence, droit de vote et d’éligibilité étendu à tous les étrangers résidant en France depuis 5 ans, rétroactivité des droits sociaux après régularisation (dont les droits à la retraite), droit automatique de visa pour un proche d’un étranger résidant en France.

Si tout cela ne suffisait pas encore à satisfaire le MRAP, le Front de gauche a décidé de s’en prendre à la liberté d’opinion et d’expression. Toute prise de position pro-Algérie française sera considérée comme apologie de crimes de guerre. Et donc poursuivie pénalement .

Dans les manuels scolaires, la priorité sera donnée à l’étude des guerres coloniales et de l’esclavage.

Tous les sites internets « qui propagent la haine raciste, l’incitation à la violence contre les personnes, et attaquant les militants antiracistes » seront poursuivis sans relâche et fermés. Les effectifs policiers dédiés à cette action seront grandement augmentés. Les associations anti-racistes seront « pleinement associées » au dispositif de traque.

L’internaute ne sera pas poursuivi en revanche car il n’est pas question de pénaliser « les militants anti-racistes et les chercheurs » qui voudraient se documenter… Il faudra donc, si l’on comprend bien, laisser subsister un quota de « racistes » afin que les chercheurs subventionnés et les activistes professionnels aient de quoi s’occuper …

Le Front de Gauche termine sa réponse au MRAP sur un paragraphe concernant l’augmentation massive des subventions aux associations. Non seulement avec ce programme, le français moyen sera traqué dans tous les actes de la vie quotidienne, mais en il lui faudra payer encore plus d’impôts pour financer cet enfer.

Réponse du Front de Gauche au MRAP / lien 1 / lien 2

Spoutnik, pour Novopress

 

Partager cet article
Repost0
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 07:43

lu sur le journal du dimanche:Quand Twitter invente des noms de code pour donner les résultats.Résistance,dissidence à l'embargo des gros médias! 

 

Dimanche, sur Twitter, certains internautes l'assurent : ils respecteront la loi et ne dévoileront pas les résultats du premier tour avant 20 heures. Toutefois quelques uns redoublent d'imagination pour évoquer les résultats présidentiels sans les annoncer. Dès 18 heures, les discussions pourraient ainsi porter sur la tomate ou le flan. Tandis que le match de foot Hongrie-Pays Bas risque d'être fortement commenté... Tour d'horizon des noms de code inventés par la communauté Twitter.

Prévisions météo

Certains s'intéresseront à la météo dimanche soir dès 18 heures. Le journaliste Pierre Salviac a déjà prévenu qu'il donnerait les températures du Béarn (pour François Bayrou), du Maroc (où est né Jean-Luc Mélenchon) ou encore de la Hongrie (d'où Nicolas Sarkozy est originaire). Pour Eva Joly ce sera la Norvège, ses racines, et François Hollande représentera les Pays-Bas à cause de son patronyme.

 

Rencontre footballistique

Le foot sera sûrement au cœur des "timelines". Si le club de la capitale affronte Sochaux à 17 heures pour la 33ème journée de Ligue 1, les discussions devraient plutôt tourner autour d'affiches plus méconnues. Un débat pourrait par exemple avoir lieu sur la rencontre Pays-Bas - Hongrie ou encore sur la place du Maroc dans le classement du Championnat de France.

 

Recette de cuisine

 D'autres parleront cuisine en fin de journée. Le code "flan est au four" signifierait que François Hollande, longtemps surnommé "Flanby", est présent au second tour. Si les discussions tournent autour de "tomates mûres", ce sera Jean-Luc Mélenchon qui aura son ticket pour le scrutin du 6 mai. La tomate faisant bien-sûr référence au rouge, couleur du Front de gauche. Des internautes ont ainsi proposé d'attribuer un fruit et un légume à chaque candidat pour pouvoir en parler librement avant 20 heures. Pour François Bayrou, ce sera l'orange, couleur du MoDem et pour Eva Joly, représentante d'EELV, se sera la "pomme granny". Les "twittos" se font plus sarcastiques avec certains candidats. Ainsi, une internaute propose pour Nicolas Dupont-Aignan le hashtag "fayot", "chou blanc" pour Jacques Cheminade dernier des sondages ou encore "salade" pour le président sortant.

