Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 07:44

Addendum : le chauffard roulait alcoolisé et sans permis valide(source:fdesouche)

Le chauffard qui a mortellement fauché deux piétons, dimanche vers 19h dans le XIXe arrondissement à Paris, roulait sans permis valide et avec un taux d’alcoolémie contraventionnel, a-t-on appris lundi de source judiciaire [...]

Boursorama

 

_______________________

 

Une femme et sa fille de 11 ans ont été tuées après avoir été fauchées, dans le 19ème arrondissement de Paris, par une voiture dont le conducteur en fuite a été interpellé.

Addendum 23 juillet 2012: Le chauffard du XIXe est un «voyou multirécidiviste» sri-lankais

L’homme qui a mortellement fauché une mère et sa fille dimanche est un jeune ressortissant sri-lankais, Jiyapirasanthan J. ,sans permis, par ailleurs connu pour 22 affaires. Il avait déjà été interpellé pour conduite sous l’emprise de stupéfiants. Déjà interpellé pour conduite sous l’emprise de stupéfiants, ce ressortissant sri-lankais né en 1989 en Allemagne s’est distingué dans des affaires de vols avec violences, de menaces et de recels. Installé à Valenton dans le Val-de-Marne, le chauffard était aussi connu pour usurpations d’identité, vol à main armée et aussi par des troubles commis à l’occasion d’une manifestation sportive. […]

L’un des quatre passagers de la BMW accidentée, tous d’origine pakistanaise ou indienne, est connu pour 19 dossiers. Les trois autres, pour un, trois et quatre affaires. Tous ont été placés en garde à vue.

Le Figaro

La mère et sa fille ont été percutées peu avant 19h00 sur l’avenue de Flandre sous les yeux de deux membres de leur famille tandis que la voiture a été arrêtée une dizaine de minutes plus tard et son conducteur placé en garde à vue. Selon Europe 1, la voiture, de marque BMW, multipliait les dépassements dangereux et n’avait pas respecté le feu rouge.

D’après les premiers éléments de l’enquête, le conducteur du véhicule est « défavorablement connu » des services de police. Quatre autres personnes se trouvaient à bord du véhicule arrêté par la police vers 19h05. Le père et l’oncle de la fillette ont assisté à l’accident et se trouvaient, selon la police, « en état de choc ». [...]

Le Figaro 

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 09:10
Source Lionel Baland cliquez là

Lors du festival Magyar Sziget organisé par le HVIM, la journaliste française Virginie Vilar, domiciliée dans le centre de Paris, a interrogé diverses personnes. Elle était accompagnée d’un caméraman. Elle a déclaré travailler lors de ce reportage pour une société de production proche de la chaîne de télévision M6. Elle est restée durant deux jours. La société de production a dû payer pour être autorisée à filmer au sein du festival. De plus, la journaliste a été obligée de signer un contrat au sein duquel il est spécifié qu’aucune image ne sera filmée en caméra cachée. Si les engagements ne sont pas respectés, la société de production devra, selon le contrat, payer une grosse somme d’argent au HVIM.

Virginie Vilar a systématiquement, lors des deux journées qu’elle a passées au sein du festival, cherché à assimiler les milieux nationalistes à la violence.

Morceaux choisis :

Virginie Vilar et son caméraman se rendent avec le numéro deux du HVIM et Député du Jobbik Gyula Zagyva au sein du campement de tentes. Parmi tous les campeurs, un se distingue des autres. Il a placé un drapeau avec une croix celtique à côté de sa tente. Il est couché tout près, en train de prendre le soleil. Virgine Vilar déclare : « Mais en France, ce symbole est celui d’un parti extrémiste, le GUD ! » (Virginie devrait apprendre que le GUD n’est pas un parti). Réponse de Gyula Zagyva : « Que voulez-vous que nous fassions ? Que nous jetions un seau d’eau sur cette personne pour qu’elle parte ? »

Virginie doit aller à gauche ou à droite, par exemple aux toilettes, afin que le caméraman puisse déambuler seul près des boutiques sous tente tenues par des marchands. L’objectif du caméraman étant de trouver des objets litigieux. Cela, alors que ces stands sont loués à des marchands qui n’ont aucun lien avec l’organisation du festival et que le HVIM tente au maximum d’empêcher la vente d’objets et de tee-shirts pouvant poser problème.

