Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 13:16

50 % des Français jugent "bon" d'avoir à la tête de l'Etat "un homme fort qui n’a pas à se préoccuper du Parlement ni des élections" — en clair : une monarchie ou une dictature (CEVIPOF) : un sondage du CEVIPOF censuré et passé sous silence total dans l'ensemble des medias couchés et alignés... Une info déjà publié sur Christ-Roi, et rediffusée aujourd'hui sur Vexilla-Galliae :

50% des Français pour le retour du Roy ?

Publié dans Politique | le samedi 15 février 2014 | par Philippe Cléry

« Une défiance farouche » : tel est le titre du millésime 2013 du Baromètre de la confiance politique réalisé depuis quelques années maintenant par le CEVIPOF, le centre d'études politiques de Sciences Po, en collaboration avec OpinionWay. Les résultats alarmants de ce sondage effectué dans les règles de l'art devrait, a priori, ne surprendre que la classe politico-oligarchique de notre pays qui se pense légitimée dans ses envies de pouvoir par cette fameuse volonté générale émanant du vote de la France d'en bas. Les conclusions de cette étude sur l'exaspération évidente des Français vis-à-vis du système républicain actuel ne peut surprendre, au contraire, le citoyen lambda.

"une bonne partie de ce baromètre a été en effet censurée."

Les quelques exemples en images accompagnant cet article et tirés de cette étude sont suffisamment explicites pour pouvoir se passer de commentaires. Tous les travers républicains que nous dénonçons, nous, royalistes légitimistes, y sont présents : inefficacité de la démocratie « de masse » tromperie du clivage gauche-droite, clivage d’apparence bien utile à l’oligarchie dominante pour mieux régner, danger pour la préservation de notre civilisation du mondialisme favorisé par le système républicain, économie trop contrôlée par l’État.

Tout ceci aboutit à une méfiance et une morosité populaire générales. Quoi de plus étonnant ?

Un point très intéressant à relever : les institutions politiques de proximité (conseils municipaux, régionaux, généraux) inspirent bien plus de confiance que les institutions centralisatrices de plus grande échelle (assemblées, union européenne, gouvernement). Nous pouvons y voir une confirmation du rejet des institutions et administrations centralisées, jacobines, hégémoniques, voire internationalistes ou mondialistes. Nostalgie des Provinces décentralisées du Royaume de France ? Le peuple ressent tout simplement le besoin logique et naturel de responsables politiques directement proches de leurs problèmes, au détriment de toute cette administration centrale républicaine lourde et inefficace.

Mais là n'est pas le meilleur. Il y a, en effet, une belle cerise sur ce gâteau d'opinion publique. Une cerise qui, apparemment, n'était pas du goût de tout le monde : une bonne partie de ce baromètre a été en effet censurée.

Et c'est une première depuis sa création il y a 5 ans.

Le magazine Valeurs Actuelles a heureusement pu se procurer l'étude dans son intégralité, avant son passage dans les bureaux de la censure d'Etat. Voici donc cette cerise au goût si amer pour Marianne :

« avoir à sa tête un homme fort qui n’a pas à se préoccuper du Parlement ni des élections »

Aussi incroyable que cela puisse paraître – d’où, sans doute, la censure de cette question par le CEVIPOF, pas moins de 50% des Français jugent « très bon » ou « assez bon » un système politique consistant à « avoir à sa tête un homme fort qui n’a pas à se préoccuper du Parlement ni des élections » – en clair : une monarchie ou une dictature…

Considérant, pour 40% d’entre eux, que « les démocraties ne savent pas bien maintenir l’ordre », le besoin d’autorité au sommet de l’État est tel que 12% des Français vont jusqu’à souhaiter que «l’armée dirige le pays » ! » [http://valeursactuelles.com/tous-clignotants-au-rouge]

La moitié de nos concitoyens aurait donc le souhait de voir un « homme fort » à la tête de notre pays. Un homme fort, débarrassé des contraintes des parlements et du jeu électoral, ayant ainsi une autorité politique réelle à même de se libérer de toute querelle de partis. Besoin d’autorité mis particulièrement en valeur par ces quelques 12% de sondés prêts à voir notre pays confié à un gouvernement militaire !

Besoin d’ordre, enfin, besoin on ne peut plus légitime dans toute société civilisée, revendication mettant au passage à mal la démocratie de masse, jugée par 40% incapable de maintenir cet ordre nécessaire.

Quelle claque pour la république française, vantant unilatéralement « le gouvernement par le peuple et pour le peuple », sans jamais la moindre honte du mensonge ! Quel revers pour la classe politique républicaine dans son ensemble, elle qui cherche en permanence une légitimité bien faible et passagère dans une démocratie de plus en plus contestée par le peuple ! Et quelle lueur d’espoir pour nous, légitimistes, fiers porteurs de l’espoir d’une Royauté française restaurée dans toute sa légitimité, son autorité et sa bienfaisance !

