Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 15:10

Lu sur ripoublik et agoravox:

Alunissages ou entubages ? Contre-enquête sur les missions Apollo
Alunissages authentiques ou entubages cathodiques ? 

- Vous rendez-vous compte que vous êtes en train de regarder le premier pas de l’Homme sur la Lune ?!

- Pas du tout. Nous regardons juste la télévision.

C’est en substance ce que répondit un père de famille, en juillet 1969, à un journaliste extasié. Les yeux mouillés de rêveries étoilées, celui-ci entendait embrigader son interlocuteur dans son enthousiasme obligatoire, et entraîner les téléspectateurs à communier dans cet apogée lubrique de l’auto-glorification humaniste et de l’autosatisfaction scientiste.

Quelle chance inouïe était donc la leur de pouvoir assister à la conquête de la Lune, non pas seulement par les États-Unis ou par le « monde libre », mais par l’Humanité tout entière !

Au fait… Où en est-elle, cette fabuleuse conquête, aujourd’hui ? Toute propagande mise à part, quels fruits en avons-nous récoltés, au juste ? Cette conquête ne mériterait-elle pas une… contre-enquête ?

Soyons plus incisifs :

- En 2009, la grosse presse vendue – ou achetée, selon le point de vue qu’on envisage – s’est ingéniée, avec un triomphalisme indécent, cherchant vraisemblablement à regonfler toutes les vieilles baudruches flapies de l’idolâtrie scientiste enfouies au tréfonds de nos consciences désabusées, blasées et usées, à célébrer le quarantième anniversaire des soi-disant premiers pas de l’Homme sur la Lune. Oui, vous avez bien lu : l’Homme. Redisons-le : c’est au nom de l’Humanité tout entière que les Américains ont osé proclamer, urbi et orbi, avoir posé le pied sur la Lune. Donc aussi en VOTRE nom… Autrement dit, vous êtes concerné, ami lecteur, et vous seriez donc bien avisé de vous intéresser au sujet.

- Pour décembre 2012, mais déjà avec un an d’avance — car à Ripoublik, nous sommes tellement en retard que nous finirons bien par être en avance sur notre temps ! —, nous avons décidé de commémorer solennellement un autre événement, rarement souligné : nous fêterons en effet le quarantième anniversaire de l’arrêt officiel, brutal, total et parfaitement inexpliqué, des programmes spatiaux lunaires de vols habités américains. Gageons que la grosse presse, bien entendu, n’en pipera mot. Circulez, mais circulez donc, vous dit-on, il n’y a plus rien à voir !

Vraiment ??? VOYONS donc !

 

Pour mieux tenter de comprendre de quoi il retourne, dans le même esprit que notre article récent sur le montage militaro-hollywoodien du 11-septembre, Ripoublik se concentre sur ce qui constitue sans doute un autre prodige mensonger de « l’odieux visuel », un autre effet produit par la « magie de l’image » – mots qui ne sont pas pour rien des anagrammes…

Un spectacle « sons et lumières » digne d’un David Copperfield, à ceci près que celui-ci, s’il entend bien dérouter et rassasier nos sens, a vraisemblablement un sens “éthique” supérieur, du moins peut-on le croire puisqu’il ne prétend pas, lui, faire passer ce qui n’est pas pour ce qui est… alors qu’il y réussit fort bien.

Hélas, les prestidigitateurs ne sont pas les seuls à savoir que ce qu’on ne peut pas faire, on peut toujours le feindre. Il y a aussi les manipulateurs d’opinion…

On attribue à Napoléon – on ne prête qu’aux riches – la citation disant qu’un petit croquis vaut mieux qu’un long discours.

A notre époque, disons qu’une bonne vidéo vaut mieux que mille mots !

Aussi, nous vous recommandons la consultation très stimulante d’un documentaire long (plus de trois heures et demie !), approfondi, tourné en l’an 2000, sur les deux liens suivants successifs :

Documentaire téléchargeable directement par les liens suivants :

(Qu’est-ce que nous sommes gentils, à Ripoublik !… Si vous voulez qu’on le reste, soyez un peu gentils aussi, hein…)

