Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 07:10

548.jpg

Soutenez notre campagne pour demander la dissolution de l'officine "SOS racisme" !

Adressez-nous vos coordonnées (nom, prénom, adresse, courriel) en indiquant :

"Je soutiens votre campagne

pour la dissolution de SOS racisme"

à l'adresse suivante :

synthesenationale@club-internet.fr

Reproduisez et diffusez le tract : cliquez ici

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 07:11

Par Gael Ribelin

Source Jeune Bretagne cliquez ici


Des cabanes à l’abandon dont les seringues jonchent encore le sol.

Des bouteilles en verre cassées à n’en plus finir.

Des mégots de cigarettes partout et d’autres substances illicites.

Des arbres cassés, de la végétation massacrée.

Tel est le triste spectacle qui se trame aujourd’hui et depuis quelques mois maintenant à Notre Dame des Landes, en Bretagne, où un aéroport doit être construit, sans que jamais les bretons n’aient été consultés d’ailleurs, détestés qu’ils sont par le Jacobin Ayrault. Cet aéroport a fait naître une contestation, qui semblait jusqu’à il y a quelques semaines être légitime et amener un débat, voir un réfrendum. Mais le premier ministre a manifestement préféré laisser le terrain de la contestation à la cour des miracles.

Car qui sont aujourd’hui les créateurs de ce triste décor et de ces cabanes à toxicos ? Le groupe Vinci ? Les Gendarmes mobiles ? Les extraterrestres ? Les fascistes ?

Non, tout simplement des petits groupes d’anarchistes, de pseudo écologistes, d’étudiants en 8e première année d’histoire, des toxicomanes, des hippies et avec eux sans aucun doute quelques vrais opposants, quelques vrais paysans qui refusent de voir leurs terres sacrifiées sur l’autel de la mondialisation.

Les 20 ou 30 000 personnes qui se sont déplacées un samedi de Novembre pour manifester leur opposition à la construction de cet aéroport ne sont certainement pas à mettre dans le même lot, mais doivent être placées devant leurs contradictions. Combien ont contribué à donner tous les pouvoirs à la gauche ? Combien mettent en avant la lutte écologique, mais laissent dans le même temps des mégalopoles se construire en Bretagne ? Combien mettent en avant le social sans se préoccuper des milliers d’emplois qui pourraient être créés avec l’aéroport ? Combien mettent en avant l’humain d’abord, mais ne tolèrent pas qu’on soit contre l’immigration invasion aujourd’hui présente sur notre sol ? Pourquoi ne disent-ils pas qu’un aéroport, ce sont aussi des migrations accélérées, une urbanisation démesurée et tous les fléaux qui vont avec le monde moderne ? Pourquoi se mentent-ils à eux même en prétendant défendre les paysans locaux alors qu’ils vont ensuite prendre leur café équitable de Colombie, habillés dans leurs haillons fabriqués en Chine, coiffé avec un Keffieh de Palestine, en fumant des cigarettes américaines (et en refusant de manger des oranges d’Israël, mais uniquement par conviction politique hein) ?

Le fait est qu’aujourd’hui, dans une zone désaffectée de Bretagne, une poignée d’individus, ayant trouvé un terrain et des dizaines d’excuses pour l’occuper tout aussi illégalement que le groupe Vinci veut le faire, entend décider pour les Bretons ce qu’ils doivent penser, de ce qu’ils doivent faire, ce que doit être leur avenir.

Tout comme Jean Marc Ayrault, depuis le début de ce projet, entend également faire passer de force son projet qui ne fait pas l’unanimité.

Dirigeants socialistes jacobins contre pseudo anarchistes et toxicomanes : le combat pourrait prêter à sourire si derrière celui-là ne se cachait pas d’énormes contradictions et surtout, la vision au quotidien, d’un État qui se refuse à employer la force face à des personnes qui ne représentent qu’eux-mêmes, alors que ce même État n’hésite pas à multiplier les arrestations, les gardes à vue, les procès, les peines de prison pour des militants dits « patriotes » ou « nationalistes » et qui, si on s’en tient aux résultats électoraux et aux récents sondages, véhiculent eux des idées tout de même partagées par 30 à 40 % de la population française.

