Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 08:29

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 07:36

la même démarche,le même procédé,toujours...un sondage bidon qui passe en boucle et le peuple y croit!Il faudra

sûrement euthanasier ,un jour,les écoles de journalisme et les sondeurs.

                  

Selon un sondage Harris Interactive publié lundi, 91 % des Français approuvent la proposition du candidat socialiste François Hollande de légaliser l’euthanasie dite "active". Une proposition repoussée par Nicolas Sarkozy.

La légalisation de l'euthanasie dite "active", proposée par le candidat socialiste François Hollande mais repoussée par Nicolas Sarkozy, est approuvée par 91 % des Français, selon un sondage Harris Interactive pour le magazine Grazia publié lundi.

La loi permet depuis 2005 l'euthanasie dite "passive" de malades incurables, c'est-à-dire l'arrêt des traitements et l'administration d'antalgiques à des doses susceptibles d'être mortelles. Tout geste qui provoquerait directement la mort reste en revanche un crime passible des assises.

Dans le sondage Harris, 91 % des Français se déclarent favorables à une légalisation d'une possibilité d'administration directe de la mort "pour des patients atteints de maladies incurables et qui en feraient explicitement la demande".

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 07:23

Pour ce "journal" qui défend la "liberté d'expression",c'est révélateur.

Le 24 septembre dernier, Vincent Reynouard a été appréhendé suite à un mandat d'arrêt qui avait été lancé contre lui.

A l'origine de cette affaire : une plainte pour contrefaçon déposée à son encontre par Laurent Sourisseau (alias RISS).

Dans cette vidéo, Vincent Reynouard, finalement relâché et placé sous contrôle judiciaire, s'explique et lance un appel à Laurent Sourisseau.


 

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 07:00

                                      M

Jean-Marie Le Pen suggère que "c'est le B'nai B'rith", une organisation maçonnique juive, "qui aurait imposé" un "pacte" au sein de la droite pour ne jamais s'allier au FN, dans un entretien accordé à Minute.

 

L'interview de Jean-Marie Le Pen que publie mercredi Minute a été réalisée à l'occasion des 40 ans du FN.

A travers cet entretien, le président d'honneur du Front national, aujourd'hui âgé de 84 ans, revient sur les raisons qui, selon lui, ont empêché une alliance entre la droite et le FN. "Les chefs de la droite molle ont, je crois, signé un pacte dans lequel ils s'engageaient à ne jamais s'unir avec le Front national. Il se dit que c'est le B'nai B'rith, une sorte de franc-maçonnerie juive, qui aurait imposé cette clause", avance l'ancien patron du parti d'extrême droite. "D'ailleurs, je crois que certains représentants de l'ancien RPR se sont vantés de ce pacte qu'aurait notamment signé l'abominable Chirac", ajoute-t-il.

 

Jean-Marie Le Pen avait déjà tenu de tels propos en 1997, dans un livre des journalistes Nicolas Domenach et Maurice Szafran sur Jacques Chirac (Le roman d'un président, Plon). Il affirmait alors : "Chirac et le RPR ont pris un engagement devant le B'nai B'rith et d'autres organisations étrangères : pas d'alliance, jamais, avec le Front national. Même si on a besoin de lui pour former la majorité". Présent dans le monde entier, le B'nai B'rith est l'une des plus anciennes organisations représentant la communauté juive. En France, il réunit plus de 60 "loges".

 

"Je n'ai pas assisté à la rencontre"

 

Interrogé mercredi par l'AFP, Jean-Marie Le Pen a affirmé que ces propos ne sont "pas un scoop", en ajoutant : "je n'ai pas assisté à la rencontre, je n'ai pas été témoin" mais "c'est ce qui s'est dit". "C'est quand même une explication plausible. Ça fait vingt ans que je somme le RPR et l'UMP de dire pourquoi ils sont contre le Front national, ils n'ont jamais répondu (...) En tout cas, ça n'a pas été démenti", a-t-il ajouté.