 - Canular Apollo : What Happened on the Moon VOSTFR 1of2.flv (341.62 MB) :

 http://www.megaupload.com/?d=WUYFOXJQ

- Canular Apollo : What Happened on the Moon VOSTFR 2of2.flv (232.92 MB) :

http://www.megaupload.com/?d=RJ8JFGX8

En découvrant ces liens, vous n’êtes pas à l’abri, amis lecteurs, de rire aux éclats devant la grossièreté des trucages mis en évidence. Une grossièreté telle que l’on peut conclure, selon plusieurs analystes, que certaines “erreurs” ont été délibérément insérées par des “whistle-blowers”, des divulgateurs de secrets, peut-être des Chevaliers blancs de la Vérité, des héros anonymes qui, de l’intérieur du dispositif, au plus intime de la structure d’iniquité, furent écœurés par les mensonges qu’on leur ordonna de concocter à l’usage des foules, et laissèrent volontairement échapper, à l’intention des esprits les plus attentifs, des traces manifestes de l’imposture.

Par parenthèse, il y a eu aussi d’autres tentatives de révélations, des clins d’œil extérieurs à l’opération de la NASA, mais internes à l’industrie du spectacle à effets spéciaux. On peut en décrypter quelques-unes dans les scénarios de films tels qu’un James Bond, dès 1971, « Diamonds are for ever » (« Les Diamants sont éternels »), ou « Capricorn One », qui remonte à 1977. Tout cela est bien expliqué dans le documentaire. Disons, pour parodier l’expression d’« inside job » employée par certains démystificateurs de l’imposture du 11-septembre, qu’il y a aussi des « inside jokes » entre gens du même métier, ce qui n’est pas sans évoquer ce fait bien connu : déjà dans l’antiquité romaine tardive, deux haruspices ne pouvaient pas croiser leurs regards sans être l’un et l’autre frappés de fous-rires inextinguibles.

Voici quelques exemples d’invraisemblances quelque peu… embarrassantes, à commencer par les plus connues peut-être :

- le drapeau américain qui semble, sur plusieurs enregistrements, flotter au gré de coups de vents soudains, alors que la Lune, notoirement, n’a pas d’atmosphère, donc aucun air qui puisse circuler.

- l’absence de la moindre poussière sur les rutilantes pattes d’alunissage, alors qu’une partie de la poussière déplacée par le souffle des gaz propulsés par les réacteurs du module LEM, aurait dû se redéposer sur celui-ci – et s’il n’y avait pas de poussière, mais seulement du roc, pourquoi les astronautes ont-ils dit le contraire et fièrement exhibé les traces de leurs pas ?…

- De même, aucune ébauche de cratère de réception sous la capsule du LEM, malgré la puissante poussée, de plusieurs tonnes, qui l’a censément soutenu lors de son progressif alunissage…

- l’étonnante absence de bruits de moteurs dans les vidéos soi-disant retransmises en direct (phénomène totalement invraisemblable pour beaucoup de spécialistes de l’industrie aéronautique)

En plus des incohérences audiovisuelles, il y a les obstacles techniques, qui flirtent avec la pure et simple impossibilité physique, notamment cette fameuse ceinture de radiations létales dont la Terre est sertie, ceinture dite de « Van Allen » (du nom de son découvreur en 1958), lacérée entre autres de rayons gamma et rayons X, qui s’y trouvent providentiellement retenus, comme emprisonnés, permettant ainsi, au demeurant, la vie sur la Terre !

Cette enveloppe épaisse de plusieurs centaines de kilomètres, au sein de laquelle notre planète est enchâssée, a vu son impénétrabilité par des organismes vivants (et qui entendent le rester) encore confirmée par des résultats scientifiques récents !

Ne parlons pas des innombrables « éruptions solaires », et autres tempêtes magnétiques, dont les effets terribles frappent la Lune elle-même, qui est pour ainsi dire sans bouclier face à eux, et qui s’y trouve exposée de façon parfaitement aléatoire, aux dires mêmes de la NASA…

Faisons pudiquement silence sur les innombrables contradictions entre la retransmission télévisuelle en directe et les clichés photographiques diffusés après coup. En particulier, le problème des « jeux de lumières »

Ceux-ci révèlent par exemple des sources de lumière additionnelles, destinées sans doute à faire des photos aux couleurs rutilantes, dignes d’une campagne promotionnelle… de film hollywoodien ! Bref, des images en « qualité studio », avec des éclairages artificiels assurant des lumières de remplissage à contre-jour, et suscitant des ombres qui partent dans plusieurs directions, qui se croisent, alors qu’elles devraient être parallèles si la seule source de lumière avait été, comme le prétend toujours la Nasa, le Soleil

