Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 18:12

BUDAPEST (NOVOpress) – Une information que la grande presse aux mains des groupes financiers ne risque pas de diffuser. Le gouvernement hongrois a décidé de faire plier les établissements bancaires !

En effet, une loi très importante a été adoptée par le parlement hongrois en septembre dernier. Comme le rapporte le journal Minute, cette loi permet désormais aux Hongrois ayant souscrit des crédits en francs suisses, euros ou yens, via des produits financiers complexes de banques étrangères, à effectuer leur remboursement en forints, la monnaie nationale ! Les ménages pourront donc rembourser à un taux de change fixe préférentiel. Les Hongrois ont donc jusqu’au 30 décembre prochain pour déposer leur demande auprès des banques et disposeront ensuite de 60 jours pour effectuer leur remboursement. Les endettés pourraient avoir accès à des crédits en forints pour financer leurs transactions, ce qui reviendra à reconvertir ces crédits dans la monnaie hongroise. Ce sont donc les établissements de crédits qui devront éponger la différence.

Taxe exceptionnelle sur les banques

Depuis sa nomination, le Premier ministre hongrois, Viktor Orban (photo ci-dessus) a décidé de « mettre fin à l’ère des banquiers » afin de « protéger les gens dupés par une pratique qui leur fait porter tous les risques et toutes les pertes ». Comme l’indique le journal Minute, depuis mai 2010, le gouvernement Orban a imposé une taxe exceptionnelle aux banques et aux multinationales étrangères. Le gouvernement hongrois a même réussi a rapatrié 11 milliards d’euros accumulés dans les fonds de pensions étrangers vers les caisses de l’Etat.

Des décisions qui déclenchent la fureur des banques

Cette loi a suscité une vive réaction de la part des banques autrichiennes très impliquées en Hongrie. Et évidemment ce que le système bancaire veut, l’Union européenne (UE) obtempère. L’UE a prévenu que ce projet de loi pourrait être illégal, déséquilibrer le marché du crédit et freiner la faible croissance économique de la Hongrie. Pour l’instant aucune mesure de rétorsion n’a été annoncée par l’UE, mais il y a fort à parier qu’elle devrait arriver dans un deuxième temps.

L’Union européenne et les banques ne veulent pas que cette loi fasse tâche d’huile en Europe

L’UE et les banques n’ont qu’une peur : que les peuples européens prennent conscience que de simples mesures sont en capacité de changer les choses. Avec cette question : qui doit gouverner la destinée d’un Etat, les banques ou le peuple ? Les Hongrois ont choisi de prendre leur destin en mains.

Photo : Viktor Orban, Premier ministre hongrois. Crédit : OCDE/Flickr sous licence creative common

[cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine [http://fr.novopress.info/]

Repost 0
Published by over - dans ECONOMIE
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 18:07

Ne paraissant se soucier ni de la crise économique et financière, ni de la sortie du volume programmatique du Medef pour 2012, Besoin d’air 2, la présidente du Medef Laurence Parisot (par ailleurs propriétaire de l’institut de sondages Ifop)  a pris officiellement parti dans la campagne présidentielle en cosignant un ouvrage lamentable, Un piège bleu Marine (Calmann-Lévy) et en prenant donc position dès à présent contre le Front national. L’argumentaire insigne, façon « Marie Chantal chez les prolos », explique doctement aux ouvriers français que « voter Marine, ce n’est pas bien ». Pour cette tenante du libéralisme mondialisé le plus échevelé (adepte d’une France « ouverte » et « métissée »), évidemment membre du Siècle , l’élection de Marine Le Pen entraînerait « l’effondrement immédiat de l’économie » et « une cascade très rapide de catastrophes ».

