Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 05:11

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[Epiphanie, du grec "manifestation".] C'est-à-dire lamanifestation de Dieu.

Cette fête célèbre la visite des rois mages à l'Enfant-Jésus, Sauveur promis au monde.

"Les mages offrent de l’or, de l’encens et de lamyrrheL’or convenait bien à un roi ; l’encens était présenté à Dieu en sacrifice ; et c’est avec la myrrhequ’on embaume les corps des défuntsLes magesproclament donc, par leurs présents symboliques, qui est celui qu’ils adorent. Voici l’or : c’est un roi ; voicil’encens : c’est un Dieu ; voici la myrrhe : c’est un mortel. Il y a des hérétiques qui croient en sa divinité sans croire que son règne s’étende partout. Ils lui offrent bienl’encens, mais ne veulent pas lui offrir également l’or. Il en est d’autres qui reconnaissent sa royauté, mais nient sa divinité.
Ceux-ci lui offrent l’or, mais refusent de lui offrir l’encens. D’autres enfin confessent à la fois sa divinité et sa royauté, mais nient qu’il ait assumé une chair mortelle. Ceux-là lui offrent l’or et l’encens, mais ne veulent pas lui offrir la myrrhe, symbole de la condition mortelle qu’il a assumée." Saint Grégoire le Grand, Pape 590-604, Homélie sur l'Epiphanie, prononcée le 6 janvier 591, devant le peuple dans la basilique de saint Pierre, apôtre, le jour de l’Epiphanie.

"Dans tout l’univers, le Seigneur a fait connaître son salut
 

La miséricordieuse providence de Dieu a voulu, sur la fin des temps, venir au secours du monde en détresse. Elle décida que le salut de toutes les nations se ferait dans le Christ.

C’est à propos de ces nations que le saint patriarche Abraham, autrefois, reçut la promesse d’une descendance innombrable, engendrée non par la chair, mais par la foi; aussi est-elle comparée à la multitude des étoiles, car on doit attendre du père de toutes les nations une postérité non pas terrestre, mais céleste.

Que l’universalité des nations entre donc dans la famille des patriarches; que les fils de la promesse reçoivent la bénédiction en appartenant à la race d’Abraham, ce qui les fait renoncer à leur filiation charnelle. En la personne des trois mages, que tous les peuples adorent le Créateur de l’univers; et que Dieu ne soit plus connu seulement en Judée, mais sur la terre entière afin que partout, comme en Israël, son nom soit grand (Ps 75, 2).

Mes bien-aimés, instruits par les mystères de la grâce divine, célébrons dans la joie de l’Esprit le jour de nos débuts et le premier appel des nationsRendons grâce au Dieu de miséricorde qui, selon saint Paul, nous a rendus capables d’avoir part, dans la lumière, à l’héritage du peuple saint; qui nous a arrachés au pouvoir des ténèbres, et nous a fait entrer dans le royaume de son Fils bien-aimé (Col 1, 12-13).

Ainsi que l’annonça le prophète Isaïe: Le peuple des nations, qui vivait dans les ténèbres, a vu se lever une grande lumière, et sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre, une lumière a resplendi (Is 9, 1). Le même prophète a dit à ce sujet: Les nations qui ne te connaissaient pas t’invoqueront; et les peuples qui t’ignoraient accourront vers toi (Is 55, 5). Ce jour-là, Abraham l’a vu, et il s’est réjoui (Jn 8, 56) lorsqu’il découvrit que les fils de sa foi seraient bénis dans sa descendance, c’est-à-dire dans le Christ; lorsqu’il aperçut dans la foi qu’il serait le père de toutes les nations; il rendait gloire à Dieu, car il était pleinement convaincu que Dieu a la puissance d’accomplir ce qu’il a promis (Rm 4, 20-21).

Ce jour-là, David le chantait dans les psaumes: Toutes les nations, toutes celles que tu as faites, viendront t’adorer, Seigneur, et rendre gloire à ton nom (Ps 85, 9).

Et encore: Le Seigneur a fait connaître son salut, aux yeux des païens et a révélé sa justice (Ps 97, 2).

Nous savons bien que tout cela s’est réalisé quand une étoile guida les trois mages, appelés de leur lointain pays, pour leur faire connaître et adorer le Roi du ciel et de la terre. Cette étoile nous invite toujours à suivre cet exemple d’obéissance et à nous soumettre, autant que nous le pouvons, à cette grâce qui attire tous les hommes vers le Christ.