 

Source: http://lci.tf1.fr/politique/pour-le-pen-une-organisation-juive-a-empeche-les-alliances-droite-7565073.html

 

Pour rappel, le 26 mars 1986, le journal Le Monde révéla que le B'naï B'rith France a organisé des réunions avec des politiciens français de droite où ceux-ci s'engagèrent à ne passer aucune alliance avec le Front national (Le Monde, 26 mars 1986, Inquiétude dans la communauté juive) :

 

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 11:29

Une religion pour la République : La foi laïque de Ferdinand BuissonLa Révolution française n'est pas terminée

Dans son livre "une religion pour la république"Il parle de Ferdinand Buisson (1841-1932) à qui il a consacré son essai en 2010(*). Ferdinand Buisson , directeur de l'enseignement primaire en France nommé par Jules Ferry, président de la Commission parlementaire qui a rédigé le texte de la loi de 1905 sur la séparation de l’église et de l’état et prix Nobel de la paix en 1927.

 Voici la lettre qu'il adressa à Victor Hugo en 1869 :

 «Ce n'est pas au protestantisme que je vous ai demandé si vous voudriez prêter votre puissant concours : c'est à une entreprise laïque et philosophique pour combattre le catholicisme en France.

Tenons-nous-en, dites-vous, à la philosophie. Sans doute, mais tâchons d'y amener les autres, la foule, les familles, les campagnes, les femmes, la jeunesse.

« La vraie question, la voici : oui ou non faut-il nous laisser porter vers une république, prochaine peut-être, sans songer à la situation qui nous sera faite au lendemain de son établissement ? Oui ou non, le prêtre, qui est aujourd'hui un de nos ennemis, ne sera-t-il pas alors notre ennemi ? Ne serait-il pas temps de préparer, par une hardie propagande, tous les esprits de toutes les classes à recevoir, à demander le régime de la liberté, la suppression du budget des prêtres, la séparation de l'Etat des églises, sans que toutes ces réformes puissent être tournées contre nous ? Ne pourrions-nous pas tenter d'opposer à l'Evangile de la superstition l'Evangile de la Science et de la conscience en le faisant pénétrer dans toutes les couches de notre pauvre société ? 

Je me représente — et c'est la chose à laquelle je suis bien décidé à consacrer toutes mes forces — une vaste franc-maçonnerie au grand jour constituant des centres innombrables sur le sol français, allant dans chaque ville, dans chaque village, grouper les esprits avancés. Là, vienne le dimanche, au lieu de laisser les femmes et les enfants et encore pas mal d'hommes aller à l'Eglise, on réunit les enfants dans une « école du dimanche » où ils n'entendent que parler d'humanité et de raison. On réunit les parents dans d'intéressantes, dans d'utiles, dans de généreuses conférences pour prêcher non pas le saint du jour, mais tous les saints de l'humanité, pour leur conter la vie des grands hommes, la mort des vrais martyrs, pour éveiller dans l'esprit le culte du beau, le respect sacré du devoir et ce soupir de l'idéal, plaisir humain par excellence, qui leur fera si vite oublier les rêves creux du mysticisme...

« Voilà le vrai sens de ce dont je vous ai parlé, monsieur. Il va sans dire qu'en Suisse, pays profondément protestant et d'un très libre protestantisme, il faut prendre pied sur la tradition et s'appuyer autant que possible sur ce qu'il y a de bon dans la tradition pour éliminer ce qu'elle a de mauvais. En France c'est autre chose, il faut y constituer à neuf la religion du bien, l'église de la libre-pensée, prouver qu'on n'a point d'arrière pensée cléricale, payer de dévouement, habituer la population à se détacher du prêtre pour venir jusqu'à nous, disputer ainsi partout au prêtre ceux qui vivent et ceux qui meurent. » (**)

 (*): Une religion pour la République : la foi laïque de Ferdinand Buisson.