 

Se présentant en parangon de vertu et en impartiale donneuse de leçons, Parisot s’est associée dans l’affaire avec une certaine Rose Lapresle, qui a sans doute collationné et rédigé l’essentiel de ce mince volume de 144 pages en gros caractères. Sur cette « Rose Lapresle », pratiquement rien, sur Google. En revanche, il est relativement aisé de découvrir qu’il s’agit en réalité de Rosine Lapresle-Tavera, le « coach » très personnel – et plus que discret – de la patronne du Medef, que d’aucuns comparent à un véritable « gourou ». Pourquoi ce changement de prénom ? Peut-être parce que son nom avait défrayé la chronique en janvier 2009 lorsqu’il était apparu qu’elle était, via sa société de conseil Elzévir, l’employée la mieux payée du Medef, avec des versements de 25 000 euros par mois pour un mi-temps (soit 272 400 euros H.T. rien que pour 2008). Ancien professeur de philosophie, cette femme élégante, qui s’est reconvertie dans la graphologie et le conseil aux entreprises, émargeait déjà au conseil d’administration d’Optimum, une société de Parisot, avant qu’elles n’entrent de concert au Medef.

 

Dans Enquête sur le patronat – dans les coulisses du scandale Medef/UIMM (Plon) (voir la vidéo “Scandale UIMM : la vérité”   et l’article du Figaro “Parisot face au nouveau scandale de l’UIMM” ) de Guillaume Delacroix , on apprend que nombre de hauts salariés du Medef connurent des déboires, voire furent licenciés, pour s’être intéressés de trop près à ce contrat et à cette relation fusionnelle : « C’est elle qui souffle à l’oreille de la patronne de l’Ifop de devenir un jour présidente du Medef […] Dans la vie compartimentée de Laurence, Rosine devient la pièce centrale, le PC de Rosny-sous-Bois. » On découvre aussi que Lapresle-Tavera est à l’origine de l’embauche des principaux collaborateurs de Parisot. Dans sa biographie non autorisée, de Laurence Parisot, Une femme en guerre (L’Archipel), Fanny Guinochet raconte aussi par le menu les multiples rendez-vous discrets de la patronne des patrons dans l’appartement personnel de sa coach (qui abrite aussi ses bureaux), où elle reçoit en « maîtresse de maison » les leaders syndicaux ou les patrons des principales fédérations. Comme l’indique L’Express (22 janvier 2009), « quand la présidente du Medef s’emporte trop fort, c’est Rosine Lapresle et ses vertus apaisantes que l’on appelle à la rescousse »…

 

Source : Faits & Documents  n°322, 1er-15 octobre 2011. Avec leur aimable autorisation.
Repost 0
Published by over - dans Société
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 18:02

Programme SPARDA : Influer sur la perception et les attitudes pour faire de la diversité un avantage

Un programme joint Union européenne / Conseil de l’Europe (janvier 2011 – juin 2012)

Contexte


Le programme conjoint du Conseil de l’Europe et de l’Union européenne « Influer sur la perception et les attitudes pour faire de la diversité un avantage » (SPARDA), s’inspire des précédents travaux du Conseil de l’Europe dans le domaine de l’intégration et du dialogue interculturel, notamment du Livre blanc sur le dialogue interculturel, de l’action conjointe UE / CdE pour des « Cités interculturelles », et de la campagne « Dites non à la discrimination ».

La réussite de l’intégration des migrants dépend largement de la perception qu’a la population locale de la migration et de la diversité ethnoculturelle. Cette perception est le résultat d’un ensemble complexe de facteurs et de situations, mais ceux-ci peuvent, dans une certaine mesure, être influencés par la manière dont les guides d’opinion, en particulier les responsables politiques et les médias, abordent ces questions. Même si de nombreuses villes et organisations dans toute l’Europe s’efforcent d’influer de manière équilibrée sur la perception de la migration et de la diversité par la population, on ne dispose pas de données systématiques sur l’impact de ces initiatives, ni d’une évaluation globale des stratégies de communication et de sensibilisation qui donnent les meilleurs résultats.