Dans cette recherche, mes bien-aimés, vous devez tous vous entraider afin de parvenir au royaume de Dieu par la foi droite et les bonnes actions, et d’y resplendir comme des fils de lumière; par Jésus Christ notre Seigneur, qui vit et règne avec le Père et le Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.


Sermon de saint Léon, pape 
(Sermon 14 [Migne: 33], 3° pour l’Épiphanie 1.3-5 ; cf. SC 22bis, 226-237)

Repost 0
Published by over - dans FOI
commenter cet article
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 05:09

lu sur contre-info

Nous découvrons ce Meyer Habib – député UDI à la très mal nommée « Assemblée nationale » – car l’individu fait parler de lui en proposant une loi rendant illégale la « quenelle », le bras d’honneur popularisé par Dieudonné !

Tout en nuances et pondération, il explique après la quenelle du footballeur Anelka : « Ce soir j’ai annoncé sur la première chaîne de télévision israélienne que dès la rentrée parlementaire, je préparerai un projet de loi pour que soit pénalisé le nouveau salut nazi et antisémite de Dieudonné qu’est la ‘quenelle’. Cela prendra peut-être un certain temps, mais la France ne peut plus tolérer sans réagir ces nostalgiques du IIIe Reich ».
Au fou !

Le très communautariste Habib, qui se sent d’évidence plus israélien que français, élu au titre des « Français de l’étranger », a surtout fait campagne en Palestine occuppée. En témoigne ce clip de campagne ahurissant (non, ce n’est pas un sketch apparemment!) :

C’est ce genre de type qui pond officiellement les lois françaises…

Citation de ce fanatique : Israël est « l’État le plus moral et le plus humaniste au monde » !
Il faudra l’expliquer aux enfants palestiniens, et aux nombreuses victimes d’escrocs et criminels actuellement réfugiés dans cet Etat…

 

 

Repost 0
Published by over - dans Société
commenter cet article
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 05:06

Nous annonçions le 1er janvier que des appels à troubler l'ordre public et des menaces de "guerre civile" avaient été lancés contre les spectacles de Dieudonné pour les faire "interdire". Nous déplorions le 2 janvier et ce matin que « pour l'instant, à cette heure-ci, aucune autorité, aucun homme ou femme politique » n'ait réagi pour dénoncer ces appels à troubler l'ordre public répétés sur internet, notamment dans des dépêches Afp officielles qui ont rapporté les appels d'Arno Klarsfeld à manifester devant les spectacles de Dieudonné.  

 

Dans son journal de bord du 3 janvier 2013, Jean-Marie Le Pen s'est jeté à l'eau et a dénoncé, hier 3 janvier, la collusion de Manuel Valls avec des groupes extrémistes juifs chargés d'agresser les réunions de théâtre ou de séances humoristiques de Dieudonné. Il explique ce que nous disions : "(Valls) s'en servia (des agressions) comme prétextes de troubles à l'ordre public" pour "annuler les réunions" de Dieudonné. Qu'il soit vivement remercié pour avoir exposé au grand jour les machinations du ministre de l'Intérieur, chargé du maintien de l'ordre...

 

 

 

 

Jean-Marie Le Pen explique :

 

"(Avec l'interdiction souhaitée par le ministre de l'Intérieur, des spectacles de Dieudonné) l'intention d'enfumer est absolument évidente. Dès qu'il y a des problèmes sérieux qui se posent, comme par hasard, il y a des sujets d'un intérêt moindre, on peut dire.

 

Ce qui me paraît inquiétant dans les déclarations de M. Valls, c'est que justement il évoque la notion de 'réunion publique' et il évoque la notion de 'troubles à l'ordre public'. C'est probablement parce qu'il a déjà préparé les agressions des réunions de théâtre ou de séances humoristiques de Dieudonné, avec des petites bandes, les 'Jeunesses israéliennes' ou je ne sais pas quoi, 'la Défense juive', qui a des commandos agressifs, dont certains ont d'ailleurs été arrêtés récemment. Je pense que c'est cela le scénario, car autrement c'est parfaitement absurde. Je sais bien que le ministre de l'Intérieur n'est pas forcé d'avoir fait des études de droit, mais tout de même il a des conseillers. Il doit savoir que ce qu'il propose est démocratiquement une impasse. Il n'y absolument aucun moyen d'interdire les réunions, les séances de M. DieudonnéLa liberté des Français ne cesse de régresser et la sanction est désormais l'ultima ratio du gouvernement socialiste. C'est cela que je crains.