 

 

Concours de l'Eurovision

De même, l'Eurovision devrait être largement abordé. Si la finale de la compétition n'a lieu que le 26 mai prochain, des internautes devraient s'intéresser à quelques chanteurs : la Hongrie et les Pays-Bas pour les deux favoris des sondages. Deux candidatures inhabituelles devraient être au cœur des discussions Eurovision : le Bearn, terre d'origine de François Bayrou, ou l'URSS qui désignera pour certains internautes le candidat Mélenchon.

 

Le retour de Radio-Londres

Twitter prendra aussi des airs de Radio-Londres dès la fermeture des premiers bureaux de vote. Les codes les plus farfelus fleurissent déjà depuis deux jours : "La Rolex a pris deux minutes de retard" pour indiquer que Nicolas Sarkozy est à la traîne. Ou encore "les glaïeuls sont dans le fourneau" signifierait que François Hollande est en tête. Pour Jacques Cheminade, qui veut coloniser Mars et la Lune dans son programme, le nom de code pourrait être : "vers l'infini et auuuuuuu delàààààààààààà !"

 

Emilie Cabot - leJDD.fr

Partager cet article
Repost0
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 07:30

La gauche prépare le terrain pour l'islamisme et sa prise de pouvoir en France comme les communistes en 1940 préparaient le terrain pour les nazis!

 

POURQUOI L’ISLAM A-T-IL ÉTÉ AUSSI PRÉSENT DANS LA CAMPAGNE? Al-Jazeera in english a interviewé M’hammed Henniche, président de l’UAM93, l’Union des Associations musulmanes de Seine-Saint-Denis.

(…) Du coup, peut-on prévoir dans quel sens ira le «vote musulman»? M’hammed Henniche relève que les Français musulmans vivent principalement dans les quartiers défavorisés, qui sont aussi les zones où l’abstention est traditionnellement forte.

Néanmoins, le président de l’UAM93 relève que deux candidats ont particulièrement la faveur du vote musulman: Jean-Luc Mélenchon et Eva Joly.

Et François Hollande, mais dans une moindre mesure, Mélenchon et Joly ayant un discours pro-palestinien. Selon lui, ceux qui votaient Chirac ont abandonné l’UMP avec le quinquennat de Nicolas Sarkozy.

Al-Jazeera lui fait remarquer que Marine Le Pen a parlé d’islamo-gauchisme.

«C’est vrai (…) il y a une alliance entre les musulmans et la gauche. Mais cette alliance a été créée par la droite, qui a poussé les musulmans vers la gauche.»

Sur la page d’accueil du site de l’UAM93 figure en bonne place une vidéo d’un imam, Rachid abou Houdeyfa sur le thème: «2012: doit-on voter». Vingt minutes durant lesquelles le religieux appelle à oter «pour la personne qui apportera un moindre mal», répétant plusieurs fois que «personne ici ne veut de Marine Le Pen».

Slate

Partager cet article
Repost0
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 15:33
La politique étrangère de la France vue par Marine Le Pen
LUSUR:http://www.voxnr.com/cc/etranger/EFFVppEplkWSjlaDmC.shtml
 
La Russie de Poutine est-elle une démocratie ?

Rien ne permet d’affirmer du point de vue constitutionnel qu’elle ne l’est pas. Il n’y a pas de parti unique que je sache et aucun analyste sérieux ne pourra affirmer que Vladimir Poutine ne jouit pas d’une solide légitimité populaire et qu’il ne dispose pas d’une solide majorité. Si vous lisez la presse russe vous verrez que le ton de la presse d’opposition y est bien plus libre et virulent à l’encontre de Poutine qu’elle ne l’est en France à l’égard de Sarkozy. Le problème que nous avons, par rapport à la Russie, est que notre perception est influencée par les représentations stratégiques que les réseaux idéologiques américains et européens, hostiles au national-pragmatisme russe, ont installées au cœur de nos médias dominants.

Approuveriez-vous un bombardement des sites nucléaires iraniens si les négociations échouaient ?