Objectifs


Montrer que les perceptions et attitudes négatives envers la migration et la diversité ne sont pas irrémédiables et que les villes peuvent mettre en œuvre des stratégies de communication réussies pour faire évoluer les mentalités de façon positive.

Activités prévues


Enquêtes initiales sur la perception de la diversité et de la migration ;

Stratégies municipales de communication et de dialogue ;

Ateliers de formation sur les médias et la diversité à l’intention de responsables publics et professionnels des médias locaux pour fournir des indications clés pour définir des stratégies de communication et de dialogue ;

Séances de production croisée des médias visant à proposer des contenus médiatiques qui reflètent une approche équilibrée et ouverte de la migration et de la diversité, mais aussi de Lire la suite…

Repost 0
Published by over - dans Société
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 15:19

Lu sur le site :salonbeige.

Merci aux Américains pour l'opium afghan

La production d'opium en Afghanistan a fortement augmenté (+61%) en 2011 par rapport à 2010, selon l'agence spécialisée de l'ONU contre la drogue dans son étude annuelle. Les surfaces cultivées ont, elles, légèrement augmenté (+7%) par rapport à 2009 et 2010, pour s'établir à environ 131.000 hectares cette année. L'agence souligne que les revenus des producteurs de pavot ont atteint 10.700 dollars à l'hectare en 2011, un niveau jamais observé depuis 2003. Après une légère baisse de la part afghane dans la production globale en 2010, l'Afghanistan devrait représenter de nouveau 90% de la production mondiale d'opium.

L'opium devrait rapporter 700 millions de dollars aux talibans et plusieurs milliards devraient alimenter les circuits criminels et de corruption dans le pays.

Michel Janva

 

lire l'article de Peter Dale Scott  sur le site:vhttp://www.voltairenet.org à ce sujet:

 

AFGHANISTAN-USA

L'opium, la CIA et l'administration Karzai


Pour Peter Dale Scott, il ne sert à rien de se lamenter sur le développement de la culture des drogues en Afghanistan et sur l’épidémie d’héroïne en mondiale. Il faut tirer des conclusions des faits établis : les Talibans avaient éradiqué le pavot, l’OTAN en a favorisé la culture ; l’argent des drogues a corrompu le gouvernement Karzai, mais il est surtout aux Etats-Unis où il a corrompu les institutions. La solution n’est donc pas à Kaboul, mais à Washington.

RÉSEAU VOLTAIRE | 10 DÉCEMBRE 2010 
Repost 0
Published by over - dans Société
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 15:14

Lu dans le journal,Présent,cet éditorial de Mr Jean Madiran.

 

La plupart des catholiques n’étaient évidemment point, le 27 octobre 1986, présents dans la ville d’Assise, et même s’ils en ont entendu parler à la télévision ou dans leur journal, ils n’ont pas toujours su au juste, et avec précision, ce qui s’y est réellement passé.

Au début de cette année, la Correspondance européenne que dirige Robert de Mattei a publié un témoignage collectif sur « Assise 1986 ». On y lit notamment :

« Nous nous souvenons des représentants de toutes les religions réunis dans une église catholique, l’église Sainte Marie des Anges, avec un rameau d’olivier à la main : comme pour signifier que la paix ne passe pas par le Christ mais, indistinctement, par tous les fondateurs d’un credo quel qu’il soit (Mahomet, Bouddha, Confucius, Kali, le Christ…). »

Tel est bien l’essentiel de ce qui est mis en cause.

« L’esprit d’Assise souffle déjà », nous annonce La Croix : elle nous décrit la mise en place, un peu partout, d’un programme de processions religieuses polyvalentes, un rameau d’olivier à la main, et de « lecture des textes sacrés des différentes religions », bien sûr « en lien » (anticipé) avec la commémoration du 27 octobre.

