Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 06:35

Au fou. Ligne Azur, c’est un service « anonyme » et« confidentiel », cité par Vincent Peillon dans sa lettre du 4 janvier aux recteurs, dont l’objectif est – entre autres – de vous réconcilier avec votre « omnisexualité » ou de vous aider à savoir si vous êtes « intersexuel » ou « cisgenre » ou les deux, qui sait.

Et oui, même à Têtu et à Yagg, ils sont ringards. Qu’on se le dise, LGBT (lesbienne, gay, bi, transexuel), c’est has been. LGBTI (« i » pour « intersexué ») aussi. Je ne parle pas de LGBTIQ (« q » pour « queer » ou « en questionnement »). Ni de LGBTX (« anyone else »), de LGBTA (« a » pour « allié » ou « asexuel »), de LGBTP (« p » pour « pansexuel » ou « polyamoureux ») ou d’allosexuels.

Non, avec Ligne Azur et grâce au porte-monnaie du contribuable français, on est vraiment tous égaux, c’est-à-dire tous membres d’une minorité. Moi qui croyait naïvement être « normal » (très mode, moins norme, pas morne je vous rassure…) donc membre émérite de la majorité, je découvre que je suis en fait un cisgenre hétérosexuel. Comme dirait le Professeur Shadoko, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ! Cisgenre parce que pas transexuel, hétérosexuel parce que pas homosexuel.

Tiens, « Le petit dico Ligne Azur » donne aussi la définition de « pédophilie ». On est curieux alors on regarde. Et là, on ne rit plus. Laconique, Ligne Azur définit cette déviance criminelle comme l’« attirance sexuelle pour les enfants, quelle que soit l’orientation sexuelle de la personne ». Euh… C’est tout ? Ils ne pourraient pas préciser qu’en France, c’est interdit, tout du moins pour l’instant (outre-Manche, le débat vient d’être relancé. En Allemagne, on préfère réfléchir à la zoophilie. À chacun son orientation…) ? Non, le plus important est manifestement d’indiquer que les pédophiles ne sont pas que des homosexuels. À chacun ses priorités.

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 06:54
Qu'est-ce qu'un clandestin?Dans le Larousse "Dont l'existence est contraire à la loi (syn.illicite,prohibé).Passager clandestin,passager embarqué à bord d'un navire,d'un avion à l'insu de l'équipage. 

EN France être clandestin et manifesté c'est possible!!Vous ne risquez que la régularisation pour profiter de tous ses avantages......Voilà comment la France ce fait piller de ses richesses avec la complicité active des politiques financés et soumis à l'oligarchie juive et franc-maçonne.  

Une cinquantaine de clandestins hors-la-loi a occupé hier la mairie de Lille pour réclamer la prise en compte, par la préfecture du Nord, de leur grève de la faim. Le groupe est resté environ deux heures dans le hall de l’hôtel de ville, provoquant la fermeture exceptionnelle des services administratifs. Pendant ce temps, à l’extérieur de la mairie, une vingtaine de clandestins ont manifesté, scandant entre autres slogans : « Martine, faut-il crever pour avoir des papiers ? » ou « Martine complice« . Ils ont exigé d’être reçus par la préfecture : résultat, le premier adjoint de la mairie de Lille, Pierre de Saintignon, a reçu une délégation pendant près d’une heure.

Parallèlement, à Paris, des manifestants solidaires des sans-papiers lillois se sont rassemblés dans la cour du siège du parti socialiste. Résultat,  le cabinet du premier secrétaire, Harlem Désir, a reçu également leur délégation, indiquant que « les situations individuelles seront étudiées par le ministère de l’Intérieur« .

Donc pour résumer, des hors-la-loi, arrivés clandestinement sur le territoire français, n’ont aucune crainte de se manifester, visages découverts, dans les locaux mêmes des institutions de l’État, sans être inquiétés, et mieux encore, en ayant l’audace d’exprimer des revendications afin que la loi s’ajuste à leurs situations particulières. Et à Paris, on ose également tenir publiquement une manifestation de soutien à des délinquants qui ont violé la loi. Dans la vraie vie, lorsque l’on viole la loi ou que l’on soutient une violation de la loi, on est inquiété par la justice. Ici, les mêmes sont reçus par les autorités. Allez comprendre. En tout cas, que Manuel Valls ne vienne pas nous dire après cela qu’il lutte avec ardeur contre l’immigration clandestine…

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 06:27

Comme cela vous comprenez mieux et clairement les connexions entre les pervers anti-catholique financés par la juiverie internationale et les khmers-verts qui sont là pour détruire notre société et qui sont financés par les mêmes.

