Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 09:04

TRES BON PORTRAIT DE Mélanc(h)on sur le site: http://www.euro-reconquista.com/site/

 

MELENCHON LA BAUDRUCHE

dimanche 26 février 2012, par Fredelas

Depuis quelques mois, les médias nous servent généreusement de la mixture Mélenchon, à toutes les sauces. C’est la coqueluche du moment !


Question de base : pourquoi ? réponse : sans aucun doute pour des raisons multiples, complexes et obscures. Obscures comme l’est le personnage lui-même. Ancien journaliste dans des feuilles locales du Jura…franc-maçon….(ce qui explique les frottements à la marge quand il fallut l’accepter pour représenter les communistes, absents de la course présidentielle)….’’passionné d’histoire’’, paraît-il parce qu’il aurait reçu en cadeau, dans sa jeunesse, des mains d’une copine, un exemplaire de l’ ’’Histoire de la Révolution Française’’ d’Adolphe Thiers (soit dit en passant, d’après tout ce qu’on sait de lui, il serait surprenant qu’il ait lu cet ouvrage en détail).

L’homme cultive le secret sur lui-même, mais par omission, de façon parfaitement indétectable. Au nom des feuilles de chou jurassiennes auxquelles il a fait jadis le don de sa personne, Monsieur Mélenchon donne volontiers, quand ils ne sont pas de son avis, des leçons aux journalistes professionnels les plus prestigieux dans la carrière. Il est piquant de l’entendre vitupérer contre ’’les trucs pourris’’ des journalistes quand on sait qu’il a collaboré indifféremment à une évanescente ’’’Tribune socialiste’’ du Jura (aujourd’hui disparue), mais aussi à d’autres feuilles catholiques pur jus, où il exerçait ses talents là où on ne l’attendrait pas : en tant que dessinateur. Cet éclectisme qui pourrait être gênant, nous le lui pardonnons volontiers, nous savons bien qu’il faut bien vivre, et que bien des journaleux sont nécessiteux, voire émargent au RSA. Mais ce n’est pas grave ! que ne pardonnerait-on pas à qui se déclare ardemment ’’de gôôôôche’’ !

Franc-maçon, là c’est obscur, forcément obscur, comme disait l’autre. Un petite loupiote dans ce mystère tout de même : le papa, receveur de la Poste, était lui-même franc-maçon, donc par un certain côté c’est une histoire de famille, ah bon….donc un côté par lequel ce rebelle autoproclamé n’a pas tué le père !

Tel est l’homme choisi par les communistes français pour les représenter dans la course présidentielle, et choisi par tous les médias sans exception, qui montent en épingle la moindre de ses éructations, l’invitent à qui mieux mieux, le lancent comme une savonnette. Force est de constater que ces feux de la rampe ne déplaisent pas au personnage, c’est même un vrai plaisir de le voir plastronner, empli d’une touchante satisfaction de soi-même, devant ces journalistes qu’il affecte tant, par ailleurs, de mépriser.

Il est fort probable que dans ce bal des faux-culs, passée l’élection ’’reine’’, tout le monde sera cocu et content : ceux qui espèrent que Mélenchon va piquer des voix de gauche qui diminueront le score de Hollande ; ceux qui espèrent sincèrement requinquiller la gauche de la gauche, la fédérer enfin, non rebutés par l’invraisemblable nombre de tentatives en ce sens qui ont déjà toutes échoué, depuis le PSU de 1960 jusqu’au NPA de 2009, en passant par une foule de tribulations éphémères aussi folles que farfelues ; ceux qui espèrent sincèrement (forcément sincèrement) tailler des croupières à Marine Le Pen (il est vrai que la mauvaise prestation de ’’MLP’’ avant-hier soir a de quoi les réjouir). Enfin, ceux qui espèrent ramener dans le droit chemin, aux second tour, les électeurs de gôôoôôche qui juraient, une fois de plus, qu’on ne les y reprendrait plus, et qui voient en Mélenchon le sauveur qui va permettre de les y reprendre une fois de plus !