La vision de ces pseudo anarchistes, qui hurlent au fascisme et à la bête immonde, qui vocifèrent contre l’État policier avant de s’enfuir au moindre coup de matraque ou pis encore, de hurler à l’injustice quand quelques gendarmes mobiles décident d’employer des méthodes un peu plus « viriles » est risible.

Mais elle est également inquiétante : on constate en effet que l’État tolère manifestement cette forme d’agitation, de dépravation même quand on voit le sol jonché de seringues.

Tout comme cet État tolère que les forces de l’ordre n’aillent plus dans les cités, ne contrôlent plus certaines populations, ne « fassent pas de vague »

Parallèlement à ces agissements, le français moyen (ou ici le breton moyen) se contente de regarder, de grommeler, de s’insurger, de voter aussi (« c’est important hein ! », mais il n’agit pas, vautré qu’il est le soir dans son canapé en rentrant du boulot.

Il continue à payer sa redevance TV tous les ans alors que quotidiennement, on lui crache à la gueule en lui rappelant qu’un français moyen, qu’un breton moyen, c’est un gros con.

Il continue à payer ses impôts et ses charges, alors que tous les ans, il sait très bien qu’il contribue ainsi à permettre à des milliers de clandestins et de nouveaux Français de vivre des allocations et du chômage.

Il continue à payer ses amendes pour des petits excès de vitesse et à perdre son droit à conduire pour trois verres au lieu de deux, alors qu’il est au courant que l’État recommande de ne pas contrôler certaines populations.

Il continue à payer son loyer et ses ordures ménagères, alors qu’il voit très bien que certaines associations squattent des bâtiments, réquisitionnent des logements vides, y logent des clandestins, gratuitement, aux frais de la princesse, les laissant dans des états dignes de bidonvilles en repartant.

Mais il va continuer jusqu’à quand ce gros con dont l’État se fou éperdument ?

Il attend de crever et de laisser un avenir désastreux à ses enfants qu’il aura élevés dans cette même culture du conformisme, de la lâcheté, de la faiblesse, et de l’impression « d’être un honnête homme » ?

Car il n’est pas un honnête homme celui qui laisse cette situation sans réagir. Il est avant tout un con et un lâche.

L’honnête homme, aujourd’hui, se placerait avec ses amis devant son percepteur d’impôt et ferait un grand brasier avec ses moult avis reçus à longueur d’année.

L’honnête homme, aujourd’hui, ramasserait toutes ses amendes de stationnement et d’excès de vitesse, roulerait avec sa voiture et sans le permis qu’il ne possède plus, et irait les jeter dans les bureaux d’un commissariat de police quelconque .

L’honnête homme aujourd’hui, refuserait lui aussi de payer son loyer tant que l’État n’aurait pas fait son devoir d’expulsion de toutes les personnes qui n’ont rien à faire sur le territoire de la communauté nationale.

L’honnête homme aujourd’hui, refuserait de payer des charges sociales ou patronales tant qu’on n’aura pas stoppé de nourrir les clandestins, de les soigner, des les loger. Tant qu’on n’aura pas mis au pas les associations qui les aident. Tant qu’on n’aura pas mis fin au règne des étudiants en grève après leur 8e première année d’histoire. Tant qu’on n’aura pas mis fin au règne des syndicalistes minoritaires, preneurs d’otage.

L’honnête homme aujourd’hui irait squatter l’Assemblée nationale, avec des centaines de milliers de ses compatriotes, tout comme quelques dizaines d’individus squattent aujourd’hui un terrain qui ne leur appartient pas à Notre Dame des Landes.

La différence, c’est que l’Assemblée nationale appartient au peuple. Et l’honnête homme serait dans son bon droit s’il voulait, avec des centaines de milliers de ses compatriotes, changer le sort et la destinée d’un peuple qui passe son temps à fermer sa gueule en regardant des petites minorités décomplexées le détruire quotidiennement.

