Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 07:22

L'ouverture de la plus grande mosquée de Bretagne à Nantes!Bravo,vous qui interdisez toutes les processions catholiques dans votre ville,devez être satisfait d'avoir apporter votre grosse pierre à la destruction de notre Pays.J'espére que les musulmans,ce samedi après-midi, manifesteront,pendant cette cérémonie,contre le mariage pour tous. 

La mosquée Assalam (la paix en arabe) ouvre ce samedi à Nantes, dans le quartier Malakoff. C’est le plus grand édifice dédié au culte musulman dans l’ouest. Il pourra accueillir en même temps 1 200 fidèles. Le dôme du bâtiment principal culmine à 14 m. Le minaret haut de 17 m est constitué d’un simple voile en béton, habillé de lames de verre, avec un écran plasma qui donnera l’heure de la prière et la date du calendrier musulman.

Le site comprend par ailleurs un vaste centre culturel qui abrite une bibliothèque, des salles de soutien scolaire, un restaurant, etc.

Avec la mosquée Assalam, gérée par l’AIOF, (Association islamique de l’ouest de la France), l’agglomération nantaise compte au total huit mosquées, trois récentes, très visibles dans le paysage, et cinq autres parfois beaucoup plus petites, dans des vieux bâtiments.

Inauguration à midi puis portes ouvertes l’après-midi.

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 07:12

"J'aime beaucoup la diversité des cultures chacune chez elle évoluant dans son élément".

Voila, il a tout résumé.

 

 
Partager cet article
Repost0
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 07:01
Vous voyez bien que cette presse est aux ordres!Une accroche qui semble vouloir dire aux lecteurs que l'enquête a été mené à fond et qu'ils vont enfin savoir(pour ceux qui ne lisent que cette presse,pour les autres qui lisent Polémia,ils savent depuis longtemps) et bien à l'intérieur les pauvres lecteurs ont droit à un cours de rééducation pro-immigration!Mais jetez là à la poubelle cette presse de m...e.  

 

 

 

 

 

Dans son numéro du 14 novembre l’hebdomadaire l’Express publie une « Une » accrocheuse. Son dossier sur le coût de l’immigration est assorti de la photographie d’une musulmane voilée de pied en cap, accompagnée d’une enfant noire, se dirigeant vers un… guichet. Ça c’est vendeur, coco ! Mais si l’Express allèche le chaland, c‘est pour mieux le rééduquer avec deux articles sur « ces bras qui rapportent » et une étude qui montre – si ! si ! – les bénéfices de l’immigration sur… la protection sociale. Pierre Milloz, auteur en 1990 d’un célèbre Rapport sur le coût de l’immigration, décortique les contradictions et les conformismes de la rédaction del’Express. Nous renvoyons aussi nos lecteurs aux travaux de Jean-Paul Gourévitch et de l’Institut de géopolitique des populations d’Yves-Marie Laulan. 
Polémia

________________________________________________________________________________________

 

L'Express vient, dans son numéro du 14-20 novembre 2012, de publier un dossier dont le modeste intitulé, « Le vrai coût de l'immigration », prétend implicitement tenir pour nulles et non avenues toutes les études antérieures (et il y en a !) qui s'efforçaient d'évaluer ce coût. De celles-ci, ledit dossier se distingue par l'originalité de sa conclusion : le coût d'une immigration qui serait à la charge de la France est une invention d'esprits mal tournés, plus ou moins honnêtes. Ou plutôt : il y a bien un coût de l'immigration, mais c'est sur les immigrés qu'il pèse : les finances publiques françaises en profitent, auxquelles ces malheureux doivent verser net chaque année plusieurs milliards d'euros (exactement 3,886 en 2005).

Ici le journaliste qui interroge l'auteur du dossier, M. Chojnicki (de l'Université de Lille II), sent bien qu'une explication devient nécessaire ; il demande donc : « Pouvez-vous préciser l'origine de ce solde positif ? » M. Chojnicki développe alors son argument central, auquel il reviendra : les immigrés sont concentrés dans la tranche des personnes en âge d'activité (proportionnellement ils y seraient plus nombreux que les autochtones) et globalement moins nombreux dans les tranches qui sont grosses consommatrices des dépenses sociales. Le fait qu'ils sont plus jeunes permet de surcompenser les coûts sociaux.