 

Je crains moi que Valls ait mis en place un piège de façon à ce que l'on vienne agresser les réunions de Dieudonné, et il s'en servira comme prétexte de 'troubles à l'ordre public' pour les annuler. On a vu qu'un certain nombre de maires d'ailleurs se sont immédiatement mis à plat ventre pour supprimer les petits morceaux de libertés, un petit peu souriantes qui restent dans ce pays. Parce qu'on n'a pas beaucoup l'occasion de rigoler. Il faut dire la vérité. ... Monsieur Valls comme madame Taubira, est au-dessus de toute critique. Par conséquent, la critique est fasciste par nature, quand les socialistes sont au pouvoir."

 

Source video :  

 

Nouvelles de France, "Affaire Dieudonné : Le Pen accuse Valls de collusion avec des groupes extrémistes juifs"

 

http://www.ndf.fr/nos-breves/04-01-2014/affaire-dieudonne-le-pen-accuse-valls-de-collusion-avec-des-groupes-extremistes-juifs

Repost 0
Published by over - dans Société
commenter cet article
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 04:58

 


Des photos circulant sur les réseaux sociaux montrent les Femen, avec leur chef Inna Shevchenko faisant clairement le salut nazi et pas inversé.

En pleine polémique sur la quenelle de Dieudonné considérée faussement comme un salut nazi inversé, nous avons là pour le coup un vrai salut nazi affiché par les Femen, avec une moustache noire, mèche sur le côté (référence à un certain Adolf H.), et des signes symbolisant le IIIème Reich.

Que fait la LICrA, Manu Valls, Copé, la justice pour dénoncer ce geste nauséabond ? Ce déferlement de haiiiiiiine antisémite rappelant les heures les plus sombres de notre Histoire.

Nous exigeons aux pouvoirs publics de condamner de la manière la plus forte cette apologie de crimes contre l’humanité, le crime des lumières : la Shoooooah !

L’antisémitisme de passera pas. No pasaran !

Et dire que nous apprenons que Foufou (Caroline Fourest) héberge Inna Shevchenko chez elle. Foufou, sait-elle qu’en plus d’héberger une xénophobe assumée, elle cache une bête immonde resurgissant des années 30. Viiiiite appelez la famille Klarsfeld, les chasseurs de nazis, on en a repéré un ou plutôt une. Foufou que va dire Botul-Henri Lévy ? en plus de ton documentaire faisant l’apologie des Femen (Nos seins, nos armes), et quid de ton affichage auprès d’elles lors de leurs manifestations.

Hollande va-t-il retirer les nouveaux timbres Marianne à effigie d’Inna Shevchenko ?

Voir articles en relation : 

La « Femhaine » Inna Schevchenko hébergée officiellement chez Caroline Fourest

Foufou divorce de fofolle

Valls interpellé par une député UMP sur le financement des Femen

Les Femen ou l’art de se contredire

 

 

Foufou - ça sent le roussi pour moi, faudrait que je me tire.

Foufou – ça sent le roussi pour moi, faudrait que je me tire.

Hollande - Je crois qu'on a fait une connerie en reprenant les Femen

Hollande – Je crois qu’on a fait une connerie en reprenant les Femen

 

Vidéo I-télé : Inna Shevchenko « j’accepterai des dons du diable pour développer le féminisme » :

Repost 0
Published by over - dans Société
commenter cet article
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 10:07

  

femen-inna-schevchenko-fourest-MPI

Un document fait son apparition sur les réseaux sociaux, montrant qu’Inna Schevchenko, l’ukrainienne extrémiste qui mène le groupe Femen, est – ou a été - hébergée par Caroline Fourest.

Rien d’étonnant, d’une certaine façon, puisque ces deux femmes partagent une même virulente hostilité à l’encontre du christianisme et que l’une et l’autre avaient manigancé ensemble l’attaque du défilé Civitas du 18 novembre 2012 suivie de l’opération de victimisation orchestrée au profit des Femen et de Fourest. 

femen-fourest-MPI

Repost 0
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 10:05
Repost 0
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 08:31

http://img11.hostingpics.net/pics/440426Espagne.jpg

Repost 0
Published by over - dans Société
commenter cet article
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 08:25

Kevin Roudesly-Cauet, 21 ans, est mort au pied de son immeuble du quartier Champfleury à Avignon samedi soir. Des témoins affirment avoir vu quatre agresseurs. Le frère de la petite amie de la victime compte se rendre aujourd’hui à la justice. Il parle d’un « geste commis dans la panique ».