Il serait dans son bon droit si il se décidait enfin à ne plus baisser la tête et à ne plus penser qu’à sa petite vie minable, cette petite vie égoïste et pourrie, vie d’éternel esclave.

Esclave d’un système qui a réussi le tour de force de laisser croire au peuple intoxiqué par les médias qu’un ramassis de toxicomanes et d’anarchistes bourgeois apparaissent comme les derniers défenseurs d’une société alternative à ce « meilleur des mondes ».

Vivement que ce pays crève.

 

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 07:00

Lu dans L'Action française 2000 :

A

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Ce terrorisme d'une coterie sexuelle (certaines associations "LGBT" lourdement subventionnées ne dépassant pas la centaine d'adhérents) est parvenu à étouffer au sein de la société française, comme de l'oligarchie intellocrate,toute velléité de questionnement critique sur la réalité psychologique et anthropologique de l'homosexualité, sauf à voir fondre sur soi les anathèmes habituels. Si des homosexuels s'allongent sur le divan de la psychanalyse pour confier leurs troubles, la psychanalyse a échoué (ou a renoncé) à faire admettre, à la façon de Tony Anatrella (prêtre et psychologue), « qu'en réalité l'homosexualité est toujours symptomatique d'un conflit intrapsychique non résolu ». Plus précisément, souligne encore l'auteur du Règne de Narcisse ou les enjeux du déni de la différence sexuelle (Presse de la Renaissance), « l'homosexualité est une tendance sexuelle qui est en conflit avec l'identité sexuelle du sujet [...], la représentation homosexuelle [restant] rivée à l'un des aspects de la sexualité infantile sans avoir été remaniée pour évoluer vers l'attrait de l'autre sexe ». C'est, entre autres, pour cette raison que le "mariage" homosexuel est un non-sens juridique autant qu'un négationnisme anthropologique, car des personnes de même sexe se retrouvent, ipso facto, en état patent d'incapacité (au sens juridique et biologique) à fonder une famille. Ce faisant, les homosexuels sont naturellement assignés à demeurer des paires ou, au mieux, des duos, mais certainement pas des "couples", notion qui implique nécessairement l'altérité sexuelle de l'homme et de la femme dont l'union, à des fins procréatives (la fameuse "copula carnalis" du droit romain), participera de la "famille", résultante logique de l'engendrement. Le mariage vu de la fenêtre homosexuelle est donc une institution affreusement banalisée, où l'artificialité des sentiments tient lieu d'amour conjugal, conçu, pro domo, comme l'alibi commode du travestissement d'un irrépressible désir égoïste et narcissique. Celui-ci trouve son absolutisation dans l'expression égotiste du "désir" d'enfants.