Bombarder un pays souverain qui ne vous a pas attaqué constitue une violation très grave du droit international. Nous avons toujours été les plus fervents soutiens du respect de la souveraineté des nations. Par ailleurs, qu’entend-on au juste par "sites nucléaires iraniens" ? Il n’existe, à ce jour, aucune preuve que les Iraniens conduisent un programme nucléaire autre que civil, et quand bien même ce serait le cas, ils ne seraient pas les premiers à le faire sans se préoccuper de ce que les "puissances nucléaires installées" en pensent. Que je sache, aucune nation disposant de l’arme atomique n’a jamais demandé l’autorisation à qui que ce soit, ni les Etats-Unis, ni la France, ni Israël, ni le Pakistan…. Faudra-t-il alors précipiter le monde dans une guerre dont nous ne maîtriserons pas l’ampleur parce que certains pays étrangers nous le demandent ?

Etes-vous prête à reconnaître un Etat de Palestine proclamé unilatéralement ?

Oui. Nous défendons les peuples dans leur droit à l’existence souveraine et à leur sécurité. Israël a droit à un Etat, les Palestiniens aussi. Le mot "unilatéralement" est trompeur. Dans l’histoire du monde, aucun peuple n’a été installé par l’extérieur. Tous se sont pris en main et ont fait valoir leur droit. Ce que nous condamnons fermement, en revanche, c’est le terrorisme comme moyen d’obtention d’un but politique. Nous avons toujours été très clairs sur ce point. Tuer des civils innocents n’est pas compatible avec notre vision du combat politique. Malheureusement ce n’est pas l’apanage des terrorismes arabes ou islamiques puisque l’OTAN a beaucoup tué d’innocents en Serbie, en Irak, en Afghanistan, en Libye !

Jusqu’à quand l’armée française doit-elle rester en Afghanistan ?

Si je suis élue président de la République, nos troupes quitteront l’Afghanistan sans délai. Cette guerre était une erreur, nous n’avons cessé de le dire. Nos gouvernements ont sacrifié de nombreuses vies pour une guerre sans autre objectif que d’accompagner les Américains dans une aventure sans issue. Et nos dirigeants porteront longtemps sur leur conscience, s’ils en ont une, le fait d’avoir exposé nos soldats au sacrifice suprême sans que les intérêts vitaux de notre pays aient été en jeu. La France doit désormais concentrer ses efforts sur la défense de ses intérêts vitaux et de son influence dans le monde, non sur l’accompagnement de la géopolitique américaine.

Faut-il quitter le commandement intégré de l’Otan ?

Oui, il le faut et rapidement car l’OTAN est une alliance de la guerre froide, d’un monde bipolaire qui opposait Américains et Soviétiques. Nous sommes dans un monde multipolaire mais nous appartenons pourtant encore à une alliance d’un autre temps. Si je suis élue Président de la République, la France mettra ses dispositifs stratégiques en accord avec la géopolitique de son temps. A partir d’un cadre souverain, la France repensera ses partenariats stratégiques : Europe, Russie, périphérie méditerranéenne. Bien évidemment, toute cette reconfiguration de nos dispositifs stratégiques fera l’objet de discussions amicales avec nos partenaires actuels. Nous n’avons en aucun cas une approche agressive ou idéologique des problèmes. Le pragmatisme, porté par une vision géopolitique à la fois claire et volontariste, sera notre approche.

Recevrez-vous une fois présidente le dalaï-lama ?

Je ne vois pas pourquoi je ne recevrai pas le Dalaï Lama. La France est un pays libre et souverain qui reçoit qui elle veut.

Etes-vous favorable à l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne ?

Non. L’Union européenne n’a de sens qu’en tant que club de pays européens, c’est-à-dire faisant partie de la même civilisation, la civilisation européenne, héritière tout à la fois de la Grèce antique, de Rome, de la Chrétienté et des idées modernes. La Turquie et le monde turcophone appartiennent à un autre ensemble géopolitique, qui fait l’interface avec les mondes arabes et persanophones. Oui à un partenariat stratégique fort avec la Turquie, mais pour cela il faudrait déjà commencer à se mêler de ce qui nous regarde et à ne pas mettre le nez du Parlement français dans l’histoire turco-arménienne ! Nos adversaires de l’UMPS ont décidément fait de la contradiction permanente un principe de gouvernement.