Chojnicki : un raisonnement valable dans les années 1950/1960

On aurait probablement pu appliquer ce raisonnement à l'immigration des années 1950 et 1960 : la France avait affaire à des immigrés que, le plus souvent, elle avait appelés pour satisfaire les besoins du marché du travail et on trouvait donc sur le territoire une population étrangère, relativement peu nombreuse, masculine, jeune, active (le chômage était négligeable). Peuton honnêtement transposer le raisonnement à la population immigrée des années contemporaines ? Certainement pas.

Depuis 40 ans il -n'y a plus aucun rapport entre les besoins de main-d'œuvre et les entrées d'étrangers ; le chômage frappe plus cruellement ces derniers (il est vrai que M. Chojniki a l'habileté (la malhonnêteté ?) de ne pas parler d'immigrés actifs, mais seulement d'immigrés « en âge d'activité »…).

Le regroupement familial de 1976 a, en outre, bouleversé toutes les données avec l'arrivée des personnes âgées, des femmes sans activité professionnelle, des enfants, c'est-à-dire toutes personnes hors activité. En un mot, toutes les conditions sont désormais remplies pour qu'on ait affaire à une population dont le taux d'activité est trop faible pour compenser un surcoût social qui d'ailleurs va croissant avec le temps et le vieillissement des premiers entrants.

Bref, ce prétendu « vrai dossier de l'immigration » est loin d'être convaincant. Or, le lecteur est surpris de voir que l'Express partage probablement cet avis. Car dans la présentation qu'il en donne ce média abonde dans le sens de M. Chojnicki : « L'immigration rapporte plus à la France qu'elle ne lui coûte. Economiquement et socialement, elle est une “bonne affaire” à court, moyen et long termes » et il développe les mérites de cette bonne affaire.

Des conclusions incohérentes

On s'attendrait donc à la conclusion qu'il n'y a pas lieu de modifier, sauf peut-être à la marge, les conditions qui permettent de réaliser cette « bonne affaire ». Eh bien, pas du tout. De ces conditions l'Express préconise, au contraire, un bouleversement complet dans un sens… inattendu : « Adoptons », écrit l'éditorialiste, « au plus vite des règles d'immigration par quotas, selon les nations d'origine (l'Express préconise là une discrimination selon la nation, ce qui est un délit…), les professions en manque de main-d'œuvre ici (quelle réaction !) et les profits dont la France peut tirer parti (l'intérêt national comme guide ?) ». Il ajoute aussi qu'il faut en finir avec « le pédagogisme où tout vaut tout et où chacun est l'égal de son voisin » et il recommande qu'on « oublie le funeste droit à la différence ». Autrement dit, il souhaite qu'on fasse le contraire de ce qui s'est fait jusqu'ici, c'est-à-dire qu'on renonce à l'orientation cosmopolite des décisions françaises et, donc, qu'on renonce à cette « bonne affaire ».

Le lecteur est donc en droit de s'interroger : y a-t-il incohérence regrettable ? Ou y a-t-il eu obligation de porter sur le dossier de M. Chojnicki un jugement politiquement correct ?

Pierre Milloz 
15/11/2012

Voir aussi :

Synthèse des travaux du colloque « Peut-on raisonnablement calculer le coût de l'immigration ? » 
Le coût de l'immigration annuelle supplémentaire : 18 milliards d'euros 
L'impact macro-économique de l'immigration
Le Tableau de Bord de l'immigration / Les chiffres clefs

Correspondance Polémia – 15/11/2012

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 06:32

          

          C’est un journaliste de l’édition niçoise du quotidien Métro qui nous l’indique. En effet, il fait remarquer que sur la photo de la cérémonie officielle pour le 11 novembre (ci-dessus), diffusée par la dite préfecture sur les réseaux sociaux, Jean-Marie Le Pen, pourtant présent, a disparu.

