Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 09:01

Ben non!Vous allez pas faire ça!

Leg

Guillaume Bernard, politologue, maître de conférences à l'ICES (Institut catholique d'études supérieures), analyse ce premier tour (via le salonbeige):

"A l’évidence, il n’y a pas de vague rose comme en 1981. Le PS et l’UMP sont au coude à coude à environ 35 % chacun. Mais, le PS atteint 40 % avec ses alliés écologistes et radicaux. Au soir du second tour, il est donc probable que le PS aura la majorité. Cependant, il n’est pas certain qu’il atteindra le chiffre fatidique de 289 députés lui permettant d’avoir, à lui seul, la majorité. Il peut donc se retrouver dans une situation proche de celle de 1988. [...] 

Le résultat de l’UMP est ambigu. A la fois il perd 5 points par rapport à 2007 et, en même temps, il atteint le même score que le PS seul. En outre, il a, pour l’instant, évité l’éclatement (même si l’émergence des courants en son sein ne se développera que dans les mois ou les années qui viennent). Toutefois, il n’arrivera certainement pas à obtenir la majorité parlementaire et une cohabitation entre le PS et l’UMP est vraiment très peu probable. Il est vrai que, si à la base, les députés UMP sortants voulaient conserver leurs sièges, les ténors de ce parti n’y tenaient pas beaucoup (préférant laisser les affres du gouvernement à la gauche).

L’avenir dira comment l’UMP se repositionnera sur l’échiquier politique : qui en prendra la direction mais, surtout, quelle discours adoptera-t-elle ? En particulier, il est probable que, d’un point de vue programmatique, l’une des questions cruciale sera de choisir entre pour ou contre la « stratégie Buisson ».

En outre, d’un point de vue électoral, le fait que l’UMP ne participe plus (depuis les cantonales de l’année dernière) au « front républicain » contre le FN (tout en refusant d’appeler à voter ou de se désister en sa faveur) est un signe à la fois des tiraillements internes et de la difficulté à déterminer une ligne politique claire.

Le FN peut-il espérer remporter des circonscriptions ?

Avec près de 14 %, le score atteint par le FN est sans doute l’un des meilleurs qu’il ait jamais obtenu à une élection législative (son maximum de près de 15 % ayant été atteint en 1997 lors d’une législative déconnectée d’une présidentielle). En tout cas, il gagne au moins deux points par rapport à 2002 et multiplie sont score par trois par rapport à 2007. Mais, ce qui est surtout nouveau, c’est que l’hémorragie qu’il connaissait régulièrement après une présidentielle a été stoppée (puisque, habituellement, son score était quasiment divisé par deux d’une élection à l’autre). [...]"

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : lareinfodujour93.fr
  • : Informations et rèinformations.Des conseils de lecture.
  • Contact

La république n'égalera jamais la royauté.

Recherche

information

 

    

  

      SITE "faitdiversFrance":

  http://faitdiversfrance.wordpress.com

 

Des images contre l'avortement
 

 

 

 

Texte Libre