Virginie Vilar interroge le Président du Jobbik Gábor Vona venu au festival donner une conférence. Les questions portent sur la violence. Par exemple, sur la dégradation de monuments ou la profanation de tombes. Gábor Vona répond qu’il trouve en effet dommage qu’il y ait des dégradations de monuments, par exemple ceux consacrés à l’Amiral Horty. Gábor Vona, échaudé par les pratiques et manipulations qu’il a dû subir de la part de la presse française, écourte l’entretien. De plus, il a d’autres choses à faire. Il a un rendez-vous. Suite à cette interview, Virginie n’est pas contente des réponses obtenues du président du Jobbik.

Virginie cherche systématiquement à interroger des personnes qui pourraient lui parler de violence. La chanteuse suédoise Saga, présente au festival, lui déclare qu’elle est contre la violence, pour l’amour et la paix. Virginie Vilar n’est pas intéressée par une interview. Virginie trouve un Polonais imbibé d’alcool et lui arrache quelques propos au sujet de la violence.

Virginie Vilar désire interroger des membres du Betyar, une organisation musclée. Mais, ces personnes ne veulent pas répondre.

La journaliste se rend ensuite dans le village de Veröce, près d’où le festival se déroule, afin d’interroger des habitants à propos du festival. Pas de chance, les personnes qui répondent pensent que le festival amène de l’activité au sein de la localité et de l’argent pour les commerces et hôtels.

Lajos Marton, écrivain et ancien membre de l’OAS, est venu de Paris afin de présenter et dédicacer son livre. Une opportunité pour Virginie qui peut l’interroger sur ce qu’il pense des Juifs. Lajos Marton dénonce les banquiers apatrides qui ont mis l’économie à sac.

Lors de la deuxième journée, Virginie et le caméraman peuvent filmer des combats entre des personnes qui pratiquent des sports de combat. Elle est satisfaite d’avoir vu de la violence.

Finalement, à la fin de cette deuxième journée, Virginie Vilar et son caméraman découvrent une reconstitution historique à propos de la seconde guerre mondiale. Ce dernier peut filmer des uniformes de l’époque, tout particulièrement ceux de la Waffen-SS, pendant que Virginie Vilar discute avec les personnes qui participent à cette reconstitution historique.

Lorsque l’émission sortira, nous pouvons être certains que le téléspectateur verra la croix celtique, la reconstitution militaire, l’un ou l’autre objet litigieux vendus en sous-main par un marchand, les combats et une partie des propos de Lajos Marton. Assez pour faire croire aux téléspectateurs qu’un lien direct existe entre le nationalisme et la violence.

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2012 6 21 /07 /juillet /2012 11:05

Me Jérôme Triomphe, avocat de l’un des jeunes catholiques poursuivis pour la dégradation du « Piss Christ », explique à Daniel Hamiche l'annulation des poursuites. Extraits :

T"[N]ous avons soulevé la nullité des poursuites, c’est-à-dire des convocations devant le tribunal. Ce sont ces convocations qui saisissent le tribunal de faits précis : le tribunal ne peut pas juger sur d’autres faits. Ce sont ces convocations qui doivent également permettre à chacun de savoir sur quoi se défendre précisément.