http://www.delire-des-livres.com/article-qui-est-derriere-les-pussy-riot-comme-par-hasard-le-banquier-juif-boris-berezovski-110073538.html

http://www.delire-des-livres.com/article-georges-soros-le-financier-juif-subventionne-les-femen-et-les-campagnes-du-ccif-en-france-112498711.html

Les écologistes de EELV (Europe Écologie-Les Verts) ont proposé aujourd’hui que le prochain conseil de Paris élève les membres du groupe féministe russe Pussy Riot au rang de citoyennes d’honneur de la Ville de Paris, au moment où Vladimir Poutine accorde la citoyenneté russe à Gérard Depardieu.

Pour le député EELV Denis Baupin, «les actions féministes et démocrates menées par les Pussy Riot en Russie doivent être encouragées et défendues par notre ville car elles sont conformes à nos choix politiques». […]

Selon EELV, «les basses oeuvres de Vladimir Poutine dépassent désormais les mesures autoritaires menées à l’encontre de son propre peuple: en accordant la nationalité russe à Gérard Depardieu, (il) s’en prend indirectement à la solidarité française et renouvelle son attachement décomplexé à l’argent».

Parmi les citoyens d’honneur de la Ville de Paris figurent la lauréate iranienne du prix Nobel de la paix Shirin Ebadi, la Franco-Colombienne Ingrid Betancourt ou la Birmane Aung San Suu Kyi.

Le Figaro

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 18:23

 

 

Tous les catholiques sont invités à manifester leur refus du projet de loi sur le "mariage" homosexuel en participant au défilé qui partira de la Place Pinel ( station de métro Nationale), le 13 janvier 2013 à 13 heures. Rejoignez "Catholiques pour la Famille" pour prier Notre Seigneur et Sa Sainte Mère de nous éviter cette catastrophe.

 

Communiqué d'Alain Escada, Président de Civitas :

 

 

Lorsque les organisateurs de la « Manif pour tous » affirment que le 13 janvier, ceux qui marcheront avec eux devront aussi le faire « contre l’homophobie », reprenant à leur compte un concept inventé par le lobby homosexuel, ils commettent une faute grave dont il est important de mesurer les conséquences pour l’avenir.

 

En effet, il est bon de rappeler que François Hollande et son gouvernement ont dans leurs tiroirs une série d’autres projets législatifs qui devraient venir compléter celui sur l’ouverture du mariage aux personnes de même sexe et la possibilité pour eux d’adopter des enfants.

 

François Hollande a ainsi prévu de rétablir un dispositif public spécifique de lutte contre les « discriminations » « doté des moyens adaptés » sur le modèle de la Halde (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité) de sinistre mémoire. C’est cette Halde (créée en 2005 et dissoute en 2011) qui fut à l’origine d’un méchant procès fait au député Christian Vanneste. M. Hollande a précisé que les associations LGBT seront représentées au sein de cet outil répressif. En outre, M. Hollande a prévu que soient ajoutés aux motifs de « discriminations » condamnables « l’identité du genre », au même titre que « l’orientation sexuelle », imposant de la sorte un affermissement du terrorisme intellectuel.

 

Dans le même ordre d’idées, François Hollande réclame :

 

- un renforcement de « la lutte contre les discriminations dans le monde professionnel (y compris dans le secteur public) » qui augure d’une nouvelle vague de « discrimination positive » à l’embauche ;

 

- de « faciliter l’accès au statut de demandeur d’asile » aux personnes qui se prétendraient persécutées « en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre » ;

 

- de permettre aux porteurs du virus VIH étrangers « y compris en situation irrégulière » de bénéficier de soins « et d’un titre de séjour » ;

 

- de soutenir « au niveau international toutes les initiatives visant à combattre les LGBT-phobies »

 

Imposer aux manifestants du 13 janvier opposés à la dénaturation du mariage et de la parenté de marcher également contre l’homophobie, c’est légitimer la police de la pensée qui sera demain en charge de réprimer la libre parole de tous ceux qui s’opposent aux revendications du lobby homosexuel, y compris la théorie du gender. C’est légitimer un processus liberticide qui, demain, forcera les esprits rebelles, d’Ivan Rioufol à Eric Zemmour, de Robert Ménard à Alain Soral, de Serge Dassault à Jacques Bompard, à se taire ou à subir les nouvelles foudres d’une justice inique. C’est, à terme, préparer la voie de la censure aux organisations LGBT qui estiment que la Bible contient des passages « homophobes ».