Réjouissons-nous : le bon sens populaire est assez fort pour résister aux idéologies républicaines. Nous en avons là une nouvelle preuve flagrante. Ce bon sens commun à la plupart des hommes réclame tout naturellement une autorité pleinement effective et légitime au gouvernement du pays. Louis XVI nous le rappelle fort bien : « Gouverner les hommes n’est point les asservir. C’est pour conserver la liberté des hommes, qu’il a été nécessaire que les hommes fussent gouvernés : c’est donc par les lois générales, et non par les volontés particulières et arbitraires que les peuples doivent être gouvernés. » Ou encore : « La raison suffit seule pour nous convaincre que les souverains furent donnés aux peuples, et non les peuples aux souverains. L'autorité suprême n'est que le droit de gouverner ; et gouverner, ce n’est pas jouir, c'est faire jouir les autres ; c'est assurer, c'est maintenir contre la licence de la multitude les droits qui appartiennent à chaque individu. »

Travaillons sans relâche à faire redécouvrir les vertus de la Royauté légitime à nos concitoyens. Le bon sens, qui transparait dans cette étude d’opinion, et ce malgré la censure, fera du retour du Roy une nécessité logique, naturelle et vitale pour la majorité des Français.

Philippe Cléry

Lien vers l’étude d’opinion, version « politiquement correcte » : ici

Source: http://www.vexilla-galliae.fr/actualites/politique/700-50-des-francais-pour-le-retour-du-roy

Note de Christ-Roi. Après une coupure de plus d'un siècle et demi (le dernier "roi des Français" Louis-Philippe abdiqua en 1848 et encore ce fut un roi révolutionnaire et "libéral"... dont personne ne voulait...), il s'agirait plus aujourd'hui de faire une ré-instauration qu'une restauration, revenir sur les principes qui ont fait la France et notamment l'élection du roi par le peuple de temps immémoriaux...

Au berceau de la royauté française, comme du temps de nos ancêtres les Gaulois,

"le Roi franc était à l'origine élevé sur le Pavois. [...]

( Jean Favier, Charlemagne, Texto, Le Goût de l'histoire, lonrai 2013, p. 36-37.)

Une fois sacré, le roi aura une descendance, son fils aîné sera son successeur, la France aura à nouveau une destinée et un avenir, la Couronne se transmettra par hérédité, alors nous entrerons proprement dit dans une nouvelle légitimité dynastique.

Repost 0
Published by over
commenter cet article
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 13:09

On est en droit de penser que la répulsion au sein de «la communauté internationale» contre les massacres aveugles de civils commis par Washington dans huit pays auraient pu conduire à des mandats d’arrêt internationaux pour crimes de guerre devant le Tribunal Pénal International à l’encontre des présidents Clinton, Bush, Obama et de nombreux fonctionnaires de leurs régimes. Mais la voix de « la communauté internationale » – de l’Occident – est devenu habituée aux crimes contre l’humanité de Washington et ne prend pas la peine de protester. En effet, bon nombre de ces gouvernements sont complices des crimes de Washington, et les membres de ces gouvernements européens pourraient tout aussi bien être sous mandats d’arrêt.

La seule exception est la Russie. Le ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie a publié un livre blanc sur les violations des droits de l’homme et la primauté du droit en Ukraine. Les Etats-uniens aliénés par la propagande pensent que toutes les violations en Ukraine sont faites par les Russes. Le Livre Blanc documente avec soin et précision des violations qui ont eu lieu en Ukraine pendant quatre mois de décembre 2013 à mars 2014.

Ce Livre blanc est disponible ici : Vous n’en n’entendrez pas beaucoup parler dans la presstitute états-unienne (jeu de mots entre presse et prostituée, ndt), et il est peu probable d’en avoir une large couverture en Europe. Les faits sont tellement en contradiction avec la position de l’Occident que le Livre blanc est un énorme embarras en Occident.

Les massacres des Ukrainiens sur ordre états-uniens par le gouvernement de Kiev affidé de Washington se sont considérablement majorés au cours des trois derniers mois, avec la survenue de plus de 100.000 réfugiés ukrainiens fuyant en Russie pour se protéger des frappes aériennes et de l’artillerie contre des habitations civiles.

Tous les efforts du gouvernement russe d’impliquer Washington, l’Union européenne, et Kiev dans des négociations pour trouver un règlement pacifique ont échoué.

Washington n’est pas intéressé par ces négociations. Troublé par la dépendance de ses vassaux de l’OTAN envers l’énergie russe et les relations économiques entre la Russie et l’Europe, Washington est à l’œuvre au travers de ses réseaux à Kiev pour assassiner des citoyens dans les parties orientales et méridionales de l’Ukraine actuelle qui faisait autrefois partie de la Russie. Washington a déclaré que ces civils sont des «terroristes» et tente de forcer la Russie à intervenir militairement afin de les protéger. L’intervention de protection de la Russie pourrait alors être dénoncée par Washington comme une « invasion et une annexion ». Washington utiliserait cette propagande, relayée par les flonflons des médias occidentaux, pour faire pression sur l’Europe afin de soutenir les sanctions de Washington contre la Russie. Les sanctions viseraient à détruire les relations économiques existantes entre la Russie et l’Europe.