En somme l’« esprit d’Assise » nous est présenté comme l’obligatoire croyance commune des hommes de bonne volonté, tandis que Jésus-Christ devient facultatif, une croyance particulière parmi les autres.

Mais justement, poursuivons notre lecture du témoignage paru dans la Correspondance européenne, venons-en aux faits du 27 octobre 1986 :

« Nous nous souvenons de la prière des musulmans à Assise, la ville d’un saint qui avait fait de la conversion des musulmans l’un de ses objectifs.

« Nous nous souvenons de la prière des animistes, de leur invocation aux esprits des éléments, et de celle d’autres croyants ou représentants de “religions athées” comme le jaïnisme. »

Voici plus grave encore :

« Nous nous rappelons avec consternation les poulets décapités sur l’autel de Sainte-Claire selon des rituels tribaux, et le sanctuaire de l’église Saint-Pierre profané par une statue de Bouddha placée sur l’autel, au-dessus des reliques du martyr Vittorino… Nous nous rappelons les prêtres catholiques qui se sont prêtés à des rites d’initiation d’autres religions… »

Plus anciennement Michel De Jaeghere, envoyé spécial de son journal, avait écrit :

« Je peux en parler en témoin oculaire. J’ai vu de mes yeux des choses qui sont objectivement scandaleuses, comme la profanation des églises par des cultes païens : le dalaï-lama dansant devant le tabernacle qu’on avait surmonté d’un bouddha ; les Indiens d’Amérique invoquant les quatre vents, leurs frères, dans l’église Saint-Grégoire ; les sorciers animistes mis sur un pied d’égalité avec le vicaire du Christ ; l’occultation du crucifix ; la messe catholique seul rite exclu (…). Telle qu’elle s’est déroulée, la journée d’Assise a été un scandale public, une offense au premier Commandement… »

Ces bacchanales n’ont pas, à notre connaissance, été officiellement dénoncées, ni même regrettées. Que l’on sache, elles n’ont pas fait l’objet de cérémonies réparatrices. Peut-être faut-il s’attendre (mais rien ne l’annonce) à ce que la commémoration prévue pour le 27 octobre prochain soit enfin l’occasion d’une célébration solennelle de réparation. Continuer à cacher ce qui s’est réellement passé relève d’une pastorale très aventurée.

Quoi qu’il en soit, pour éviter le pire, la moindre des précautions sera, semble-t-il, de garder durant cette journée du 27 octobre toutes les églises d’Assise rigoureusement fermées.



JEAN MADIRAN

Repost 0
Published by over - dans FOI
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 15:12

Gaz russe pour la Chine: les négociations touchent à leur fin

Le Premier ministre russe Vladimir Poutine, en visite de travail de deux jours à Pékin, a annoncé hier mardi 11 octobre que les négociations russo-chinoises sur les conditions des livraisons de gaz russe en Chine touchent à leur fin (Source: http://fr.rian.ru/business/20111011/191439391.html)

 


0000000000000000000.jpgSelon un article de Svetlana Antonovitch pour Wikistrike du dimanche 9 octobre, la Russie et la chine se prépareraient "à une Troisième Guerre Mondiale contre les États-Unis d’Amérique et les forces de l’OTAN".

Le président de la Fédération de Russie, Dmitri Anatolievitch Medvedev, a indiqué il y a quelques jours à ses généraux qu’il « fallait se préparer à l’Armaggedon. »

 

Un membre du FSB (russe : ФСБ) ou Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie (Федеральная служба безопасности Российской Федерации, retranscrit en Federalnaïa sloujba bezopasnosti Rossiyskoï Federatsii), les services secrets de la Russie,  a récemment parlé à un journaliste d’investigation français d’une opération géopolitique planifiée sans précédent, laquelle serait supervisée par le premier ministre russe Vladimir Poutine, lequel souhaite fonder l’union eurasienne dont le Kazakhstan et la Biélorussie, mais également l’Ukraine et la Bulgarie feraient partie.