Or, les convocations font état de poursuites pour avoir dégradé « un bien culturel le 17 avril à Avignon au préjudice de la collection Lambert ». Il n’y avait aucune autre précision. Sachant que la Collection Lambert partie civile réclame la condamnation de nos clients à 250 000 € pour le « Piss Christ » et 25 000 € pour une autre photographie intitulée « Sœur Jeanne Myriam » dont la vitre a été détériorée, ni le tribunal ni les personnes poursuivies ne savaient quels faits étaient exactement poursuivis. C’est dans ces conditions qu’après avoir examiné ces nullités, le tribunal s’est immédiatement retiré pour délibérer et, devant leur évidence, a rendu un jugement annulant les convocations et se disant non saisi. Les poursuites ont donc été annulées. [...]

Pour ne pas perdre la face, le Procureur, qui est responsable de cette nullité, a annoncé à l’audience par deux fois qu’il avait d’ores et déjà fixé une nouvelle audience pour le 19 novembre à 8 h 30. Il a demandé au Président de le faire acter par Madame le Greffier mais je m’y suis opposé, faisant observer que le tribunal était dessaisi de cette affaire par le jugement d’annulation qu’il venait de rendre et que Madame le greffier ne pouvait donc plus rien acter, les débats étant clos. La situation est donc extrêmement simple : les convocations étant annulées, les poursuites sont annulées.

Le Procureur a certes le pouvoir de reprendre de nouvelles poursuites, ce qu’il a annoncé. Mais il ne s’agit que d’un effet d’annonce. Il pourrait très bien ne rien faire. Ainsi, tant qu’aucune citation n’est délivrée, il n’y a plus de poursuites. [...]Si le Procureur engage de nouvelles poursuites pour le 19 novembre, nous commencerons par soulever une question prioritaire de constitutionnalité (QPC en abrégé) : il était reproché jusqu’à hier (je rappelle que les poursuites sont annulées) la dégradation d’un « bien culturel ». Or, la loi pénale ne définit pas ce qu’il faut entendre par «bien culturel » en violation des exigences constitutionnelles. [...]"

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 11:00

 

Le dessin du jour
Partager cet article
Repost0
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 10:56
Le salaire d’Ibrahimovic sur le blogue de daoudal.hebdo.

Le musulman bosniaque de nationalité suédoise acheté par le PSG va gagner 14 millions d’euros par an.

La porte-parole marocaine du gouvernement français, Najat Belkacem, a rappelé que les sportifs n’échapperaient pas à la tranche d’impôt de 75%. Elle a ajouté : « Entre nous, je crois que le revenu touché par le joueur que vous évoquez a choqué beaucoup de gens, donc il me paraît naturel qu'il puisse contribuer à l'effort collectif. »

Mme Belkacem n’a pas bien suivi l’affaire. Le Qatarien Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG, a promis à Zlatan Ibrahimovic un salaire de 14 millions « net d’impôts ». Donc il n’a pas à s’occuper d’en verser 75% dans le panier percé de Bercy.

Sans doute les avocats du PSG ont-ils une combine pour que le salaire d’Ibrahimovic échappe en partie au fisc. Sinon, le vrai salaire (brut) du tapeur de ballons (compte tenu des 75%), est de 89 millions d’euros, selon les calculs du magazine Challenges.

Ibrahimovitch.jpg

Sur le bras du footballeur, son nom en arabe. Du moins en caractères arabes, qui donnent ibrahimofikh alors que ça se prononce ibrahimovitch. En arabe, ce serait… ben Ibrahim : بن إبراهيم

 

410px-Nasser_Ghanem_Al_Kholaifi_and_Leonardo.jpg

Le président du PSG (à gauche), accompagné de l'entraîneur (brésilien) du club.

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 09:10

Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) a adressé mardi un rappel à l'ordre à RTL, à la suite de l'émission "Z comme Zemmour" du 23 mai dernier où Eric Zemmour accusait la ministre de la Justice, Christiane Taubira, de privilégier les femmes et les mineurs délinquants, au détriment des "hommes blancs". Ces propos "pouvaient apparaître comme stigmatisant ces catégories de population et véhiculer des stéréotypes raciaux et sociaux", a précisé le CSA dans sa décision basée sur l'article 2-4 de la convention de RTL. L'article souligne que l'éditeur doit veiller "à ne pas encourager des comportements discriminatoires à l'égard des personnes en raison (...) de leur sexe (...) de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, (...) une race (...)".