Washington n’a pas eu le succès escompté en imposant ses sanctions, parce que, bien que les vassaux européens de Washington, comme Merkel, sont prêts, les intérêts commerciaux de l’Allemagne, de la France, et de l’Italie ne vont pas dans ce sens. Washington espère qu’en forçant la Russie à agir, Washington peut suffisamment diaboliser la Russie et faire taire les intérêts des entreprises européennes au travers de sa propagande.

Pour contrer le stratagème de Washington, M. Poutine a fait annuler à la Douma russe son autorité à envoyer des forces russes en Ukraine. Contrairement aux présidents états-uniens Clinton, Bush et Obama, Poutine ne prétend pas avoir le pouvoir d’utiliser les forces militaires sans l’aval du Parlement.

La réponse de Washington à la stratégie de Poutine est d’augmenter les massacres de civils, tout en niant que de tels massacres se produisent. Washington est déterminé à ne pas reconnaître l’existence des massacres dont il est responsable, même si tout le monde sait que Kiev n’oserait pas s’en prendre à la Russie sans le soutien de Washington.

Le pari de Poutine est basé sur le fait que les intérêts des entreprises européennes devraient primer sur l’influence des chiens de garde européens au service de Washington. C’est un pari d’espoir et d’optimisme, mais Washington est déjà à l’œuvre pour menacer et saper la résistance des entreprises européennes. En utilisant des charges concoctées spécialement à cet effet, Washington a volé 9 milliards de dollars à la plus grande banque française car elle avait fait des affaires avec des pays désapprouvés par Washington. Ce fut l’avertissement de Washington aux entreprises européennes afin qu’elles se conforment aux sanctions de Washington. Washington a même déclaré son intention à la France d’annuler ou de réduire l’amende si la France cassait son contrat avec la Russie portant sur la fourniture de deux porte-hélicoptères. D’autres mouvements similaires contre les entreprises européennes sont en cours. Le but est d’intimider les entreprises européennes pour qu’elles ne s’opposent pas aux sanctions contre la Russie.

L’arrogance et le pouvoir de Washington sont stupéfiants, en effet Washington peut décider avec qui une banque française peut faire des affaires. Il est encore plus étonnant que la France et la banque acceptent une telle arrogance et une telle violation de sa souveraineté nationale. L’acceptation de l’hégémonie de Washington par la France montre les failles du pari de Poutine supposant que les intérêts commerciaux européens puissent prévaloir sur les intérêts stratégiques de Washington.

Un autre risque dans le pari de Poutine est qu’en faisant profil bas et en tolérant les massacres de civils par Washington, Poutine devienne complice des crimes de Washington contre l’humanité. Plus les massacres se poursuivent, plus le gouvernement russe en devient complice. De plus, avec le temps, Kiev augmente ses forces pendant que l’OTAN renforce leurs forces avec des armes plus meurtrières. Une intervention de la Russie, qui, auparavant, a connu un succès facile, devient plus risquée et coûteuse alors que les forces de Kiev se développent.

La marionnette de Washington à Kiev a clairement fait savoir qu’il ne va pas soutenir les intérêts russes ou toute opposition des provinces ukrainiennes aux politiques radicales anti-russes du gouvernement fantoche installé par Washington. Washington ne reconnaît, bien sûr, aucune responsabilité dans la situation. Combien de temps Poutine pourra-t-il attendre que Merkel ou Hollande rompent les rangs avec Washington ?

L’alternative de Poutine est de venir au secours des Ukrainiens qui sont attaqués. Poutine pourrait accepter les demandes des provinces rebelles à rejoindre la Russie, comme il l’a fait avec la Crimée. Il pourrait déclarer que le larbin de Washington, Petro Porochenko, est un criminel de guerre et délivrer un mandat pour son arrestation, puis envoyer l’armée russe pour contrer les forces envoyées par Kiev.

En dehors de l’Occident, Poutine se montrerait comme défenseur des droits de l’homme. En Occident, cela montrerait clairement l’alignement des vassaux européens sur Washington et que la conséquence de leur alignement avec Washington, les entraînerait dans une guerre avec la Russie et, probablement, aussi avec la Chine. Les Européens n’ont rien à gagner de ces guerres.

Tôt ou tard, Poutine doit se rendre compte que son caractère raisonnable n’est pas celui de Washington. Washington profite du caractère raisonnable de Poutine, et Washington pousse la Russie dans une situation encore plus difficile.

Poutine a fait ce qu’il pouvait pour éviter les conflits. Maintenant, il doit faire le bon choix, comme il l’a fait en Géorgie et en Crimée.