L'impasse physiologique de l'accouplement est alors contournée grâce au dispositif de l'adoption dont on rappellera qu'il sert à donner des parents à l'enfant et non l'inverse, comme, hélas, cela se profile avec le projet de loi Taubira. Or l'adoption par des personnes de même sexe conduira mécaniquement « à donner à l'enfant des éducateurs mais à le priver de parents », estime la juriste Aude Mirkovic. De ce fait, le barbarisme néologique d'"homoparentalité" contient un oxymore, érigeant cette nouvelle "parentalité" (vocable venant se substituer à celui de parenté, de façon à obvier l'obstacle généalogique que renferme ce dernier), en véritable aporie (un problème logique insoluble). On ne peut, en effet, être à la fois homosexuel (état entendu comme étant une orientation et non constitutif d'une identité sexuelle) et "parent" (statut fondé sur l'identité sexuelle du père et de la mère biologique ou adoptif). Seuls des parents sont réputés avoir participé à l'acte procréatif qui leur confère, précisément, ce statut exclusif de parents (au pluriel et non au singulier, sauf à vider la définition de parents de sa substance formée de l'addition de deux personnes sexuellement dissemblables). Le concept d'homoparentalité n'est alors rien moins qu'une absurdité sémantique, autant qu'une impasse juridique doublée d'une impossibilité anthropologique. L'enfant devient, à cette enseigne, un droit-créance supplémentaire pour une communauté homosexuelle en mal de reconnaissance, qui fait aisément litière des conséquences de leur modus vivendi sur le développement psychique de "l'enfant-objet". Imposer à une jeune et fragile personnalité en devenir un modèle si peu conforme à la "natura rerum" revient à nier la représentation, certes fictive (mais il est des fictions nécessaires, voire vitales) mais ô combien symbolique ! des origines de l'enfant qui, au lieu de s'imaginer comme étant le fruit de la rencontre de deux personnes sexuellement différentes, sera contraint à se construire sur l'utopie aberrante et dangereuse d'une singularité initiale unisexuée fondée ex nihilo. Aude Mirkovic constate ainsi que «l'adoption par des personnes de même sexe est une injustice à l'égard des enfants, privés d'une filiation crédible les situant dans la chaîne des générations ». L'enfant est alors prisonnier d'une immédiateté compulsive et consumériste qui vise à assouvir une "envie" de normalité à l'égard des hétérosexuels. [...]"

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 08:13
Erik Izraelewicz, directeur des rédactions du "Monde"
Partager cet article
Repost0
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 07:53

Marton Gyongyosi, député du parti Jobbik, a déclaré au Parlement [hongrois, ndlr] que le conflit israélo-palestinien représentait une occasion d’évaluer « le nombre de personnes d’origine juive qui représentent un certain risque pour la sécurité nationale de la Hongrie ».Dormez tranquille,personne n'osera le faire en France!Imaginez que l'on signale au Peuple,qui l'ignore,les sionistes au PS,à l'UMP,au FDG,dans les médias,la pub,le spectacle.....Ce serait le désert s'ils partaient tous! 

LIRE TOUT L’ARTICLE : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/11/27/97001-20121127FILWWW00524-hongrie-un-depute-veut-compter-les-juifs.php
(Merci à BibliothèqueDeCombat)

Un député qui souhaite simplement assurer la sécurité de son pays …

 

La plupart des députés bien démocrates sont évidemment choqués et les médias pleurnichent, alors que le député parle pourtant bien d’extrémistes … Où est le problème de compter le nombre d’extrémistes juifs ? Pourquoi ça dérange quand on parle de juifs ? Ils ne doivent pas être nombreux en plus, probablement un peu moins que six millions …

En tous les cas, en Europe de l’Est, tout le monde n’a pas oublié les souffrances du communisme infligées aux Chrétiens par les juifs intégristes aux commandes …

 

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 06:57
A mourir de rire !Par les intransigeants.......
http://www.delire-des-livres.com/article-georges-soros-le-financier-juif-subventionne-les-femen-et-les-campagnes-du-ccif-en-france-112498711.html

Nous savons que l’association ukrainienne FEMEN (voir lien pour en savoir plus), des féministes dévergondées et impudiques qui servent les intérêts du sionisme international, ont été accueillies par l’association féministe Ni putes ni soumises pour leur section locale à Paris …

"Nous les considérions déjà, comme tout le monde, comme des sales truies bonnes pour le camp de travail rééducationnaire pour cause de leurs techniques de provocations vraiment scandaleuses pour faire remarquer leurs revendications occidentalistes dégénérées devant les médias (montrer leur poitrine sur la place publique) … Il y a quelques jours, elles ont par ailleurs été corrigées par des frères Catholiques lorsqu’elles ont tenté de jouer aux malignes durant la manifestation contre le faux mariage et l’adoption sodomite (Deo Gratias !) …

Nous ignorions par contre que, dans le cas de certaines d’entre elles, il s’agissait VRAIMENT de prostituées au sens propre du terme !