Bon, maintenant qu’on a débroussaillé le terrain, voyons un peu le fond. Ce Mélenchon se pique d’Histoire, et il fait impression sur les journalistes qui appuient sur ce trait à tout bout de champ. Mais pour de vrais connaisseurs de l’Histoire de la France, ce vernis médiatique ne saurait faire illusion. L’Histoire de l Révolution d’Adolphe Thiers, j’affirme qu’il ne l’a jamais lue en détail. Il est vrai que vu la taille du pavé, c’est un sacré morceau à avaler ! S’il l’avait lue, Mélenchon NE POURRAIT PAS parler comme il le fait ! Car ce pavé, énumération sèche et minutieuse, dans un luxe de détails inouï, de tous les événements de cette Révolution de 1789 jusqu’à la veille du 18 Brumaire, absolument dénué du moindre sentiment personnel de l’auteur, constitue un formidable réquisitoire des erreurs et des horreurs de cette Révolution. Le seul ouvrage qui puisse lui être comparé, pour la période du début (Louis XVI roi constitutionnel) est ’’Les mémoires d’Outre-Tombe’’ de René Chateaubriand. Il y a d’ailleurs entre ces deux monuments de notre littérature historique de nombreux recoupements qui attestent l’honnêteté des deux auteurs.

Mélenchon, s’il avait lu Thiers, saurait que l’inventeur de l’étoile jaune est MARAT, qui avait proposé une loi (dont le texte est paru dans son journal ’’L’Ami du Peuple’’) obligeant chaque ’’ci-devant’’ (ceux que Mélenchon appelle aujourd’hui ’’Les Riches’’) à porter un brassard blanc dans la rue. Et tout citoyen témoin d’un rassemblement d’au moins trois personnes au brassard blanc dans un lieu public était autorisé à tirer dans le tas….Charlotte Corday a fait tomber aux oubliettes ce beau projet si caractéristique de la gôôôôche telle qu’elle est (et non telle qu’elle devrait être). L’ouvrage de Thiers fourmille de précisions de cet acabit ; en vérité, il est trop riche pour une âme simple comme celle de Mélenchon…

Car Mélenchon a une âme simple et un discours moins que simple : sommaire. C’est effarant de le voir se barbouiller de marxisme-léninisme comme un enfant gâté se barbouille de confiture. Personne ne peut douter du peu d’estime que m’inspirent les monstres sacrés Lénine, Staline, Engels, Marx, Djerzinski, Plékhanov, Béria et autres grands démocrates, mais j’ose écrire ici que ces grands ancêtres auraient eu honte de la pauvreté intellectuelle des péroraisons de notre enfant chéri des médias. Jamais ces authentiques tueurs n’auraient commis la faute de sentimentaliser comme il le fait : écoutez-le, souvent, il fait irrésistiblement penser à ’’Nous Deux’’, avec ses romans-photos à l’eau de rose toutes débouchant sur une happy end avec grand mariage à l’Eglise et à la Mairie. J’exagère ? mais non ! la preuve, dans sa bio soi-disant secrète, il est précisé que notre homme aurait aimé écrire des ’’romans d’amour’’, mais oui ! il est toujours à nous faire pleurer sur la veuve et l’orphelin, dégâts collatéraux du capitalisme honni ; même Babeuf pensait plus loin, c’est dire ! Car il n’a jamais rien d’autre à présenter question arguments : du compassionnel, du compassionnel et encore du compassionnel. Pour les remèdes vous repasserez : toutes les vieilles lunes qu’aucun dictateur susnommé n’aurait osé servir dans des meetings du Parti, lui, il nous les sert avec une naïveté désarmante ! tout va bien marcher parce qu’on va nationaliser les banques, le SMIC va augmenter sans que les prix montent, les méchants patrons qui ne veulent pas travailler pour des clopinettes seront chassés et on les remplacera par de plus dociles, et là, boum ! tout ira bien, les valeureux smicards deviendront riches, les méchants capitalistes s’enfuiront la queue entre les jambes, l’impôt sur la fortune alourdi à mort va enfin imposer le partage des richesses, l’impôt sur le revenu va confisquer la part supérieure à un certain maximum des rémunérations ’’exagérées’’, et là tout ira bien, on sera tous heureux et vertueux, on pourra redonner des leçons de morale à le terre entière, on bénéficiera enfin d’un ’’grand bond en avant’’ encore mieux que l’autre !