Paul Craig Roberts fut Secrétaire Adjoint au Trésor pour la politique économique et rédacteur en chef adjoint du Wall Street Journal. Il était chroniqueur pour Business Week, Scripps Howard Nouvelles Service, et Creators Syndicate. Il a eu de nombreux postes universitaires. Ses chroniques sur Internet sont suivies mondialement. Ses derniers livres sont The Failure of Laissez Faire Capitalism and Economic Dissolution of the West et How America Was Lost.

Source: http://openews.eu/les-crimes-de-guerre-de-washington-setendent-de-lafrique-et-du-moyen-orient-jusquen-ukraine-paul-craig-roberts/

via https://www.facebook.com/republikpopulairedudonbass/posts/1451618138423606

Repost 0
Published by over
commenter cet article
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 13:06

Cette église a été construite sur le site de la mort de 80 mineurs tués par une explosion de méthane à la mine de Barakova le 11 Mars 2000.

Source : https://www.facebook.com/republikpopulairedudonbass/posts/1451619245090162

Repost 0
Published by over
commenter cet article
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 08:47

Détrompez-vous, contrairement aux commentaires que l’on peut lire sur Reddit louant les « facilités prodigieuses » que cet enfant a, que c’est même un « génie », derrière tout ça se cache actuellement une réalité bien plus glauque. Les enfants sont utilisés pour travailler en Chine. Ce n’est certainement pas sa première fois. Même la description de la vidéo sur Youtube cache une triste vérité. Nous savons que l’esclavage moderne existe encore… Et les enfants sont utilisés. Peut-être allez-vous penser que c’est gâcher le but de la vidéo que de dire tout cela. Mais je n’en démordrai pas.

Ce n’est pas le petit enfant joyeux qui rigole, et qui est tout content de conduire un vrai tracteur. Ce petit enfant chinois qui a à peine 4 ans réalise le rêve de millions d’enfants de par le monde, mais au détriment de sa jeunesse.

Je sais bien que cette réalité glauque ne plait pas à beaucoup de gens mais j’aimerai que vous passiez 2 minutes de votre vie à vous faire une opinion. N’oubliez pas que la plupart de vos vêtements de mode ont été fabriqués en Chine par des enfants sur-exploités et sous-payés, qui meurent à la tâche, littéralement.

Repost 0
Published by over
commenter cet article
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 06:33

Théorie du genre : les « ABCD de l’égalité » changent – juste – de nom (dans le journal Présent no 8135)

Des rumeurs évoquant ici et là un probable abandon du projet. Des gros médias qui font mine de s’insurger contre la nouvelle « reculade » du gouvernement devant « une poignée d’illuminés réactionnaires ». Quelques opposants distraits qui crient « victoire » un peu trop vite… Cela a toutes les apparences d’une escroquerie, et pour cause : loin d’annoncer l’abandon pur et simple de l’« ABCD de l’égalité », les ministres de l’Education nationale et des Droits de la femme ont au contraire promis, le week-end dernier, son extension, sous une autre appellation, à l’ensemble des établissements scolaires dès la rentrée 2014.

« L’essentiel est dans le contenu »

Une du 8135 de “Présent”

Il y a quelques jours déjà, répondant aux rumeurs évoquant un possible retrait du projet, Benoît Hamon affirmait qu’il n’y aura « aucun changement de stratégie », que« le bilan est positif pour les ABCD », et que« l’essentiel est dans le contenu, pas dans le contenant ». Et de fait, seul le contenant va changer. Invitée dimanche surFrance 3, Najat Vallaud-Belkacem a en effet expliqué :« Ce que nous annoncerons lundi (30 juin), vous le verrez, est très ambitieux. Plus que ne l’étaient les “ABCD de l’égalité”, qui ne concernaient que 275 écoles et étaient donc limités.(…) Ce que nous annoncerons concernera toutes les écoles, tous les enseignants, tous les élèves. (…) Le nom “ABCD de l’égalité”, attaché à une expérimentation, n’apparaîtra plus pour une raison simple, c’est que nous ne serons plus dans l’expérimentation. » Et le ministre des Droits de la femme, s’adressant alors aux défenseurs des « ABCD », d’ajouter : « Je les rassure sur le fait que l’objectif (…) sera atteint grâce au plan que nous allons présenter » !

« Un successeur bien pire »

Ce « Plan d’action pour l’égalité filles-garçons à l’école dès la rentrée 2014 », Benoît Hamon devait en livrer les grandes lignes lundi matin dans Le Parisien : inscription de la lutte contre les inégalités entre hommes et femmes « dans le socle commun »de savoirs que tout élève doit maîtriser à 16 ans, « dès la rentrée (…), la formation initiale de tous les professeurs s’enrichira d’un module consacré à l’égalité » entre les sexes, « pour les enseignants déjà en exercice, nous l’intégrerons dans la formation continue », mise en ligne sur internet d’une « mallette pédagogique »pour aider les enseignants sur « la base des modules des “ABCD” évalués par l’inspection générale comme étant les plus pertinents ».