Pourtant, le président d’honneur du FN était bien présent à cette cérémonie, comme on peut le voir sur cette autre photo :

Novopress

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 10:42
dimanche 18 novembre: La manifestation de tous contre la dénaturation du mariage

mariage,mariage gay,projet de loi,lobby homosexualiste,manifestation du 18 novembre

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 09:36
Par  le 14 nov,nouvelles de France.
 La série de photographies est intitulée « Portraits Before and After Drug Abuse ». Montrant des semblables avant (parfaitement insérés socialement, cf. leurs vêtements qui laissent imaginer leur profession) et en pleine descente aux enfers – grâce à un maquillage minutieux et à des habits qui traduisent une marginalisation et des conditions de vie abominables, elle est signée du photographe anglais Roman Sakovich, 26 ans. Une œuvre presque moralement incorrecte  :

Cette vidéo éducative à destination des jeunes ne montre pas autre chose :

 

 

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 07:09

Jérôme Bourbon, directeur de Rivarol, sans langue de bois sur l'immigration et la situation en France.

 

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 08:23
"Je ne ferai pas d'émission en direct de l'Elysée si les Français me donnent le mandat d'être leur président"

François Hollande l'avait promis

"Invité mercredi matin sur France Inter, François Hollande a annoncé qu’il mettrait un terme aux interviews réalisées depuis l’Elysée répondant à Thomas Legrand, éditorialiste politique qui faisait part de ses « doléances de journaliste« .

François Hollande a déclaré « Je ne ferai pas d’émission en direct de l’Elysée si les Français me donnent le mandant d’être leur président » et qu’il se rendra sur les plateaux de télévision et dans les studios de radio « pour répondre aux questions. »

Le candidat socialiste a ajouté « Je considère que les journaux existent. Et que vous pouvez inviter un président sans qu’il soit considéré qu’il est dans une forme de déchéance quand il s’adresse non pas de l’Elysée mais des studios de télévision ».

François Hollande et ses amis… on oublie tout et on recommence ?SOURCE/LIESI;

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 09:07
Partager cet article
Repost0
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 07:45
Georges Brassens et Patachou, Maman, Papa + Paroles
Georges Brassens, 1953

avec Patachou
MAMAN, PAPA

Maman, maman, en faisant cette chanson,
Maman, maman, je redeviens petit garçon,
Alors je suis sage en classe
Et, pour te faire plaisir,
J'obtiens les meilleures places,
Ton désir.
Maman, maman, je préfère à mes jeux fous,
Maman, maman, demeurer sur tes genoux,
Et, sans un mot dire, entendre tes refrains charmants,
Maman, maman, maman, maman.

Papa, papa, en faisant cette chanson,
Papa, papa, je redeviens petit garçon,
Et je t'entends sous l'orage
User tout ton humour
Pour redonner du courage
A nos coeurs lourds.
Papa, papa, il n'y eut pas entre nous,
Papa, papa, de tendresse ou de mots doux,
Pourtant on s'aimait, bien qu'on ne se l'avouât pas,
Papa, papa, papa, papa.

Maman, papa, en faisant cette chanson,
Maman, papa, je redeviens petit garçon,
Et, grâce à cet artifice,
Enfin je comprends
Le prix de vos sacrifices,
Mes parents.
Maman, papa, toujours je regretterai,
Maman, papa, de vous avoir fait pleurer
Au temps où nos coeurs ne se comprenaient encore pas,
Maman, papa, maman, papa.

Catégorie :

Musique

Licence :

Licence YouTube standard

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : lareinfodujour93.fr
  • : Informations et rèinformations.Des conseils de lecture.
  • Contact

La république n'égalera jamais la royauté.

Recherche

information

 

    

  

      SITE "faitdiversFrance":

  http://faitdiversfrance.wordpress.com

 

Des images contre l'avortement
 

 

 

 

Texte Libre