Le chroniqueur avait fustigé les choix de Christiane Taubira de faire voter rapidement une nouvelle loi réprimant le harcèlement sexuel et de supprimer les tribunaux correctionnels pour mineurs. "En quelques jours, Taubira a choisi ses victimes, ses bourreaux. Les femmes, les jeunes des banlieues sont dans le bon camp à protéger, les hommes blancs dans le mauvais", avait-il dit. Il a aussi reproché à la garde des Sceaux de se montrer "douce et compatissante, compréhensive", comme "une maman pour ses enfants, ces pauvres enfants qui volent, trafiquent, torturent, menacent, rackettent, violentent, tuent aussi parfois".

Le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap) s'était dit "scandalisé" par cette "chronique haineuse, raciste et misogyne". SOS Racisme avait dénoncé une "haine quotidienne" distillée par l'intéressé avec "la sollicitude de RTL". Le chroniqueur sera maintenu à l'antenne de RTL à la rentrée, mais deux fois par semaine et non plus quotidiennement.

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 08:46

Tribune libre de Robert Ménard*

Le spectre de la gauche, sa mauvaise conscience, son échec le plus cuisant, sa rigidité, son dogmatisme aussi :Lionel Jospin est de retour. Il présidera donc la future Commission sur la moralisation et la rénovation de la vie politique que nous a promis François Hollande. Disons-le, c’est une bonne idée. L’intégrité sourcilleuse de l’ancien Premier ministre ne peut être mise en cause. Il a pour lui d’incarner une pratique presque janséniste du pouvoir. Même s’il a su nous cacher, des années durant, son passé lambertiste, la plus sectaire des sectes trotskistes…

Tout cela serait de bon augure si l’on n’apprenait, quasiment au même moment, que la Commission des finances de l’Assemblée nationale venait de repousser à une très large majorité – seulement trois votes favorables sur une vingtaine de députés présents – un amendement obligeant nos élus à justifier les frais qui leur sont remboursés au titre de l’Indemnité représentative des frais de mandat. Des frais professionnels s’entend, ce qui, au vu de plusieurs enquêtes parues dans la presse ces dernières semaines, ne semble pas toujours le cas. « Quand on est élu de la République, il doit y avoir des règles qui s’imposent » a pourtant expliqué le chef de l’État lors de son intervention télévisée. La transparence attendra…

« Que voulez-vous, dans cette monarchie républicaine qu’est la France, on a bien du mal à ne pas récompenser ses amis. »

Autre coup de canif à cette « moralisation » que notre Président appelle de ses vœux… mais sans se l’appliquer : la nomination de son grand pote, de son condisciple de la promotion Voltaire de l’ENA, Jean-Pierre Jouyet, à la tête de ce qui est la plus puissante de nos institutions financières, la Caisse des dépôts et consignations. C’est « le meilleur à cet endroit-là » a expliqué François Hollande lors de son interview du 14 juillet. Peut-être. Reste un problème de déontologie. Jean-Pierre Jouyet a supervisé, à la tête de l’Autorité des marchés financiers (AMF), des sociétés… filiales de la Caisse des dépôts. Ce qui pourrait bien être contraire aux règles du Code pénal, qui encadre le « pantouflage ». Mais que voulez-vous, dans cette monarchie républicaine qu’est la France, on a bien du mal à ne pas récompenser ses amis…

PS. République des copains, épisode 2. Audrey Pulvar va donc prendre, avec Arnaud Aubrun, la direction des Inrockuptibles. Elle va s’asseoir dans le fauteuil de David Kessler… parti à l’Elysée. La compagne d’un ministre qui succède à un conseiller du Président de la République… Et à qui appartient Les Inrocks ? À Matthieu Pigasse, l’un des propriétaires du Monde.