Bref, on l’aura compris : l’appellation « ABCD de l’égalité » étant entachée de scandale et faisant maintenant immédiatement bondir les parents soucieux de ce que l’on enseigne à leurs enfants, le pouvoir socialiste s’est contenté de la supprimer tout en en conservant le contenu toxique et pervers.

Si la présidente du Front national, Marine Le Pen, s’est dite « absolument satisfaite » de « l’enterrement des “ABCD de l’égalité” », La Manif pour tous a pour sa part appelé sur Twitter à « rester déterminés, vigilants, actifs ». En effet, a expliqué Albéric Dumont, l’un des responsables du collectif, « nous ne sommes pas dupes, l’abandon du “label ABCD Egalité” ne signifie pas abandon de l’intrusion de l’idéologie à l’école ». Et le Salon beige avait bien raison de souligner : « Ne crions pas victoire, l’“ABCD de l’égalité” a trouvé un successeur bien pire. »

Franck Delétraz

Repost 0
Published by over
commenter cet article
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 06:18

Bill Schnoebelen lors de sa conférence « La pyramide et le secret royal », évoque le parcours d’Aleister Crowley et le lien avec la pédocriminalité ritualisé. Bill Schnoebelen a été franc-maçon ( 32e degré du Rite écossais ancien et accepté, 90e degré du rite de Memphis-Misraïm, 10e degré du rite d'York, 2e degré de l'Église de Satan (Ordre du Trapèze) également Shriner, Sorcier Wiccan et membre des Illuminati (1er degré). « Miraculeusement sauvé », il se consacre depuis 30 ans, à faire la lumière sur les sociétés occultes. (site officiel : http://www.withoneaccord.org/ )


Plus d'infos sur le sujet, suivre le lien suivant :(cliquer sur l'image)

Repost 0
Published by over
commenter cet article
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 06:13
(*) A propos des ressortissants français membres du Groupe Bilderberg

François Hollande (FAF, GODF) a été adoubé par le Bilderberg, en remplacement de DSK

Présence de Jean-Louis Bruguière (vice-président de la section d'instruction « lutte anti-terroriste » du TGI de Paris) et magistrat jusqu'en 2007 aurait fait également partie de la réunion du groupe Bilderberg (2003) tout en participant aux instructions de nombreux attentats dont ceux de Paris (1995), Karachi (2002), Madrid(2004),...

En France, les piliers qui viennent quasiment à toutes les réunions [du groupe Bilderberg] sont :

Participants français du Bilderberg (2013) :

  • Henri de Castries Président du groupe AXA (Présidence du groupe Bilderberg)

  • Thierry de Montbrial President Institut français des Relations Internationales(IFRI)
  • Nicolas Baverez Partner, Gibson, Dunn & Crutcher LLP, Editorialiste Le Point
  • Nicolas Barré Directeur Les Echos
  • Olivier de Bavinchove Général, commandant en chef de l’Eurocorps
  • François Fillon, Ancien Premier ministre
  • Paul Hermelin Pdg du Capgemini Group
  • Valérie Pécresse Ancien ministre, députée (UMP)
  • Hélène Rey Professeur d’économie, London Business School
  • Jean-Dominique Senard Pdg, Michelin Group

Autres personnalités française du Bilderberg (2012) via Bilderbergmeetings.org :

  • Henri de Castries Président du groupe AXA (Présidence du groupe Bilderberg)

  • Thierry de Montbrial President Institut français des Relations Internationales (IFRI)
  • Nicolas Baverez Partner, Gibson, Dunn & Crutcher LLP, Editorialiste Le Point
  • Christophe Béchu Sénateur et Président du Conseil général de Maine-et-Loire
  • Pierre André Chalendar Président de Saint-Gobain
  • Erik Izraelewicz Président du jounal Le Monde
  • Anousheh Karvar Secrétaire Nationale de la CFDT, membre de Terra Nova
  • Jean-Dominique Senard Président du Groupe Michelin
  • Henri de Castries Président du groupe AXA (Présidence du groupe Bilderberg)

  • Thierry de Montbrial President Institut français des Relations Internationales (IFRI)
  • Nicolas Baverez Partner, Gibson, Dunn & Crutcher LLP, Editorialiste Le Point
  • Pascal Lamy (WTO/OMC),
  • Maurice Lévy (Publicis),
  • Jean-Claude Trichet (EU Central Bank),
  • Nicolas Bazire (LVMH et témoin du mariage de Carla Bruni avec Nicolas Sarkozy)....