(**) :Serge Jeanneret, La vérité sur les instituteurs ,Flammarion 1942, cité par François Brigneau dans Jules l’imposteur , Ed DMM"

Pour mieux le connaitre lisez:http://www.delire-des-livres.com/article-qui-est-vincent-peillon-le-ministre-de-l-education-105709759.html

Lire son interview dans le Nouvel Observateur du 28/08/2008 ici:http://ihrf.univ-paris1.fr/spip.php?article301

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 10:50

                                    info:clan des venitiens

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 09:09

 

dedicace à la librairie Facta rue de Clichy,Paris

 

Facta

sam.
22 sept.
14:00
17:30
Richard MILLET – Langue fantôme : Essai sur la paupérisation de la littérature...
...suivi de Eloge littéraire d’Anders Breivik
Partager cet article
Repost0
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 07:04
le parti de la collaboration : l’appel des 75 à François Hollande qui veulent livrer notre Pays à l'étranger uniquement pour préserver leurs mandats et leurs privilèges. 

images.jpg

Soixante-quinze députés socialistes demandent à François Hollande de tenir «rapidement» sa promesse de campagne d'accorder le droit de vote aux étrangers aux élections locales.

Les voici :

Pouria Amirshahi (Français établis hors de France), Nathalie Appéré (Ille-et-Vilaine), Alexis Bachelay (Hauts-de-Seine),Serge Bardy (Maine-et-Loire), Philippe Baumel (Saône-et-Loire), Nicolas Bays (Pas-de-Calais), Karine Berger (Hautes-Alpes),  Philippe Bies (Bas-Rhin), Gisèle Biémouret (Gers), Jean-Pierre Blazy (Val-d'Oise), Yves Blein (Rhône), Patrick Bloche (Paris), Isabelle Bruneau (Indre), Gwenegan Bui(Finistère), Jean-Claude Buisine (Somme), Colette Capdevielle (Pyrénées-Atlantique), Alain Calmette (Cantal),Christophe Caresche (Finistère), Nathalie Chabanne(Pyrénées-Atlantique), Marie-Anne Chapdelaine (Ille-et-Villaine), Valérie Corre (Loiret), Pascal Deguilhem(Dordogne), Sébastien Denaja (Hérault), Fanny Dombre-Coste (Hérault), Sandrine Doucet (Gironde), Jean-Pierre Dufau (Landes), Laurence Dumont (Calvados), Martine Faure (Gironde), Alain Fauré (Ariège), Mathias Fekl (Lot-et-Garonne), Richard Ferrand (Finistère), Geneviève Gaillard(Deux-Sèvres), Laurent Grandguillaume (Côte-d'Or), Estelle Grelier (Seine-Maritime), Edith Gueugneau (Saône-et-Loire),Jérôme Guedj (Essonne), Elisabeth Guigou (Seine-Saint-Denis), Razzy Hammadi (Seine-Saint-Denis), Mathieu Hanotin (Seine-Saint-Denis), Régis Juanico (Loire), Pierre-Yves Le Borgn' (Français établis hors de France), Dominique Lefebvre (Val-d'Oise), Axelle Lemaire (Français établis hors de France), Annick Lepetit (Paris), Arnaud Leroy, (Français établis hors de France), Audrey Linkenheld (Nord), Lucette Lousteau (Lot-et-Garonne), Marie-Lou Marcel (Aveyron),Jean-René Marsac (Ille-et-Vilaine), Martine Martinel (Haute-Garonne), Sandrine Mazetier (Paris), Patrick Menucci(Bouches-du-Rhône), Corinne Narassiguin, (Français établis hors de France), Philippe Noguès (Morbihan), Maud Olivier(Essonne), Christian Paul (Nièvre), Hervé Pellois (Morbihan),Elisabeth Pochon(Seine-Saint-Denis), Michel Pouzol(Essonne), Valérie Rabault (Tarn-et-Garonne), Dominique Raimbourg (Loire-Atlantique), Eduardo Rihan Cypel (Seine-et-Marne), Denys Robillard (Loir-et-Cher), Dolores Roque(Hérault), Gérard Sebaoun (Val-d'Oise), Julie Sommaruga(Hauts-de-Seine), Suzanne Tallard (Charente-Maritime),Thomas Thevenoud (Saône-et-Loire), Jean-Louis Touraine(Rhône), Cecile Untermaier (Saône-et-Loire), Jean-Jacques Urvoas (Finistère), JacquesValax (Tarn), Olivier Veran(Isère), Jean-Michel Villaumé (Haute-Saône).