*Robert Ménard est journaliste et fondateur de l’association Reporters sans frontières.

> Son blog : robertmenard.fr

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 07:15

                       Un homme dans la poche

Info:defrancisation.Beaucoup ignorent qu’avant d’être la ministre de la Culture et de la Communication du gouvernement Ayrault, Aurélie Filippetti fut, au début des années 2000, une jeune romancière prometteuse en même temps qu'une femme battue,l'amour sado-maso cela laisse des traces . (…)

 

Aurélie Filippetti

« La répétition des scènes, ad nauseam, se rappeler toi, me prenant la main et la serrant, marchant à côté de moi ta main sur ma taille, m’appelant au téléphone que tu m’aimais comme un fou. Toi sous moi, dans une chambre volée, ta tête entre mes cuisses. et ta langue glissant en moi, (…) la honte d’imaginer ton visage devant mon sexe disparaissait, la fougue que tu mettais à m’embrasser avait fait tomber d’un coup mes réticences, j’écartais davantage encore mes jambes pour que tu puisses en moi t’enfoncer plus avant, me dévorer l’intérieur des cuisses, les embrasser, promener ta langue à la jointure de mes fesses, la faire glisser vers les fesses, et m’embrasser aussi profondément que si mon sexe avait été ma bouche pour te répondre. »

Paru en mars 2006, « Un homme dans la poche » est le deuxième – et dernier à ce jour – roman d’Aurélie Filippetti, trois ans après son premier livre « Les derniers jours de la classe ouvrière ».

Suite et source : Midi Libre

Elle a aussi écrit ce roman prémonitoire que les cocos devraient lire avec attention.

Les Derniers Jours de la classe ouvrière

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 19:00

La chaîne d’information iTélé a annoncé jeudi l’éviction de Robert Ménard de sa grille. Avant lui, Audrey Pulvar, Eric Zemmour et Stéphane Guillon ont subi le même sort. Tous connus pour leur franc-parler, les voilà désormais relégués au second plan, victimes peut-être de leur franchise, mais aussi de l’épuration du petit écran.*

ATLANTICO : AUDREY PULVAR, ERIC ZEMMOUR, STÉPHANE GUILLON ET MAINTENANT ROBERT MÉNARD… SALE TEMPS POUR LES GRANDES GUEULES DU PETIT ÉCRAN ?

François Jost : Il me semble quand même important de dire que nous sommes devant quatre cas très différents. Stéphane Guillon est parti car ses propos ont choqué à plusieurs reprises son patron. Audrey Pulvar a dû s’en aller pour des raisons politiques, du fait que son compagnon soit ministre. Et d’un point de vue éthique, cela me paraît normal. La proximité entre quelqu’un du gouvernement et quelqu’un qui interviewe des hommes politiques est une position tout à fait critiquable.

Zemmour, lui, est un vrai provocateur, mais avec des relents très racistes dans ses propos. Il peut heurter une grande partie du public. Ménard est un peu dans le même cas, avec son livre sur Jean-Marie Le Pen et sa connivence avec l’extrême droite qui n’est pas de bon ton.

Vraiment, ce sont des cas de figures différents.

A part Guillon qui se croit provocateur et qui a très peu de pensée politique, les autres ont dû partir à cause de leur connivence politique. (…)

Atlantico

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 10:43

Bernard Henri Levy et compagnie vont-ils relever ce défi,ce gant jeté à leurs façes comme le feraient n'importe lequel gentilhomme?

 

 


LIRE LA VIDEO EN QUESTION/http://nemesistv.info/video/49UD9YAWM2SK/Les-arguments-r%C3%A9visionnistes-en-trente-minutes

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : lareinfodujour93.fr
  • : Informations et rèinformations.Des conseils de lecture.
  • Contact

La république n'égalera jamais la royauté.

Recherche

information

 

    

  

      SITE "faitdiversFrance":

  http://faitdiversfrance.wordpress.com

 

Des images contre l'avortement
 

 

 

 

Texte Libre