 

Source et suite : http://francejeunessecivitas.hautetfort.com/archive/2013/01/02/13-janvier-communique-de-civitas.html

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 09:00

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 08:30

Membre du Parti Socialiste et ancien député, Michèle Delaunay est devenue le 16 mai 2012 ministre délégué « chargée des personnes âgées et de l’autonomie » du gouvernement Ayrault. Voici le tweet  indigne,montrant son inculture crasse,  qu’elle a rédigé hier après avoir entendu Michel Serres sur France Inter 

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 07:09
Il était assis là, incognito, à quelques mètres de sa victime. Il est reparti à pied, sans se presser. Un homme pourtant suspecté de l’enlèvement et de la séquestration d’une étudiante estonienne et recherché par la brigade criminelle de Nice (Alpes-Maritimes). Le 19 novembre, ce fugitif a eu le culot de passer l’après-midi au tribunal de Nice pour assister au procès de son complice, arrêté reconnu par sa victime, il n’a pu être interpellé, mais les caméras de surveillance ont permis de l’identifier, entraînant l’émission d’un mandat d’arrêt.

Assis, serein, aux côtés de la mère du suspect qui comparaît

Mi-novembre, l’étudiante en français de 34 ans rentre d’une soirée à pied quand elle voit surgir une  noire avec deux hommes à son bord. Les inconnus lui proposent de la raccompagner chez elle. Devant son refus, ils la font monter de force et l’emmènent dans un appartement où ils menacent de la violer. Elle sera libérée quelques minutes plus tard, sans avoir subi de violence, mais délestée de ses clés et son téléphone. Hébergée par une amie, elle découvre le lendemain matin que son domicile a été cambriolé.

Aux policiers, l’Estonienne fournit une description physique des deux agresseurs et la plaque d’immatriculation du véhicule. Deux jours plus tard, la voiture est localisée et son conducteur, un Tunisien de 19 ans, arrêté. Son complice reste introuvable.

Le 19 novembre, l’homme interpellé comparaît une première fois en correctionnelle. L’étudiante est présente, comme la mère du suspect. A ses côtés, un mystérieux inconnu est assis. Durant quatre heures, ce dernier multiplie les allers-retours entre la salle d’audience et les marches du palais, passe des coups de fil, s’octroie des pauses-cigarette. Serein, il n’éveille aucun soupçon.

En fin d’audience, la victime remarque sa présence. Elle n’a pas oublié ce visage : celui du second agresseur. L’étudiante s’en émeut auprès de son interprète qui prévient les policiers. Trop tard. L’homme a quitté les lieux. Consolation, l’exploitation des caméras du palais permet enfin d’identifier le complice, toujours activement recherché. Jugé avant-hier, le conducteur, qui nie les faits, a été condamné à quatre ans de prison ferme.


Le Parisien

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 06:49

                   

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 07:42

                 

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 08:57

http://www.leparisien.fr/societe/foyers-adoma-nous-pourrions-loger-des-milliers-de-sans-abri-12-12-2012-2401401.php

Alors que Jean-Marc Ayrault a annoncé mardi des places d’hébergement d’urgence supplémentaires, Bruno Arbouet, le patron d’Adoma (ex-Sonacotra), affirme être prêt à libérer progressivement 20 000 chambres pour loger les sans-abri. Extrait de l'entretien réalisé par le PARISIEN:

"Je propose de résorber en cinq ans le recours à ces hôtels pour accueillir dans des conditions dignes ces milliers de sans-papiers. 

J’ai fait une proposition aux ministères concernés, qui est en cours d’examen. L’Etat finance actuellement 17 000 nuits d’hôtel chaque jour de l’année pour l’hébergement d’urgence, surtout de familles. Ça lui coûte 17 € par personne, qui tombent dans la poche d’hôteliers, souvent des marchands de sommeil, qui entassent plusieurs personnes dans des chambres de 10 m2. Cela coûte 300000 € par jour et plus de 100 M€ par an. C’est énormément d’argent alors que les crédits publics font défaut. On pourrait faire mieux pour moins cher".

Mais non,mais non l'immigration n'est pas un coût pour la France.........

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : lareinfodujour93.fr
  • : Informations et rèinformations.Des conseils de lecture.
  • Contact

La république n'égalera jamais la royauté.

Recherche

information

 

    

  

      SITE "faitdiversFrance":

  http://faitdiversfrance.wordpress.com

 

Des images contre l'avortement
 

 

 

 

Texte Libre