Autres participants français au groupe Bilderberg entre 2002 et 2010 :

  • Bernard Kouchner et sa femme Christine Ockrent 2007 et 2008 (FAF, IFRI),
  • Jean-François Copé 2003,
  • Patrick Devedjan 2006,
  • Richard Descoing 2006,
  • Laurence Parisot MEDEF 2007,
  • Manuel Valls 2008 Ministre de l'Intérieur français "Par ma femme, je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël",
  • Huber Vedrine 2008 ancien ministre des affaires étrangères entre 1997 et 2002 et vice-Président de l'IRIS (Institut des Relations Internationales et Stratégiques),
  • Giscard d'Estaing ex. Président de la République, Ministre des Finances lors de la promulgation de la loi scélérate "Pompidou-Giscard-Rothschild" du 3 janvier 1973 responsable du service de la dette en France de + de 45 milliard d'euros par an, contribua de façon déterminante à la Convention qui élabora un projet de « Traité établissant une Constitution pour l'Europe » - cf com à propos de l'article 123 du Traité de Lisbonne, et actuellement (2013) chroniqueur au journal "Le Point" ,
  • Jacques Attali 2006
  • Alain Minc 2008
  • .... [non exhaustif]

+ d'infos, cf.Le groupe Bildergerb, via Voltaire.net

____________

(*) A propos des ressortissants français membres du Groupe Bilderberg

François Hollande (FAF, GODF) a été adoubé par le Bilderberg, en remplacement de DSK

Présence de Jean-Louis Bruguière (vice-président de la section d'instruction « lutte anti-terroriste » du TGI de Paris) et magistrat jusqu'en 2007 aurait fait également partie de la réunion du groupe Bilderberg (2003) tout en participant aux instructions de nombreux attentats dont ceux de Paris (1995), Karachi (2002), Madrid(2004),...

En France, les piliers qui viennent quasiment à toutes les réunions [du groupe Bilderberg] sont :

Participants français du Bilderberg (2013) :

  • Henri de Castries Président du groupe AXA (Présidence du groupe Bilderberg)

  • Thierry de Montbrial President Institut français des Relations Internationales(IFRI)
  • Nicolas Baverez Partner, Gibson, Dunn & Crutcher LLP, Editorialiste Le Point
  • Nicolas Barré Directeur Les Echos
  • Olivier de Bavinchove Général, commandant en chef de l’Eurocorps
  • François Fillon, Ancien Premier ministre
  • Paul Hermelin Pdg du Capgemini Group
  • Valérie Pécresse Ancien ministre, députée (UMP)
  • Hélène Rey Professeur d’économie, London Business School
  • Jean-Dominique Senard Pdg, Michelin Group

Autres personnalités française du Bilderberg (2012) via Bilderbergmeetings.org :

  • Henri de Castries Président du groupe AXA (Présidence du groupe Bilderberg)

  • Thierry de Montbrial President Institut français des Relations Internationales (IFRI)
  • Nicolas Baverez Partner, Gibson, Dunn & Crutcher LLP, Editorialiste Le Point
  • Christophe Béchu Sénateur et Président du Conseil général de Maine-et-Loire
  • Pierre André Chalendar Président de Saint-Gobain
  • Erik Izraelewicz Président du jounal Le Monde
  • Anousheh Karvar Secrétaire Nationale de la CFDT, membre de Terra Nova
  • Jean-Dominique Senard Président du Groupe Michelin
  • Henri de Castries Président du groupe AXA (Présidence du groupe Bilderberg)

  • Thierry de Montbrial President Institut français des Relations Internationales (IFRI)
  • Nicolas Baverez Partner, Gibson, Dunn & Crutcher LLP, Editorialiste Le Point
  • Pascal Lamy (WTO/OMC),
  • Maurice Lévy (Publicis),
  • Jean-Claude Trichet (EU Central Bank),
  • Nicolas Bazire (LVMH et témoin du mariage de Carla Bruni avec Nicolas Sarkozy)....

Autres participants français au groupe Bilderberg entre 2002 et 2010 :

  • Bernard Kouchner et sa femme Christine Ockrent 2007 et 2008 (FAF, IFRI),
  • Jean-François Copé 2003,
  • Patrick Devedjan 2006,
  • Richard Descoing 2006,
  • Laurence Parisot MEDEF 2007,
  • Manuel Valls 2008 Ministre de l'Intérieur français "Par ma femme, je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël",
  • Huber Vedrine 2008 ancien ministre des affaires étrangères entre 1997 et 2002 et vice-Président de l'IRIS (Institut des Relations Internationales et Stratégiques),
  • Giscard d'Estaing ex. Président de la République, Ministre des Finances lors de la promulgation de la loi scélérate "Pompidou-Giscard-Rothschild" du 3 janvier 1973 responsable du service de la dette en France de + de 45 milliard d'euros par an, contribua de façon déterminante à la Convention qui élabora un projet de « Traité établissant une Constitution pour l'Europe » - cf com à propos de l'article 123 du Traité de Lisbonne, et actuellement (2013) chroniqueur au journal "Le Point" ,
  • Jacques Attali 2006
  • Alain Minc 2008
  • .... [non exhaustif]