Alors que le parquet d’Avignon a ouvert hier une information judiciaire pour “meurtre”, un homme compte se rendre aujourd’hui à la justice, dans l’affaire du meurtre du jeune Kevin, samedi soir quartier Champfleury à Avignon.

Samir, 23 ans, est le frère d’Imen, la petite amie de Kevin. Celui dont les proches de la victime ont parlé spontanément, tout de suite après le drame. Expliquant qu’il n’acceptait pas la relation de sa sœur.

Cet Avignonnais habitant la Rocade parle d’un « accident ». « Il explique que les choses ont dérapé, que jamais il n’a voulu tuer qui que ce soit » nous a révélé notre source, hier soir. Précisant que « Samir ne dort plus, il ne peut plus attendre ». C’est accompagné de son avocate, Me El Bouroumi, qu’il devrait donc expliquer sa version aux policiers.

Le Dauphiné

Repost 0
Published by over - dans Société
commenter cet article
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 17:03

On a vu que François Hollande était mieux que quiconque le destructeur de la république. Voici maintenant le destructeur de la démocratie dite "représentative" ! Peu à l'écoute des Français, après avoir ignoré les millions d'opposants à la loi Taubira, il  supprime dorénavant le peu de légitimité "démocratique" qui restait à l'oligarchie en demandant au gouvernement de gouverner par décrets et ordonnances et donc de se passer du parlement.


Aucun président de la Ve république n'aura été aussi loin dans le cynisme anti-démocratique. Un général de Gaulle qui aura pratiqué les décrets-lois aura au moins eu la décence de s'en aller, désavoué par le peuple dans un referendum. La droite chiraquienne désavouée au referendum de 2005 sur le traité constitutionnel européen contournera ce vote en ratifiant le traité en 2008 par voie parlementaire sous Nicolas Sarkozy. François Hollande lui se passe carrément du parlement qui ne sert dorénavant plus à rien. Cette façon de faire va immanquablement conduire à se demander si l'élection de 577 députés est utile ? Sans compter les soldes des députés (salaires, primes, fonds secrets, retraites dorées) pour concrètement pas grand chose ? On attend donc les cris d'orfraie des gauchistes et autres "démocrates"...

 

 

Photo : HOLLANDE pourrait libérer 66 millions de Français ... simplement en démissionnant ! :-) NON à la DICTATURE GAUCHISTE !

Hollande préconise l'usage des décrets et ordonnances

 

François Hollande préconise l'usage des "décrets" et des "ordonnances" pour faire "avancer les dossiers", a déclaré Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, en sortant du Conseil des ministres aujourd'hui.

 

Source:

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/01/03/97001-20140103FILWWW00323-hollande-preconise-l-usage-des-decrets-et-ordonnances.php

 

 

 

Ordonnance : quand le gouvernement fait sa loi

 

L'article 38 de la Constitution permet à l'exécutif de se passer du Parlement pour légiférer. Une procédure qui permet d'adopter rapidement des réformes urgentes, souvent utilisée sous la Ve République.

 

Avant guerre, on les appelait les «décrets-lois». Dans les années 1930, plusieurs auteurs - André Tardieu, Michel Debré - vantaient cette procédure pour éviter la paralysie de l'action publique et le sentiment d'impuissance de l'État. Les ordonnances, que François Hollande se prépare à utiliser, permettent à l'exécutif de prendre des décisions qui relèvent normalement de la compétence du Parlement. Cette arme à la disposition du gouvernement est prévue par l'article 38 de la Constitution: «Le gouvernement peut, pour l'exécution de son programme, demander au Parlement l'autorisation de prendre par ordonnances, pendant un délai limité, des mesures qui sont normalement du domaine de la loi.»

 

Pour Hollande, recourir aux ordonnances présente de nombreux avantages: agir vite sur des sujets techniques, faire l'économie des débats parlementaires et éviter à l'administration d'avoir à justifier ses choix devant les députés et les sénateurs spécialistes du sujet.

 

Le Parlement doit valider après coup

 

Le recours aux ordonnances n'est pourtant pas sans inconvénient pour le président. Cette procédure revient à déposséder les parlementaires d'une partie de leurs prérogatives, ce que les intéressés n'apprécient guère. Leur rôle de législateur et leur mission de contrôle de l'exécutif sont presque réduits à néant pour les sujets que le gouvernement décide de traiter lui-même.