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 06:57

"« Plus Gay sans Mariage », collectif homosexuel défendant la liberté de parole sur l’homosexualité, réagit aux propos de Monseigneur Philippe Barbarin, cardinal-archevêque de Lyon.Devant la folie médiatique qui s'est levée suite aux propos de l’évêque de Lyon - suffisamment travestis par les rédactions pour ne pas être condamnés par le Ministre de l’Intérieur - le collectif "Plus gay sans mariage", emmené par deux jeunes athées homos, Xavier Bongibault et Nicolas Deborbe, apporte son plus grand soutien à Mgr Philippe Barbarin, cardinal de Lyon.

"+ gay sans mariage", collectif homosexuel défendant la liberté de parole des homos et l'homosexualité, réclame depuis juillet 2012 la tenue d'un  vaste débat national sur les conséquences du mariage homosexuel et de l'adoption par les couples de même sexe ; il ne peut rester inerte face à ce nouveau déchaînement médiatique, suscité cette fois-ci par les mots « polygamie » et « inceste » sortis de leur contexte de l’interview que Mgr Barbarin a donné sur RCF et TLM  Lyon ce vendredi 14 septembre.

L’opposition au projet de loi est quasi-interdite

Les accusations d'homophobie portées à l’encontre des ecclésiastiques par les militants et les porteurs de ce projet de loi, comme le maire de Paris qui n’ose pas à lui-même péter les plombs avec le « pétage de plomb » du cardinal, ne reposent que sur un refus du débat, de la liberté de parole et de l’interdiction laïque de toute opposition.

La seule faute – qui n'en est pas une – qu'ait commise l'archevêque de Lyon, c’est de ne pas s'être suffisamment fait comprendre. En effet, lorsque Philippe Barbarin affirme que le mariage homosexuel est, à terme, une porte ouverte à l'inceste et à la polygamie, il ne fait, à nos yeux, que tirer les conséquences de l’argument des associations LGBT faisant reposer l'ouverture du mariage aux homosexuels sur la seule considération de leur amour.

Si la loi offre aux couples homosexuels la possibilité de se marier en vertu de leur amour, sur quelle base sera-t-il interdit à un trio dont les membres s'aiment, et comme il en existe des milliers en France, ou à une mère et son fils qui s'aiment, comme il en existent des millions en France, d'avoir accès au contrat de mariage? Pour "+ gay sans mariage" ce ne sont pas les propos de Mgr Barbarin qui sont choquants mais l'argument d' "amour" du milieu militant gay! En effet ce n'est pas au maire, pas à la loi, de juger des sentiments entre deux personnes, et quelque soit leur orientation sexuelle !

Le mariage homo ne fait pas l'unanimité dans l'opinion publique ni même au sein de la communauté homosexuelle.

Le collectif dénonce un nouvel exemple du refus par les medias et les lobbys gays des divergences d’opinion, que ce soit dans la société en général, mais aussi, et c’est plus grave, dans la communauté gay. Une chose est certaine, c’est qu’en jetant ce pavé dans la mare vide du débat national, Philippe Barbarin a éclaboussé l’opinion publique, qui, loin d’être convaincue du bien-fondé de cette réforme, attend d’urgence et d’impatience, avec la majorité homo-silencieuse, l’ouverture de celui-ci.