+ d'infos, cf.Le groupe Bildergerb, via Voltaire.net

____________

Repost 0
Published by over
commenter cet article
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 06:07
A propos de la French American Foundation (FAF)
  • Arnaud Montebourg (2000)
  • Pierre Albouy (2003) – Banque Rothschild
  • Philippe Auberger (1989) – Banque de France
  • Nicolas Bazire (1998)
  • Najat Belkacem (2006)
  • Michel Bon (1981)
  • Henri de Castries (1994) – Groupe Axa / Président du Bilderberg
  • Emmanuel Chain (1999)
  • Michel Combes (1998)
  • Matthieu Croissandeau (2002)
  • Jean-Marie Colombani (1983)
  • Loraine Donnedieu de Vabres (2000)
  • Louis Dreyfus (2005)
  • Nicolas Dupont-Aignan (2001)
  • Hakim El Karoui (2007) Banque Rothschild
  • Bernard Guetta (1981)
  • François Henrot (1981) Banque Rothschild
  • François Hollande (1996) (Bilderberg)
  • Laurent Joffrin (1994) (Le Siècle) Libération (Journal d’Edouard Rothschild)
  • Alain Juppé (1981) (Le siècle)
  • Sylvie Kauffmann (1998)
  • David Kessler (1999) France Culture
  • Nathalie Kosciusko-Morizet (2005)
  • Bruno Lafont (1989)
  • François Léotard (1981)
  • Caroline de Margerie (1994)
  • Gilles de Margerie (1989) Crédit Agricole
  • Pierre Mariani (1995) BNP Paribas
  • Alain Mérieux (1982)
  • Alain Minc (1981) (Bilderberg, IFRI, Le Siècle)
  • Pierre Moscovici (1996)
  • Christine Ockrent (1983) (Bilderberg 2007, 2008)
  • Valérie Pecresse (2002) (Bilderberg 2013)
  • Matthieu Pigasse (2005) Banque Lazard
  • Eric Raoult (1994)
  • Laurent Wauquiez (2006)
  • etc…


A propos des membres de la French American Foundation (FAF) dans le gouvernement :

Ces français du gouvernement au service d'une puissance étrangère!
Repost 0
Published by over
commenter cet article
30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 06:57

Les amis de BHL et Fabius vont être contents, le soutien occidental aux rebelles syriens depuis 2011 contre le président laïque Bachar el Assad ressuscite le califat islamique... disparu il y a un siècle.

Les djihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), engagés dans le combat en Syrie et en Irak, ont annoncé dimanche 29 juin le rétablissement du califat, le régime politique islamique disparu il y a près d'un siècle. (1)

L'EIIL, a désigné son chef Abou Bakr Al-Baghdadi comme "calife" et donc "chef des musulmans partout" dans le monde.

Ce califat s'étendra de la région d'Alep, dans le nord de la Syrie, à celle de Diyala dans l'est de l'Irak, sur les régions conquises par ce groupe dans ces deux pays, où il a réussi à s'emparer de larges pans de territoires, a annoncé dans l'enregistrement Abou Mohammad al-Adnani, porte-parole de l'EIIL.

Al-Baghdadi, appelé désormais le calife Ibrahim (en référence à son véritable prénom), a accepté cette désignation par allégeance et est devenu ainsi calife des musulmans partout (dans le monde), a-t-il indiqué. Les mots Irak et Levant sont supprimés du sigle EIIL, dont le nom officiel devient désormais l'Etat islamique, a ajouté cheikh Adnani. Il est temps que l'Oumma (nation) de Mahomet renaisse de ses cendres et se débarrasse de la honte et de l'humiliation. L'aube de la dignité et le soleil du jihad se lèvent et la victoire commence à faire signe, a lancé cheikh Adnani. (2)

On ignore quel impact cette déclaration aura concrètement sur le terrain, en Syrie et en Irak, ou au sein de la communauté jihadiste. (3)

Le groupe islamiste EIIL marche sur la Syrie et l'Irak. Il sème la terreur en Irak depuis plusieurs années. Son objectif : fonder un État ultra-islamique au Proche Orient comprenant des régions d'Irak, de Syrie et du Liban, dénué de toute influence occidentale.

Ces derniers jours, le groupe s’est emparé de plusieurs régions irakiennes. Les Djihadistes ont conquis la ville pétrolière de Mossoul, ainsi que Tikrit, la capitale de la province de Salah ad-Din. L'EIIL tente désormais de gagner Bagdad. L’armée irakienne n’était pas préparée à cette offensive. Déjà instable, l’Irak plonge chaque jour un peu plus le chaos.

Avec ses récentes conquêtes, EIIL se rapproche de son objectif : maîtriser une grande région unifiée, à l’est de la Méditerranée. (4)

L'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) a exécuté (le 28 mai Ndlr.) huit rebelles en Syrie avant de crucifier leurs corps en public dans un village de la province d'Alep (nord), rapporte dimanche une ONG.