En effet, l’association Egalité&Réconciliation du sociologue Alain Soral a découvert qu’au moins deux d’entre elles, présentes à la manifestation pour « la dignité de la femme et des homosexuels », proposent de louer leurs « services » impurs en ligne en échange d’argent ! Pour se prostituer, elles utilisent les pseudonymes Alise et Luka … Quelle honte ! C’est beau le féminisme !

Nous ne mettrons évidemment pas les prises d’écran en ligne sur ce site Catholique … Ces « femmes » sont décidément encore plus répugnantes qu’on ne l’imaginait …

Ces truies prouvent une nouvelle fois qu’il n’y a que deux choix possibles pour les femmes : soit traditionnelles et respectées, soit modernes et méprisables … Ce qui est sûr, c’est que nous aurons toujours plus de respect pour les pauvres et vraies prostituées exploitées qui font cet horrible métier pour s’en sortir que pour les féministes scandaleuses, perverses et dévergondées …"

Kyrie Eleison

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 07:27

Source,Synthèse Nationale:

Si vous souhaitez répondre aux appels aux dons de nourriture qui se multiplient en cette période hivernale et si vous souhaitez le faire en joignant l'utile à l'agréable, pourquoi ne choisiriez-vous pas des produits alimentaires en sélectionnant principalement ceux où le mot "PORC" est écrit de la manière la plus voyante possible ? Vous saisissez l'idée ?...

 

Voici quelques suggestions de produits à déposer dans les chariots de collecte : choucroute garnie, petit salé, pâté de campagne, pâté de jambon, pâté de porc, rillettes, soupe de légumes au lard, lard paysan, jambon blanc ou de campagne, cassoulet, saucisson, saucisses, etc., etc., notre très riche gastronomie française (un des piliers de notre culture occidentale et chrétienne...) regorge de mets divers et variés réalisés grâce au porc... Comme qui dirait, ma brave dame, dans l'cochon, tout est bon !

 

Vous n'en pouvez PLUS de l'invasion du "halal" (corollaire d'une autre invasion...), REAGISSEZ !

 

Faites-le et on verra bien ce que nos "biens" pensants et médias gauchistes (c'est presque un pléonasme...) trouveront à redire...

 

FAITES CIRCULER CE MAIL ET L'HIVER SERA PEUT ÊTRE MOINS RUDE POUR CERTAINS !

 

LA SOLIDARITE, CA MARCHE AUSSI COMME CA !

 

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 07:00
Avec ces informations nous comprenons mieux pourquoi les militants de cette secte soient reçus si vite à l'Elysée.Comment cette secte activiste a t-elle pu à ce point infiltrer le pouvoir?Qui les a poussé et pourquoi?
Christophe Chantepy, directeur de cabinet du Premier ministre, homosexuel militant

CChristophe Chantepy, ancien conseiller de Michel Charasse, d'Édith Cresson, de Pierre Bérégovoy, de Ségolène Royal, de Michel Sapin, est devenu directeur de cabinet de Jean-Marc Ayrault le 15 mai 2012.

Ce germanophile ne fait pas mystère de son homosexualité. Il a eu un engagement militant LGBT dans les années 1980 au sein de l'association Gais pour les Libertés (GPL).

Y aurait-il de la discrimination au sein du cabinet du Premier ministre envers les personnes qui n'ont pas de tendance intrinsèquement désordonnée ?

 

 

Jean-Pierre Guérin, chef de cabinet du Premier ministre, homosexuel militant

GHier, Jean-Pierre Guérin, chef de cabinet du Premier ministre, mais aussi conseiller général du Mée-sur-Seine,a dévoilé ses tendances intrinsèquement désordonnéeslors du conseil général de Seine-et-Marne, lequel a voté le principe du congé parental accordé à l’ensemble des agents départementaux, y compris homosexuels.

Alors qu'il est homosexuel depuis 15 ans, il a un enfant de 5 ans. Comment est-ce possible ? A-t-il fait fabriquer cet enfant ?