Comment mettre fin à la Françafrique ?

Ce système RPR-PS a véritablement corrompu notre politique africaine et par effet boomerang notre propre système politique. Au lieu d’encourager et d’aider les Africains les plus dignes de gouverner leur pays, nous avons privilégié de petits chefs de comptoir corruptibles à merci. Cette politique est une honte, et elle n’est hélas que la continuité logique de la manière dont nous avons abandonné l’Algérie. Nous n’avons cessé de cracher sur ceux qui aimaient sincèrement à la fois l’Afrique et la France. C’est le contraire qu’il faut faire. Respecter la souveraineté des pays d’Afrique francophone, aider le meilleur de leurs élites à gouverner, et construire ainsi dans la longue durée un partenariat équitable et durable. Ma présidence aidera les Africains à renforcer leur souveraineté, mettre en œuvre le développement et protéger leurs ressources stratégiques (pétrole, eau, richesses minérales).

Que peut-on faire en Syrie ? Faut-il armer l’opposition ?

Ce que le gouvernement français fait en Syrie est totalement irresponsable. Sa faute est doublée par l’expérience que nous avons du résultat de l’ingérence en Libye. En Syrie aujourd’hui, comme hier en Libye, la situation ne se résume pas à l’opposition d’un "dictateur face à son peuple". Plus profondément, elle est l’expression d’une guerre civile entre plusieurs composantes du pays. Comme en Libye, nous nous retrouvons du côté de ceux qui aspirent à une société islamique et nous affaiblissons ceux qui cherchaient, certes de manière autoritaire, à faire marcher leur pays vers la laïcité et la modernité. Pour moi, la place de la femme fait partie intégrante de la question démocratique, ce que semblent avoir oublié tous ces messieurs BHL, Juppé, Sarkozy et autres socialistes suiveurs. Je pense que ces processus autoritaires auraient fini par aboutir à une démocratie authentique. Seulement voilà, dans nos sociétés cette adolescence puérile et pressée qu’incarne M. Juppé, et qui sert en réalité de masque aux intérêts stratégiques inavouables, nous amène à briser les cycles historiques naturels et à ramener les pays arabes à l’âge de pierre. Ce fut hier le cas en Irak, c’est aujourd’hui sous Sarkozy le cas en Libye et en Syrie. Dans quelques années on demandera à ceux qui prônent l’ingérence s’ils ont bien fait d’être du côté du Qatar et de l’Arabie Saoudite.

Doit-on élire le président de l’Union européenne au suffrage universel direct ?

Evidemment non. Nous défendons l’Europe des nations souveraines et nous voulons rendre le pouvoir politique aux peuples européens, or cette idée va à l’encontre de cela. Elle aggraverait encore la fracture entre les peuples européens et l’hyper structure artificielle que l’on a posé dessus. Et puis les gens voteraient comment ? Vous croyez que les arrières pensées nationales devant l’identité des candidats proposés ne joueraient pas un rôle déterminant ? La démographie des différentes nations aurait alors un impact déterminant. Nous aurions des phénomènes comparables à ce qui se passe en Irak où le président est chiite parce que la communauté majoritaire est chiite. Ou à l’inverse nous aurions une sorte de "candidat idéal" de consensus, issu d’une petite nation, qui ne gênerait personne, et surtout pas les Américains. Autant dire que nous pourrions dire adieu à toute idée "d’Europe puissance". Encore une fois, il faut repenser tout l’édifice européen à partir des nations : c’est la seule solution pour restaurer la géopolitique européenne mais aussi la véritable démocratie pour les Européens !
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : lareinfodujour93.fr
  • : Informations et rèinformations.Des conseils de lecture.
  • Contact

La république n'égalera jamais la royauté.

Recherche

information

 

    

  

      SITE "faitdiversFrance":

  http://faitdiversfrance.wordpress.com

 

Des images contre l'avortement
 

 

 

 

Texte Libre