Près de Damas, des combats violents opposaient pour la première fois dans la région de la capitale l'EIIL aux rebelles qui combattent à la fois ce groupe ultra radical et le régime de Bachar al-Assad, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"L'EIIL a exécuté samedi huit rebelles à Deir Hafer dans l'est de la province d'Alep. Il les a ensuite crucifiés sur la place principale du village où leurs corps devraient rester pendant trois jours", selon l'ONG qui s'appuie sur un vaste réseau de militants et de sources médicales et militaires. (5)

Apparu en Syrie en 2013, l'EIIL a été initialement bien accueilli par certains rebelles syriens, mais sa volonté d'hégémonie et les abus qui lui sont attribués ont poussé l'ensemble des coalitions rebelles à retourner leurs armes contre lui.

Le calife désigne depuis la mort du prophète Mahomet son successeur comme "émir des croyants" dans le monde musulman. Après les quatre premiers califes qui ont régné, le califat a connu son âge d'or au temps des Omeyyades (661-750) et surtout des Abbassides (750-1517) avant de connaître sa fin avec le démantèlement de l'Empire ottoman en 1924. (6)


La période des premiers califes - dits « bien guidés » - fait figure d’âge d’or pour les mouvements djihadistes parce que proche de la révélation coranique et également glorieuse sur le plan militaire et donc de la propagation de la foi musulmane. Mais, après plusieurs siècles de déclin, le premier président de la République de la Turquie, Mustafa Kemal, a prononcé l'abolition définitive du califat en 1924.

Ces dernières années, des groupes islamistes ont pu instaurer au Yémen, au Nord du Mali des émirats islamiques, appliquant la charia (la loi islamique). Mais le rêve de l’EEIL, comme en témoigne son nom, est d’aller au-delà : d’abolir les frontières pour établir un « Etat islamique » à cheval sur la Syrie et l’Irak. (7)

Le président américain Barack Obama a demandé jeudi 26 mai au Congrès d'autoriser un budget de 500 millions de dollars pour "entraîner et équiper" l'opposition modérée armée en Syrie.

Plusieurs membres du Congrès, comme le sénateur républicain John McCain, un "faucon", ont récemment accentué la pression sur le président Obama pour que l'aide américaine aux rebelles syriens soit augmentée, alors que les forces de Bachar al-Assad ont marqué des points ces derniers mois face aux insurgés.
Certains élus craignent que du matériel fourni par Washington tombe aux mains de groupes djihadiste
s.

Les 500 millions de dollars réclamés par Barack Obama s'inscrivent dans une enveloppe de 1,5 milliard de dollars consacrée à une "Initiative de stabilisation régionale" pour aider l'opposition et les voisins de la Syrie - Jordanie, Liban, Turquie et Irak - à faire face aux conséquences de la guerre civile en Syrie sur leur territoire.

Officiellement, le soutien américain aux rebelles syriens se cantonnait depuis le début du conflit, en mars 2011, à une aide non létale pour un montant total de 287 millions de dollars, même si la CIA participe dans le cadre d'un programme secret à la formation militaire de rebelles modérés en Jordanie. (8)

Zerohedge ironise : « Nous pensons qu'il n'y aura pas trop de partisans au plan annoncé par le président Obamavisant à offrir une "aide" à des rebelles syriens "modérés" ... la ligne rouge? » (9)

Sources:

(1) http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20140629.OBS2132/l-eiil-etablit-un-califat-islamique-en-syrie-et-en-irak.html

(2) http://www.romandie.com/news/LEIIL-annonce-letablissement-dun-califat-sappelle-desormais/492556.rom

(3) http://journalmetro.com/monde/517981/leiil-declare-la-creation-dun-califat-islamique/

(4) http://tempsreel.nouvelobs.com/guerre-en-syrie/20140629.OBS2123/syrie-l-eiil-crucifie-huit-rebelles-pres-d-alep.html

(5) http://tempsreel.nouvelobs.com/guerre-en-syrie/20140629.OBS2123/syrie-l-eiil-crucifie-huit-rebelles-pres-d-alep.html

(6) http://www.rtl.fr/actu/international/l-eiil-annonce-l-etablissement-d-un-califat-islamique-7772945221

(7) http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/L-Etat-islamique-en-Irak-et-au-levant-annonce-le-retablissement-du-califat-2014-06-29-1171930

(8) http://www.france24.com/fr/20140627-etas-unis-syrie-obama-demande-congres-500-millions-dollars-opposition-syrienne/

(9) http://www.zerohedge.com/news/2014-06-29/isis-declares-caliphate-crucifies-9-syrian-rebels-being-too-moderate

Repost 0
Published by over
commenter cet article
29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 05:56
Repost 0
Published by over
commenter cet article

Présentation

  • : lareinfodujour93.fr
  • lareinfodujour93.fr
  • : Informations et rèinformations.Des conseils de lecture.
  • Contact

La république n'égalera jamais la royauté.

Recherche

information

 

    

  

      SITE "faitdiversFrance":

  http://faitdiversfrance.wordpress.com

 

Des images contre l'avortement

 

 

 

 

Texte Libre