Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 07:34

via christ-roi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je ne pense pas que, sous la V ème république, on ait vécu une suite de provocations du pouvoir vis à vis du peuple aussi longue et méprisante.

Quelques heures à peine après le vote presque en catimini, à main levée, de la loi sur la dénaturation du mariage et le droit à l’enfant, le pouvoir a oséaccélérer brutalement le calendrier en avançant de plus d’un mois le calendrier législatif.

Le président socialiste du Sénat nous précise que « le Sénat, comme toute assemblée parlementaire, se prononce en général par un vote à main levée, sauf si un scrutin public est requis par les textes, sur les lois organiques par exemple, ou si un tel scrutin est demandé dans les conditions prévues à l’article 60 du Règlement« .

 

 

Sauf que cette loi sur le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels est tout sauf une loi « normale ou ordinaire ». Elle remet en cause tout le fondement de la famille et il est honteux qu’on ait pas fait procéder au vote de manière solennelle comme pour les lois organiques. Il est scandaleux que les votes des sénateurs socialistes et verts aient été imposés (100 % de vote oui !!!). Voir mon précédent article : « Le Sénat finalise un double déni de démocratie« .

 

 

 

 

La seconde lecture de la loi à l’Assemblée Nationale était prévue le 20 mai. Elle est brutalement avancée au … 17 avril soit avec plus d’un mois d’avance.

On aimerait que le traitement du chômage ait reçu
le même degré de priorité dans les travaux de l’Assemblée !

Ces deux dernières provocations font suite à beaucoup d’autres :

  • La diffusion, en plein débat sur la mariage gay, de la circulaire Taubira qui régularise en France, à l’avance, les GPA (Gestations pour autrui) réalisées à l’étranger, formidable message pour des militants homosexuels,
  • Les refus multiples de recevoir le collectif de « la Manif pour Tous » par François Hollande alors qu’il accepte, en moins de 24 heures, une quasi convocation du président à l’Elysée par le collectif LGBT venant le « recadrer » à la suite de sa déclaration de laisser aux maires la liberté de conscience pour le mariage gay,
  • Le refus d’un référendum qui aurait stoppé toute polémique en rendant la parole au peuple,
  • Le camouflet du Cese au peuple qui a déclaré irrecevable la pétition qui avait recueilli 700 000 signatures après qu’il ait lâchement interrogé Matignon pour lui laisser la responsabilité de la décision d’irrecevabilité,

Pour le pouvoir, la dernière provocation de l’accélération du calendrier est un tactique visant deux objectifs :

  • Mettre en place un deuxième écran de fumée dans l’affaire Cahuzac, après la tartufferie de la moralisation de la vie politique. Les médias sont priés de s’occuper du mariage gay plutôt que d’enquêter sur l’attitude de Moscovici et donc de Hollande dans l’affaire Cahuzac et leur probable tentative de couvrir ce dernier.
  • Couper l’herbe sous le pied des opposants au mariage gay qui avait programmé une nouvelle grande manifestation la 26 mai, manifestation qui donc aurait lieu près de 6 semaines après l’adoption définitive de la loi !

Monsieur Hollande, par cette dernière provocation, prend, devant l’histoire, un très grand risque et une terrible responsabilité. En effet, cette provocation ne pourra pas rester sans réponse. Comment en effet, se résoudre à baisser les armes, quand le dernier sondage BVA réalisé les 3 et 4 avril derniers, montre que le peuple rejette cette loi ?

Il est malheureusement probable que désormais, seule la violence permettra de convaincre le pouvoir de renoncer à appliquer cette loi qu’il est indigne de vouloir imposer de force. Je suis de plus en plus persuadé que la prochaine manifestation contre le projet aura les plus grands risques de dégénérer.

Monsieur Hollande, au plus bas dans les sondages, serait bien inspiré de réfléchir à deux fois avant quel’irréparable ne soit commis et qu’il ne quitte le pouvoir avec du sang sur les mains …

Comment la presse a t-elle pu accuser Nicolas Sarkozy de cliver les Français ?
Et ne pas dénoncer aujourd’hui, les divisions profondes que créée Hollande ?

Partager cet article

Repost 0
Published by over - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : lareinfodujour93.fr
  • lareinfodujour93.fr
  • : Informations et rèinformations.Des conseils de lecture.
  • Contact

La république n'égalera jamais la royauté.

Recherche

information

 

    

  

      SITE "faitdiversFrance":

  http://faitdiversfrance.wordpress.com

 

Des images contre l'avortement

 

 

 

 

Texte Libre