En outre, les états-majors russes et chinois se sont coordonnés sur un plan commun, ils ont décidé conjointement de mettre leurs armées respectives en « état d’alerte maximale », en raison d’une prévision d’une attaque terrestre massive que le FSB croit être planifiée par les américains et les forces de l’OTAN, à la fois au Moyen-Orient et en Asie centrale.

 

Alors qu’une formidable bataille géopolitique et économique s’engage à peine entre l’union eurasienne dirigée par Moscou et l’union européenne dirigée par Washington, pour savoir qui récupérera la Turquie, dont le marché, les ressources et la géographie en font un bien précieux, économiquement et stratégiquement, une troisième guerre mondiale serait déjà en cours, son arrivée inattendue aurait été précipitée par la crise économique et le surlendemain des États-Unis. Le calendrier du pentagone aurait été avancé pour anticiper la chute de l’euro et du dollar. La Russie et la Chine veulent certainement profiter du marasme économique mondiale pour prendre la relève et arbitrer à eux seuls le monde, et ce sur tous les plans. Il faut saisir l’opportunité tant que la « bête » (les Etats-Unis) est à terre, aurait dit Poutine à son homologue chinois Hu Jintao.

 

La Chine a avertit les autorités russes, le mardi 4 octobre 2011, du grand événement américain à venir. Ce n’est qu’après en avoir été informé,  que Vladimir Poutine a fait paraître dans un article du quotidien Izvestia une interview de lui en vérité improvisée, dans lequel il annonce au grand public la création prochaine d’une union eurasienne intégrant à la Fédération de Russie les Etats post-soviétiques afin d’établir une coopération plus étroite entre les gouvernants et une meilleur stabilité politique des régions. Poutine a également changé brusquement son agenda afin d’effectuer un voyage diplomatique d’urgence pour rencontrer le président chinois Hu Jintao.  (Source et suite: http://www.wikistrike.com/article-la-russie-et-la-chine-se-preparent-a-une-troisieme-guerre-mondiale-contre-les-etats-unis-d-amerique-86216176.html)

 

Vladimir Poutine rencontre Hu Jintao

Dans le cadre de sa rencontre avec le président chinois Hu Jintao, Vladimir Poutine a déclaré aujourd'hui à Pékin : "Je me réjouis de cette occasion (…) d'évoquer l'ensemble des questions liées aux relations bilatérales. Nous comptons sur votre soutien en faveur des nouveaux projets mis au point par les gouvernements des deux pays. ... La Russie et la Chine attachent une importance particulière aux relations bilatérales".

"En Russie, un processus politique interne crucial a commencé. Cependant, le développement des relations politiques et économiques entre les deux pays affecte le bien-être de nos citoyens, raison pour laquelle nous y accordons une importance particulière", a expliqué le premier ministre russe avant de souligner l'importance des contacts bilatéraux aux niveaux présidentiel, ministériel et parlementaire.

Repost 0
Published by over - dans Histoire
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 09:06

GRAZ (NOVOpress) – A l’automne 2010, le FPÖ (Parti autrichien de la liberté) de Styrie (Autriche) avait lancé un jeu vidéo anti-mosquées dans le cadre des élections régionales. Son titre : Moschee Baba (Adieu les mosquées).

Le principe du jeu était le suivant : les joueurs devaient essayer d’éliminer des muezzins qui lancent des appels à la prière, tout en empêchant les mosquées et les minarets de s’implanter dans le paysage d’une ville du Tyrol. Il n’y avait aucun moyen de gagner, à moins de voter pour le FPÖ comme le suggèrait un avertissement à la toute fin du jeu. Il avait obtenu un large succès, puisqu’il avait été téléchargé 100.000 fois en moins de 48 heures dès le début de sa diffusion sur Internet.

Ce jeu n’a pas plu à tout le monde. A tel point que Gerhard Kurzmann, le responsable local du FPÖ est poursuivi devant les tribunaux et doit passer en procès à Graz vendredi 14 octobre. Motif des poursuites : « incitation à la haine ».