 

Certes, l'article 38 de la Constitution prévoit quelques garanties. L'exécutif doit solliciter le feu vert du Parlement pour légiférer sur un thème qui relève de sa compétence. Le gouvernement est tenu de soumettre ses projets d'ordonnances au Conseil d'État pour avis. Et il arrive que cet avis, confidentiel, soit divulgué par la presse. Les ordonnances sont ensuite prises en Conseil des ministres et entrent aussitôt en vigueur. Mais elles deviennent caduques si le gouvernement ne dépose pas ultérieurement un projet de loi de ratification dans un délai - de quelques mois à deux ans - précisé par la loi d'habilitation. Une fois les ordonnances entérinées après coup par le Parlement, elles ont valeur de loi.


De nombreuses ordonnances sous la Ve République

 

L'histoire de la Ve République est fertile en ordonnances. On ne compte plus les ordonnances de Michel Debré, premier ministre du général de Gaulle, qui réforma ainsi des pans entiers de l'État. Après les législatives de 1967, Georges Pompidou, reconduit à Matignon, demanda aussitôt aux députés à peine élus l'autorisation de réformer par ordonnance la Sécurité sociale - déjà déficitaire.

 

En 1986, lors de la première cohabitation, les ordonnances ont été l'occasion d'un bras de fer entre Jacques Chirac, alors premier ministre, et François Mitterrand. Chirac obtint de l'Assemblée un feu vert pour adopter par ordonnances son programme de privatisations, le redécoupage des circonscriptions législatives et l'aménagement du temps de travail. Mais, le 14 juillet 1986, Mitterrand annonça froidement qu'il refusait de signer ces trois ordonnances. Se présentant comme le défenseur des prérogatives du Parlement, il récusa toute idée d'urgence et invita le gouvernement à déposer des projets de loi. Après avoir hésité, Chirac s'inclina.

 

Plus récemment, en 2003 et 2004, le gouvernement Raffarin adopta deux lois de «simplification du droit» par ordonnances. Les directives européennes sont souvent transposées par ordonnances. Pour les seules années 2001 à 2006, le Parlement a expressément ratifié 112 ordonnances.

 

Source: http://www.lefigaro.fr/politique/2013/03/13/01002-20130313ARTFIG00559-ordonnance-quand-le-gouvernement-fait-sa-loi.php

Repost 0
Published by over - dans Société
commenter cet article
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 09:51

 PAR 

valls-kippa-MPI

L’incroyable démesure opposée par Manuel Valls à l’humoriste Dieudonné et sa fameuse quenelle mérite attention. Comment et pourquoi un ministre de l’Intérieur a-t-il transformé un geste potache antisystème en un débat politique national ?

Manuel Valls a affirmé étudier toutes les possibilités d’interdire les spectacles organisés par Dieudonné. Parce qu’ils choquent une partie de la communauté juive ? En gardien du temple républicain, Manuel Valls devrait être un farouche défenseur de l’égalité. Pourtant, il faut bien constater que Manuel Valls n’envisage pas de répondre avec la même vigueur en interdisant les spectacles ou expositions qui pourraient choquer les chrétiens, sans quoi son ami Jean-Michel Ribes aurait quelque souci à se faire. Valls n’envisage pas non plus d’interdire Charlie Hebdo dont le contenu dépasse régulièrement toutes les limites de l’acceptable en terme d’humour et de caricature.

Bien sûr, il serait parfaitement cohérent qu’un ministre assume un traitement distinct, mais dans ce cas les préférences d’un ministre français devraient reposer sur une préférence nationale et, pourrait-on ajouter, catholique, compte-tenu que les racines de la France sont catholiques de par le baptême de Clovis.

Mais l’observation de l’attitude de Manuel Valls, loin de ces deux hypothèses, pose une question : est-il ministre de France ou d’Israël ?

Cette question n’est pas une provocation. L’addition de faits et de déclarations légitiment notre interrogation. Osons rappeler des éléments précis.

Le 1er novembre 2010, Manuel Valls cosigne une tribune intitulée « Le boycott d’Israël est une arme indigne » publiée par le journal Le Monde.

Le 17 juin 2011, dans un centre communautaire juif de Strasbourg, Manuel Valls déclare : « Par ma femme, je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël ! Quand même ! ».