Ecoutez-le, vous verrez, il n’y a strictement rien d’autre dans le discours du bonhomme ! et ça marche auprès d’un tas de gogos, Mélenchon à 8 pour cent dans les sondages, Mélenchon par ci, Mélenchon par là, Mélenchon frise les 10 pour cent, où va s’arrêter Mélenchon ? et le rêve, le vrai pied, l’orgasme politico-médiatique : ’’Mélenchon va-t-il dépasser le FN ?’’. Enfoncés, les grands ancêtres avec leurs laborieux discours et leurs tentatives scrupuleuses de justifier leurs actes par des arguments philosophiques et économiques qui pouvaient avoir au moins l’apparence de la raison ! Qu’avaient-ils besoin de se casser la tête, tout ça était inutile ! Un discours à la Mélenchon aurait largement suffi !

En bref, ce Mélenchon n’est qu’une baudruche artificiellement gonflée par les médias pour de petits calculs sordides du moment, mais qui se dégonflera en un clin d’œil au premier vrai contact avec les réalités. Une baudruche contente d’elle-même….

A propos du FN, l’autre soir MLP a été nullissime. Elle aurait dû répondre sans se déjuger, en demandant à M. Pujadas de reprendre les questions Mélenchon à son compte. Sur le droits des femmes, elle aurait eu beau jeu de répliquer à ce cuistre que le premier devoir d’un ardent défenseur de la femme est de ne pas les insulter comme il l’avait insultée, et comme d’ailleurs il avait aussi insulté Ségolène (rappelez-vous : ’’elle relève de la psychiatrie’’). Sur l’avortement, elle aurait pu lui dire la misère de l’action anticonceptionnelle chez les jeunes, et qu’elle préférait affecter davantage de crédits à cette action dans le but de réduire le nombre des avortements, ce qui aurait réduit à très peu la portée financière du non-remboursement qu’elle préconisait.(Mais je rêve, cette dernière argumentation, elle n’aurait pas pu la développer, sauf à se couper d’un partie bien encombrante de son électorat, les catholiques extrémistes). Elle aurait pu lier ces questions à celles de l’immigration, un sujet sur lequel j’aurais personnellement beaucoup à dire.

Mais rien de tout cela : entravée par le boulet de cette partie rétrograde de son électorat, muette face à des questions simples, elle a à mes yeux fait triste figure, il n’est que voir à quel point les médias s’en réjouissent et portent Mélenchon au pinacle pour l’avoir mise en difficulté, ce matin dans les radios on ne parlait que de ça ! tout ça, chère Marine, sent l’amateurisme, l’ impréparation totale. Car le droit des femmes tant à la mode, Mélenchon avait annoncé la couleur bien avant l’émission, elle est impardonnable de ne pas y avoir réfléchi à l’avance !

Elle aurait pu aussi clouer le bec à Mélenchon au sujet de Brasillach, en lui faisant remarquer que cet auteur a été condamné à mort et exécuté promptement à la ’’Libération’’, ce qui plaçait Mélenchon dans la position peu glorieuse de celui qui crache sur un cadavre aujourd’hui vieux de 66 ans. Que le mot ’Brasillach’’ ne puisse même plus être prononcé sans donner lieu à des invectives du niveau de Mélenchon en dit long sur sa conception de la liberté d’expression. Car je ne sache pas qu’en prononçant le mot, cela impliquait un quelconque panégyrique ! et s’il fallait compter les fois où Mélenchon et ses amis prononcent les mots ’’Marx’’, ’’Lénine’’, ’’Staline’’ et consorts, n’aurait-on pas de quoi les accuser cent fois d’être de vils ’’collabos’’ ?

Voilà ce que Marine aurait pu répliquer si elle avait un peu réfléchi à l’avance à cette soirée où on ne l’invitait que pour la piéger. Mais non, hélas, elle n’y avait pas réfléchi ! J’achève sur cette note sombre, sans insister car c’est de Mélenchon que je voulais parler, pas de Marine…..

FREDELAS

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : lareinfodujour93.fr
  • lareinfodujour93.fr
  • : Informations et rèinformations.Des conseils de lecture.
  • Contact

La république n'égalera jamais la royauté.

Recherche

information

 

    

  

      SITE "faitdiversFrance":

  http://faitdiversfrance.wordpress.com

 

Des images contre l'avortement

 

 

 

 

Texte Libre