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 20:19

lu sur contre-info

Monseigneur Vingt-Trois : « Civitas est un
mouvement intégriste »
Mgr Vingt-Trois,vous ratez,par vos propos de division, une occasion unique envoyée par la providence, de mener les troupes catholiques au combat, unies pour la gloire de Dieu.Vous êtes un imbécile....au minimun!  


Le cardinal archevêque de Paris, Monseigneur André Vingt-Trois, ne veut surtout pas que l’opinion confondent les deux manifestations opposées au « mariage » homosexuel qui se sont déroulées le week-end dernier à Paris. La marche de dimanche était en effet organisée par Civitas, « un groupe bordeline, intégriste » souligne le président de la Conférence épiscopale française. « De nous, les catholiques, il n’y en avait pas beaucoup dimanche, il y avait un mélange des courants les plus extrêmes et quelques casseurs pour faire bonne mesure« , poursuit encore le prélat lors d’une conférence de presse à Rome, faisant allusion au heurts qui ont émaillé la manifestation de Civitas.

Nous suggérons à Monseigneur l’Archevêque de Paris de prendre ses sources ailleurs que dans les médias français, et notamment de Caroline Fourest : il se rendrait compte que le problème rencontré lors de la manifestation de dimanche, suscité par l’odieuse impudique et violente provocation de féministes extrémistes, peut difficilement être imputable à l’Institut Civitas.

En outre, nous pensons que Monseigneur devrait faire l’économie d’une rhétorique élaborée par les adversaires de l’Eglise pour mieux la disqualifier et interdire la contradiction qu’elle pourrait leur porter : ainsi, si Civitas est intégriste, que Monseigneur sache qu’aux yeux de ses détracteurs laïcards, il est lui-même un méchant homophobe réactionnaire. Les poncifs n’ont jamais grandi ni honoré leurs auteurs.

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 06:06

PARIS (NOVOpress) – Une étude française de l’Institut des sciences de l’évolution de Montpellier (ISEM) affirme que les hommes sont plus attirés par les femmes présentant des traits proches des leurs. Les chercheurs ont d’abord demandé à une centaine de participants de sélectionner des photos et des images de visages reconstruits par ordinateur qu’ils trouvaient séduisants. Résultat ? Près de deux hommes sur cinq étaient attirés par les femmes qui partageaient avec eux la même couleur de cheveu, d’yeux, l’épaisseur des lèvres, des sourcils, etc.

 

Deuxième type d’action, les scientifiques ont observé 155 couples, ayant eu au moins un enfant ensemble. Là encore, le lien est réel : les amoureux partageant certains traits physiques étaient surreprésentés. « Nous avons volontairement choisi des traits neutres comme la couleur des yeux ou des cheveux, qui ne font pas référence à la fertilité ou à la santé de la femme, pour ne pas brouiller les résultats », précise Jeanne Bovet, auteur de l’étude (1). Elle ajoute : « On peut très bien imaginer que les femmes présentent aussi cette attirance pour un visage proche du leur ». Cette expérience sera étendue aux populations asiatiques ou africaines. Elle apporte du moulin à ceux qui pensent que le métissage est contre nature. Cet éclairage scientifique expliquerait aussi pourquoi de nombreuses unions multiculturelles sont vouées à l’échec.

(1) Les résultats de cette étude se corrèlent bien avec ceux d’une étude publiée dans la prestigieuse revueScience et dont le résultat est qu’“Il y a manifestement une sagesse biologique dans l’union de personnes relativement [génétiquement] proches.”. Cette recherche a été menée en Islande en étudiant la descendance de tous les couples des Islandais nés entre 1800 et 1965, soit un total de 160.811 couples. Elle a été possible du fait de la grande qualité des registres de naissances et de mariages en Islande depuis longtemps.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : lareinfodujour93.fr
  • : Informations et rèinformations.Des conseils de lecture.
  • Contact

La république n'égalera jamais la royauté.

Recherche

information

 

    

  

      SITE "faitdiversFrance":

  http://faitdiversfrance.wordpress.com

 

Des images contre l'avortement
 

 

 

 

Texte Libre