Le 25 septembre 2011, sur Europe 1, Manuel Valls s’oppose à la reconnaissance de la Palestine par l’ONU qui pourrait « braquer Israël », dit-il.

Le 18 mars 2012, Manuel Valls participe, en compagnie de Jean-François Copé et de Claude Guéant, au premier congrès des communautés juives de France. Dans son intervention, Manuel Valls parle de la famille de son épouse qui a fui la Moldavie, ainsi que de l’ « attachement à la terre » d’Israël, « foyer spirituel pour les juifs du monde entier ».

Le 3 avril 2012, à la Maison de la Mutualité, Manuel Valls signe le « Pacte des Amis d’Israël ».

Le 22 mai 2012, lors du dîner du CRIF-PACA, le ministre Manuel Valls salue la « symbiose entre la République et le judaïsme français » et dénonce « l’antisionisme de façade ».

Le 22 juillet 2012, lors de l’inauguration de l’Allée des Justes à Strasbourg, Manuel Valls s’engage à « combattre l’antisionisme, cet antisionisme qui vise à nier Israël » et proclame être « fier de faire partie d’un gouvernement qui veut bâtir une amitié forte avec Israël ».

Le 23 septembre 2012, à l’occasion du nouvel an juif, et alors que règne une polémique autour des signes religieux tolérés ou non, Manuel Valls déclare que « les juifs de France peuvent porter avec fierté leur kippa ».

Le 27 septembre 2012, les dirigeants du Centre Simon Wisenthal saluent la façon dont Manuel Valls assure la « défense de la communauté juive française ».

En octobre 2012, Manuel Valls accorde un entretien à Information juive. Il y déclare : « La France a une part juive incontestable ».

Le 28 novembre 2012, lors du gala de soutien à Radio J, première radio de la communauté juive de France, Manuel Valls – qui y est « invité d’honneur » – prononce un discours devant les 400 convives. Le discours dure 13 minutes. Il rend hommage aux quelques imams présents dans la salle (dont Hassen Chalghoumi) et commet un lapsus qui provoque l’hilarité de la salle en les qualifiant de « rabbins » et non d’ « imams ». Mais ce que l’on retiendra de ce discours, c’est que Manuel Valls se déclare « absolument engagé pour Israël ».

Le 28 juin 2013, lors d’un séjour à New York, Manuel Valls va saluer à titre « privé » la direction de l’American Jewish Commitee (AJC).

Le 23 août 2013, lors de l’université d’été du PS à La Rochelle, Manuel Valls tient des propos vindicatifs contre « l’extrême droite », citant les opposants à la loi Taubira, le FN, Alain Soral et l’humoriste Dieudonné.

Le 21 septembre 2013, lors d’une visite officielle dans l’Aveyron pour l’inauguration du nouveau parc des sports à Millau, Manuel Valls se laisse prendre en photo entouré de jeunes en position quenelle.

manuel-valls-quenelle-1-MPI

En fin d’année 2013, Manuel Valls évoque les risques de troubles à l’ordre public entraînés par les spectacles de Dieudonné et demande aux préfets de prendre des mesures d’interdiction.

La LICRA et Europe-Israël appellent à manifester devant les salles où se produira Dieudonné. Une manifestation est déjà annoncée à Nantes le 9 janvier 2014, puis à Metz, laissant augurer que Dieudonné sera suivi à la trace.

Tous ces éléments assemblés posent véritablement question. Manuel Valls est-il ministre de France ou d’Israël ? Manuel Valls organise-t-il un climat général propice à susciter des violences dont il sortira grand pourfendeur d’un prétendu antisémitisme qu’il aura lui-même contribué à alimenter ? Manuel Valls sert-il ainsi une stratégie du PS qui suit la campagne de Taubiramania orchestrée sur fond de prétendu racisme dont aurait été victime le ministre Christiane Taubira, stratégie qui consiste à trouver un moyen pour le PS de redorer son blason malgré un bilan politique épouvantable ?

Oui, toutes ces questions sont légitimes.

Repost 0
Published by over - dans Société
commenter cet article

Présentation

  • : lareinfodujour93.fr
  • lareinfodujour93.fr
  • : Informations et rèinformations.Des conseils de lecture.
  • Contact

La république n'égalera jamais la royauté.

Recherche

information

 

    

  

      SITE "faitdiversFrance":

  http://faitdiversfrance.wordpress.com

 

Des images contre l'avortement

 

 

 

 

Texte Libre