Mais cette affaire dépasse le simple cadre autrichien, car le concepteur des affiches du parti populiste suisse l’UDC (notamment celle de la campagne du référendum contre les minarets), Alexander Segert, est également poursuivi. Il est en effet à l’origine de la version helvétique de ce jeu vidéo. Version qui a inspiré celle du FPÖ.

Gerhard Kurzmann et Alexander Segert risquent tous deux jusqu’à 2 ans de prison.

Crédit photo : DR

[cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine [http://fr.novopress.info/]

Repost 0
Published by over - dans Société
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 08:52

                                                   Les enquêtes du Père Brown

                                                                                  PRIX:28,00 euros

Présentation de l'éditeur

Le père Brown est un des personnages les plus célèbres, et le plus déroutant, de la fiction policière. Ce prêtre catholique d'une petite paroisse du Sussex, petit et rondouillard, avenant, n'a rien d'extraordinaire ; il semble même tout à fait insignifiant, voire ahuri, avec son regard de myope et son grand parapluie qui l'embarasse. Le fait est que cette apparence médiocre dissimule un cerveau exceptionnel aux méthodes géniales. Les faits et les indices l'intéressent peu : il se laisse guider par l'atmosphère et ses intuitions. Il se glisse dans l'esprit du malfaiteur et résoud de l'intérieur des énigmes a priori insolubles. En prenant le contrepied des méthodes d'investigation classiques, il agit à rebours du sens commun. Les observateurs (dont le lecteur) ne comprennent rien à son comportement, ni à son discours, à mille lieues semble-t-il de l'enquête en cours : ses agissements sont à première vue incohérents, ses propos décousus, ses digressions insensées . Et pourtant... La logique déconcertante de ce détective particulier éclate une fois l'intrigue dénouée. Il considère le crime comme une oeuvre d'art et le criminel comme une âme égarée qu'il faut comprendre et sauver. C'est donc un philosophe que dépeint Chesterton, mais un philosophe décalé, maniant l'humour et le paradoxe. En un mot : un poète. Présentée par Francis Lacassin, cette édition regroupe l'ensemble des 44 nouvelles parues entre 1911 et 1935. Sont également présentes trois nouvelles inédites en volume, traduites pour l'occasion.

Biographie de l'auteur

Gilbert Keith Chesterton (1874-1936) est une figure majeure de la littérature anglaise, auteur d'une œuvre prolifique d'essayiste, de biographe et de romancier. Nul mieux que lui n'a su manier le paradoxe avec des œuvres telles que Le Nommé jeudi, et bien entendu les enquêtes du Père Brown. Il fut en 1928 le premier président du Detective Club, association regroupant des auteurs de romans policiers (dont Agatha Christie, la baronne Orczy, Dorothy Sayers ou John Dickson Carr).
LIBRAIRIE DE NEUILLY-PLAISANCE
15,AVENUE FOCH
Repost 0
Published by over - dans POLICIER
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 08:41

 Vice de procédure

 

Cet article date de juillet dernier, mais il est symptomatique (cliquer pour l'agrandir) :info salonbeige

J

Repost 0
Published by over - dans Société
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 08:32
 
Le nouvel an juif célébré au parlement "européen" .Pourquoi?Vivement la nuit du 24 au 25 décembre 2011 que le parlement européen fête la naissance du Christ!
Repost 0
Published by over - dans Société
commenter cet article

Présentation

  • : lareinfodujour93.fr
  • lareinfodujour93.fr
  • : Informations et rèinformations.Des conseils de lecture.
  • Contact

La république n'égalera jamais la royauté.

Recherche

information

 

    

  

      SITE "faitdiversFrance":

  http://faitdiversfrance.wordpress.com

 

Des images contre l'avortement

 

 

 

 

Texte Libre