Tandis que le ministre de l’Intéreur lui-même affirme « que L’Eglise catholique participe au débat, c’est son droit », il y a urgence à ouvrir ce dialogue avec tous, homos et athées compris. « Plus gay sans mariage » demande donc à nouveau, avec tant d’autres de plus en plus nombreux – du Courant des Poissons Rosesdu PS au Collectif pour l’Humanité durable de Frigide Barjot  –  que le gouvernement ouvre dès maintenant des Etats généraux sur le mariage et la filiation contre la précarité familiale, pour éviter toute dérive vers la  polygamie, l’ « inceste » et… l’homophobie .

Le débat, c’est maintenant ! Le débat, c’est urgent ! Et c’est avec tous les homos !"

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 08:53

La laïcité dite « à la française », n’est qu’un laïcisme christianophobe dont l’objectif est de faire disparaître de notre environnement tout ce qui rappelle au regard le christianisme dont la Croix est le symbole le plus explicite. Vivien Hoch, sur son blogue Itinerarium, nous rapportait hier l’initiative scandaleuse prise par la municipalité de Broue en Eure-et-Loir, une initiative qui serait demeurée inconnue si le curé n’avait pas émis une protestation et si des habitants de cette ville n’avaient pas pétitionné contre la décision municipale. Comme quoi, on a toujours raison de pétitionner ! Entre une municipalité qui fait scier la Croix de la grille d’entrée d’un cimetière et des “vandales” qui renversent et brisent celles qui sont sur les tombes de nos défunts, où se trouve la différence ? D.H.

Encore un cas de laïcité mal comprise, virulente et discriminatrice, rapporté par Mgr Aupetit sur Radio Notre-Dame. La ville de Broue fait scier une croix sur le cimetière de la commune à la demande d’une conseillère  qui avait affirmé que « le cimetière étant un bâtiment public, il ne devrait pas y avoir de signes religieux ». C’est “au nom de la tolérance” que le maire accède à cette demande…

L‘Echo républicain nous rapport les faits : Lors d’une réunion, Philippe Masson, maire (Parti radical valoisien) de la Ville a été sensibilisé par Marie Scheffer-Arth, conseillère municipale d’opposition, sur la présence d’une croix métallique placée sur le portail du nouveau cimetière. Ce dernier a été réalisé durant un mandat de Marcel Bordet, maire de l’époque. « Le cimetière étant un bâtiment public, il ne devrait pas y avoir de signes religieux » lui avait alors fait remarquer la conseillère municipale.

Prenant en compte cette remarque, Philippe Masson a écrit au service juridique de l’association des maires. Lequel lui a répondu que, selon l’article 28 de la loi de 1905 relative à la séparation de l’Église et de l’État, « il est interdit à l’avenir d’élever ou d’apposer un signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou quelque emplacement public que ce soit, à l’exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières. On déduit de cet arrêt que le maire doit veiller à ce qu’aucun bâtiment ou emplacement public ne présente de signes religieux, sauf si ces derniers ont été apposés avant 1905… Dans votre cas, il semblerait que le cimetière ait été construit après la loi de 1905. Dès lors la commune est tenue de retirer ce signe religieux. »

Les services de la Ville ont donc enlevé la croix pendant l’été. Mais l’affaire n’a pas été classée pour autant. Courant août, le maire a reçu une lettre du père Didier Henry s’élevant contre le retrait de la croix. Depuis une pétition « pour le respect des signes de la foi chrétienne et la tolérance » circule dans la ville.

Source : Itinerarium

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : lareinfodujour93.fr
  • : Informations et rèinformations.Des conseils de lecture.
  • Contact

La république n'égalera jamais la royauté.

Recherche

information

 

    

  

      SITE "faitdiversFrance":

  http://faitdiversfrance.wordpress.com

 

Des images contre l'avortement
 

 

 

 

Texte Libre