Comme toujours, le diable se niche dans les détails, et c’est l’analyse froide, méticuleuse, des photographies prétendument prises sur la surface de la Lune lors des célébrissimes missions Apollo de 1969 à 1972 qui révèle la supercherie, tout se passant comme si plusieurs projecteurs avaient éclairé ce qu’il faut bien se résoudre à appeler le « plateau du tournage », aux décors organisés par ailleurs de manière incohérente, avec des distances relatives mal proportionnées ou contradictoires, ce qui donne des anomalies multiples…

Demandons-nous aussi pourquoi aucune photo du ciel étoilé n’a été prise (ou en tout cas ne nous a été montrée) depuis la Lune, et pourquoi aucun téléscope, semble-t-il, n’a été embarqué à bord ; selon certaines sources, la NASA a dû d’ailleurs en convenir, assez benoîtement, invoquant des raisons techniques (manque de place…). A la place, nous avons un beau ciel tout noir. Pratique, non, pour éviter de gérer la complexité des configurations stellaires présentes à tel lieu et à tel moment depuis la Lune !

Autrement dit, alors que la Lune était le lieu tout désigné pour une observation qualitativement idéale des astres, sans commune mesure avec ce qu’il est possible de voir depuis l’atmosphère terrestre, et au cours de missions lunaires qui ont coûté aux contribuables américains la bagatelle de quelques dizaines de milliards de dollars, ils ont juste oublié, ben, euuuhhhh, le téléscope… Excusez du peu ! J-M Bigard, cela ne pourrait-il pas vous inspirer un bon sketch ?

Au fond, disons-le tout net : pas besoin d’être polytechnicien pour dégager les conclusions qui s’imposent. Elles sont à la portée, sinon d’un écolier, du moins d’un collégien ayant des rudiments de géométrie, et des notions élémentaires de trigonométrie – la lumière présentant l’incommensurable avantage de se déplacer en lignes droites, ce qui simplifie les calculs, et  évite d’envisager le recours à une géométrie non-euclidienne…

Bref, les lois de la physique et de la géométrie suffisent – ou peut-être conspirent-elles ? – à réfuter les fadaises des « nases de la NASA »…

Ceux qui, parmi les États-uniens, s’enferment dans la logique exclusive du “Right or wrong, my country !”, préfèrent encore ignorer cette controverse, pourtant aujourd’hui un peu plus médiatisée qu’il y a 15 ou 20 ans.

Quant à ceux qui pensent que ces recherches sont le fruit d’une campagne de dénigrement “anti-américaine”, ou le produit de la propagande malveillante du camp ennemi, russe ou soviétique en l’occurrence, ils en seront pour leurs frais : ils y apprendront en effet que, si la pauvre chienne Laika est sans doute bel et bien morte dans l’espace en 1957 – pire : dans d’atroces souffrances, sacrifiée qu’elle fut sur l’autel du progrès des connaissances des limites de la survie des organismes biologiques dans les conditions astronautiques –, Youri Gagarine n’est peut-être au mieux qu’une star de cinéma, du plus pur réalisme socialiste soviétique, bien entendu… Nous n’en dirons pas plus pour mieux vous inciter à consulter ce qui ne nous semble pas être, pour une fois, un « documenteur »…

Conclusion :

En toute rigueur, l’absence de preuve n’étant pas une preuve d’absence, nous ne savons pas si un « représentant de l’humanité » a bien pu fouler le sol lunaire en 1969 ou à tout autre moment. Mais si tel est le cas, alors :

1/ les films et images présentés par la Nasa ne peuvent en aucun cas en être les enregistrements authentiques.

2/ Nous ne savons pas, s’il a existé, qui est ce « représentant de l’humanité », ni s’il en est revenu vivant…

 

 

Étonnant

Voilà un documentaire qui pose des questions intéressante au sujet de la conquête lunaire, sans pour autant pouvoir (...)

http://www.agoravox.tv/culture-loisirs/etonnant/article/as-t-on-marche-sur-la-lune-33532

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : lareinfodujour93.fr
  • : Informations et rèinformations.Des conseils de lecture.
  • Contact

La république n'égalera jamais la royauté.

Recherche

information

 

    

  

      SITE "faitdiversFrance":

  http://faitdiversfrance.wordpress.com

 

Des images contre l'avortement
 

 

 

 

Texte Libre